Nicolas Houle

Partage

Mardi 26 mars 2013 | Mise en ligne à 17h22 | Commenter Commentaires (6)

Ces Strokes qui ne veulent pas mourir

Les Strokes ne se sont jamais vraiment remis de leur fameux Is This It et de l’étiquette de sauveurs du rock’n'roll qu’on leur a apposé. À chaque nouvelle parution, on leur ramène invariablement sur le nez l’impact de leur premier disque et les espoirs qu’on fondait en eux.

Ça ne s’est pas arrangé depuis le retour du groupe après le long hiatus qui a précédé Angles, en 2011. Il faut dire que pendant qu’une pression énorme provenait de l’extérieur, la formation semblait imploser, le leader Julian Casablancas en menant large, faisant cavalier seul ou étant isolé par ses comparses.

Néanmoins, malgré ce beau cocktail semblant mener le band tout droit au cimetière du rock’n'roll, les Strokes ont tenu le coup. Il est vrai que les gars n’ont pas refait surface avec l’album béton qu’on attendait d’eux. Mais ni Angles, ni le tout nouveau Comedown Machine ne sont des échecs. Même l’enregistrement solo de Casablancas, il y a quelques années, méritait l’attention.

Il n’y a pas de grande révolution sur Comedown Machine, sauf cet intérêt soudain de Casablancas pour la voix de fausset. On a droit à une bonne dose de clins d’oeil aux années 80, à quelques titres rock énergiques, comme 50/50 ou le simple All The Time. Quelques compos davantage nuancées se profilent, dont la pertinente 80s Comedown Machine ou la contrastée One Way Trigger et même une aventure semi-expérimentale (peu convaincante) dans le registre de la ballade rétro (Call It Fate, Call It Karma).

Bref, les Strokes en ont encore dedans. Mais est-ce gage de leur avenir? Rien n’est moins sûr: ce nouvel album est le dernier de leur contrat avec RCA… Si les musiciens ferment les livres ici, ce sera à tout le moins sans gêne.

À en juger le nombre de visionnements de l’extrait All The Time, il semble que le band suscite encore de l’intérêt et pourrait donc faire un bout de chemin plus longtemps que les pessimistes ne le croient…

Et vous, croyez-vous encore aux Strokes?


  • J’ai abandonné après le 3e album et je ne pense pas me reprendre avec le dernier-né (l’extrait ne m’a pas convaincu et l’ensemble des critiques sont biens mitigées). Les Strokes font donc partie du passé pour moi, mais si jamais le groupe passe pas trop loin de chez moi, une résurrection pourrait être possible.

  • C’est tu comme un mauvais jeu de mot?

  • Personnellement, j’avais bien aimé leur 3e album, certaines faiblesses mais des chansons très solides aussi. Mais Angles m’a grandement déçu. J’avais des grandes attentes pour leur 5e album (que je n’ai pas encore écouté) et je pensais qu’ils allaient nous en mettre plein la gueule pour se racheter, mais d’après ce que je lis et ce que j’entends de mes amis, je risque d’être déçu encore une fois. J’ai peur de l’écouter et de lancer la serviette comme je l’ai fait avec Interpol quand j’ai entendu leur 3e album.

    Comme tu le dis, Is This it a mis la barre haute.

  • @theblob C’est juste comme un titre :)
    @purplejesus L’album est nettement supérieur à Angles, mais n’est pas exceptionnel. Cela dit, il y a de très bonnes pièces. On peut l’écouter en entier ici:
    http://music.cbc.ca/#/blogs/2013/3/The-Strokes-Comedown-Machine-full-album-stream

  • Merci!

  • Après une écoute complète, je dois dire que ce n’est pas si mal, et, à mon souvenir, effectivement mieux que Angles.

    Mais quand même rien pour me le faire acheter…

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité