Nicolas Houle

Archive de la catégorie ‘Général’

Jeudi 29 janvier 2015 | Mise en ligne à 10h25 | Commenter Commentaires (9)

Ouverture de l’amphithéâtre: Madonna et les autres

Aujourd’hui, jeudi, Le Soleil a révélé sous la plume du collègue Ian Bussières que Québécor tente de mettre le grappin sur Madonna pour les festivités entourant l’ouverture du nouvel amphithéâtre de Québec.

Vrai que ça se présente bien: Madge sera à Montréal à la mi-septembre, toujours selon nos infos, ce qui lui permettrait de faire un crochet par Québec, après ou, préférablement, avant.

Déjà, ça commence à grogner: «ça prend des Québécois pour l’ouverture», «ça prend tel type d’artiste», «ça prend celui-ci», «ça prend celle-là»…

On semble oublier le défi qu’a Québécor: rentabiliser un immense bâtiment, payé par les contribuables, au coût de 400 millions$.

Il faut montrer que la machine peut fonctionner et va fonctionner, même sans équipe de hockey – et même en période de ralentissement économique.

Donc il n’y aura certainement pas seulement un concert pour l’ouverture du nouveau Colisée, mais plusieurs. Certains probablement gratuits ou à peu de frais, mais d’autres payants, s’inscrivant dans le cadre de tournées. Madonna cadrerait très bien dans le second lot.

Reste maintenant à faire oublier le concert que Madonna a offert sur les Plaines en 2012 à ceux qui en sont ressortis déçus. Vous savez, ce show d’aréna, plutôt audacieux et exigeant, avec des lectures remodelées des grands succès comme Like A Virgin, que le public ne pouvait pas nécessairement apprécier dans les meilleures conditions, surtout s’il s’attendait à un show “best of”.

Or évidemment, dans le nouveau Colisée, il rentre pas mal moins de monde que sur les Plaines, alors ce ne devrait pas être trop difficile.

Outre la Madone, qui voyez-vous pour l’ouverture de l’amphithéâtre, qui reste à être baptisé avec le nom d’une compagnie qui allongera les gros sous?

On peut se dire que parmi les évidences, Céline Dion, si elle n’est pas tenue au chevet de son mari, souffrant, et Metallica, sont dans les cartons… Et j’imagine qu’on aura l’intelligence et la délicatesse de monter un show avec des couleurs locales, pour démontrer que l’amphithéâtre est aussi accessible aux créateurs et artistes de la ville…

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






Lundi 26 janvier 2015 | Mise en ligne à 13h43 | Commenter Commentaires (18)

Ces shows dont on se souvient pour les mauvaises raisons

En 1980, de faux Deep Purple montent sur la scène du Capitole à Québec. 30 minutes plus tard, le spectacle tourne à l’émeute… Le rare clip ci-dessus tourné à Mexico témoigne de l’absence de virtuosité de ces faussaires, où était pourtant Rod Evans (écoutez les solo!).

En 1983, craignant le côté satanique de Kiss (je ne savais pas que le band était inspiré par Satan, mais bon), Daniel Bouchard et deux de ses collègues des Nordiques mettent des bibles sous la scène du band, au Colisée, tandis que des chrétiens manifestent…

Kiss

En 1984, Iron Maiden continue de donner son concert tandis qu’un fan se tue en chutant de la galerie de la presse…

En 2004, les fans de Béru sur les plaines d’Abraham se baignent dans la boue et en profitent pour lancer des boulettes en direction de la tente VIP du Festival d’été de Québec (restée ouverte, on se demande encore pourquoi!)…

BÉru

Il y a de ces concerts dont on se souvient pour d’autres raisons que pour la musique. Je me suis amusé à en répertorier dix avec mes collègues Geneviève Bouchard et Ian Bussières. Nous nous sommes limités au territoire de Québec. Vous pouvez lire le dossier ici.

Il est fascinant de fouiller dans le passé et d’y déterrer les témoignages des gens de l’époque. Les histoires, qui ont parfois circulé sous la forme de rumeurs ou de légendes urbaines, ne manquent pas de couleurs…

Forcément, il y a davantage que les dix histoires auxquels nous nous sommes attardés, surtout si on élargit le territoire à l’ensemble de la province. Les Montréalais ont bien sûr eu le fameux passage de Guns N’ Roses, après le show écourté de Metallica, qui s’est terminé par une émeute au Stade Olympique…

Je fais appel à votre mémoire: quel spectacle a marqué votre imaginaire pour les mauvaises raisons ou, à tout le moins, pas en raison du contenu musical ?

Lire les commentaires (18)  |  Commenter cet article






Mercredi 14 janvier 2015 | Mise en ligne à 10h55 | Commenter Commentaires (4)

Festivals: Bonnaroo, Hangout et cie se dévoilent

Le dévoilement des programmations des grands festivals de musique se poursuit. Après Coachella et Governors Ball, c’est au tour de Bonnaroo, du Hangout, de Boston Calling et du Mountain Jam de partager leur offre.

Fidèle à lui-même, Bonnaroo cultive ses contacts et met au programme plusieurs artistes qui ont eu leurs entrées au fil des ans. Mumford & Sons, Robert Plant (cette fois avec The Sensational Space Shifters), My Morning Jacket, Alabama Shakes et Gary Clark Jr. sont du nombre.

Du 11 au 14 juin, à Manchester, dans le Tennessee, on trouvera aussi Billy Joel, Deadmau5, Kendrick Lamar, Florence + The Machine, Belle and Sebastian, Tears for Fears, Ben Harper & The Innocent Criminals, Medeski, Scofield, Martin & Wood, Earth Wind & Fire, Royal Blood, Tanya Tagaq, pour ne nommer que ceux là.

Bonnaroo fait encore une fois preuve de profondeur et d’ouverture aux genres et aux époques. Ça demeure un heureux mélange, qui permet de passer des légendes aux groupes de l’heure. À mes yeux, il manque toutefois au moins deux poids lourds grand public, qui lui aurait permis de faire tourner les têtes. Ça va peut-être venir: les programmateurs ont fait savoir que d’autres noms s’ajouteraient.

Du côté du Hangout, qui a lieu sur les plages de Gulf Shores, en Alabama, du 15 au 17 mai, les Foo Fighters -qu’on s’attend à voir au FEQ-, Zac Brown Band, Beck, Paramore, Foster The People, Major Lazer, Spoon et Skrillex sont en tête d’affiche. L’offre est pertinente, avec des Toro Y Moi, Galactic avec Macy Gray ou encore Xavier Rudd quand mon gratte un peu, mais moins variée qu’à Bonnaroo.

Si Boston Calling est davantage modeste, la première mouture 2015 de l’événement (une autre aurait lieu à la fête du travail) n’en est pas moins intéressante. Beck, Pixies, My Morning Jacket, Ben Harper and The Innocent Criminals, Tame Impala, St. Vincent, TV on the Radio et Vance Joy sont au nombre des invités.

Dans la même ordre de grandeur, le Mountain Jam (4 au 7 juin, Hunter Mountain, New York) aura comme tête d’affiche les Black Keys, Robert Plant, Gov’t Mule, Alabama Shakes, Grace Potter et Michael Franti.

À voir les noms qui reviennent d’un événement à l’autre, on a tendance à croire que cette année encore, l’offre est relativement limitée pour les programmateurs. Nul doute qu’un grand nombre d’artistes vont continuer de faire leur salaire pour l’année à venir et peut-être même plus au courant de l’été. En effet, les Florence + The Machine, The War on Drugs et autres Tame Impala sont hautement convoités…

Avec ces diverses programmations, on commence à avoir un beau portrait des forces vives en action cet été et donc de qui pourrait peut-être transiter par le Québec durant la saison estivale…

Bonnaroo2015

hangout

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2015
    D L Ma Me J V S
    « déc    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité