Patrick Lagacé

Patrick Lagacé - Auteur
  • Patrick Lagacé

    Patrick Lagacé aime le journalisme : « Cette profession permet de vivre des aventures et d'être payé pour le faire », dit-il.
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 30 novembre 2007 | Mise en ligne à 8h19 | Commenter Commentaires (34)

    Mulroney : quand ça ne va pas bien…

    badeaux.jpg

    … ça ne va pas bien. Une autre enquête pourrait viser Brian Mulroney, qui n’a pas de lien avec ce sympathique lobbyiste allemand, cette fois à propos de ses activités de lobbyiste : en tant qu’administrateur de Quebecor, M. Mulroney aurait organisé une rencontre entre Pierre Karl Péladeau et l’ancien ministre de l’Industrie, Maxime Bernier. Ordre du jour : ouverture du marché de la téléphonie cellulaire.

    Il n’y a rien d’illégal ce que M. Mulroney a fait. Mais pour faire ce genre de truc, il faut s’inscrire comme lobbyiste. Ce que l’ancien premier ministre n’a pas fait.

    Décidément, le lobbyisme hante le « p’tit gars de Baie-Comeau », ces jours-ci. Heureusement, il peut compter sur M. Luc Lavoie comme spécialiste des communications pour le guider dans la tempête.

    Au Québec, les mésaventures de M. Mulroney ne semblent pas indigner les gens comme ailleurs au Canada. Même si les allégations pesant sur M. Mulroney sont nauséabondes, il demeure le seul politicien fédéral des 25 dernières années à avoir sincèrement tenté de ramener le Québec dans le giron constitutionnel. C’est peut-être pour cela que les Québécois ont un faible pour lui ; tout le contraire des Canadians

    Les caricaturistes des journaux de Gesca ont, bien sûr, puisé bien des idées dans les tribulations de M. Mulroney, cette semaine…


    • C’est peut-être que en se regardant le nombril on se dit que dans la même situation on se mettrait les pieds dans les même plats.

      Louis, l’autre ti-gars de Baie-Comeau

    • Bonjour,

      Qu’on cesse donc d’avoir la langue de bois quand on parle
      de Mulroney. Voyons donc,çà prends pas un doctorat ni la GRC
      pour savoir que si on accepte $500,000 dans une enveloppe c’est
      parce que c’est de la magouille.Et celui qui fait de la magouille est
      un BANDIT,point à la ligne. Je suis tanné que les journalistes mettent
      des gants blancs avec cette histoire.Aurait-on peur des représailles
      car il fait parti d’un grands bureau d’avocats.

      Salutations

    • Entre le scandale des commandites et la commission Bouchard-Taylor, nous avons maintenant une nouvelle Saga : l’affaire Mulroney-Schreiber !!! Que va t’il y avoir ensuite?

    • Au Québec ca ne semble pas trop déranger… C’est peut-etre qu’on ressent une certaine lassitude,apres s’être tapé la scandale des commandites et ses valises d’argent liquide qui se promenaient,de recommencer une autre saga mettant en cause “l’honneteté” de ceux qui gèrent l’argent qu’on leur confie.
      Tant qu’à largument “à sa place on aurait fait pareil” c’est pas fort .Ainsi on serait tous de malhonnetes profiteurs qui n’attendent que l’occasion de se remplir les poches! Parle pour toi mon ami!

    • On parle d’un ancien premier ministre qui a eu le culot paradoxal d’intenter une poursuite en justice contre le pays qu’il pretend avoir servi. Qu’il assume. Ceci dit, si on empilait toutes les valises de piastres que se sont passées ici et là en douce dans le vie politique canadienne, ça ferait une joyeuse tourelle. Les adversaires politiques de ses sucesseurs vont faire du petit scandale cheap avec ça et le ronron va continuer de ronronner…
      Paul Laurendeau

    • Voyons donc , Monsieur Lagacé ! Les intérêts sont devenus tellement convergents dans cette société qu’en réalité , un lobbyiste n’a plus sa raison d’être . Un has been “de facto” .
      N’est-ce pas ? Milaaaaa ?

    • Mulroney nous a pris 2 millions !

      Je peux dire que je le déteste … Cet arrogant qui a poursuivi le gouvernement pour ces mêmes allégations de corruptions nous a soutiré 2 millions en ‘réparations’ pour ‘dommage a sa réputation’ !

      J’espère seulement que si on le prouve coupable ce que je doute, les conservateurs de Harper ayant récupéré l’histoire) qu’il sera poursuivi et tenu de NOUS rembourser ce $2 M !!!

    • C’est pas compliqué cette histoire. Les Canadiens ont payé la maison des Mulroney à Westmount pis les fleurs itou. Mila a toujours aimé dépenser et a toujours mené Brian par le bout du nez. Mila s’est toujours prise pour la First Lady, il lui fallait une maison de millionnaire, rien de moins. Quand on lit sa bio, on réalise que la belle Mila faisait de gros paniers de Noël à ses parents, sur notre bras, bien entendu.

    • M. Mulroney aurait accepté l’argent en raison des pressions financières. Il était à la tête d’une jeune famille qui avait certaines attentes en matière de train de vie, indique M. Lavoie, et il « n’était pas un homme riche ». (Luc Lavoie)

      Il n’avait pas d’argent, mais il vivait dans les Laurentides, car sa maison de Montréal était en rénovation. (Luc Lavoie)

      Selon M. Lavoie, ce versement n’a pas été abordé lors de l’enquête de la GRC entourant des allégations de pots-de-vin parce que les avocats du gouvernement ne lui ont rien demandé à ce sujet. (mensonge par omission)

      Au prix où il doit être payé, il pourrait au moins être logique dans ses travestissements de vérité. Qui essaie de faire pleurer qui ? C’est un homme malhonnête qui embauche des hommes malhonnêtes et se fait embaucher par des hommes malhonnêtes.

      Affaire Mulroney – Schreiber : Mulroney va-t-il remettre les 2 millions qu’il a immoralement voire illégalement (suite à un mensonge par omission) reçus du gouvernement canadien ?

    • Le Québécois est sélectif avec quel scandale est plus scandaleux que d’autre.

      La heine anti-Libéral est tellement élevée chez les nationalistes qu’ils décident d’être aveugles envers un scandale plus vieux d’un conservateur progressiste.

    • On est tellement habitué de voir de la crasse en politique que l’on commence à ne plus réagir. Ces personnalités ont tous de bonnes raisons pour se justifier de faire ce qu’ils ont fait, genre: on ne gagne pas assez et je mérite mieux, donc je m’en vais chercher des compensations monétaires…. on étire l’élastique; et ça se voit également dans d’autres milieux que la politique, dans des administrations où ça peut être possible de le faire par l’avidité humaine !

    • Si il y a encore des gens au Quebec qui pensent qu’il n’y a rien d’illegal dans les transactions entre Mulroney -Schreiber , c’est qu’il nont pas suivi l’histoire depuis ses debuts. Et surtout qu’il n’on pas pris connaissance de l’emission ‘Fifth Estate’ de CBC. ‘Brian Mulroney: The Unauthorized Chapter ‘ http://www.cbc.ca/fifth/unauthorizedchapter/video.html
      Une fois que la Commission cree pour faire enquete sur toute cette histoire rendra son verdict , j ‘ espere que les gens en realiserons son ampleur. Il s’agit ici plus qu’une simple affaire de lobbyisme. Et bien d’autres politiciens seraient impliques. Donc une histoire a suivre…

    • Moi ce qui me surprend, c’est que Schreiber a éclaboussé plusieurs gouvernements canadiens et certains dirigeants américains hier devant la commission. Par contre, on ne parles que de Mulroney. Pourquoi?

      Qu’on les dénoncent tous. Ainsi, la prochaine fois, personne ne vendra le pouvoir à ces trafiqueurs d’influences.

    • Je suis pas mal tannée de payer 50$ par mois pour mon cellulaire alors qu’aux USA, ça en coûte la moitié. Évidemment Quebecor et Pierre-Karl Pédalo ont de la misère avec Quebecor World (chute de 71% du cours des actions depuis 1 mois) et ils n’ont pas fini de pédaler pour digérer le prix de fou payé pour Vidéotron. Pour Pédalo, tous les moyens sont bons pour protéger sa fortune : un lock-out au J de Q, une modification unilatérale des conditions d’abonnement haute vitesse chez Vidéotron (recours collectif! YEAH!), réutiliser les nouvelles alors qu’ils n’ont pas le droit, et maintenant essayer de bloquer la concurrence dans la téléphonie cellulaire pour maintenir les tarifs élevés (avec les autres pourris, j’ai nommé Bell et Rogers). Avec les conservateurs, ces «apôtres du libre marché» mouahahahah! Inquiétez-vous pas, ils savent de quel bord leur pain est beurré! Même Maxime Bernier, l’enfant prodige et jack of all trades master of none, le sait!

      C’est indécent le copinage sur les conseils d’adminsitration et les passe-droits que certains se donnent. On a vu ce qui est arrivé à Conrad Black. Pédalo sera-t-il le prochain?

