Le blogue de hockey junior

Articles taggés avec ‘tommy giroux’

Mardi 27 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h59 | Commenter Commentaires (3)

Tommy Giroux, du ballottage à l’excellence

En janvier 2012, quelques heures seulement et c’en était fini de la carrière de Tommy Giroux dans la LHJMQ.

Les Voltigeurs de Drummondville venaient de le placer au ballottage et la date limite des transactions approchait trop vite.

«Je ne m’attendais pas à recevoir un appel. J’avais toujours un espoir, mais je ne me faisais pas d’idées pour éviter d’être déçu», se souvient le jeune homme de 20 ans.

Finalement, un «514» est apparu sur son téléphone et sa carrière a pris un nouvel envol, avec l’Armada de Blainville-Boisbriand.

Quel envol!

Dès son arrivée, Tommy Giroux a produit offensivement plus que jamais auparavant de la LHJMQ. Il a terminé la saison régulière avec 25 points en 26 parties, et a ajouté 15 points en 11 matchs en séries.

Cette saison, après 27 rencontres, il est le premier marqueur de son équipe avec 16 buts, et ses 32 points le placent au deuxième rang, deux points derrière Christopher Clapperton.

«Je suis surpris dans un sens parce que l’équipe compte sur d’excellents joueurs», confie l’attaquant originaire de Québec.

«Durant la saison, on monte et on descend dans le classement. On est plusieurs joueurs qui contribuent à l’attaque chaque soir.»

Depuis qu’il a été jumelé à Stefan Matteau et à Philippe Sanche, ce trio fonctionne très bien.

«L’Armada a trouvé les bons coéquipiers pour jouer avec moi. Stefan Matteau est gros et bourré de talent, et Philippe Sanche réussit d’excellents jeux chaque fois qu’il embarque sur la patinoire. On se complète bien», dit le centre de 5’9’’ et 175 livres.

Premier dans les +/-

Au-delà des points, la statistique qui lui importe le plus, c’est le différentiel des +/-. Tommy Giroux mène la LHJMQ avec +25.

«C’est une statistique très importante à mes yeux parce que c’est primordial d’être aussi bon en offensive qu’en défensive. Si je marque trois buts dans une partie mais j’en accorde cinq, je ne suis pas plus avancé, illustre-t-il. Presque toute l’équipe est dans les plus, ce qui explique en partie notre succès.»

Pas une erreur des Voltigeurs et des Cataractes

Avant de se joindre à l’Armada, Tommy Giroux a porté les couleurs des Cataractes de Shawinigan et des Voltigeurs de Drummondville. Malgré ses succès, il ne considère pas que ses anciens patrons ont fait une erreur en le laissant aller.

«Ils ont pris une décision qu’ils croyaient la meilleure pour leur équipe à ce moment. Je ne peux pas dire que je joue avec l’Armada de la même façon que je jouais avec les Cataractes et les Voltigeurs. À Drummondville, je me sentais moins à l’aise, plus renfermé. J’ai pris confiance avec l’Armada.»

Belle surprise pour l’Armada

«On a réclamé Tommy Giroux au ballottage, c’est certain qu’il nous en donne plus que tout le monde pensait. C’est une super belle surprise, plusieurs équipes aimeraient l’avoir», commente Jean-François Houle, l’entraîneur-chef de l’Armada.

«J’aime beaucoup son éthique de travail. Il joue à toutes les sauces pour nous, en avantage et en désavantage numérique. C’est un bon leader qui mène par l’exemple sur la glace», explique-t-il.

Si Tommy Giroux a reçu l’appel de l’Armada, c’est entre autres grâce au directeur général adjoint Stéphane Pilotte qui l’avait vu jouer à plusieurs reprises et qui l’aimait beaucoup.

Que pensez-vous des performances de Tommy Giroux?
Est-ce le meilleur coup de cette jeune équipe jusqu’à présent?
Ailleurs dans la LHJMQ, d’autres histoires de joueurs métamorphosés vous viennent-elles à l’esprit?

>>>Pour tout savoir des dernières nouvelles concernant l’Armada, suivez-moi sur Twitter au @fparenteau

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Vendredi 9 novembre 2012 | Mise en ligne à 23h14 | Commenter Aucun commentaire

L’Armada retrouve ses bonnes habitudes

L’Armada a réussi un bon test, vendredi soir. Après deux défaites contre Moncton, la victoire est enfin venue, et c’en est toute une : 9-4.

L’Armada a tenu son bout le long des rampes face aux imposants et robustes Wildcats.

Lors des deux premiers matchs, la domination de Moncton sur ce point avait été un facteur important de la défaite.

>>>Pour tout savoir des dernières nouvelles concernant l’Armada, suivez-moi sur Twitter au @fparenteau

L’Armada doit pouvoir compétitionner avec ce genre d’équipe en vue des séries éliminatoires. Et vendredi soir, ils ont prouvé qu’ils en sont plus que capables.

À l’attaque, le trio de Stefan Matteau, Tommy Giroux et Philippe Sanche a été formidable. Ils étaient partout sur la glace.

Matteau s’est imposé physiquement dans le jeu et voulait à tout prix la rondelle. Et que dire de Philippe Sanche et Tommy Giroux, les vedettes offensives du match avec chacun quatre points.

Ça fait deux excellents trios offensifs pour l’Armada avec celui de Christopher Clapperton, Cédric Paquette et Marc-Olivier Roy.

Mais le point le plus important à retenir, c’est la discipline des joueurs de l’Armada.

Ils ont encaissé les coups, n’ont pas répliqué et ont profité de leurs avantages numériques pour faire mal aux Wildcats.

En défensive, le retour au jeu de Christian Marti a aidé. Après une absence d’un mois, il aura besoin de quelques matchs pour retrouver tout son synchronisme, mais déjà, ses grosses épaules ont parlé.

Quand Moncton a compté ses buts (c’était 4-3 BLB après deux périodes), l’Armada ne s’est pas découragé. Les joueurs sont toujours revenus plus fort, ils n’ont pas perdu confiance en leurs moyens malgré les récents échecs face aux Wildcats.

Assurément, revoilà l’Armada qu’espéraient les partisans : une équipe énergique, rapide, robuste et disciplinée. Le recette du succès, style Armada de Blainville-Boisbriand.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Dimanche 7 octobre 2012 | Mise en ligne à 21h36 | Commenter Commentaires (5)

L’Armada inflige un premier revers aux Remparts

Toutes les équipes de la LHJMQ ont maintenant subi au moins un revers. Dimanche après-midi, devant ses partisans, l’Armada de Blainville-Boisbriand a battu les Remparts de Québec 4-2.

Québec est la dernière équipe de la Ligue canadienne de hockey à perdre sa fiche parfaite. Elle est maintenant de 7-1.

De son côté, l’Armada s’installe au deuxième rang de la LHJMQ, un seul point derrière les Remparts après le même nombre de matchs joués.

>>>Cliquez ici pour consulter la feuille du match Remparts-Armada
>>>Je suis intéressé à connaître vos commentaires. Joignez-vous à la discussion!
>>>Je vous invite à me suivre sur Twitter au @fparenteau

Les deux formations terminaient une séquence de trois matchs en trois jours. Pour l’Armada, c’était une quatrième rencontre en cinq jours.

Ceci étant dit, il ne manquait pas d’énergie sur la patinoire durant cet affrontement. Le jeu était intense et les partisans présents ont eu droit à un bon spectacle.

«C’était un match à l’image de l’Armada, l’équipe qu’on a vu l’année passée. C’est ce qu’on recherchait, on était “sur la coche” ce soir. Mes joueurs ont montré une agressivité qu’on n’avait pas vu depuis le début de la saison. De loin, c’était notre meilleure partie jusqu’à présent», a déclaré l’entraîneur-chef de l’Armada, Jean-François Houle.

Ah, les unités spéciales!

Ce qui a fait la différence dans ce match? Les unités spéciales. Les deux équipes ont marqué à deux reprises, les Remparts en six occasions, et l’Armada, en trois.

Le moment clé est survenu en troisième période, quand l’Armada a survécu à deux punitions de cinq minutes, celles de Stefan Matteau et Marc-Olivier Roy, deux joueurs très importants pour Blainville-Boisbriand. Les Remparts ont seulement marqué une fois, mais l’Armada a aussi réussi à compter.

«Notre désavantage numérique va très bien depuis le début de la saison. Giroux, Hinds, Martel, Lavoie et les défenseurs effectuent tout un travail. Ils sacrifient leur corps pour l’équipe, et c’est ce qu’on veut», a commenté Houle.

Les Remparts bombardés

Pour une rare fois, seulement la deuxième cette saison, les Remparts ont été dominés au chapitre des tirs au but. Au final : 37-25 en faveur de Blainville-Boisbriand.

En première période, l’Armada a bombardé le filet de François Brassard de 19 lancers. Québec s’est imposé 12-5 en troisième, surtout grâce aux punitions des locaux. Étienne Marcoux a enregistré sa troisième victoire en autant de sorties depuis son retour au jeu mercredi.

Tommy Giroux a été la vedette offensive du match avec un but et deux aides. Il a mérité la première étoile. Philippe Sanche s’est distingué avec un but et une aide tandis que Marc-Olivier Roy et Xavier Ouellet ont inscrit les deux autres buts de l’Armada.

Grigorenko au premier rang

Chez les Remparts, Mikhail Grigorenko a amassé une aide. Il s’empare seul du premier rang des pointeurs de la LHJMQ avec 17 points.

Les jeunes défenseurs de l’Armada Julien Bahl et Élie Bérubé ont disputé un fort match contre la meilleure équipe de la Ligue canadienne. Ils ont su composer avec l’intensité et l’important enjeu de la rencontre.

«C’est de cette façon qu’on développe nos jeunes. Si on les garde sur le banc, ça ne fonctionne pas. Ils ont bien profité de leurs opportunités ce soir», a souligné l’entraîneur-chef de l’Armada.

Pauvre Phoenix de Sherbrooke…

On y a cru, mais la première victoire de l’histoire du Phoenix de Sherbrooke devra encore attendre. Il menait 4-1 en deuxième période, mais le Rocket de l’Île-du-Prince-Édouard a réussi à créer l’égalité puis a finalement gagné en tirs de barrage. Tout a changé quand Antoine Bibeau a remplacé Maxime Lagacé devant le filet du Rocket après le quatrième but de Sherbrooke. Bibeau a été parfait sur 10 lancers. Le prochain match de Sherbrooke sera mercredi contre Drummondville.

Les Foreurs en gagnent enfin une

Les Foreurs de Val-d’Or ont mis fin à une séquence de cinq revers en écrasant les Screaming Eagles du Cap-Breton 7-3. Anthony Mantha a réussi un tour du chapeau et Cédrick Henley a ajouté deux buts. Dans la défaite, Bronson Beaton a aussi marqué trois buts et William Carrier s’est approché à un point de Grigorenko avec trois aides.

Lire les commentaires (5)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    avril 2014
    D L Ma Me J V S
    « mar    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Archives

  • publicité