Nicolas Houle

Archive du 5 octobre 2012

Vendredi 5 octobre 2012 | Mise en ligne à 11h31 | Commenter Commentaires (9)

Que fait-on de l’Agora?

88332-agora-vieux-port-quebec

Chaque automne, les feuilles des arbres tombent, les jeunes se préparent pour l’Halloween et… on fait un bilan peu reluisant de ce qui s’est passé à l’Agora Port de Québec.

Cette année ne fait pas exception, comme on peut le lire dans ce papier que j’ai publié jeudi. L’achalandage et le bilan financier n’ont pas fait surface, mais on sait que les lieux se sont animés en tout et pour tout, pour 14 soirées. Dans le lot, bien peu de grands concerts: Avenged Sevenfold (bien rempli), Slash (un parterre), Rise Against (un parterre), Marc Hervieux (des caprices de Dame Nature), Yanni (déplacé au Grand Théâtre).

Le grand problème de l’Agora, c’est que le lieu est trop petit pour attirer de grandes vedettes comme celles du Colisée, mais paraît vide si on veut installer des artistes qui rempliraient le Grand théâtre. Et puis, surtout, les festivals ont poussé comme de la mauvaise herbe depuis les deux dernières décennies, ici comme ailleurs. Alors les artistes font le circuit des festivals et le public trouve généralement plus économique de payer pour un laissez-passer qui lui donne accès à divers concerts (que ce soit au FEQ, à Woodstock en Beauce, à Expo Québec, au Festivent ou ailleurs) que de débourser le gros prix pour une seule représentation.

L’Agora est et demeure un incroyable casse-tête pour les programmateurs et les gestionnaires. M. Gélinas souhaite que les événements de Québec se l’accaparent davantage, or hormis le Grand rire, le lieu ne semble pas intéresser beaucoup de monde. Quelle est donc la solution pour ce bel équipement qu’on a rénové à coup de 17 millions$ et qui, depuis, a englouti plus d’un millions$ supplémentaire en pertes? Des mini festivals de musique spécialisées qui y seraient localisés? Des événements corporatifs? Une scène attitrée durant la Festival d’été? Ou alors on baisse les bras et on transforme ça en énorme jacuzzi pour la prochaine année d’Occupation double?

Je me demande combien de temps encore le Port de Québec aura la patience d’essayer de faire fonctionner ce lieu qui peut être magique, certes, mais qui ne fait qu’engloutir de l’argent. Le contrat de gestion du FEQ, par l’entremise de sa filiale 3E et d’Evenko se poursuit pour une année encore.

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives