Nicolas Houle

Archive du 2 octobre 2012

Mardi 2 octobre 2012 | Mise en ligne à 15h14 | Commenter Commentaires (14)

Muse: grandiloquence, dubstep et… pillage de tombes

L’un des albums les plus attendus de la rentrée est en train de faire vibrer les tympans des fans: le petit dernier de Muse, The 2nd Law. Faites-vous partie des fidèles du band? Pour ma part, j’ai toujours été partagé.

Avec les années, on a compris que le pompeux et la grandiloquence n’étaient peut-être pas des travers, mais des traits distinctifs de Muse. Il faut faire avec, donc, d’autant que ça se poursuit avec The 2nd Law, qui ne verse pas dans les teintes de gris. Supremacy ouvre le bal plutôt habilement: tantôt mordante, tantôt ponctuée de cuivres à la Morricone, avec un Matt Bellamy bien en voix. Par la suite, le trio se permet des habillages de cordes, des choeurs opératiques, mais également de petits flirts du côté de la synth pop et du dubstep. S’il paraît évident qu’il en beurre trop épais avec Survival -l’hymne officiel des récents Jeux Olympiques- le trio se fait plus sobre sur Animals, où Bellamy y va d’un jeu intéressant à la guitare. Toutefois, les Britanniques pèchent par générosité: 13 chansons, ça apparaît un peu long et l’album manque de souffle ça et là, surtout que Muse investit maints territoires musicaux…

D’autre part, il y a des mauvaises habitudes que Muse ne semble pas parvenir à éviter au fil du temps. On sent en effet que le trio pille des tombes qu’il a déjà pillées: Panic Station semble avoir été construite en écoutant Another One Bites The Dust, de Queen, et il est difficile de prêter l’oreille à Explorers sans avoir la désagréable impression qu’elle est calquée sur No Surprises, de Radiohead. Même Big Freeze compte son lot d’emprunts à U2. Quant à The 2nd Law: Unsustainable, c’est plus qu’un simple clin d’oeil à Skrillex…

Cela dit, Muse sait emballer sa musique dans ses arrangements convaincants, déployer ses concepts futuristes et interpréter son matériel avec beaucoup d’aplomb. Tout laisse croire qu’au terme de quelques écoutes de The 2nd Law ce sera le statu quo: ceux qui aiment continueront à aimer, ceux qui n’aiment pas, à détester. Et moi, à être partagé…

Lire les commentaires (14)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives