Patrick Lagacé

Archive du 7 mai 2008

Mercredi 7 mai 2008 | Mise en ligne à 16h33 | Commenter Commentaires (24)

Patrice Roy, lecteur de nouvelles ?

patrice-roy1.jpg

Mes taupes en Outaouais, où j’ai jadis servi le droit du public à l’information, me racontent avoir aperçu Patrice Roy lire le Téléjournal régional ouatouais-est ontarien, là-bas, deux soirs, la semaine passée. Non, le chef de bureau de Radio-Canada au Parlement canadien n’a été relocalisé. Il est, me dit-on, comme bien d’autres journalistes, en rodage pour faire des remplacements à l’animation, cet été.

À Rad-Can, on me dit que ces remplacements ne sont pas confirmés. Mes taupes me disent que Patrice Roy remplacerait Michel Viens, à RDI, cet été. On verra (la pognez vous ? « on verra », en parlant de taupes, qui sont myopes… bon… passons…)…

Reste qu’il ne faut pas être devin pour deviner que Roy est promis à de grandes choses à Radio-Canada. D’abord, il est bon. Ensuite, il a cette indéfinissable caractéristique, qui n’a pas de prix quand on fait de la tévé dans un grand réseau : le proverbial star power.

J’ajoute, quoique ça n’ait aucun rapport, sa grande réserve, sa grande dignité dans la foulée de l’attaque du convoi dont il faisait partie en Afghanistan, l’an dernier. Deux soldats et un interprète afghan tués, deux blessés dont son camarade caméraman, Charles Dubois. De retour au pays, il fut un modèle de sobriété. J’en connais une demi-douzaine qui auraient joué à Jack Bauer, après un drame semblable…

Patrice Roy, lecteur du TJ, un jour ? Je peux penser à de pires choix.

Lire les commentaires (24)  |  Commenter cet article






Mercredi 7 mai 2008 | Mise en ligne à 13h44 | Commenter Commentaires (73)

La France et notre pays bipolaire…

afp-sarko-jean.JPG
Photo AFP – Michaëlle Jean, accueillie par Nicolas Sarkozy

Les souverainistes sont furieux que Michaëlle Jean, chef de l’État canadien et représentante de la Couronne britannique au Canada, sera au départ de dizaines de voiliers, à La Rochelle, direction Québec, pour le 400e. Mais pas Jean Charest. La députée péquiste Agnès Maltais est dans tous ses états.

Au Canada anglais, c’est le chroniqueur Allan Fotheringham qui souligne le fait que la chef de l’État canadien représente une ville vieille dame anglaise qui vit de l’autre côté de l’Atlantique.

Pour ajouter à la confusion, Michaëlle Jean rappelle aux Français que le fait français au Québec, ce n’est pas seulement le Québec, qu’il y a au Canada des millions de personnes vivant en français. Le hic, bien sûr, c’est que des milliers de Leblanc, de Dufour, de Bélanger vivent hors du Québec sans parler français, tranquillement assimilés au fil des années. Mais bon, ce n’est pas très chic de parler de cela en visite en France…

Bref, notre pays est un pays bipolaire et la chose s’exprime à merveille dans cette visite officielle en France de Mme la GG. Évidemment, ça pourrait être pire. Nous pourrions, plutôt que de vivre dans un pays bipolaire, vivre dans un pays mené par une junte militaire et les choses seraient beaucoup moins drôles…

Voilà.

Lire les commentaires (73)  |  Commenter cet article






Mercredi 7 mai 2008 | Mise en ligne à 10h31 | Commenter Commentaires (70)

Nathalie, Nathalie, Nathalie (elle est partie)

Jadis intouchable, après l’arrestation de Guy Cloutier, Nathalie Simard fait lever le sourcil collectif. Elle passe pour une pas fine. Jadis, Nathalie Simard marchait sur l’eau. Impossible de la critiquer. Celui qui aurait souligné l’épisode trouble de fraude aux assurances aurait été lynché drette là, dans la rue. Plus maintenant. Maintenant, des milliers de Québécois zé de Québécoises la trouvent un peu weird. Et des milliers de Québécoises trouvent ordinaire de la voir s’enfuir avec un père de famille (de famille compliquée mais de famille quand même). J’ai comme l’impression que cet épisode va trouver une place de choix dans le Bye Bye 2008 de RBO…

Tout ça pour dire que Nathalie P. se penche sur le cas Nathalie S., ce matin :

Dans la rue, les gens se disent déçus de Nathalie Simard. Ce qui les déçoit surtout, c’est que la victime ne soit pas une sainte ni une femme respectable nageant dans un bonheur conjugal béat et vivant d’amour et de jardinage.

Yves aussi :

Elle fuit au bout du monde, elle va se cacher devant tout le monde. Elle multiplie les reportages sur sa disparition. Comme un enfant qui se cache derrière sa main: dis-moi que tu ne me vois pas mais ne me laisse pas disparaître.

Hugo ajoute également son grain de sel, évoquant l’entrevue à venir de M. Mongrain avec Nathalie Simard :

Depuis deux semaines, l’interprète de Tourne la page ne cesse de se répandre en mises au point «exclusives» dans les pages glacées de La semaine. Sa version, sa vérité, ses motifs, nous pourrions tous les réciter comme une comptine du Village de Nathalie

Voilà. Une Nathalie, trois points de vue. Merci à Hugo, Nathalie et Yves : quelque chose me dit que le boss, ce matin, ne me demandera pas d’écrire sur Nathalie Simard…

Ah, au Droit, Nathalie S. a et les illégaux perdus dans la nature ont inspiré Badeaux :

7017-nathalie-simard_716550.jpg

Lire les commentaires (70)  |  Commenter cet article






publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2008
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité