Nicolas Houle

Partage

Lundi 17 juillet 2017 | Mise en ligne à 10h46 | Commenter Commentaires (3)

FEQ 50e: le fil d’arrivée

On a beau trouver que ça fait beaucoup 11 jours de FEQ, ça file à toute allure. J’avais à peine commencé mon festival en douce à Place d’Youville, avec les Barr Brothers, que je me retrouvais dimanche, à renouer avec Muse. Ma tête ne l’a pas senti passer, mon corps, oui, par contre!

Alors, cette cuvée du 50e aura-t-elle était à la hauteur? Assurément. On a véritablement senti que l’organisation a poussé fort pour souligner l’anniversaire et ça s’est traduit sur le terrain. Le grand défi sera bien sûr l’an prochain, car 2017 a beau avoir été une année spéciale, elle deviendra, dans la tête des amateurs, le nouveau point de référence. Qui voudra se contenter de moins après ça?

En haut de la liste: Gorillaz
La grande réussite pour moi cette année est en premier lieu Gorillaz. Peut-être pas une grande évidence pour une frange du public, mais Albarn a conquis la foule le temps de le dire. Quand le show s’est terminé, Gorillaz avait clairement de nouveaux fans. Hormis le leader, le choix des chansons, les arrangements, les interprétations, le visuel, tout a permis de faire de ce concert un moment hautement réussi.

Les promesses tenues : Pink, Metallica, Muse
Il y avait beaucoup de valeures sûres sur les Plaines. Dans le lot, la grande nouveauté était Pink, qui a livré la marchandise sur toute la ligne. Je dois dire que j’étais relativement sceptique face au fameux ballet volant, ça me semblait être une bonne dose de poudre aux yeux plus ou moins utile, mais j’ai été impressionné. Metallica? Ça marche toujours autant. Encore une excellent show, même si on a vu et revu. Muse? Intéressant d’avoir accès davantage au band qu’à la machine dans son ensemble. J’ai apprécié.

Anderson .Paak sur les Plaines - Le Soleil, Yan Doublet

Anderson .Paak sur les Plaines - Le Soleil, Yan Doublet

L’étoile cachée: Anderson .Paak
Tout le monde n’en avait que pour Kendrick Lamar. Il a bien fait, sans donner une show d’exception. Ce soir là, Anderson .Paak, qui le précédait, a été quant à moi la révélation: Il sait tout faire, chanter le funk, la soul ou le r’n'b, en plus de jouer de la batterie, et, bien sûr de rapper.

Les frères Shamus et Ewan Currie, de Bros - Le Soleil, Alice Chiche

Les frères Shamus et Ewan Currie, de Bros - Le Soleil, Alice Chiche

Les grands ensembles: Bros et Bixiga 70
On a eu quelques grands ensembles dans ce FEQ, oeuvrant dans des registres très différents, mais obtenant des résultats aussi heureux. La pop rock vintage de Bros, mâtinée de rythmes sud-américain, livrée avec un grand ensemble de 9 musiciens dont 4 trombones était franchement intéressante. J’ai beaucoup apprécié le grand ensemble festif, quoique engagé, du Brésil, Bixiga 70, qui s’est distingué à Place d’Youville.

Migos au Parc de la Francophonie - Le Soleil, Pascal "le Baron" Ratthé

Migos au Parc de la Francophonie - Le Soleil, Pascal «le Baron» Ratthé

Les chiches : Migos.
Je suis étonné que les fans de Migos n’aient pas manifesté davantage leur déception devant l’offre particulièrement chiche, voire irrespecteuse du band. Plusieurs ont fait la file toute la journée pour espérer voir le groupe, qui lorsqu’on enlève le temps occupé par son DJ, n’a joué que 45 minutes…

Voilà qui ferme les livres sur une partie de l’été pour moi. On se retrouve en août, pour la rentrée culturelle.


  • Dans l’ensemble, bon FEQ, supérieur à l’an dernier. La météo fut de notre bord !

    Mon parcours…

    5 juillet (pas dans le FEQ) – Riverside avec Carla Bley : Chance unique de voir la pianiste avec ce quatuor jazz mené par Dave Douglas. Très bon.
    6 juillet (pas dans le FEQ)- Fet Nat à l’OFF. Wow, quel band surréaliste. Une belle claque dans face.
    7 juillet- Wolf Parade qui revient en force, bon set list, maigre foule. J’avais 25 ans le temps d’un concert.
    8 juillet (pas dans le FEQ)- Wallace Roney à la Ninkasi. Incroyable de voir ce trompettiste dans ce bar. Du hard-bop de feu. Vu aussi la fin du show de Birds of Bellwoods, gros potentiel commercial ici.
    9 juillet- Heat à 17h, juste après de la pluie, presque pas de public, présence de scène timide. Vraiment pas la meilleure case pour eux. Ils vont devoir prendre du coffre. Été 30 minutes sur les Plaines pour les Backstreet Boys…pas de musicien sur scène, du quétaine, un gros bof.
    11 juillet- Impossible d’assister à Migos, va faire un détour pour 2 chansons des Cowboys Fringants, pis c’est ça.
    12 juillet- CO/NTRY. Duo un peu weirdo mais très efficace, sans trop se prendre au sérieux. New-wave post-punk, on pense aux premiers The Cure. Bien aimé. Ensuite BADBADNOTGOOD livre la marchandise. Public attentif, quelques bons climax. C’est le fun voir du monde tripper sur du jazz de cette manière.
    13 juillet- The Who. Au-delà de mes attentes. Visuellement léché, musicalement presque sans failles. Des hits avec des touches de génie.
    14 juillet- Metallica. Mon premier show de Metallica à vie. Je suis encore lendemain de veille. Je ne peux comparer, mais j’ai vraiment trippé.
    15 juillet. Gorillaz. J’avais vu au Centre Bell lors de la dernière tournée. La proposition de samedi était vraiment supérieure. Excellent concert avec variation de mood, bon featuring, belle finale.

    On va finir ça demain avec Thurston Moore à Sala Rossa, ensuite break time !

  • Après 41 prestations complètes, voici mes 10 coups de cœur : Melissa Etheridge, Tony Allen, Pat Thomas & Kwashibu Area Band, Tété, DakhaBrakha, BadBadNotGood
    The Struts, The Who, Amadou et Mariam, Gorillaz.

    J’ai bien aimé aussi les prestations offertes pour les 50 ans du FEQ : Les plasticiens volants, Transe Express, l’Orchestre d’hommes-orchestres.

  • à chaque début de FEQ, je deviens nostalgique des années où j’habitais en appart en haute ville et où j’allais voir une dizaine de spectacle par année….

    Devenu père de famille résidant en banlieue, je dois faire des choix et souvent la destination se retrouve à être les Plaines.

    Mon coup de coeur sur les quelques shows que j’ai vu, Gorillaz.
    pour moi, ca été la même réaction qu’après le spectacle de Rammstein en 2011, renversé.
    Je connaissais pourtant Gorillaz, je me considère comme un fan. Il s’agissait par contre d’un premier spectacle de ce groupe.
    j’avais été déçu par Humanz, donc je m’attendais à des moments plus bas dans le spectacle.
    ca n’a jamais été le cas, j’ai “trippé” du début à la fin, un show d’anthologie pour moi.

    Metallica est une valeur sure en spectacle. Ce n’est pas pour rien que ce groupe est si populaire après plus de 30 ans, ce sont des pro et ils s’assurent de rassasié leur fans. Respect

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2017
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives