Nicolas Houle

Mercredi 24 septembre 2014 | Mise en ligne à 10h41 | Commenter Commentaires (7)

Alt-J: une deuxième livraison réussie

J’avais été conquis par le premier album de Alt-J, An Awesome Wave : rarement un groupe affiche pareille créativité et maturité à ses débuts. Restait à voir si les Britanniques sauraient passer le test du deuxième enregistrement et arriver avec une autre cuvée digne de mention.

Même si le bassiste Gwil Sainsbury a quitté le navire, ils s’en tirent avec brio sur This Is All Yours. Dès la platement intitulée Intro, instrumentale, la troupe installe sa pop aérienne griffée, où l’expérimentation a pour double les mélodies accrocheuses.

Une fois de plus, le band réalise le tour de force d’offrir quelque chose de recherché sans que ce ne soit froid, cérébral ou rébarbatif.

Autour de la voix singulière de Joe Newman, qui pousse quelques lignes en français sur Hunger of the Pine, gravite une instrumentation aussi électronique qu’acoustique, les cordes côtoyant les claviers, l’euphonium les samples de… Miley Cirus! Le tout est structuré adroitement, de manière à ce qu’on décolle pour ensuite être agréablement propulsé en orbite.

Les bons coups sont nombreux. Dans le lot, j’ai tout de suite été conquis par Intro et par Warm Foothills, où Joe Newman est rejoint par quatre autres voix, qui s’échangent toutes les paroles dans une pertinente joute de ping pong. J’aime bien aussi cet espèce de rock atypique qu’est Left Hand Free. À vrai dire, il n’y a pas de creux de vague si bien que ça s’écoute en boucle…

Altj

Lire les commentaires (7)  |  Commenter cet article

 

Lundi 22 septembre 2014 | Mise en ligne à 12h55 | Commenter Commentaires (19)

Pink Floyd: album attendu, pochette suspecte

pinkfloyd

Parmi les grosses sorties d’album de l’automne, figure The Endless River, de Pink Floyd.

Nouvelles compositions? Oui et non. C’est du matériel s’appuyant sur des restants de The Division Bell, paru en 1994, fruit de la «véritable» réunion entre David Gilmour, Nick Mason et Rick Wright — Wright avait simplement été embauché comme musicien sur A Momentary Lapse of Reason (1987).

À l’époque les trois hommes avaient travaillé sur ce matériel instrumental, qu’ils avaient alors baptisé The Big Spliff, sans y donner suite. En 2013, soit quelques années après le décès de Wright, Gilmour et Mason ont ressorti The Big Spliff et ont décidé de l’enrichir, en plus d’en faire un hommage à Wright. Le matériel reste davantage instrumental, mais on y trouve une pièce intitulée Louder Than Words. L’album est réalisé par David Gilmour, Phil Manzanera, Youth et Andy Jackson.

Qu’est-ce que ça donnera? Disons que, sans être présomptueux, il serait prudent de garder son niveau d’attente assez bas. On s’en souviendra, hormis de rares exceptions, dont High Hopes, The Division Bell avait été un album décevant, sans nul doute le moins intéressant de l’histoire des Floyd…

Ce qui est sorti aujourd’hui ne donne pas de quoi s’exciter. La pochette de type new age est d’un kétaine qui sied mal à Pink Floyd et qui trahit la disparition de Storm Thorgerson, génie des plus belles pochettes du band…

Un mini extrait avec le son unique de Gilmour à la six cordes —agrémenté aussi d’une petite dose d’animation kitsch— peut être entendu ici en attendant la sortie officielle le 10 novembre.

Vous, vous l’attendez cet album? À votre avis, on enrichira le legs de Pink Floyd ou risque-t-on de le ternir?

Lire les commentaires (19)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 19 septembre 2014 | Mise en ligne à 9h39 | Commenter Commentaires (6)

U2: les faux pas de l’album gratuit à 100 millions$

U2songs

Il semble s’être passé une éternité depuis le lancement-surprise, en grande pompe, du nouvel album de U2, tant les commentaires de toutes sortes ont afflué.

La poussière à peine retombée, qu’est-ce qu’il en reste?

Un grand coup d’éclat, certes. Qu’on aime ou pas, le band a frappé fort avec ce lancement-surprise spectaculaire.

Mais aussi d’indéniables faux pas, qu’on a pu constater dans les jours qui ont suivi et qui sont venus entacher l’ouvrage de U2.

Prendre les fans par surprise? Réussi. Leur offrir l’album gratuitement? Passe encore bien. Aller leur mettre directement dans leur bibliothèque? Ça, c’est nettement bien moins accueilli.

Dans les premières heures suivant le lancement, c’est en allant sur iTunes qu’on pouvait mettre la main sur le fameux album, mais par la suite, il est apparu à même votre équipement. Certains ne le voyaient pas, d’autres ne voulaient pas le voir. Pire, Apple a dû mettre sur pied un site pour que ceux qui voulaient se débarrasser de l’album puissent le faire. Aïe, ça, ça fait mal….

Dans tout ça, il y a deux erreurs de perception très importante, à mon sens.

1) laisser croire, de manière indirecte, qu’un album de U2, ça ne vaut plus rien, même si le band aurait mis la main sur un montant non divulgué et aurait eu droit à une campagne promotionnelle valant pas moins de 100 millions$, gracieuseté d’Apple, selon le New York Times.

2) forcer la consommation en ne laissant pas le choix au consommateur d’aller le télécharger lui-même, selon son souhait. Voilà qui renforce la perception que l’album est tellement pas bon, qu’on doit forcer le public à l’avoir dans sa bibliothèque.

En somme, au lieu de jouer la rareté et le prestige, on a joué la carte du partage forcé, comme si on envoyait un échantillon cheap d’un produit quelconque dans la boîte aux lettres des gens en espérant qu’ils mordent à l’hameçon.

Derrière tout ça se cache pourtant un album réussi. Ceux qui pestent contre le contenu ont visiblement oublié que le U2 des grands jours, on l’écoute en faisant tourner les disques des années 80. On a eu un album très honnête de la part d’un band qui veut se maintenir no 1 en jouant pour le plus grand nombre.

On verra comment ça se passera pour la prochaine phase. Pas sûr que cette fois, U2 ira porter des albums vinyles blancs doubles dans tous les foyers…

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité