Nicolas Houle

Archive, septembre 2012

Mercredi 26 septembre 2012 | Mise en ligne à 12h06 | Commenter Commentaires (2)

Alt-J sous Ctrl

Cette semaine, je suis à l’extérieur du bureau et plutôt loin du blogue, mais pas assez pour ne pas vous laisser avec le band britannique Alt-J, qui suscite pas mal d’enthousiasme et qui pourrait rafler le prix Mercury. Après un EP, le band vient de lancer chez nous l’album An Awesome Wave, qui porte plutôt bien son titre. Vous avez fait tourner ça?

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






Vendredi 21 septembre 2012 | Mise en ligne à 10h42 | Commenter Commentaires (6)

Pas de faux pas pour Mumford & Sons

Au nombre des albums très attendus cet automne, le Mumford & Sons nouveau arrive dans le peloton de tête.

Le band avait causé la surprise avec Sigh No More, son premier album, qui s’est imposé des deux côtés de l’Atlantique. Il faut dire que sa folk à haute teneur en banjo tranche avec les courants musicaux actuels, carburant aux hymnes rassembleurs, aux rythmes effrénés ou aux interprétations tourmentées.

Avec Babel, les Anglais reprennent là ils avaient laissé, s’alliant une nouvelle fois au réalisateur Markus Dravs (Coldplay, Arcade Fire). On y trouve un beau dosage de titre dynamiques, enrichis de cuivres ou de cordes (Holland Road), des ballades adroites (Ghosts That We Knew), mais aussi des pices où la quatuor joue sur différentes teintes (Lovers’ Eyes).

À travers tout ça, Marcus Mumford chante avec poigne, s’assurant qu’aucune pièce ne nous laisse froids. Le quatuor avait pris le soin d’étrenner plusieurs de ses compositions sur scène et ça se sent : Babel est une oeuvre mûrie et rigoureusement écrite, qui peut pécher par quelques excès de grandiloquence, mais à laquelle il est difficile de ne pas s’attacher.

Je garde un excellent souvenir de la performance des gars à Bonnaroo, en 2011. Ils avaient notamment interprété une superbe version de Lover of the Light que vous pouvez le voir ci-haut. Fascinant de voir un band folk avec une énergie rock, qui peut remplir les festivals et les arénas. Certains parlent des nouveaux Coldplay. Si une telle popularité se concrétise, il y a bien des chances que ce soit avec Babel

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






Mardi 18 septembre 2012 | Mise en ligne à 15h09 | Commenter Commentaires (8)

Grizzly Bear: à écouter avant d’hiberner

Au risque de me répéter, je suis impressionné par le fort calibre des parutions de la rentrée culturelle. Chaque semaine apporte son lot d’enregistrements qui valent le détour et qui m’accompagnent pour de nombreuses écoutes.

Le Grizzly Bear nouveau fait partie de ça.

Après avoir signé avec Veckatimest l’un des grands albums de 2009, le groupe américain refait surface avec une autre offrande de qualité. Fidèles à eux-mêmes, les musiciens ont ficelé dix chansons exploratoires, aux habillages sonores singuliers et aux rythmiques recherchées.

S’il fait bon de voir Grizzly Bear demeurer inventif, il est tout aussi intéressant de constater que les gars ont appris à être plus directs. Shields est un album mélodique bien senti, qui compte ses moments fougueux et dramatiques autant que ses envolées aériennes, et qui mise en premier lieu sur le chant d’Edward Droste et de Daniel Rossen.

Dès l’impressionnante ouverture qu’est Sleeping Ute, avec son doux mélange de psychédélisme et de folk, on est happé par cet univers sonore. On en ressort 48 minutes plus tard avec la toute aussi remarquable Sun In Your Eyes, après avoir emprunté plusieurs chemins inattendus et eu droit à de belles trouvailles. À ranger non loin du lecteur.

Lire les commentaires (8)  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité