Le blogue de Kevin Johnston

Le blogue de Kevin Johnston - Auteur
  • Kevin Johnston

    Il a couvert les Nordiques. Il coordonne aujourd'hui la section Sports du Soleil. Kevin Johnston jette un regard différent sur l'actualité sportive.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 7 octobre 2013 | Mise en ligne à 10h22 | Commenter Aucun commentaire

    La touche magique d’Alex Chiasson

    Alex Chiasson (12) des Stars neutralise Martin Erat des Capitals de Washington pendant que son coéquipier Stéphane Robidas se sauve avec la rondelle. AP

    Alex Chiasson (12) des Stars neutralise Martin Erat des Capitals de Washington pendant que son coéquipier Stéphane Robidas se sauve avec la rondelle. AP

    Ça continue de plus belle pour Alex Chiasson. Après avoir marqué six buts à ses sept permiers matchs dans la Ligue nationale de hockey suite à son rappel par les Stars de Dallas le printemps dernier, l’attaquant originaire de Saint-Augustin-de-Desmaures a repris où il avait laissé en touchant la cible dans chacune de ses deux premières rencontres en ce début de calendrier régulier.

    Appelé à commenter le travail de Chiasson, son entraîneur chef Lindy Ruff a souri avant de lancer «si seulement il pouvait déteindre sur quelques-uns de ses coéquipiers». Modeste, l’ex-porte-couleurs du Blizzard du Séminaire Saint-François a préféré souligner le travail de ses coéquipiers. «Ray (Whitney) est comme un mentor pour moi, a-t-il expliqué aux collègues de Dallas. J’apprends à chacune de mes sorties. Un gars dans ma situation doit y aller un match à la fois.»

    Mine de rien, Chiasson est devenu le premier joueur de l’organisation des Stars à marquer six buts à ses six premiers matchs dans le circuit Bettman. Encore plus impressionnant, il est le premier à l’avoir réussi dans la LNH depuis Evgeni Malkin avec les Penguins en 2006-2007.

    Bien caché dans le centre du Texas, Chiasson n’obtient pas une grosse visibilité de ce côté-ci du continent. J’imagine que ça viendra s’il poursuit sur sa lancée. Le gaillard de 6’4’’ et 205 livres récolte cependant ce qu’il a semé. Préférant la route du hockey universitaire américain plutôt que le traditionnel chemin du hockey junior majeur canadien, il a trimé dur dans son nouvel environnement. Il a persévéré et il se veut une autre preuve tangible que peu importe le parcours, on finit toujours par reconnaître le talent. Ou du moins le potentiel.

    Dans son cas, les dirigeants des Stars ne regrettent certainement pas d’avoir pris une chance en le sélectionnant en deuxième ronde, 38e au total, en 2009. Quatre ans plus tard, il semble avoir pris sa place.


    À vous de lancer la discussion!

    Soyez la première personne à commenter cet article.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité