Nicolas Houle

Archive, mars 2013

Mardi 26 mars 2013 | Mise en ligne à 17h22 | Commenter Commentaires (6)

Ces Strokes qui ne veulent pas mourir

Les Strokes ne se sont jamais vraiment remis de leur fameux Is This It et de l’étiquette de sauveurs du rock’n'roll qu’on leur a apposé. À chaque nouvelle parution, on leur ramène invariablement sur le nez l’impact de leur premier disque et les espoirs qu’on fondait en eux.

Ça ne s’est pas arrangé depuis le retour du groupe après le long hiatus qui a précédé Angles, en 2011. Il faut dire que pendant qu’une pression énorme provenait de l’extérieur, la formation semblait imploser, le leader Julian Casablancas en menant large, faisant cavalier seul ou étant isolé par ses comparses.

Néanmoins, malgré ce beau cocktail semblant mener le band tout droit au cimetière du rock’n'roll, les Strokes ont tenu le coup. Il est vrai que les gars n’ont pas refait surface avec l’album béton qu’on attendait d’eux. Mais ni Angles, ni le tout nouveau Comedown Machine ne sont des échecs. Même l’enregistrement solo de Casablancas, il y a quelques années, méritait l’attention.

Il n’y a pas de grande révolution sur Comedown Machine, sauf cet intérêt soudain de Casablancas pour la voix de fausset. On a droit à une bonne dose de clins d’oeil aux années 80, à quelques titres rock énergiques, comme 50/50 ou le simple All The Time. Quelques compos davantage nuancées se profilent, dont la pertinente 80s Comedown Machine ou la contrastée One Way Trigger et même une aventure semi-expérimentale (peu convaincante) dans le registre de la ballade rétro (Call It Fate, Call It Karma).

Bref, les Strokes en ont encore dedans. Mais est-ce gage de leur avenir? Rien n’est moins sûr: ce nouvel album est le dernier de leur contrat avec RCA… Si les musiciens ferment les livres ici, ce sera à tout le moins sans gêne.

À en juger le nombre de visionnements de l’extrait All The Time, il semble que le band suscite encore de l’intérêt et pourrait donc faire un bout de chemin plus longtemps que les pessimistes ne le croient…

Et vous, croyez-vous encore aux Strokes?

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Jeudi 21 mars 2013 | Mise en ligne à 15h24 | Commenter Commentaires (20)

FEQ, Stones, Sir Paul: qui courrez-vous?

Décidément, les gros shows ont la cote. Si la tendance se maintient, comme le veut l’expression consacrée, Québec aura droit non seulement aux Rolling Stones cet été, mais aussi au retour de Paul McCartney, tous deux dans une formule payante. À cela, il faut ajouter les 11 jours du Festival d’été, bien sûr. Comment planifierez-vous vos vacances?

Est-ce que cette abondance pourrait éventuellement miner l’attrait des shows extérieurs? Cet été sera assurément un test. En 2012, il y avait, avec Madonna et Roger Waters, le phénomène de la nouveauté. Or plusieurs ont quitté les lieux en réalisant que de débourser un montant significatif pour un show extérieur, où le confort est relatif et où la vue peut être obstruée, ça peut avoir ses limites.

Personnellement, j’ai l’impression que ces monstres sacrés de la musique feront encore courir les gens, mais je me demande tout de même à quel point. Chose certaine, les promoteurs (QuébéComm pour les Stones, 3 E pour McCartney) devront jouer la carte de l’exclusivité pour attirer des fans de l’extérieur de Québec et même de la province afin de se garantir la plus grande foule possible. Ce sont tout de même de gros montants: on parle d’une garantie autour de 7 millions$ pour Mick Jagger et sa bande…

Et vous, y serez vous? J’en entends certains pester que les Stones sont des papys vieillissants et que ce serait plus intéressant d’avoir de jeunes loups. Certes. Mais dans les icônes du rock, ils arrivent bon deuxième en-dessous des Beatles. Une ultime occasion de les voir demeure pertinente. Quant à Sir Paul, ben ça reste Sir Paul…

Évidemment, le budget de tous n’est pas le même. Donc où investirez-vous cet été?

Lire les commentaires (20)  |  Commenter cet article






Mercredi 20 mars 2013 | Mise en ligne à 12h01 | Commenter Commentaires (27)

FEQ: qui programmeriez-vous sur les Plaines?

Z’avez vu, la semaine dernière, la programmation d’Osheaga? Vraiment réussie. Z’avez-vu l’affiche du Rockfest? La gang à Petite nation a travaillé très fort! Z’avez entendu qui sera à Lollapalooza? On parle de Mumford & Sons, Phoenix, Vampire Weekend, des Killers, de Postal Service and de The National. Vraiment pas mal.

Au fur et à mesure que ces programmations sortent, on se demande qui viendra au Festival d’été. Et, plus précisément, sur les Plaines. Jusqu’à maintenant, trois soirées d’occupées: Bruno Mars avec Ellie Goulding, la soirée d’ouverture franco, avec une grande chorale, et Rush.

En prenant de l’expansion, le FEQ fait toujours face au même défi: qui mettre sur les Plaines pour remplir un site devenu immense? Qui peut attirer jusqu’à 75 000-80 000 personnes?

Cette année, il semble qu’on doive faire notre deuil de Mumford & Sons, la locomotive de l’heure, autant que des Coldplay, Black Sabbath et autres AC/DC. Que reste-t-il? De vieux noms comme Styx? Espérons qu’on opte pour une approche plus moderne. Les passages d’Arcade Fire et des Black Keys avaient démontré que les festivaliers étaient prêts à répondre à l’appel avec des noms davantage actuels, sans que ce soit les meilleurs foules de l’événement. Mais au fait, est-ce nécessaire que les Plaines débordent à tous les soirs pour qu’on parle d’une présentation réussie?

Une combine grunge, genre Soundgarden-Alice In Chains, trouverait certainement preneurs, de même que le passage d’un band légendaire comme Fleetwood Mac. Une soirée électro semble acquise, alors de ce côté on tentera certainement de mettre le grappin sur un Deadmau5. Pour une dose d’audace, pourquoi pas un programme double de Björk avec The Flaming Lips, qui ont le don de préparer des shows toujours spectaculaires?

Pour la suite, je serais curieux de voir qui vous verriez sur les Plaines et qui pourrait bien remplir les lieux à vos yeux.

Alors, qui iriez-vous chercher d’autres pour remplir le vaste site?

Lire les commentaires (27)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2013
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives