Nicolas Houle

Partage

Mardi 21 mai 2013 | Mise en ligne à 10h36 | Commenter Commentaires (4)

Manzarek: une deuxième porte se referme

Le claviériste des Doors, Ray Manzarek s’est éteint lundi, à l’âge de 74 ans, soit un peu plus de 40 ans après le chanteur et poète Jim Morrison.

Manzarek était une portion vitale dans le son des Doors. Non seulement son jeu à l’orgue était une signature aussi importante que le travail de Morrison lui-même, mais le défunt musicien contribuait aux assises du groupe du côté de la section rythmique, puisque en spectacle et parfois en studio, il assurait la basse avec la régularité d’un métronome, pianotant sur un clavier Fender Rhodes bass. Manzarek avait aussi une solide voix, ce qui lui permettait tantôt d’appuyer Morrison, tantôt de prendre le relais, lorsque le chanteur était trop bourré… Fait intéressant, Manzarek ne jouait pas de l’orgue Hammond, comme plusieurs, mais des modèles Vox ou Gibson.

Malheureusement, comme ses collègues, Manzarek ne s’est jamais bien remis de la disparition prématurée de Jim Morrison. Avec les portes restantes, il a signé deux albums studio, qui ont été ignorés, et un avec des bandes où Morrison narrait sa poésie, le superbe An American Prayer. Il a offert une lecture de Carmina Burana, qui n’a pas entièrement bien vieilli, a collaboré avec une foule d’artistes, dont Roy Rogers, mais son coeur est surtout resté dans l’univers des Doors, qu’il a réanimé avec son comparse Robbie Krieger à la guitare et avec le chanteur de The Cult, Ian Astbury, à partir de 2001.

À elle seule, l’intro de When The Music’s Over ci-haut démontre bien à quel point Manzarek en menait large. Ci-dessus, on peut également voir Manzarek assurer le chant sur Love Me Two Times. Évidemment, le claviériste restera toujours associé à son long solo ainsi qu’à l’intro de Light My Fire – ici intégrée à une portion de The Celebration of The Lizard. Nul doute que c’est un artiste marquant et des plus doués qui s’est éteint.


  • My name is Raymond Daniel Manzarek. Now, youze can call me Ray, now , youze can call me D., or you can call me RayD, or you can call me RDM, but you doesn’t hass to call me Manzarek…

    Personnellement, je trouve que les DOORS étaient connaissable instantanément par le jeu de son clavier. Une fois que Jim chante tout le monde peut reconnaitre les DOORS, mais avant que Jim n’ouvre sa bouche béante c’est Ray qui annonçait les DOORS.

    Il a inspiré deux de mes groupes favoris : Echo & the Bunny ment et The Stranglers. Safe passage Ray !

    N.Meffe

  • Tres bon votre commentaire Mr. Houde … Tres content de voir un journaliste souligner l’apport de ce musicien important des années 60.

    Merci !!

  • Sur son premier disque solo: THE GOLDEN SCARAB (!)

    En ouverture de la première pièce de l’album,
    on entend Ray Manzarek dire ces mots:

    In the beginning was the rythm
    But I had forgotten…
    I was waiting for the words.

    Le titre: He Can’t Come Today

    On se demande de qui il peut bien parler… ((rires))

  • Quelle vie fantastique!

    Faire parti d’un des bands les plus cool des années soixantes,et donc en définition de l’histoire du rock’n'roll,pour ensuite passer le reste de sa vie à ressasser les joyeux souvenirs,autant pour soi-même que pour le public et les journalistes qui en redemandent,tout en encaissant les revenus juteux en provenance de son band de jeunnesse évidemment devenu culte depuis longtemps et dont le succès ne saurait tarir…

    The doors,c’est la version rock du rêve américain!

    Le sommet,la gloire,le premier million avant l’âge de trente ans,puis vient une tragédie qui arrête tout d’un coup,mais qui du coup,donne naissance à un des mythes les plus tenaces de l’humanité,celui d’Alexandre,celui de la jeunesse éternelle:ne reste plus qu’à se retirer,et siroter son Pina Colada jusqu’à ses 74 ans!

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2013
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité