Nicolas Houle

Partage

Vendredi 20 juillet 2012 | Mise en ligne à 11h40 | Commenter Commentaires (10)

Qu’attendez-vous de The Wall sur les Plaines?

the-wall-1

The Wall arrive à grand pas. C’est samedi que Roger Waters et sa bande monteront sur l’immense scène des plaines d’Abraham pour construire leur imposant mur, en briques et en musique.

Ceux qui ont déjà vu la nouvelle tournée le savent: c’est à un concert pour le moins spectaculaire qu’on est convié, avec des projections qui couvriront 420 pieds de long!

Quel est le moment que vous attendez le plus dans ce concert? Celui où le guitariste Dave Kilminster livrera le solo de Comfortably Numb, perché du haut du mur? Sachez que pour Kilminster, il s’agit du moment qu’il aime le moins dans le spectacle. Lisez pourquoi ici.

Préférerez-vous entendre les choeurs de Waiting For The Worms? Sachez que Pink Floyd avait recruté des membres des Beach Boys pour l’album et que Jon Joyce a été mandaté pour ensuite créer un choeur, comme il me l’a raconté ici.

Est-ce les nouvelles projections que vous souhaitez découvrir? Ou renouer avec celles de Gerald Scarfe?

Serez-vous émus par Bring The Boys Back Home?

Ou alors est-ce simplement le mur que vous souhaitez voir s’effondrer?


  • Je frissonne juste à l’idée d’eécouter Comfortably Numb en live!! Cette chanson fait partie de mon Top 3 À vie…

  • Je m’attends à assister à un excellent spectacle.

    Tant qu’on n’invite pas Marie-Mai à faire un numéro… ;)

  • Je m’attends à du gros fun noir, des boomers comme des jeunes, des effluves de pot, puis des beaux souvenirs pour les années à venir.

  • J’ai vu la tournée Dark Side de Waters au Colisée y’a quoi, 4-5 ans ? J’étais à 3 mètres du frontman. Waters était ‘triggé’ à mort, je me demande même s’il était pas doublé par une partition vocale de soutien. Sans parler de la basse. Mettons que ça ‘matchait’ pas toujours !

    J’avais été très déçu que les sons de B3 et de Moog étaient générés par un synthé. Pas mal cheap quand to bookes un aréna !

    Clisse, j’ai joué 5 ans dans Silence, et on charriait un B3 et des Moog même si c’était juste pour jouer devant 300 personnes ! Ça m’a déjà coûté une transmission de 4-Runner, quand on s’est rendu jusqu’à Ville-Marie au Témiscaming !

    http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/carrefour/201112/05/01-4474772-dans-la-musique-du-silence.php

    Je m’attends donc à un show hyper slick, hyper minuté, hyper tight, mais manquant singulièrement de ‘performance’ et de ‘tones’. Bref, ce sera spectaculaire, mais pas mal moins bon que McCartney à ce compte.

    Bref, il manque encore et toujours Gilmour à Waters. D’ailleurs, j’y serai pas, à ce show.

    Ah, jouer le solo de Comfortably Numb ! Quel thrill de jouer ça sur les Plaines ! Juste au Festival de la Truite de saint glin-glin c’était le gros fonne noir !!!

  • @_boulga J’ai vu à la tournée DSotM à Mtl et à Qc et c’est son fils qui était à la B3. Je me souviens très bien d’avoir vu l’instrument, mais il était un peu en retrait… Peut-être que du point de vue que vous étiez, il n’était pas visible…

    Personnellement, une réunion avec Gilmour et Mason me laisse froid. Ce qui est passé est passé et il est temps, aussi, que Waters, maintenant qu’il a prouvé à quel point il était impliqué dans le matériel de Pink Floyd, défende davantage ses trucs solo. Et, surtout, qu’il en ponde plus… Amused To Death était génial, mais ça remonte à… 1992!

  • @NH

    Remarque intéressante, dans la mesure où the Wall est essentiellement un album solo de Waters. La pochette précise bien ‘performed by Pink Floyd’, et d’ailleurs, de grands bouts sur le disque ne sont joués ni par Mason, ni par Wright (qui était officiellement sorti du band dès 1979). Waters ne les trouvait pas assez bons. Wright a ironiquement été le seul à faire de l’argent avec la tournée originale autoproduite de 16 shows en 1980, puisqu’il était à contrat…

    J’ai peut-être manqué le vrai B3 sur scène, c’est possible, s’il était en retrait. Vrai ou synthé, il n’était pas joué avec beaucoup d’autorité, ou le soudman l’a enterré très loin dans le mix. La transistion entre Brain Damage et Eclipse était particulièrement faiblarde, alors qu’il s’agit du moment le plus fort de l’oeuvre -et c’était du Richard Wright au B3.

    Ce n’est pas tant la ‘réunion’ que ce que la personalité de Gilmour amène. Waters est un cérébral notoire, assez ‘anal’ sur scène. À l’époque de Radio KAOS (ou était-ce Pros and Cons?) Eric Clapton avait fait les solos sur scène avec Waters. Il relate en entrevue qu ç’a été une des expériences les plus pénibles de sa carrière : lui se concentrait sur le son et la qualité de ses leads en répétition, et tout ce que Waters vérifiait, c’était l’emplacement d’un spot sur un X en duct tape sur la scène (fussing after some f$$$ lighting effect, qu’il disait, de mémoire)…

    Waters est un théâtral, d’ailleurs The Wall est une immense mise en scène de son égo. Pour le son, il s’en balance un peu. Ce département, c’était Gilmour, et ça manque depuis.

  • @_boulga Je n’ai pas ma discographie devant moi, mais la mention «a requiem for the postwar dream by Roger Waters performed by Pink Floyd» était plutôt sur The Final Cut, qui est considéré par plusieurs, à juste titre, comme un album solo. Wright n’était pas dessus et Mason était absent sur une piste. Il y avait encore d’importantes couleurs de Gilmour sur The Wall tant côté voix que guitares. Et les titres qu’il a co-écrits ont été marquants. Des proches du band m’ont confirmé qu’à l’époque, l’équipe Waters-Gilmour était encore très serrée et créative.

    Avec les Beatles y’a des pro-John et des pro-Paul, avec Pink Floyd il y a des pro-Waters et des pro-Gilmour! Je sens que vous êtes parmi les seconds! :)

  • Je suis allé voir Waters à Montréal le 26 Juin et je serai sur les plaines demain. Inutile de dire que je suis un fan fini de Pink Floyd. J’étais d’ailleurs au stade en 94 (j’avais 15 ans à l’époque…).

    Ce à quoi je m’attends? Un spectacle haut en couleur, bien ficelé, bien rodé, dans lequel la technique et la précision des musiciens peut faire honneur à cet album que j’affectionne. Ce n’est pas mon album préféré des Floyd mais c’est tout de même un album monstrueux. Donc, je m’attends à ce que j’ai eu à Montréal mais plus gros, avec plus de monde et avec la compagnie de la lune!

    J’ai hàte!

  • Allo,

    Personnellement j`ai bien hâte d`entendre Goodbye Blue Sky, Vera, et Comfortably Numb. Je m`attend à tout un happening. Mes enfants de 14 et 18 ans seront avec nous et je crois que ça restera un souvenir incroyable.

    Bon show.

    Guy The Rock

  • Pink Floyd sans David Gilmour,c’est un peu comme Van Der Graaf Generator sans David Jackson,en ce sens que c’est Gilmour qui fait le “son” de Pink Floyd(en plus qu’il a un sacré beau timbre de voix) tout comme c’est Jackson qui fait le son de Van Der Graaf.Malheureusement le saxophoniste n’a jamais été remplacé.

    Mais la comparaison s’arrête là,car évidemment il serait impossible d’avoir un show de Pink Floyd…sans guitariste.Waters,c’est l’âme de Pink Floyd tandis que Gilmour,c’est le son de Pink Floyd.Je me souviens déjà avoir vu Pink Floyd(sans Waters) à Ottawa à l’époque de Momentary Lapse of Reason.Tout était impeccable…sauf qu’il manquait cruellement l’âme de Waters.

    Je ne serai pas au grand rendez-vous de ce soir,mais Comfortably Numb,Hey You,In The Flesh,Mother,Goodbye Blue Sky,Empty Spaces seraient des moments fort attendus.

    Bon spectacle!!

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité