Nicolas Houle

Partage

Mardi 27 novembre 2012 | Mise en ligne à 15h54 | Commenter Commentaires (11)

FEQ: mise en vente des laissez-passer, la suite

bracelet-300x200

Le Festival d’été de Québec se ravise et change les dates de mise en vente de ses laissez-passer. Ainsi, la première moitié des 150 000 laissez-passer, vendus à un prix dit «privilège» (66$, livraison en sus), aura lieu le 16 février et la seconde, à prix régulier (76$, livraison en sus), le 16 mars. Les détails ici.

Pour expliquer ces changement, le FEQ évoque sa sensibilité aux acteurs du milieu et aux festivaliers, qui ont protesté en nombre dans la page Facebook de l’événement, entre autres.

Visiblement, le FEQ avait sous-estimé l’impact que sa nouvelle stratégie de mise en marché pouvait avoir chez les diffuseurs. Et, surtout, la grogne desdits diffuseurs, pour lesquels Noël est une période-clé de l’année. Québec demeure un petit milieu et la bonne entente est toujours préférable. L’organisation agit donc avec sagesse en faisant amende honorable.

Mais pour les festivaliers, hormis ceux qui s’irritaient d’avoir une dépense de plus à la veille des fêtes, ou qui se sentaient pris de court par cette mise en vente hâtive, il n’y a, sur le fond, pas tellement de changements. C’est-à-dire que l’on procédera à deux ventes sans qu’ils n’aient la moindre idée de ce qu’ils achèteront.

Pour la première année de ce fonctionnement, le FEQ aurait été plus prudent ou aurait secoué ses festivaliers moins violemment s’il avait fait une première mise en vente avant la dévoilement de la programmation et l’autre lorsque la grille aurait été connue ou avec une liste minimale de têtes d’affiche…

Mais du reste, que les râleurs s’ajustent: il semble que les ventes hâtives soient là pour rester. Daniel Gélinas, en conférence de presse, a même laissé entendre qu’une vente encore plus devancée aurait lieu en 2013. J’ai bien l’impression que le FEQ pourrait offrir ses laissez-passer 2014 sitôt l’événement 2013 terminé…

Que pensez-vous de tout ça? Préférez-vous ces nouvelles dates? Ou êtes-vous tout de même irrités par ce mode de fonctionnement?


  • Soyons honnêtes, ce sont des diffuseurs incapables de s’adapter au moindre changement qui ont fait reculer le festival. Comme si la personne qui allait offrir deux laissez-passer du FEQ à ses enfants allait maintenant leur offrir deux billets pour « [Saveur du mois] Story » au Capitole ou un concert de l’OSQ au Grand Théâtre.

    Jean Pilote et cie on fait un gros caca nerveux. Le FEQ a été très cool dans les circonstances. À la place de M. Gélinas, je les aurais envoyés paître en leur disant qu’ils sont mieux de s’adapter parce que si un petit changement comme celui-là les bouleversait, ils allaient mourir au retour du hockey de la LNH.

    Et si je peux acheter mon laissez-passer pour 2014 le 15 juillet 2013, vous pouvez être certain que je vais le faire.

    Pour ce qui est du public, c’est drôle de le voir réagir aujourd’hui. Très drôle. Surtout que presque rien ne change pour ceux qui se plaignaient de devoir acheter à l’aveugle.

  • Effectivement, en tant que festivalier, ça ne change presque rien. J’achèterai pas de laissez-passer sans savoir la programmation. Au pire, s’ils sont tous vendus, j’achèterai d’un scalper.

    Ironique pareil que le but soit de couper l’herbe sous le pied des scalpers et que ça va finir par les encourager.

  • @jacquesboivin Je ne connais (presque) rien aux affaires, mais il me semble évident qu’une business qui reste en santé est une business qui sait s’adapter et, mieux, aller au-devant des changements. Or Québec est un petit milieu et l’organisation du FEQ n’a pas intérêt à se faire trop d’ennemis… Il y a sans doute eu d’autres diffuseurs que ceux qui sont montés aux barricades qui ont exprimé leurs inquiétudes en coulisses.

  • J’ai comme l’impression que Gélinas a eu quelques appels de ses commanditaires qui se sont plaints eux aussi….

  • Hé qu’on est réfractaire au changement à Québec. V’là qu’aujourd’hui les quelques dizaines de trolls sur Facebook et le proprio du Capitole se pètent les bretelles d’avoir fait reculer le FEQ. Réjouissez-vous, vous avez 66$ de plus dans vos poches pour acheter un billet de show pour le pseudo-Johnny Cash entre Noel et le jour de l’an. Pathétique.

  • Je seconde Elvince j’achèterai d’un revendeur cette année. Perso je crois que la programmation seras de plus en plus faible difficile de maintenir le niveau des dernières années et c’est pourquoi ils veulent les faire acheter à l’aveugle. Je ne comprend pas tous ceux qui semblent s’indigner de ce changement quel avantage avez-vous a obtenir votre laissez-passer au mois de décembre?? De plus j’espère qu’ils auront améliorer leur site web souvenez vous des déboires de l’an passé.

  • Le FEQ est financé en grande partie par les citoyens. Qu’il prenne ses décisions en se basant sur les besoins des citoyens. Et bien peu de citoyens désiraient cette vente en Décembre selon moi ..

    Bien sûr, je peux me tromper. D’ailleurs,

    @jacquesboivin et tout ceux qui sont déçus de ce recul:

    J’aimerais qu’on m’explique quel avantage vous voyez dans une vente si hâtive. Que vous achetiez votre laisser-passer pour le FEQ 2013 le 1er Décembre 2012 ou le 1er Février ,, ça change quoi? Vous n’aurez pas de meilleures places …

  • @Burp Le FEQ n’a pas reculé tant que ça, puisque sur le fond, l’approche reste la même. Pour m’être entretenu avec plusieurs intervenants du milieu, la grogne était loin de se limiter au Capitole. Vous avez fréquenté régulièrement les salles cet automne et vous l’avez certainement constaté: la forte offre se traduit par des concerts pas toujours remplis, même avec des artistes intéressants. C’est la réalité d’un marché comme Québec.

    Ce qui ne faut pas perdre de vue avec le FEQ, c’est que ce n’est pas un Bonnaroo ou un Coachella. Certes, il y a des maniaques de musique qui le fréquentent, mais il y a aussi des visiteurs passifs, qui viennent pour deux ou trois shows. De par sa durée et sa situation, c’est un événement destiné aux habitants plus qu’à un public spécialisé de l’extérieur.

    Je comprends l’offensive du FEQ et je crois que c’est un choix stratégique qui se défend, ne serait-ce que pour se prémunir de l’arrivée éventuelle de l’amphithéâtre ou d’une disette de têtes d’affiche, mais je comprends tout autant les préoccupations du milieu et d’une frange des festivaliers. Je persiste à croire que le FEQ aurait dû tenir une vente devancée pour les aficionados, mais aussi une traditionnelle pour les autres, une fois la programmation dévoilée, à tout le moins pour la première année.

  • Le principal, c’est que l’on puisse acheter nos laissez-passer avant de connaître la programmation. Pouquoi ? Parce qu’il y a des festivaliers qui vont aiment assez la musique pour savoir qu’ils trouveront leur compte. Parce qu’à ce prix, c’est encore très abordable. Une seule soirée avec Roger Waters coûtait 100 $ au minimum. Parce que ça nous évite la folie de l’achat, folie causée par un ou deux groupes ultra populaire.

  • Le choix des cadeaux de Noël sont limités… On ne pouvait pas inverser les achats ? Le FEQ à Noël et Johnny Cash ce printemps ?

    Je pense que pour le Capitole et la salle Albert-Rousseau, l’amphithéâtre est une plus grande menace. Où iront les Star Académiciens ?

    Concernant les salles pas toujours remplies, on peut blâmer la redite. Pourquoi aller voir Metric au Colisée en novembre alors qu’on pouvait les voir au FEQ cet été ? Il y a plein de groupes dans le même cas. En moins de deux semaines au FEQ, on peut faire le plein de concerts pour l’année, au prix d’un ou deux spectacles en salle. Surtout si ce sont les mêmes.

    Pour les revendeurs, un achat à l’aveugle est plus risqué : s’il n’y a pas de super-groupe, ça risque d’être plus difficile. Jean Leloup et les Blacks Keys, ce n’est pas comme Bon Jovi ou Metallica. Mais les festivaliers ne sont pas perdants avec les deux premiers.

  • Le 1er décembre, le Festival de Jazz a mis des billets en vente. Misère, Belle & Sebastian le 5 juillet, en plein FEQ. J’espère au moins qu’on les invitera ici !!

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité