Nicolas Houle

Partage

Mardi 29 mai 2012 | Mise en ligne à 17h40 | Commenter Commentaires (3)

Sigur Rós en mode méditatif

Dire qu’on attendait ce Sigur Rós nouveau tient de l’euphémisme. Côté album studio, les Islandais n’avaient rien enregistré depuis Með suð í eyrum við spilum endalaust et ses accents pop, en 2008. Ce qui ne veut pas dire qu’on n’avait rien eu à se mettre dans les oreilles: le chanteur, Jón Þór «Jónsi» Birgisson, s’est permis un album solo fort pertinent, ainsi que la musique du film We Bought A Zoo, qui valait aussi le détour. Tout ça sans compter le film et le live Inni.

Est-ce que la pause que se sont imposés les musiciens aura été profitable? Disons qu’ils arrivent avec quelque chose aux antipodes de l’album studio précédent. Valtari est en effet un disque quasi méditatif, qui flirte avec l’ambient. Plusieurs titres sont instrumentaux, dont les trois derniers, et les percussions sont à peu près inexistantes. Violons monocordes, choeurs angéliques, xylophones délicats, piano baigné dans la réverbération et guitares subtiles sont les principaux ingrédients de Valtari. Certes, la formation se permet un titre carburant au type de crescendo dont elle a le secret (Varúð), mais du reste, on est dans une dynamique impressionniste, où nuances et langueur sont de mise.

Vous l’aurez compris, Valtari est un enregistrement à apprivoiser. Il faut être dans la bonne disposition d’esprit pour en apprécier les subtilités. Cela dit, même en étant sur la même longueur d’ondes que Sigur Rós, force est d’admettre qu’on reste sur notre faim. On ne reprochera certainement pas à une formation d’explorer d’autres voies que celles qu’elle a déjà empruntées, mais après une longue absence, on se serait attendu à quelque chose d’un peu plus consistant. Après un départ prometteur, Valtari s’enlise dans des morceaux aériens semblables au point d’en être quasiment interchangeables.

Voyons-y les bases d’un nouveau départ, plutôt qu’un grand retour.


  • Jusqu’à maintenant Metacritic lui donne une cote de 76 sur 20 critiques, ce qui est très bien. C’est le genre d’album qui demande beaucoup d’écoute et avec les “headphones”

  • @stef27 Vrai que c’est très bien comme score. Or Metacritic a ses limites. Et il y a un phénomène dans la critique quand on se retrouve avec des groupes établis ou des musiciens qui touchent à un mode d’expression davantage expérimental : certains critiques jouent la carte de la prudence. Des albums de McCartney, pour en nommer un, ont déjà été cotés beaucoup trop fort alors qu’ils étaient très moyens. Bref, la stature de l’artiste peut teinter la cote… Est-ce le cas ici? Pour moi Valtari est loin d’être un quatre étoiles. Un trois, tout au plus, surtout au regard de ce que cette formation a déjà pondu.

  • Concernant Metacritic je suis d’accord avec toi!!

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité