Nicolas Houle

Archive du 1 mai 2012

Mardi 1 mai 2012 | Mise en ligne à 14h46 | Commenter Un commentaire

Queen Extravaganza: assurer sa longévité musicale

Comment un musicien s’inscrit-il dans le temps? En écrivant des pièces mémorables et en les rendant sur scène avec brio, bien sûr. Or aujourd’hui, un artiste ne peut plus simplement décider de se retirer et espérant laisser un souvenir indélébile. Les groupes-hommage poussent en effet comme des champignons, reprenant le flambeau parfois avec l’approbation des principaux intéressés, comme dans le cas de The Musical Box (Genesis), mais parfois, aussi, malgré eux.

Avec The Queen Extravaganza, on assiste à la naissance d’autre chose: c’est en effet un membre de Queen, Roger Taylor, qui a initié le projet. Le guitariste Brian May est aussi impliqué, de même que le claviériste Spike Hedney. On aurait pu croire qu’au départ, Taylor n’avait apposé son nom que pour donner du lustre à cette compétition visant à fonder un groupe-hommage. Or il se retrouve aujourd’hui très impliqué dans l’aventure, comme on peut le lire dans ce papier, où outre Taylor, je me suis aussi entretenu avec les recrues Marc Martel et François-Olivier Doyon.

Le phénomène me fait songer à ce qui se passe dans le milieu de la bande dessinée européenne, où maintes séries ont été reprises -parfois maladroitement- après le décès de leur créateur. Pour éviter cela, certains dessinateurs décident maintenant eux-mêmes, de leur vivant, à qui ils passent la plume, pour s’assurer que leurs personnages soient entre de bonnes mains.

Je ne sais pas si The Queen Extravaganza aura une longue vie, or il est clair que Roger Taylor prend l’aventure au sérieux. Il a en effet recruté Mark Fisher (Pink Floyd, U2, Cirque du Soleil) pour la scénographie et il supervise toutes les répétitions avec Spike Hedney. Il sera même présent pour la première, à Québec. À l’écoute de la récente performance du groupe à American Idol, que vous pouvez voir ci-haut, on ne peut nier que l’équipe est solide. Oui, les guitaristes en beurrent épais, mais quand on sait que la bande n’a répété que deux jours avant l’enregistrement, c’est impressionnant. Et puis Marc Martel, au chant, est époustouflant.

Brian May et Roger Taylor se permettront quelques dates cet été en compagnie du chanteur Adam Lambert, mais rien qui ne soit une véritable tournée, Taylor admettant être un peu vieux pour se lancer dans quelque chose d’imposant.

Est-ce que la naissance d’un projet comme l’Extravaganza est la solution pour assurer sa succession musicale? Évidemment, ça restera toujours de la copie, quelque chose qui vient après l’original. Mais je dois admettre que lorsque c’est bien fait, c’est quand même invitant. Et puis ça apparaît nettement plus légitime et humain comme expérience que l’utilisation d’un hologramme, comme celui de Tupac qu’on a vu au festival de Coachella et qui pourrait partir en tournée…

Un commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    mai 2012
    D L Ma Me J V S
    « avr   juin »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité