Nicolas Houle

Archive du 15 octobre 2012

Lundi 15 octobre 2012 | Mise en ligne à 11h18 | Commenter Commentaires (3)

Kiss: album, croisière, application et comic book…

La semaine dernière, à l’occasion d’une entrevue radio, Steven Tyler qualifiait Kiss de groupe de bande dessinée. C’est quand même amusant que le qualificatif provienne du chanteur d’Aerosmith, qui est lui même un personnage en soi… Quoi qu’il en soit, Tyler estimait qu’un monde sépare un riff de Joe Perry d’un riff de Kiss. «On montait sur scène [après Kiss] et je me disais que c’était un petit comic book», a aussi indiqué le chanteur, soulignant que Kiss a pris une voie théâtrale avec, comme trame sonore, le rock’n'roll…

Tyler n’a pas tort, mais au-delà du théâtral limite grotesque, ce qui distingue Kiss, c’est à quel point c’est une imposante machine qui ronronne toujours aussi bien que dans les années 70, sinon mieux. Paul Stanley et Gene Simmons, qui sont épaulés par Eric Singer et Tommy Thayer, savent mettre en marché leur image à renfort de produits dérivés et d’activités de toutes sortes et cette image devient une formidable pub pour ce band, dont les rangs de la Kiss Army -le fan club- restent bien remplis.

Ainsi, on a droit depuis une semaine à Monster, un nouvel album (le 20e), où le band revient aux sonorités des années 70. La photo de la pochette, qui aurait pu être prise il y a des décennies, à quelques subtilités près, ne ment pas: le band n’a aucune envie de se réinventer. On se contente donc de faire tourner la roue et on le fait de manière plutôt efficace, avec un son toujours crasse, avec la voix de Stanley qui tient le coup, des hymnes qu’on veut rassembleurs, et un Simmons qui nous rappelle qu’il est le diable, basse bien grave à l’appui.

Ce qui est fascinant de voir, c’est à quel point le band sait être sur toutes les plateformes médiatiques, y compris les plus modernes: une application de «réalité augmentée» a été développée, une pièce mise en ligne a servi à faire mousser le compte Twitter du groupe…

La musique de Kiss est la trame sonore d’un univers qui se déploie sur différents fronts et qui va bien au-delà de la mise en marché d’une version de luxe de leur album (qui existe, bien sûr, avec hologramme 3D). À la fin du mois, les maniaques pourront embarquer à bord d’une croisière Kiss (désolé, c’est complet!), les joueurs pourront dépenser leur argent dans la machine à sous Kiss (voir la pub ci-dessous), une publicité de café tourne au son de I Was Made For Lovin’ You, des collectionneurs peuvent mettre la main sur des personnages d’Hello Kitty à l’effigie des membres du groupe… Quel empire, tout de même!

Êtes-vous de ceux qui ont été enrôlés dans la Kiss Army? Ou l’avez-vous désertée?

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives