Nicolas Houle

Archive du 14 juin 2012

Jeudi 14 juin 2012 | Mise en ligne à 10h23 | Commenter Aucun commentaire

Bobby Womack réanimé par Damon Albarn

C’est le genre de renaissance qu’on aime. Un artiste en fin de carrière, injustement oublié ou confiné à une facture sonore, est ramené sous les projecteurs grâce à des réalisateurs inspirés.

Celui qu’on redécouvre ici? Bobby Womack, collaborateur des Sam Cooke, Rolling Stones et Janis Joplin au parcours sacrément mouvementé. Du haut de ses 68 ans, celui qui a combattu maintes dépendances et qui a perdu deux de ses fils bénéficie encore d’une voix puissante et agile. Je vous suggère la lecture de cet excellent article du Guardian, avec un Womack sur son lit d’hôpital.

Derrière la console ? Damon Albarn, qui avait collaboré avec Womack au sein de Gorillaz, et le patron de l’étiquette XL, Richard Russell.

Ces derniers ont laissé la voix mûrie de Womack à l’avant-plan sur The Bravest Man In The Universe, l’emballant d’arrangements minimalistes acoustiques (superbe Deep River) et de programmations au milieu desquelles s’immiscent des segments récités, dont un de feu Gil Scott-Heron.

À force de dépouillement, on est souvent à la limite de l’aventure cérébrale (Stupid), mais Womack affiche suffisamment de chaleur pour garder l’auditeur intéressé. À noter que Lana Del Rey fait une apparition sur cet étonnant projet.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité