Nicolas Houle

Partage

Vendredi 30 août 2013 | Mise en ligne à 13h11 | Commenter Commentaires (6)

Joseph Arthur en mauvaise compagnie

Joseph Arthur est devenu un habitué du Québec. Bon an, mal an, il se pointe, sa guitare, ses loops, ses pédales à effets et ses refrains sous le bras. Jeudi soir, au Cercle, il venait défendre son récent et très pertinent The Ballad of Boogie Christ.

Si on le voit souvent, Arthur a le don de varier les plaisirs. Et de faire de ses chansons des work in progress. Si vous êtes de ceux qui attendent des versions rivées sur ce qui a été endisqué, vous allez être déçus. Et si vous espérez un ramassis de titres bien connus, vous allez également faire votre temps. En revanche, si vous aimez être surpris et voir la créativité prendre forme devant vous et dans vos tympans, vous passerez un heureux moment.

Ces jours-ci, Arthur opte pour une formule rock, où il est accompagné à la batterie par Russell Simins (Jon Spencer Blues Explosion). La proposition est intéressante et énergique. Arthur, bien en voix, remet de l’avant son jeu de guitare électrique, tout en se gardant, çà et là, des passages folk nuancés dont il a le secret. On a donc eu droit à une performance contrastée, avec de superbes crescendos.

Ai-je passé une bonne soirée? Presque. Je sais que le phénomène n’est pas nouveau, mais entendre une portion du public jaser sans la moindre gêne tout au long du concert a été un irritant de premier ordre. À quoi bon sortir, payer une vingtaine de dollars et des consommations si c’est pour ignorer le spectacle ou ne pas démontrer un minimum de respect envers un artiste de calibre international?

J’aurais aimé être ailleurs, tout comme bien des fans. Arthur, lui, n’a pas fait de cas et a donné un solide spectacle. Reste qu’une communion avec la foule l’aurait certainement transporté à un autre niveau…

*évidemment, le clip ci-haut n’a pas été tourné à Québec et ne met pas en scène l’approche plus musclée de Simins, mais donne un peu une idée de la version guitare/batterie des performances actuelles d’Arthur.


  • Pas vu Joseph Arthur hier… Mais je serai au Cercle ce soir pour Bombay Show Pig; duo Indie-Rock Hollandais qui sera présent aussi au FME en fds ! Les amateurs des Kills, Raveonettes et Wye Oak devrait tendre l’oreille !

  • Aucune surprise, dans le petit village franco ou il y a un ensemble impressionnant de gens ignorant la langue anglaise, comme en 1950, ne comprennant rien il parle en meme temps, d’autant plus que l’ignorance de la langue, est combiné a l’ignorance de la musique, et a l’ignorance defermer sa “TRAPPE” qui n’a trop souvent rien a dire de si indispensable au contenu présenté.
    A propos, c’est la meme chose dans les cinémas a $ 20 piece, surtout si le film est en anglais, je ne comprendrai jamais pourquoi ce besoin incontrolable de sortir de .

  • C’est Arthur aurait peut-être été mieux ailleurs. Le Cercle, c’est un bar avec (ou avant d’être ?) une salle de spectacle, donc bien risqué d’entendre bien des discussions (avec de la musique que l’on pense ‘in’ mais que l’on n’aime pas tant que cela finalement ?).

    L’automne dernier, le Cercle a avertit les gens d’écouter avant le show d’Avec pas d’Casque. Lorsqu’il faut des avertissements… bon, parfois, l’écoute est plus attentive, ça peut dépendre des soirs j’imagine.

    Je dois avouer que je n’y suis pas allé pour cette raison, comme Arthur passe souvent dans le coin, on peut se permettre de sauter un tour… ou deux, puisqu’il était là à son dernier passage, si je ne me trompe pas.

  • @danny Effectivement. Personnellement, c’est son tour précédent que j’avais sauté. Mais comme j’ai bien apprécié Boogie Christ, j’ai décidé d’y aller cette fois. Et comme la formule était quand même assez rock avec Simmins, ça semblait destiner à marcher, mais… coudonc!

    Je crois que le phénomène s’explique d’une part parce qu’il y a de meilleures offres que par le passé, ce qui semble blaser le public, et, de l’autre, en raison du phénomène de «j’étais là», où ça semble plus important de partager dans les médias sociaux où on est plutôt que de dire le lendemain qu’on a vécu un ben bon show…

  • Vivement une autre vraie salle de spectacle a bon prix a Québec, ce qui permettra un vrai contact avec l’artiste.
    En passant, essayez a Boston ou a New-York dans un bar du meme nombre de place que le Cercle de parler en meme temps que le spectacle…

  • N’en demeure pas moins que le Cercle nous offre une très bonne programmation cet automne. Heureusement, j’ai déjà vu plusieurs de ces groupes…

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    2930  
  • Archives

  • publicité