Nicolas Houle

Archive du 12 avril 2011

photo: Jocelyn Bernier

photo: Jocelyn Bernier

La semaine dernière, je vous invitais à prêter l’oreille à Wasting Light, le petit dernier des Foo Fighters. En cette ère du MP3, j’avais surtout écouté l’album de manière virtuelle. Or aujourd’hui, journée de la parution officielle du disque, j’ai déballé ma copie physique et, surprise, en ouvrant le livret, je trouve une pièce d’antiquité, me ramenant à mes années de band de garage: un fragment de bande sonore. Eh oui: les Foo Fighters ont détruit la bande maîtresse de Wasting Light pour en mettre de petits morceaux dans les livrets des albums.

Il s’agit certes d’une mise en marché très habile. Tous les artistes tentent bien sûr de trouver une manière de vendre des copies de leurs albums. Or ici, il y a un petit quelque chose de symbolique qui va au-delà du simple marketing: la chance d’avoir un morceau unique de l’enregistrement, un témoin d’un moment dans l’histoire d’un groupe, un lien avec le band, quoi! Peut-être suis-je un incurable romantique en matière de musique et de production à l’ancienne, sur bande analogue, mais je trouve ça sacrément cool!

Je vous laisse sur une citation de Dave Grohl repiquée du L.A. Weekly: «À la fin de l’enregistrement, j’ai pensé que ce serai un acte extraordinaire de détruire les bandes maîtresses et de donner les morceaux aux fans. J’ai pensé “coupons ça en des millions de morceaux et donnons ça aux gens qui achètent l’album, pour qu’ils puissent les prendre et les voir.”»

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité