Le blogue de hockey junior

Archive, mars 2014

Yanick Jean (Photo d’archives, La Tribune)

Yanick Jean (Photo d’archives, La Tribune)

Les Tigres de Victoriaville ont annoncé lundi matin le congédiement de l’entraîneur-chef Yanick Jean.

Il était en poste depuis le 2 février 2008.

C’est le troisième entraîneur à perdre son poste cette saison dans la LHJMQ, après Mike Kelly des Sea Dogs, en octobre, et Danny Dupont du Titan, en janvier.

En six saisons derrière le banc à Victoriaville, Yanick Jean a gagné 229 matchs (un record d’équipe) et en a perdu 196.

En 2010, il a mené les Tigres en demi-finale, son meilleur résultat en séries éliminatoires.

Son total de 301 victoires en saison régulière le classe au 19e rang dans l’histoire de la LHJMQ.

Yanick Jean, 38 ans, a encore une année à son contrat, qui avait été prolongé de deux saisons en mai 2013.

«Nous sommes très heureux de poursuivre le travail avec Yanick Jean aux commandes pour les deux prochaines saisons. Il est un entraîneur expérimenté qui adhère complètement à la philosophie de notre organisation», avait alors déclaré Jérôme Mésonéro, le directeur général des Tigres.

Vendredi dernier, les Tigres ont été éliminés par les Voltigeurs de Drummondville en première ronde des séries.

Ce n’était pas une surprise, étant donné le grand talent des Voltigeurs.

La surprise a plutôt été le nombre de matchs, seulement cinq.

Même si les Tigres étaient négligés, ils avaient les atouts pour prolonger cette série et causer eux-mêmes la surprise.

Tous les matchs ont été serrés et quatre se sont conclus avec un but d’écart.

Mais Victoriaville n’a pas été capable d’enfoncer le clou quand l’occasion se présentait.

Par ailleurs, la gestion du banc de Yanick Jean a été critiquée. On lui a notamment reproché son utilisation des vétérans.

À la date limite des transactions, le DG Jérôme Mésonéro a beaucoup amélioré son équipe.

L’espoir était grand à Victoriaville, avec raison.

Avec du recul, a-t-il visé trop haut?

La parité est tellement forte cette saison que les prétendants à la Coupe du Président sont nombreux.

Une élimination dès la première ronde n’était pas un scénario impossible.

Quant au prochain entraîneur, un beau défi l’attend puisque de nombreux vétérans quitteront l’équipe.

>>> Suivez-moi sur Twitter : @fparenteau

Aucun commentaire  |  Commenter cet article






Dimanche 30 mars 2014 | Mise en ligne à 13h03 | Commenter Commentaires (3)

Tim Bozon ovationné au lendemain de sa sortie de l’hôpital

Tim Bozon (capture d'écran de YouTube)

Tim Bozon (capture d'écran de YouTube)

Après avoir obtenu son congé de l’hôpital vendredi, l’espoir du Canadien de Montréal Tim Bozon a reçu une ovation bien sentie quand il s’est présenté sur la patinoire samedi soir pour effectuer une mise au jeu protocolaire.

Son équipe, le Ice de Kootenay, recevait les Hitmen de Calgary dans le sixième match de cette série de première ronde dans la Ligue junior de l’Ouest.

Bozon était hospitalisé à Saskatoon depuis le début du mois de mars en raison d’une méningite.

L’état de santé de l’attaquant a longtemps été considéré comme critique.

Les médecins l’avaient même plongé dans un coma artificiel pendant presque deux semaines.

Choix de troisième ronde du Tricolore en 2012, 64e au total, Tim Bozon a fêté son 20e anniversaire de naissance lundi dernier, le 24 mars.

Concernant le résultat du match, le Ice a défait les Hitmen 5-3 et passe en deuxième ronde des séries.

>>> Suivez-moi sur Twitter : @fparenteau

Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






Frédérick Gaudreau (Photo Stéphane Lessard)

Frédérick Gaudreau (Photo Stéphane Lessard)

La performance de cinq buts de Frédérick Gaudreau dans la victoire des Voltigeurs de Drummondville vendredi n’est pas prête de tomber dans l’oubli.

Gaudreau a inscrit tous les buts de son équipe, qui a éliminé les Tigres de Victoriaville grâce à une victoire finale de 5-4.

Il est le 9e joueur de l’histoire de la LHJMQ à terminer un match éliminatoire avec 5 buts, et le premier dans l’histoire des Voltigeurs de Drummondville.

Seuls Mario Lemieux, en 1984, et Pierre Rioux, en 1982, ont réussi à faire mieux avec 6 buts.

Sans rien leur enlever, contrairement à l’exploit de Gaudreau, la très grande majorité de ces autres performances ont été réalisées pendant des massacres offensifs entre deux équipes au talent très inégal.

Et jamais un de ces joueurs, avant Gaudreau, n’avait compté tous les buts de son équipe.

Par exemple, Mario Lemieux s’était illustré dans un triomphe de 17-1 de Laval contre Longueuil.

Pour Pierre Rioux, c’était encore pire : une victoire de Shawinigan 19-1 face à Laval.

L’an dernier, Martin Frk avait inscrit 5 buts dans une dégelée de 11-1 des Mooseheads de Halifax contre les Sea Dogs de Saint John.

Frédérick Gaudreau pourra se vanter d’avoir fait sa marque dans l’histoire de la LHJMQ lors d’un match très serré et contre une défensive digne de ce nom.

Jamais repêché dans la LHJMQ ni dans la LNH, l’athlète de Bromont dispute la dernière saison de sa carrière junior.

>>> Suivez-moi sur Twitter : @fparenteau

Lire les commentaires (2)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2014
    D L Ma Me J V S
    « fév   avr »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031  
  • Archives