    • J’ai passé ma vie à vendre des contrats dans le tiers-monde. Il y a en principe, dans toute démocratie, 1 lobbyiste par habitant. Certains s’inscrivent… Aussi bien faire un livre pour dire qu’on a vu un moustique au Lac Croche ou une bibitte dans un restaurant …

      Pierre JC Allard http://nouvellesociete.org/601.html

    • Moi, c’est de lire que monsieur Lavoie est un spécialiste en communications qui me laisse perplexe… depuis la grève chez Vidéotron au début de la décennie, disons que de voir son visage ou de l’entendre parler me donne juste le goût de changer de poste ! Quel pédant personnage ! Ils devrait mettre une ligne à son nom sous la définition du mot «Antipathique» dans le Larousse…

    • Ca me semble tellement facile que d’obligé un individu devant des politiciens dire des affirmations et prétendre sans preuve que Brian Mulroney devait recevoir 500 000$! Je ne prends la part de personne mais celui qui a le mieux résumé cette mascarade est le chef du Bloc québécois à l’effet qu’il était dangereux de faire des affirmations de cette façon et dans ses circonstances. Cela c’est fait sans preuve, ni devant juge ou jurée et cela cause un préjudice irréparable au principale intéressé avant même qu’il n’ai pu préparer sa défense et n’était pas présent. D’ailleurs un de ses anciens associés en Allemagne était prêt à témoigner contre Mr Schreiber à l’effet qu’il avait la réputation de salir des réputations…

    • Mulroney et Luc Lavoie nous ont menti en pleine face mais on va les accommoder,ils ne paieront rien et maintiendront leur train de vie.
      Je ne suis pas contre les riches mais,en connaissez-vous un seul qui paie ses taxes et impôts dans les mêmes proportions que les salariés ??

    • L’affaire est mal engagée. Les $300,000 ne sont pas en relation avec Airbus du temps où Mulroney était premier ministre. Ce n’est qu’un coup d’épée dans l’eau. Tout cela parce qu’un détenu ne veut pas faire face à la musique en Allemagne et qu’une opposition veut salir le gouvernement conservateur. La valse des millions va continuer pour les contribuables avec une nouvelle commission. Pensez vous réellement qu’on trouvera quelque chose d’illégal. Qui sait le gouvernement fédéral aura peut-ëtre à faire de nouvelles excuses à Mulroney avec un autre 2 millions à lui verser comme dédommagement. Comme dit Chrétien c’était plus une affaire de police qu’autre chose . Schreiber, opportuniste, aura gagné du temps même avec une crédibilité douteuse quant à la chronologie des événements.

    • Les libéraux prennent leur revanche…scandale pour scandale, une autre saga politique qui fait plaisir aux médias et aux politiciens et qu’ils vont nous ressasser encore pendant des mois tout comme le scandale des commandites jusqu’aux prochaines élections, de quoi se mettre une autre affaire frauduleuse sous la dent. Décidément, le Parlement passe son temps à parler d’escroquerie plutôt que de trouver des solutions à la pénurie de main d’oeuvre spécialisé.

    • Brian Mulroney devrait prendre les affirmations-béton des zoufs de la commission Gomery: 1- Lui, je ne le connais pas. 2- J’étais accompagné de la personne qui m’accompagnait et 3 – Quand je suis revenu des toilettes, il y avait une enveloppe pleine de cash sur la table. Si ç’a marché pour eux… :-)

    • Je suis d’accord avec Daniel Olivivier et il me semble qu’il faut se garder
      une certaine réserve avant de prendre nous-mêmes les assertions de
      Karlheinz Schreiber comme du “cash”.
      Ce lobbyiste de profession, spécialiste du traffic d’influence d’un niveau international et de remises d’enveloppes bien garnies, essaye par tous les moyens d’empêcher le Canada de le retourner en Allemagne à la demande de ce pays pour le faire comparaître pour fraude.
      C’est Jean Chrétien à TLMP dimanche dernier qui avait raison quand il a déclaré que le PM Harper aurait dû remettre toute cette affaire dans les mains de la police et que des accusations criminelles soient portées si
      leur enquête démontre des actions illégales de la part de qui que ce soit.

    • Le fédéralisme “Canadian” est né sur une fraude, l’affaire du C.P.R., a été enfoncé dans la gorge des Québécois avec une autre fraude, “les commandites” et Mulroney, conseiller de Harper, continue le manège.

    • Et bien moi cher amis je ne suis pas surprise du tout de cette façon de procédé de Mr Mulroney. Les gens ont la mémoire courte, quand mr Mulroney a été élu, il avait promis de sauver Gagnon ville et d’aider son comté a retrouver des investisseurs pour faire survivre cette ville minière..apres l’élection la ville a été fermé..et touts les investisseurs des compagnies de la Cote Nord se sont sauvés subventionnés | Ah oui l’hopital était … Neuf !!!!!!! Maintenant il ne reste plus rien ! Des millions au poubelle !!!!

    • Avec Luc Lavoie comme conseiller de Brian Mulroney dans cette affaire, j’ai la conviction qu’il le protégera tout du long.
      Il ne faut surtout pas compter sur cet homme pour rendre à la population ce qui lui revient.

    • Patrick je crois que lorsqu’ils sont au pouvoir

      ils se partagent tous le gâteau

      et les miettes ne suffisent plus pour payer pour nos systèmes
      et nos viaducs qui s’écrasent….

      Nous sommes les dindons de la farce…..

    • Mais qu’est ce que lobbyste veut dire au juste. De la corruption reconnue en système ??

    • Si il n’y avait pas de pauvre, y aurait-il des riches ?

    • L’ouverture du marché du cellulaire profitera plus longtemps aux consommateurs – dont je suis – qu’à PKP, croyez-moi !

    • Patrick il y a de la corruption en HAITI et ailleurs, mais au CANADA
      c’est du pareil au même cependant c’est fait de façon plus sournoise!!!!

    • « Do I look surprised? »

    • Bien sur de la corruption il en a partout ,et le Canada n’en est pas immunise.J,ai obtenu a la bibliotheque municipale ,un livre qui en dit long sur le regne Mulroney au temps ou il etait Premier Ministre.
      Le titre “On The Take (Je n’ai pas encore vu de traduction Francaise)nous decrit “Crime,corruption,et l’appât du gain durant les annees Mulroney”
      “” On the Take: Crime, Corruption and Greed in the Mulroney Years “”
      http://www.amazon.ca/Take-Crime-Corruption-Greed-Mulroney/dp/0770427081
      Published in 1994, a year after Brian Mulroney left office after nearly a decade in power, On the Take is investigative journalist Stevie Cameron’s blistering account of the corruption of the Mulroney years. Told with the verve (and the glee) of a thriller, On the Take, with its details of backroom deals and shady hangers-on, was the final nail in the coffin of the old Progressive Conservative Party.

      E t voila!
      Ensuite il a ‘Fifth Estate’ qui nous decrit en long et en large toutes les intrigues passees,durant la periode Conservatrice Mulroney.
      http://www.cbc.ca/fifth/unauthorizedchapter/video.html
      Un video qui en dit long sur l`integrite du chef Conservateur.
      “Brian Mulroney: The Unauthorized Chapter
      The launch of Brian Mulroney’s volume of memoirs was the publishing event of this year. But, in more than 1,000 comprehensive pages of anecdote and information there is one notable name missing–Karlheinz Schreiber–the German dealmaker at the centre of the darkest chapter of Mr. Mulroney’s life. Linden MacIntyre and a fifth estate team report new revelations about the relationship between the two men as well as details about the attempt to cover the trail of the $300,000 cash the former Prime Minister received from Schreiber“

      Je regrette encore une fois ,aucune traduction Francaise est avaliable.
      Merci

    • Ce qui est vraiment déprimant c’est qu’on vit dans un pays où toutes les grandes institutions prétendent de grandes choses alors qu’elles font autre chose (souvent le contraire en fait). Par exemple, les politiciens s’annoncent honnêtes, vertueux et droits mais on découvre presque toujours le contraire. Même chose avec les grands médias, qui sont censés représenter la vérité telle qu’elle est mais qui à la fin mettent uniquement l’emphase sur le sensationnalisme. Il y a aussi tout le système légal qui ne juge pas de la moralité (ou de l’immoralité) des gestes d’un individu ou d’une entreprise mais bien plutôt de la correspondance de ces gestes au texte de la loi … en d’autres mots, un terrain fertile pour ceux qui savent le naviguer …

      En ce qui concerne les phantasmes du libre marché, remarquez comment des années de dérégulation n’ont apporté, en fait qu’une facture globale qui n’en finit plus de gonfler. Ainsi aujourd’hui une majorité de la population a internet haute vitesse et un téléphone sans fils mais pas l’ombre d’une baisse des frais à cause d’économies d’échelle … en d’autres mots le libre marché ça ne marche pas fort et pourtant on ne cesse de nous vanter ses mérites … Une autre institution détraquée, qui annonce quelque chose mais fait le contraire, quoi.

    • Que penser d’un animateur à sensation plein de trophées et qui intimide un col bleu qui niaise sur les nids de poules
      alors que les gros bonnets se gavent dans l’assiette au beurre?

      Le petit ne doit pas imiter le gros qui vole beaucoup plus gros?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • TWITTER

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mai 2008
    L Ma Me J V S D
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité