Nicolas Houle

Partage

Jeudi 29 septembre 2011 | Mise en ligne à 20h38 | Commenter Commentaires (9)

Wilco: la grande forme

J’aime bien les jeunes formation qui éblouissent, semblant sortir de nulle part, mais j’ai un immense respect pour les bands qui savent durer, se renouveler et m’accompagner durant une longue période. Wilco fait partie des seconds.

Qui d’autre que Wilco peut vous servir un solo de guitare bruitiste, qui laisse place à une mélodie sifflée, reposant sur une guitare acoustique et une basse fuzzée, comme on l’entend sur Dawned On Me ? En 17 ans, la bande de Jeff Tweedy a développé une signature unique, qu’elle affine brillamment sur The Whole Love. Témoignant d’un sextuor en grande forme, l’album prend son envol avec la renversante Art of Almost, un titre expérimental et majestueux de sept minutes, à ranger parmi ce que les Américains ont fait de meilleur. Ne négligeant guère la country folk qu’il affectionne, Wilco sert également de superbes ballades (Black Moon ou l’hypnotique One Sunday Morning, qui s’étend sur 12 minutes) ainsi que des chansons davantage légères, voisines de la pop (Standing O). Performance sentie, orchestrations soignées, écriture précise, tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce Whole Love un des incontournables de la rentrée et même de la discographie du groupe.

Prenez le temps d’y plonger et faites-moi part de vos impressions.


  • Vraiment superbe ce disque et sera assurément parmi mon top 10 de 2011.

  • Cet album, c’est du bonbon, sans lui être supérieur, ça joue dans les plate-bandes de Yankee Hotel Foxtrot.

    Les compositions de Tweedy sont fantastiques, le jeu des musiciens (en particulier celui de Nels Cline, qui prend enfin pleinement sa place au sein du groupe) est solide, l’album forme un tout cohérent qui s’écoute d’une traite, comme dans le temps!

    Dans ma liste d’albums préférés en 2011, celui-là arrive en deuxième position.

    Est-ce que c’est juste moi ou bien septembre aura été un maudit bon mois côté albums?

  • cet album a l’air d’un grand cru , je suis toujours sous le choc de sky blue sky que je ne me lasse pas d’écouter et j’irai surement acheter cet album ce week end .

  • Je l’écoute depuis mardi et c’est vraiment très fort. Le genre d’album dont on ne saisit pas d’emblée toutes les nuances, mais qu’on devine qu’il va nous accompagner longtemps. J’ajoute que pour une rare fois, la version Deluxe vaut vraiment la peine et propose des pièces qui auraient mérité une place surle CD “de base” (je pense notamment à l’instrumentale ‘Speak Into the Rose’).

  • Quel bel objet que la version vinyle. La pochette, les inserts, le CD gratuit, tout est là. Vinyl kills MP3 comme y disent. En espérant qu’il sonne autant qu’il est beau, je ne l’ai pas encore fait jouer.

    Cela dit, excellent album..je vais aussi aller voir pour la version deluxe!

  • @ Jacques Boivin

    Je suis curieux de connaitre votre 1 ier position! Quant à moi je le place 4 ième derrière Bon Iver, Elbow (Build a Rocket Boy) et St. Vincent (Strange Mercy)

  • @stereo C’est formidablement beau un vinyle, mais l’art de mastériser le vinyle s’est passablement perdu et c’est très dommage. J’ai eu des rages d’achats de vinyles ces dernières années qui m’ont coûté une beurrée et presque tous mes achats ont été de vives déceptions. La qualité sonore n’était pas au rendez-vous, trop de compression, notamment. Pourtant, un vinyle bien gravé rivalise aisément avec un CD (mais pas avec un SACD, par contre)…

  • @stef27 : J’ai le nouveau Feist depuis une semaine et je suis littéralement tombé sous le charme. Je ne sais pas si c’est parce que le disque est vraiment bon ou si c’est parce que je perds tout sens critique quand il s’agit de la Leslie, mais chacune des chansons est venue me chercher droit au coeur ou aux tripes, c’est selon.

    C’est fou, depuis une semaine dans l’autobus, je gesticule comme un Will Butler qui a perdu des bâtons de xylophone (et pis on parle de chansons qui sont au maximum mid-tempo!).

    @stereo : Paraît que Wilco fait une bonne job côté pressage de vinyles.

  • Très bon album, en effet. Avec leur dernier album (Wilco – The Album) – mais aussi avec Sky Blue Sky, je pensais que le groupe se dirigeais vers la pop. Un heureux retour, donc.

    Encore trop tôt pour savoir où il se situe dans mon top de l’année. Je ne suis certain que de la première (pour l’instant): PJ Harvey.

    Feist : je viens d’en terminer l’écoute. Du solide, oui. Encore une qui résiste à l’appel de la pop facile.

Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

publicité

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2012
    D L Ma Me J V S
    « sept   nov »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité