Nicolas Houle

Partage

Lundi 18 juin 2012 | Mise en ligne à 11h54 | Commenter Commentaires (4)

Quand les scènes vous tombent sur la tête

512689-porte-parole-ministere-matt-blajer

Dans l’univers d’Astérix, le chef Abraracourcix craignait toujours que le ciel lui tombe sur la tête. Dorénavant, est-ce les rockeurs et les amateurs de concerts extérieurs qui doivent craindre que les scènes leur tombent dessus?

Les exemples se multiplient ces dernières années. Samedi, à quelques heures du concert de Radiohead, la scène s’est effondrée, faisant un mort – un technicien, membre de l’équipe de tournée du groupe britannique. En août 2011, à Indianapolis, même scénario, cette fois devant la foule. Résultat? 6 morts. Autre tragédie la même année en Belgique, quand une tempête a renversé une scène dans un festival. Bilan? 5 morts.

C’est aussi l’an dernier que la scène où se produisait Cheap Trick, au Bluesfest d’Ottawa, s’est effondrée. Depuis, le groupe refuse de remonter sur des scènes construites par le groupe Berger, comme le gérant me l’expliquait ici. Il faut dire que cette compagnie, avec laquelle le Festival d’été de Québec est sous contrat pour une dernière année, a connu sa part d’ennuis. C’est aussi l’an dernier que deux tours d’éclairage ont tombé au Festivent de Lévis. Et en 2009, la scène du Grand rire s’était effondrée au coeur du Vieux-Québec – le groupe Berger avait été blanchi dans cette histoire.

Pour ce qui est du concert de Radiohead, on ne sait pas encore qui était derrière la construction de la scène, surtout que le promoteur Live Nation refuse de s’adresser aux médias, les référant aux attachés de presse de Radiohead (qui n’ont rien à voir là-dedans). Le groupe Berger a indiqué à un de mes collègues qu’il n’est pas impliqué. Chose certaine, ce nouvel épisode vient démontrer que la construction de ces bâtiments temporaires, quoique commune, ne doit pas être prise à la légère et demande une grande supervision…

Il n’y a pas si longtemps, ce genre d’accidents était l’exception. Il faut dire que ces dernières années, les concerts extérieurs ont poussé comme des champignons. Et puis les scènes sont désormais plus sophistiquées, ce qui implique davantage de structures et d’équipement.

Avez-vous encore envie d’être aux premières loges pour des concerts extérieurs ou commencez-vous à songer à regarder les représentations de loin?


  • @Nicolas

    J’étais à 3 mètres de la tour de régie et à 30 mètres de la scène lors du spectacle de Cheap Tricks l’an dernier.

    Je ne veux/peux pas éxonérer Berger de toute responsabilité, mais, selon moi, une TRÈS grande partie du blâme revient aux organisateurs du Bluesfest. Voyez-vous, depuis des années, le plan de site était fait de sorte à protéger les deux scènes principales du vent ce qui avait le fâcheux désagrément de permettre à certains quidam d’assister gratuitement aux spectacles.

    Pour “améliorer la fluidité sur le site et assurer une meilleure sécurité des festivaliers” – ainsi que pour gâcher la vue des passants – la scène sur laquelle Cheap Trick s’adonnant était maintenant placé en plein dans le courant de vent.

    La cupidité de certains promoteurs, de par leur volonté de vendre le plus de billets, est à pointer du doigt. “Tournons la scène de 15 dégré pour vendre 1000 billets de plus, se disent-ils”. Le petit 15 degré est cependant, probablement la cause de tout ces incidents…

    PL Pilon, Gatineau

    Je crois sincèrement

  • Pour les festivals qui reviennent régulièrement, est-ce que des structures permanentes pourraient être une solution? J’ai bien aimé la scène “What” à Bonnaroo. Une telle structure serait-elle possible à Québec?

  • @jacquesboivin La super scène de Bonnaroo est particulièrement impressionnante – et bien faite. Mais sur les plaines, une scène permanente est-elle pensable? Ce serait assurément utile, mais ça impliquerait des ententes avec Ottawa qui pourraient être complexes. Et ça voudrait aussi dire qu’on pourrait renoncer à des shows comme ceux de Madonna ou Roger Waters, qui arrivent avec leur propre configuration scénique et leur propre matériel. Cela dit, au nombre de shows qu’il y a sur les Plaines, ça vaudrait la peine d’y réfléchir…

  • Une structure permanente comme au parc Roland-Beaudin, peut-être ? Oups, pas sûr… ;)

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « août   oct »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives

  • publicité