Nicolas Houle

Partage

Mercredi 6 septembre 2017 | Mise en ligne à 14h26 | Commenter Commentaires (6)

Arcade Fire: comment gagner son pari

Arcade Fire dans le ring du Centre Vidéotron - photo Caroline Grégoire

Arcade Fire dans le ring du Centre Vidéotron - photo Caroline Grégoire

Vous le savez, les ventes de billets pour le spectacle d’Arcade Fire au Centre Vidéotron ont été laborieuses. Devant pareil scénario, d’autres formations auraient baissé les bras et auraient préféré annuler – pensez The Weeknd, Red Hot Chili Peppers. Mais Arcade Fire s’est tenu debout et, à mon sens, est sorti gagnant de ce concert qui aura beaucoup fait jaser. Ma critique de la performance ici.

Soyons honnête, les Montréalais ont un peu été artisans de leur malheur. Hormis le spectacle au Festival d’été, en 2010, ils ne s’étaient jamais produit à Québec – j’en ai discuté avec Richard Reed Parry ici. Par ailleurs, jusqu’à cette année, le groupe n’avait pas voulu s’entretenir avec la presse locale – et ce n’est pas faute d’avoir essayé-, préférant même consacrer leur temps passé à Québec, en 2010, au New York Times ou au Rolling Stone… Tout ça peut se défendre, dans le contexte d’un développement international, mais a forcément un impact.

Si on ajoute que Everything Now, ainsi que la tournée Infinite Content ont été lancés à un moment qui n’était pas idéal -la période estivale-, le public n’a pas répondu très fort à l’appel. Certains ont aussi été déçus des nouvelles chansons…

Les sources officielles parlaient de 5000 personnes au Centre Vidéotron. Et sur le lot, il y avait beaucoup de billets donnés. Québec n’est cependant pas une exception: les fans de d’autres villes canadiennes se font tirer l’oreille…

Comme si tout ça ne suffisait pas, Arcade Fire s’est compliqué la tâche en optant pour une scène centrale, permettant d’accueillir encore davantage de monde dans les arénas et rendant à peu près impossible les «formules concert»…

Il n’y avait qu’une façon de sortir gagnant de cette aventure: monter sur le ring – littéralement, puisque c’est ainsi qu’on avait aménagé la scène. Arcade Fire l’a fait avec un très bon concert, énergique à souhait, avec de solides interprétations.

Je suis persuadé que les Montréalais ont marqué des points et auront à la fois solidifié le lien avec leurs fans, en plus d’en gagner d’autres. Reste à voir si le groupe aura la bonne idée de revenir plus tôt que tard pour cimenter tout ça…


  • Les absents ont toujours tort! En effet c’était un excellent spectacle. Le show de K.D. Lang le 3 septembre était également excellent mais il semble que vous n’y étiez pas.

  • Effectivement, je n’ai pu voir le show de K.D. Lang, car j’étais au FME…

  • Ce fut un spectacle excellent, mais après la difficulté à vendre des billets pour un groupe de l’importance d’Arcade Fire, je pense que mardi va avoir été la seule prestation qu’ils vont avoir fait au Centre Vidéotron (peut-être un retour au FEQ un jour). Décidemment, j’ai beaucoup de difficulté à comprendre les goûts musicaux des gens de Québec!

  • À part l’impression d’avoir payé plus cher que mes voisins, ce fût une très agréable soirée. Ce sera difficile de revoir AF en salle à Québec. Un autre album comme Everything Now et la base de fans risque de diminuer sans nécessairement l’augmenter par ailleurs. À suivre.

  • Situation bizarre, en effet. Arcade Fire, portés au sommet avec The Suburbs, devraient être des superstars en temps normal. Ils ont joué dans les plus grands festivals. En plus, ils sont basés au Québec.
    Ça m’étonne que RHCP aient annulé leur concert… pourtant, le Centre était paqueté pour Green Day plus tôt cette année. Les organisateurs de spectacles doivent avoir de la misère à suivre le cas de Québec.
    Si Radiohead débarque demain matin pour un concert au Centre, combien y aura-t-il de personnes selon vous?
    En fait, quand c’est pas le Festival d’été, ça semble vraiment plus difficile, sauf exceptions.

  • @ orang-outang Réponse un peu tardive à propos de Radiohead: c’est une excellente question. Je crois que le band aurait une belle foule, sans qu’elle ne soit immense. Tout dépend comment c’est mis en marché, s’il y a un concert à Mtl et si on souligne le caractère unique d’un premier passage à Québec. Le prix jouera aussi un rôle. Mais ça peut être un événement. Je crois que ce serait le même genre de phénomène qu’il y aurait eu avec Gorillaz, par exemple, si le groupe était passé par l’aréna plutôt que par le FEQ en premier… Un 6000-7000 peut-être…

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2017
    D L Ma Me J V S
    « août    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives