Nicolas Houle

Archive du 26 août 2016

Vendredi 26 août 2016 | Mise en ligne à 11h59 | Commenter Commentaires (4)

The Damn Truth: prêt à conquérir le globe

Voilà plusieurs années déjà que The Damn Truth transporte son énergique répertoire sur les différentes scènes de la province. Qu’il le raffine, aussi, comme on peut le constater sur Devilish Folk.

Avec ce deuxième album, il apparaît évident que les Montréalais ont atteint un autre niveau et qu’ils ont le matériel et l’aplomb nécessaires pour pleinement s’exporter. Non seulement Lee-la Baum continue de se distinguer derrière le micro, avec sa remarquable voix, puissante et assurée, mais le trio mise sur des compositions solides, qui affichent davantage de variété et de profondeur.

The Damn Truth peut se faire grinçant, fougueux et digne héritier de la tradition blues rock, comme on le connaît, mais il peut aussi jouer dans un registre plus fin, en sortant la guitare acoustique (Alex), mettre de l’avant des mélodies accrocheuses (White Lies) ou proposer des morceaux ambitieux, comme l’excellente pièce-titre, en fin de parcours.

L’album est finement réalisé par Jean Massicotte, qui a su graver l’énergie brute du band, tout en peaufinant suffisamment l’ensemble pour qu’on puisse apprécier les qualités du jeu et de l’écriture. Tchad Blake (The Black Keys, Arctic Monkeys) a mixé le tout, tandis que John Davis (Led Zeppelin, Royal Blood) signe le matriçage.

Comme, en parallèle de ce nouvel album Lee-la Baum a été choisie pour entonner la reprise de Love is Blindness, de U2, pour une pub d’Yves Saint Laurent (voir ci-dessous), il semble que les astres soient plus que jamais alignés pour que The Damn Truth s’impose autour du globe – nul doute qu’il a le talent.

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2016
    D L Ma Me J V S
    « juil   sept »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives