Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 7 mai 2008 | Mise en ligne à 16h33 | Commenter Commentaires (24)

    Patrice Roy, lecteur de nouvelles ?

    patrice-roy1.jpg

    Mes taupes en Outaouais, où j’ai jadis servi le droit du public à l’information, me racontent avoir aperçu Patrice Roy lire le Téléjournal régional ouatouais-est ontarien, là-bas, deux soirs, la semaine passée. Non, le chef de bureau de Radio-Canada au Parlement canadien n’a été relocalisé. Il est, me dit-on, comme bien d’autres journalistes, en rodage pour faire des remplacements à l’animation, cet été.

    À Rad-Can, on me dit que ces remplacements ne sont pas confirmés. Mes taupes me disent que Patrice Roy remplacerait Michel Viens, à RDI, cet été. On verra (la pognez vous ? « on verra », en parlant de taupes, qui sont myopes… bon… passons…)…

    Reste qu’il ne faut pas être devin pour deviner que Roy est promis à de grandes choses à Radio-Canada. D’abord, il est bon. Ensuite, il a cette indéfinissable caractéristique, qui n’a pas de prix quand on fait de la tévé dans un grand réseau : le proverbial star power.

    J’ajoute, quoique ça n’ait aucun rapport, sa grande réserve, sa grande dignité dans la foulée de l’attaque du convoi dont il faisait partie en Afghanistan, l’an dernier. Deux soldats et un interprète afghan tués, deux blessés dont son camarade caméraman, Charles Dubois. De retour au pays, il fut un modèle de sobriété. J’en connais une demi-douzaine qui auraient joué à Jack Bauer, après un drame semblable…

    Patrice Roy, lecteur du TJ, un jour ? Je peux penser à de pires choix.


    • En effet, ça serait un bon choix, même si j’ai de la difficulté à m’imaginer sa voix en tant qu’anchorman. J’aimais bien Stéphane Bureau aussi, dommage qu’il ait quitté. Ça reste que Bernard Derome est le pilier et j’étais fort heureux quand ils l’ont ramené au TJ.

    • Parlant de l’attaque dont il a été victime en Afghanistan, je me suis toujours demandé en quoi j’étais mieux informé sur la situation là-bas quand un journaliste va faire un tour de tank avec les gars de l’armée. Propagande gourvernemantale, peut-être, mais information… sur quoi? Les boys sont bons? Ils risquent leurs vies? Je sais, ils sont dans l’armée.
      J’aurais préféré voir Patrice Roy demander aux afghans si c’est vrai qu’ils nous aiment tellement, et si on les aide vraiment… Pétrole, quand tu nous tiens…

    • Je l’aime bien ce journaliste. Un des rares qui évite de sortir de son cadre professionnel, qui cite les faits et qui garde ses opinions pour lui.

    • Tiens ? Moi , je verrais ça comme une démotion , tellement sa place est sur le terrain. C’est comme demander à un chef de pupitre de lire à voix haute un éditorial. Gilles Gougeon ! Vous vous souvenez ?

    • C’est fou, un ami m’avait fait la prédiction que Patrice Roy deviendrait le remplaçant officiel de Bernard Derome, un jour, et ça fait deux ans de ça.
      Il fait du très bon travail, et il a le charme d’un chef d’antenne sérieux mais sympathique. Mais comme lecteur de nouvelles, je pense bien que sa voix me fatiguerait à la longue. Trop rauque et claire. Je sais, c’est nono! Mais
      sa voix m’a toujours donné le frisson.

    • Oui je suis d’accord pour Patrice Roy.

      pourquoi pas vous Mr. Lagacé au TVA 17 en remplançant Pierre Bruno

    • C’est l’équivalent de Bernard Derome, que j’aime beaucoup.

    • Moi aussi je suis bien d’accord quoique je le trouve excellent pour commenter l’actualité parlementaire.

    • Je l’aimais bien.
      Toutefois, j’ai des informations privilégiés sur le bonhomme qui font que je ne l’aime pas vraiment. Rien de bien grave, rien de croustillant, rien qui vaille la peine d’être mentionné, mais ces infos de premières mains sont assez pour changer ma perception du gars. Reste que devant la caméra, il fait un bon travail.

      J’ai pas mal d’autres infos sur les journalistes radio-canadiens et de La Presse. Ex: Daniel Lessard serait vraiment un chic type apparemment.

      On me parle aussi régulièrement d’un certain clivage générationnel, les jeunes journalistes en vogue ayant plus souvent tendance à embarquer dans un certaine attitude de star que leurs ainés…

    • Tant mieux pour lui !

    • Est-ce qu’on va lui offrir des cours de français avant de nous l’imposer ? Il en aurait bien besoin.

    • Je ne suis plus capable de Derome. Son temps est fait selon moi. Sans lui enlever ce qu’il a accompli, M. Derome devrait laisser sa place à quelqu’un d’autre. Céline Galipeau est mon premier choix. Il est temps que Radio-Can ose et confie le téléjournal du soir à cette femme hautement expérimentée. Elle serait parfaite pour les 10 prochaines années… le temps de permettre à un remplacant (je n’avais jamais songé à Patrice Roy, mais le choix est plus qu’intéressant.) de faire ses classes.

      Let’s go Céline

    • C’est vrai qu’il est assez beau bonhomme. Mais ce qui gâche tout:
      Son fédéralisme lui sort par les ports de la peau, le pauvre.

      Bonne Chance tout de même et surtout j’espère, fini les balades
      en chars d’assaut.

    • J’avais beaucoup de respect pour ce journaliste mais le mythe du brillant et jeune journaliste s’est effondré au moment où j’appris que ce monsieur, à l’Instar de plusieurs de ses confrères de RC d’ailleurs, était au service de la propagande militaire canadienne qui n’a de cesse de nous chanter t les vertus de l’engagement de l’armée canadienne en afghanistan. Nous ne sommes toutefois pas dupes, nous savons bluter l’information, la vraie, de la propagande véhiculée par une presse au service des puissants et de l’ideologie, cette presse, qui par une telle attitude, déroge i nettement aux principes déontologiques qui régissent la profession! Les soldats embedded, comme nous les connaissons en Irak, ne sont qu’une arme de guerre redoutable contrôlée par l’armée et les gouvernements et M. Roy en est un exemple pour le moins édifiant. Comment peut-on prétendre qu’un journaliste dans un tank militaire puisse nous rapporter des faits de façon tout à fait impartiale et indépendante ? Il faudrait prendre des gens pour des mineurs…Peut-être qu’il a vécu un événement tragique mais cela ne fait pas de lui un héros encore moins un journaliste…

    • @martinf
      “J’aurais préféré voir Patrice Roy demander aux afghans si c’est vrai qu’ils nous aiment tellement, et si on les aide vraiment…”

      Je crois que c’est ça qu’il est allé faire, mais on dit qu’il aurait eu quelques ennuis en cours de route…

      @marijo_visa (visa?!)
      “Trop rauque et claire.” Le pire, c’est que je comprends ce que vous voulez dire!

      Pour ce qui est de mon opinion, que ce soit M. Roy ou un(e) autre, ça presse. Bernard Derome, en tout respect, a de plus en plus de difficulté à faire des phrases qui se tiennent quand il sort du texte qu’il doit lire.

      PS. Au début, j’avais lu : “Patrick Roy, lecteur de nouvelles ?” Il aurait fallu que les caméramen aillent travailler avec un casque!

    • Il faudra bien que Bernard Derome quitte le Téléjournal un jour. Ce n’est pas qu’il fait un mauvais job, mais je pense que M. Derome devrait quitter en douceur. Pourquoi pas un retour à 5 sur 5. Je suis assez d’accord avec le choix de Céline Galipeau pour le remplacer immédiatement. Quand à Patrice Roy, je le verrais bien mieux dans une nouvelle émission de journalisme d’enquête du genre Enjeux.

    • «C’est vrai qu’il est assez beau bonhomme. Mais ce qui gâche tout:
      Son fédéralisme lui sort par les ports de la peau, le pauvre.» Mais bon DIEU de bon sang quel ton problème avec son fédéralisme. Selon moi il fait bien son job that’s all …:) prend pas mal

    • Ho non mon Pat ça ne peut passer sous silence … Verra pis taupe !!! YARK-E !!! … je pense que je préfère la joke de Paf le chien !

    • Lorsque Patrice Roy a été nommé sur la coline, j’ai été très surprise. Me semble qu’il était encore de calibre à commenter la parade du carnaval. Et déjà, il se regardait être. C’est un petit garçon qui fait le smatte devant les grands qui le trouvent donc intelligent. Vous aurez compris qu’il m’énââârve. Si on cherche du contenu et de la rigueur, on choisira Galipeau à qui on tarde indûment me semble-t-il à donner la place. Vivement Galipeau et que l’autre continue à faire ses galipettes.

    • Je pense aussi que M.Roy fait de l’excellent travail de reporter. Là où je tique, c’est sur la voix et la diction: on est loin de l’époque où ces attributs comptaient pour embaucher un journaliste…

    • J’ai moi aussi vu Patrice Roy prendre la place de Michel Picard au téléjournal Ottawa-Gatineau de 18 h jeudi et vendredi dernier. Je pense qu’avant de remplacer Bernard Derome au téléjournal, il va devoir faire ses preuves. À mon avis, on a plus de chance de le voir cette été animé le téléjournal de 30 minutes d’Ottawa-Gatineau de 18h qu’à de plus haut niveau (RDI ou encore le téléjournal de 21h/22h).

    • Céline Galipeau ! On veut Céline ! C’est son tour, elle a à la fois l’expérience et le talent pour piloter l’émission… Elle nous le prouve chaque semaine d’ailleurs.

      Bernard… Eh ben… Je comprend pourquoi il est revenu, depuis le départ de Stéphane Bureau (qui était vraiment le meilleur à mon avis), le TJ traversait une période creuse, pour ne pas dire catastrophique ! Il est revenu pour sauver les meubles. Mais maintenant, force est d’admettre qu’il en a perdu…

      Céliiiiiiiiiiiine !

    • J’ai un gros problème quand vient le temps de m’informer à la télévision. J’adore Pierre Bruneau, mais je ne supporte pas ses journalistes, dont certains sont capables des pires inepties et mauvais jeux de mots qu’il est possible d’entendre à la télévision. Y’a des soirs, ça vole vraiment pas haut messieurs Larocque, Faribault et Goulet… De l’autre côté il y a Radio-Canada, nouvelle impeccable, mais toujours livrée avec cette froideur, ce professionalisme qui frôle la condescendance : tout à fait incolore, sans flavor et plate à mort. Alors une promotion à Patrice « Survivant » Roy et Céline « Stoïque » Galipeau, c’est pas vraiment une bonne nouvelle pour que Radio-Canada remonte la pente selon mes standards. J’aime bien Daniel Lessard, mais son coin de coulisse à l’abri des bombes doit sûrement lui plaire davantage…

    • “De l’autre côté il y a Radio-Canada, nouvelle impeccable, mais toujours livrée avec cette froideur, ce professionalisme qui frôle la condescendance “- bespin

      ===

      Je vois pas ou se trouve la “condescendance” dans le traitement de la nouvelle à R. – C. ?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2013
    L Ma Me J V S D
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité