Nicolas Houle

Partage

Jeudi 20 avril 2017 | Mise en ligne à 20h04 | Commenter Aucun commentaire

Kendrick Lamar: bien installé au sommet

Quand vous êtes au sommet, que vous avez l’approbation du public et de la critique, tout le monde est prêt à travailler avec vous. Parlez-en à Kendrick Lamar qui, en plus de réunir une foule de collaborateurs de premier ordre allant de Kamasi Washington à Thundercat, a des invités prestigieux comme U2 et Rihanna sur Damn.

Mais ces grands noms ne sont en fait que des étoiles parmi d’autres dans la nouvelle constellation de Lamar. Le rappeur américain donne en effet suite avec beaucoup aplomb au fameux To Pimp A Butterfly, continuant de puiser dans différents vocabulaires musicaux, qu’il s’agisse de rap, de r’n’b, de soul ou de jazz.

Damn témoigne du chemin parcouru depuis son album-phare. Lamar revient sur ce qu’il a vécu ces dernières années pour traiter de célébrité et de peur -personnelle et collective-, mais aussi de religion, de violence et de politique, créant des images fortes dès l’ouverture (excellentes Blood et DNA, qui donnent le ton) avec un flow remarquable, tout en utilisant le langage de la rue.

Peut-être que ce Damn, sur lequel il y a une touche canadienne avec l’apport de BadBadNotGood à la réalisation d’un titre et des voix de Kaytranada n’est pas aussi innovateur que son prédécesseur, mais il est sacrément bien articulé et permettra à Lamar de se maintenir au sommet.

Voilà qui rend encore plus excitante sa présence à Québec cet été…


À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2017
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives