Nicolas Houle

Dimanche 15 janvier 2017 | Mise en ligne à 7h56 | Commenter Aucun commentaire

Y étiez-vous? The xx à l’Impérial, en 2012

The xx en concert à Québec, le 24 octobre 2012 - photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

The xx en concert à Québec, le 24 octobre 2012 - photothèque Le Soleil, Pascal Ratthé

Le grand retour des xx sur album, vendredi, avec l’excellent I See You, rappelle un non moins excellent souvenir: le concert du groupe à l’Impérial, le 24 octobre 2012.

Le trio constitué de Romy Madley Croft (voix, guitare), Oliver Sim (voix, basse) et Jamie Smith (rythmes, claviers) en était à sa première visite à Québec. On avait eu des échos partagés de la première tournée du groupe, selon lesquels les jeunes artistes n’avaient pas encore leur plein aplomb sur scène. Or lors de ce spectacle, les Britanniques en étaient à leur deuxième album, Coexist, et avaient visiblement acquis toute l’expérience nécessaire pour apparaître en pleine maîtrise de leur univers minimaliste.

Les trois musiciens avaient partagé presque l’entièreté de leurs deux albums avec, curieusement, une préférence pour leur tout premier, éponyme. Ce choix avait été le bon : chaque pièce avait fait mouche à sa façon, qu’il s’agisse de Basic Space, avec ses silences efficaces, de Sunset, avec ses mélodies poignantes ou encore de l’hypnotique Infinity.

Si, en studio, la musique du trio peut être introspective et mélancolique, sur les planches, elle prenait de l’expansion, servie avec justesse par chacun des trois comparses, qui semblaient oeuvrer sans filet tellement la nuance était au programme. Le tout était magnifié des éclairages réussis, ainsi que des projections appropriées.
Le public avait très bien répondu à l’appel: l’Impérial était complet, avec plus de 900 personnes, qui chantaient souvent en choeur avec The xx.

Y étiez-vous?

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

Vendredi 13 janvier 2017 | Mise en ligne à 14h46 | Commenter Commentaires (4)

Disques vinyles: la croissance se poursuivra en 2017

La popularité du vinyle n’est pas près de s’essouffler en 2017. Le medium, que la cassette et le disque compact ont failli rayer du paysage dans les années 90, poursuivra sa croissance «dans les deux chiffres» pour une septième année consécutive, selon une recherche de la firme Deloitte, citée dans le Financial Times.

On s’attend à des revenus oscillant entre 800 millions$ et 900 millions$ pour la présente année.

Cette sphère de l’industrie est donc sur le point de redevenir milliardaire pour la première fois depuis les années 80 et représentera 7% des 15 milliards que le milieu devrait générer.

Cela fait plusieurs années que certains aiment parler du retour du vinyle. Oui, les «33 tours» sont bels et bien revenus, or ils demeurent assez marginaux dans l’équation.

Sans jouer les trouble-fêtes, il faut rappeler, comme l’a indiqué Paul Lee, de Deloitte, au Times, qu’en 1981, 1 milliard d’albums étaient vendus alors qu’en 2017, ce sera environ 40 millions…

Lire les commentaires (4)  |  Commenter cet article

 

Jeudi 12 janvier 2017 | Mise en ligne à 16h20 | Commenter Un commentaire

The xx – I See You: premier poids lourd de l’année musicale

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis la parution de Coexist, le deuxième album des xx, il y a plus de quatre ans. Le bidouilleur Jamie Smith (alias Jamie xx), sollicité comme réalisateur et pour des remix, a connu un vif succès avec son premier album solo, Romy Madley Croft a fait plusieurs collaborations, tandis qu’Oliver Sim a eu de sérieux ennuis avec l’alcool.

Plutôt que d’avoir éloigné les trois amis d’enfance, ceci semble les avoir soudés: ils signent avec I See You une parution pleine de fraîcheur. Déjà, le simple On Hold était annonciateur d’un changement de ton, ce que confirme Dangerous, en ouverture, avec ses échantillonnages de cuivres.

The xx met de l’avant des sonorités plus électroniques. Des interprétations plus lumineuses et extraverties, aussi, au point d’intégrer des grooves dansants. Cela dit, le trio n’a pas tourné le dos à son passé. On retrouve cet intérêt pour le minimalisme (superbe ballade Performance), tout comme cette belle interaction de voix féminine et masculine.

Sim et Croft chantent par ailleurs mieux que jamais, le premier de sa voix grave, la seconde se permettant de remarquables envolées dans les aigus. À travers les lignes de basse et de guitares, Jamie Smith insère rythmes et couleurs sonores toujours de bon goût, ce qui culmine sur la grande finale aérienne Test Me, servie avec la retenue propre au trio.

Voilà qui commence l’année musicale sur une bonne note…

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    janvier 2017
    D L Ma Me J V S
    « déc    
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives