Nicolas Houle

Partage

Lundi 26 novembre 2012 | Mise en ligne à 16h18 | Commenter Commentaires (2)

AC/DC: en attendant le 40e

Depuis quelque temps, on sait qu’un des membres d’AC/DC a des ennuis de santé et que ses comparses attendent qu’il se rétablisse pour entrer en studio.

Or mine de rien, le temps file et les Australiens, qui prévoyaient célébrer leurs 40 ans de carrière sur scène en 2013, restent discrets. Pour faire patienter les fans, ils ont lancé la semaine dernière un album live qui sent un peu le réchauffé : Live at River Plate était en effet paru sous forme de DVD en 2011. C’est peut-être moins spectaculaire sans les images de l’impressionnante foule en délire, mais ce n’est pas une raison pour bouder son plaisir…

Enregistré à Buenos Aires en décembre 2009, le show témoigne bien de la machine à hits qu’est AC/DC. Ça ronronne parfaitement, tant avec les classiques qu’avec le matériel plus récent comme Rock’n’Roll Train. Mieux, on sent l’atmosphère électrisante avec les fans qui chantent dans les moments-clé. Même si la voix de Brian Johnson n’est pas à son zénith et que Let There Be Rock, qui se chiffre à 18 minutes, est nettement trop étirée, on a droit à une dose de décibels confortable comme une vieille paire de chaussures…


  • Je pense que Brian Johnson (pour qui j’éprouve bcp de respect) n’est plus capable de se lancer dans une grosse tournée. Sa voix est épuisée.

  • La captation vidéo sur bluray est l’une des plus décevantes. Caméra trop nerveuse mettant l’accent, trop, vraiment trop, sur les réactions de la foule au lieu de focuser sur les performances des musiciens. Il faut préférer le »dévédé » Live at Donington.

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2014
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité