Nicolas Houle

Archive du 3 novembre 2012

Samedi 3 novembre 2012 | Mise en ligne à 7h17 | Commenter Commentaires (9)

La pop et le rock, musiques des riches?

weezer cruise

On a longtemps taxé le classique et le jazz d’être des musiques élitistes, mais le rock et la pop ne sont-ils pas destinés de plus en plus à une poignée d’élus : les mieux nantis ? Avec des billets de concerts qui dépassent les 500$ et des croisières qui franchissent le cap des quatre chiffres, il y a tout lieu de le croire.

La récession anglaise ? Les Rolling Stones ne connaissent pas. Quand ils ont annoncé les billets pour la brève série de concerts célébrant leurs 50 ans, les papys semblaient rêver de marchettes en or massif pour leur vieux jours. Ils devraient pouvoir se le permettre : les tickets vont de 170$ à 650$ pour les concerts de Londres et de 115$ à 815$ pour ceux du New Jersey. Les fans ont râlé, mais ça n’empêche pas la mythique formation d’obtenir satisfaction –jeu de mot facile, je sais- et de remplir ses arénas. Selon NME, Keith Richards a dit détester de charger des prix exorbitants. Mais comme il s’attend à empocher 25,7 millions$, il ne semble pas s’être offusqué longtemps…

Y’a pas que les vieux rockeurs qui siphonnent les portefeuilles. Barbra Streisand, lors de son passage à Montréal, vendait ses meilleurs billets à 530$ – une aubaine comparativement à ce qu’elle demandait à Brooklyn, soit 716$. Même en extérieur les vedettes sont gourmandes, à témoins les billets les plus coûteux aux concerts de Roger Waters et Madonna sur les plaines d’Abraham, cet été.

Si vous êtes étonnés de voir des gens débourser autant pour des spectacles, sachez que maints artistes ont compris qu’une portion de leurs fans avaient un compte en banque leur permettant de les suivre jusqu’en… croisière. Oui, oui. Depuis quelques années déjà, c’est tendance. Au moment où vous lisez ces lignes, Kiss est avec ses admirateurs les mieux nantis à bord de la Kiss Kruise II. En gros, vous payez de 950$ à 4000$ pour partir en mer durant cinq jours. Un concert des rockers est compris, ainsi qu’une performance acoustique et quelques activités. S’ajoutent d’autres formations, si bien que ça s’apparente à un mini-festival.

kiss-kruise-poster

Y’a que Kiss pour penser à ça ? Détrompez-vous. Les Moody Blues sur le déclin font pareil avec «The Voyage», qui part de Fort Lauderdale jusqu’en Jamaïque. À bord ? D’autres vétérans associés de près ou de loin au progressif, de Greg Lake aux Zombies. Les folkeux ont aussi tenté l’aventure avec Loudon Wainwright III -le papa de Rufus et Martha-, Richard Thompson et Steve Earle.

Conclusion hâtive : le rock est une affaire de retraités qui se découvrent un pied marin ? Erreur. La preuve, en début d’année, c’étaient les gars de Weezer qui naviguaient avec Dinosaur Jr., Sebadoh et autres Yuck. À quand une croisière de hipsters en chaloupe?

Quand on regarde les rondelettes sommes englouties dans l’univers du rock et de la pop, le Festival de jazz de Québec, qui offrait des têtes d’affiche à des coûts avoisinant 50$ et avec lesquelles on pouvait souvent discuter au Largo, où ils finissaient la soirée avec un jam improvisé, mettons que la note bleue apparaît tout sauf élitiste. Idem pour l’opéra, avec des représentations dont les billets se chiffrent généralement en dessous de 100$, même lorsque Robert Lepage assure la mise en scène.

Heureusement, il y a des stars qui gardent la tête froide. Chris Wolstenholme, de Muse, a déclaré «il y a une limite à la quantité d’argent qu’un groupe a besoin». En moyenne, son trio demande 88$ pour les billets de sa tournée anglaise – de 50,50$ à 70,50$ chez nous. De son côté, Bon Jovi a réagi à la grogne suscitée par les Stones en réduisant le coût de ses laissez-passer les plus accessibles en sol britannique à 20$ – 28,75$ à Montréal.

Tant qu’il y aura un public prêt à débourser un gros montant pour aller voir les vedettes, c’est soit l’avidité des artistes, soit ce qu’ils estiment être leur prestige ou alors, dans de rares cas, leur conscience, qui dicteront les prix. Le rock et la pop, musiques du peuple ? Tant qu’il a de quoi payer, oui.

Rolling-Stones

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2011
    D L Ma Me J V S
    « mar   mai »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
  • Archives

  • publicité