Nicolas Houle

Archive, avril 2013

Dimanche 28 avril 2013 | Mise en ligne à 9h03 | Commenter Commentaires (20)

Le FEQ et l’importance du facteur “wow”

470040-chanteur-bruno-mars-performance

À Québec, le Festival d’été est devenu l’équivalent des Canadiens, à Montréal. On aime rêver de nouveaux joueurs, faire des prédictions sur la saison, analyser les choix des coachs… Ne manque que les lignes ouvertes. Mais à bien y penser, les médias sociaux jouent ce rôle, non?

Après vous avoir invités à vous prononcer sur la mouture 2013 du FEQ, je publiais samedi ma vision de la présentation qui s’en vient. La revoici, avec possibilité d’en débattre, cette fois.

La programmation 2013 du Festival d’été de Québec (FEQ) suscite des réactions diamétralement opposées: de la grogne chez les uns, de l’enthousiasme chez les autres. En connaissant une croissance spectaculaire ces dernières années, l’événement semble avoir créé des attentes auxquelles il ne peut pas répondre à tout coup.

Bien qu’il reste trois cases à combler dans la grille du FEQ, dont deux de taille sur les plaines d’Abraham (12 et 14 juillet), un constat s’impose: la cuvée 2013 manque d’éclat. Certes Bruno Mars est un bon coup, or comme son nom avait été annoncé en février, l’effet de surprise était passé, cette semaine, lors du dévoilement de la programmation. Les Black Keys et Rush? Tout aussi pertinents, mais ça ronchonne dans les rangs, car ils font des retours. Quant aux Wu-Tang Clan et autres Weezer, ils sont des noms intéressants, mais peut-être pas les étoiles scintillantes auxquelles le FEQ nous a habitués pour la grande scène. Reste les gars de Def Leppard, pour les nostalgiques, et Tiësto, maître de la fête électro.

***

Les festivaliers ont beau en avoir pour leur argent, ils sont exigeants. Normal: le Festival lui-même a mis la barre haute depuis cinq ans en signant les Sting, Bon Jovi, Metallica ou Ramm­stein. Comme si le défi n’était pas suffisamment élevé, le FEQ a décidé de procéder à sa première vente à l’aveugle cette année. Mais pour satisfaire ceux qui ont acheté leur laissez-passer avant le dévoilement de la programmation, l’organisation se devait d’entretenir ce qu’on pourrait appeler le facteur «wow», c’est-à-dire épater la galerie. Pas sûr que c’est pleinement réussi.

Est-ce à dire que la programmation est mauvaise? Au contraire, elle affiche une remarquable profondeur. Les premières parties, d’intérêt variable par le passé, sont toutes costaudes: qu’on songe à MGMT, Eagles of Death Metal, Wiz Khalifa, Ellie Goulding, Martin Solveig ou -M-. D’autre part, l’offre totale a pris du galon et les propositions en salles valent le détour.

Or voilà, avec les années, la série des Plaines est devenue l’arbre qui cache la forêt. Il faut dire que le Festival a déployé beaucoup d’énergie pour faire grandir autant le site que la scène et le calibre des vedettes. L’ennui est qu’il se retrouve aujourd’hui dans une situation où les mégatêtes d’affiche se font rares et sont hautement sollicitées. Qui plus est, il y a fractionnement des genres musicaux, ce qui rend la tâche ardue pour satisfaire un maximum de personnes.

***

Qu’importe que le FEQ ait raffiné sa grille pour espérer être comparé aux géants Coachella, Bonnaroo ou Glastonbury, le grand public, lui, n’a d’yeux que pour les Plaines. Il faut dire que le FEQ est plus différent qu’on ne le croit de ces festivals auxquels il veut se mesurer. Ceux-ci attirent des mordus qui sont captifs dans un lieu donné et qui se déplacent pour une affiche musicale globale, ainsi que pour vivre une expérience.

De son côté, le FEQ a lieu au coeur d’une ville, avec une clientèle qui s’éloigne de son barbecue lorsqu’elle se sent interpellée. Le facteur «wow» est donc hautement important et le festival ne peut plus se permettre de ne pas avoir au moins deux locomotives qui suscitent l’approbation générale, comme Metallica et Elton John qui, en 2011, avaient permis de faire passer la pilule pour des soirs de Plaines moins reluisants.

Le hic? Une ou deux mégavedettes de cette envergure manquent à l’appel cette année.

***

Plus que jamais, le FEQ apparaît tiraillé entre son désir de mousser son profil international à renfort de musiciens cotés, de remplir les 75 000 places des Plaines, de répondre à sa mission culturelle et de poursuivre sa croissance. Le problème est que ces quatre objectifs ne sont pas toujours compatibles. Si le FEQ semble condamné à courir après des artistes rassembleurs et à cultiver son facteur «wow», il doit également trouver un moyen d’amener ses visiteurs à se faire plus curieux. Car non seulement les stars du calibre de Coldplay, AC/DC ou Metallica sont en train de devenir une denrée rare, mais lorsqu’elles sont disponibles, elles tendent désormais à se pointer sur les Plaines hors festival, pour des concerts en billetterie.

Lire les commentaires (20)  |  Commenter cet article






669605-paul-mccartney-quebec-2008

Et voilà! Ç’a pris plusieurs jours, mais la nouvelle que je vous annonçais le 4 avril est enfin confirmée par quelqu’un d’autre que le maire Labeaume! 3E, la filiale du Festival d’été, produira Paul McCartney sur les Plaines le 23 juillet. Il s’agit donc d’un retour pour le gentil Beatle après sa performance gratuite de 2008.

Cette fois, il faudra débourser pour entendre les hits incontournables de l’artiste. Les bracelets vont de 99,50$ à 199,50$, soit la même fourchette de prix qu’à Roger Waters en 2012, selon la zone (avant-scène ou admission générale) que vous préférerez. Tous les détails ici.

Allez-vous fouiller dans votre porte-feuille? Combien êtes-vous prêts à mettre sur un spectacle extérieur, qui a lieu beau temps, mauvais temps?

Si l’on se fie aux billets pour le concert de Céline, il semble que ce ne soit pas tant le prix que le lieu où l’on se trouve qui préoccupe le plus le public. En effet, ce qui était le plus coûteux s’est envolé assez rapidement, alors que les places les moins chères, mais les moins bien positionnées, sont toujours disponibles…

Lire les commentaires (17)  |  Commenter cet article






Mardi 23 avril 2013 | Mise en ligne à 11h16 | Commenter Commentaires (32)

Programmation du FEQ: qu’en dites-vous?

646204-dan-auerbach-black-keys

Le Festival d’été a le don de nous faire languir avec sa programmation. Alors que des événements qui ont lieu en août ont déjà annoncé une bonne portion de leur contenu, c’est aujourd’hui seulement que le FEQ a partagé sa grille. L’attente en valait le coup? Je suis curieux de vous lire là-dessus.

D’abord, le plus attendu: les Plaines. Parmi les bons coups qui n’avaient pas encore été annoncés : Wu-Tang Clan avec Wiz Khalifa le 5 juillet. Le Lendemain, les Black Keys reviennent en ville avec Eagles of Death Metal et Father John Misty. Le 9, Weezer avec Passion Pit et MGMT. Tiësto sera en ville avec entre autres Martin Solveig et Wolfgang Gartner pour la soirée Électro-FEQ du 11 juillet.

Du côté du Parc de la Francophonie, on savait déjà que Belle & Sebastian seraient là le 4 juillet. Bad Religion revient en ville le 5, Coeur de Pirate le 6, Lisa LeBlanc avec Adamus et Kouna le 8. Belle surprise le 9 avec Emmylou Harris & Rodney Cromwell, précédés de Justin Townes Earle, le fils de l’autre. Bassnectar et Zeds Dead seront là le 10, Richard Desjardins le 11, Marianas Trench le 13 et Charlebois le 14.

Enfin, du côté de place d’Youville, il faut aller voir Sharon Jones & The Dap Kings le 4, Dr. John le 7, Amadou & Mariam le lendemain, A Tribe Called Red le 9, Balkan Beat Box le 11 et Booker T. Jones le 12.

Il reste deux gros trous sur les Plaines, les 12 et 14, de même qu’un Parc de la Francophonie à remplir le 12.

Alors, qu’en dites-vous? À première vue, les Plaines apparaissent un peu en dents de scie, mais les deux cases vides peuvent teinter les impressions. Il y a assurément du très bon et du moins bon – le show de choral, en ouverture, fait partie de la deuxième catégorie, tout comme le Foreigner sans Lou Gramm…

Le Parc de la Francophonie a pris du galon comparativement aux dernières années et affiche beaucoup de profondeur, tandis que Place d’Youville est stable, à la hauteur des attentes.

Alors quelles sont vos impressions? Vous prévoyez sortir beaucoup entre le 4 et le 14 juillet?

Lire les commentaires (32)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2013
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives