Nicolas Houle

Archive, janvier 2017

Mardi 31 janvier 2017 | Mise en ligne à 10h01 | Commenter Commentaires (14)

R.I.P. John Wetton

Le chanteur et bassiste John Wetton n’est plus. Le musicien, qui s’est illustré au sein de diverses formations de rock progressif, dont King Crimson et Asia, est décédé des suites d’un cancer du côlon.

Depuis quelques années déjà, l’artiste anglais ne cachait pas qu’il devait combattre la maladie. Il semblait sur la voie de la guérison, à tel point qu’il comptait rejoindre la formation Asia le temps d’une croisière en février et d’une tournée en mars et avril. Or le 12 janvier, il a fait savoir que son équipe médicale lui avait recommandé de se retirer et qu’il devait subir de nouveaux traitements de chimiothérapie.

Wetton, qui a fait ses premiers avec Family, s’est fait connaître au sein de King Crimson. Il est la voix et la basse mordante qu’on peut entendre sur les albums Larks’ Tongues In Aspic (1973), Starless and Bible Black (1974) et Red (1974), qui ont fait histoire.

Après un bref passage dans Uriah Heep, Wetton a formé le trio U.K. avec le batteur Bill Bruford, le claviériste et violoniste Eddie Jobson, ainsi que le guitariste Allan Holdsworth. La formation a pondu deux albums, dont le premier, éponyme (1978), qui est sans doute la meilleure réussite du band.

Wetton a co-fondé, en 1981 le supergroupe Asia avec Carl Palmer (batterie), Steve Howe (guitare), Geoff Downes (claviers), délaissant le progressif pour une pop rock radiophonique. Le groupe a immédiatement connu le succès et atteint les sommets du palmarès avec des titres comme Heat of The Moment et Only Time Will Tell. Cette période a peut-être moins bien vieilli, or les hits ont traversé le temps et le groupe n’a jamais cessé de rouler, avec différentes incarnations…

La famille, ainsi que plusieurs artistes ont réagi du musicien. Plus d’info ici.

Lire les commentaires (14)  |  Commenter cet article






Samedi 28 janvier 2017 | Mise en ligne à 20h23 | Commenter Aucun commentaire

Y étiez-vous? Manu Chao sur les Plaines, en 2001

Manu Chao au Festival d'été de Québec, en 2001 - photothèque Le Soleil

Manu Chao au Festival d'été de Québec, en 2001 - photothèque Le Soleil

Manu Chao est récemment sorti d’un long mutisme discographique, faisant paraître la chanson Moonlight Avenue, un duo, sous la bannière de TI.PO.TA. Trop tôt pour savoir si l’ancien de la Mano Negra reprendra la route au Québec, or on se rappellera qu’il est venu sur les plaines d’Abraham deux fois plutôt qu’une…

C’est en effet à Manu Chao que revenait l’honneur d’ouvrir le Festival d’été de Québec, le 5 juillet 2001. Depuis plusieurs années, déjà, on espérait la présence de l’artiste à l’événement. S’il a omis d’apparaître à son point de presse, il s’est pleinement donné pour offrir un concert festif.

À l’époque, Chao venait tout juste de faire paraître son deuxième album, Próxima Estación: Esperanza. Flanqué d’une dizaine de musiciens, il avait défendu son matériel solo, dont l’incontournable Bongo Bong, non sans insérer des pièces de la Mano Negra, en cours de route et ponctuer sa performance de «Allez Québec!»

«Le singulier personnage a déployé sur scène une énergie digne de l’adolescent dont il a toujours l’air malgré ses 40 ans», écrivait la collègue Kathleen Lavoie, qui couvrait le concert.

Puisque tous les ingrédients semblaient réunis pour que ce 34e FEQ démarre de manière explosive, le soleil et la chaleur étaient aussi au rendez-vous.

En 2001, des chiffres circulaient encore pour évaluer les foules au festival et on parlait de 30 000 personnes. Chao est revenu six ans plus tard, pour ce qui a été de fiévreuses retrouvailles.

Y étiez-vous?

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Vendredi 27 janvier 2017 | Mise en ligne à 11h17 | Commenter Commentaires (12)

Muse: une tête d’affiche au FEQ, un jab au Centre Vidéotron

C’est la fin janvier et comme toute bonne fin janvier, les spéculations vont bon train à savoir quelles seront les têtes d’affiche au Festival d’été de Québec.

Un premier gros nom est enfin sorti vendredi: Muse, qui assurera le concert de clôture, le 16 juillet, sur les plaines d’Abraham.

Même si le groupe était en ville à pareille date l’an dernier, pour deux concerts, c’est sans doute un bon coup. La popularité du trio ne se dément et ce sera son premier passage sur les plaines d’Abraham. Qui plus est, la proposition risque d’être assez différente, car le band ne peut pas arriver avec tous ses dispositifs scéniques et parce que Drones date de 2015. On pourrait avoir, donc, une sorte de «best of» de Muse, davantage axé sur la performance que sur les effets spéciaux…

Mais au-delà de l’annonce, ce qui est intéressant, c’est le moment où cette annonce a été faite: le matin même de la mise en vente des billets d’Iron Maiden, pour le concert au Centre Vidéotron. Concert qui a lieu, justement, le même soir que celui de Muse. Curieux hasard!

Personne ne le dira ouvertement, mais on n’est pas dupe: il y a une compétition qui s’est installée entre le Centre Vidéotron et le Festival d’été de Québec. Et ça peut être très sain, amenant les deux organisations à se dépasser.

Or le fait qu’Iron Maiden vienne se produire au Centre Vidéotron le 16 juillet, la date du concert de clôture de l’événement, ne risque pas de servir tout le monde – c’était déjà arrivé, remarquez, en 2012… Plusieurs amateurs des deux formations se retrouvent donc devant un choix à faire. Et sans doute que pour être sûr que ceux qui pourraient potentiellement venir à Muse, plutôt qu’à Maiden soient au courant de l’offre, le FEQ a fait son annonce vendredi matin.

Donc après avoir reçu un jab du Centre Vidéotron, le FEQ a donné un jab à son tour. C’est de bonne guerre.

On peut se féliciter qu’on aura les deux formations à Québec, ce qui est vrai, mais on aurait été véritablement gagnant si Maiden s’était produit à l’intérieur du Festival ou dès le lendemain… Idem pour les groupes, qui risquent d’avoir des foules un peu moins grosses que ce qu’ils auraient eu si les fans avaient été moins sollicités…

Lire les commentaires (12)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2017
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives