Le blogue de hockey junior

Le blogue de hockey junior - Auteur
  • François Parenteau

    François Parenteau s'intéresse au hockey junior. Il couvre la LHJMQ et l'Armada de Blainville-Boisbriand. Suivez-le sur Twitter au @fparenteau
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 7 décembre 2013 | Mise en ligne à 10h24 | Commenter Commentaires (7)

    Erne-Drouin: le respect a foutu le camp

    ErneDrouin071213

    Que se passe-t-il avec les vedettes de la LHJMQ récemment? Vendredi, c’était au tour d’Adam Erne des Remparts d’avoir une crampe au cerveau en allant assommer Jonathan Drouin des Mooseheads.

    Le meilleur joueur junior du monde a quitté le match et souffrirait de symptômes s’apparentant à ceux d’une commotion cérébrale, à quelques semaines du début du Mondial junior.

    Dans un monde idéal, ces mises en échec dangereuses et inacceptables n’existeraient pas.

    Mais dans ce cas précis, il y a encore pire : Drouin (1re ronde) et Erne (2e ronde) appartiennent tous les deux au Lightning de Tampa Bay depuis l’été dernier.

    Ça va être beau au camp…

    Il y a deux semaines, l’attaquant-vedette des Saguenéens, Laurent Dauphin, avait étampé un jeune Russe dans la bande durant la Super Série.

    La LHJMQ l’avait puni avec six matchs de suspension.

    À mon sens, Erne n’en mérite pas moins.

    >>> Rejoignez-moi sur Twitter : @fparenteau

    Tags: , , , , , ,


    • Le junior regarde la ligue nationale.

      La ligue nationale se laisse tirer l’oreille à propos de la violence au hockey.

      Il semble bien, à voir la lenteur de réaction stupéfiante des dirigeants de la ligue nationale, que c’est plus payant de présenter des gladiateurs que des hockeyeurs.

      Les nouveaux contrats atteignent des sommets inégalés.

      Le prix des franchises devient astronomique.

      Contrairement au football américain où les recettes globales sont partagées également entre tous les clubs, notre sport national a été réquisitionné par on sait pas qui pour devenir une vitrine de “suspense cochon”, contrairement à la boxe où le suspense est encadré par un arbitre à quelques pieds, et qui voit tout, et qui peut mettre fin à la carrière d’un boxeur vicieux à tout instant et pour la vie si les commissaires après revue et entretien juge que le boxeur visait intentionnellement et pour blesser grièvement une partie du corps interdite de coup.

      L’incurie de la ligue nationale et la suprématie qu’exercent certains clubs dans la marche de la ligue, est-il besoin même de les nommer, pointent dans la même direction. Faire du hockey l’affaire de quelques personnes très liées forcément à la manne des droits de télédiffusion et des revenus publicitaires.

      Un seul québécois sur 100 seulement peut dire instantanément dans quel État Américain jouent les Packards de Greenbay. On vous donne même le nom de la ville. Et toujours 1 sur 100 ignorent la réponse. 5 sur cent à peine savent que la ville de Greenbay est la propriétaire du club qui fait leur fierté. Même alors moins de 1 sur 5 connait l’État américain dont ils font la fierté.

      Sans redistribution des recettes de la NFL, jamais Greenbay n’aurait remporté de finales encore moins de Super Bowl. La ligue nationale de hockey pourrait devoir sa survie à un radical changement de cap en ce sens. C’est quoi partager quelques milliards, quand on en a
      plusieurs autres en réserve?

      Si on fait exception de rares cas comme Incognito chez les Dolfins de Miami, les joueur de football jouent au football. Une seule faute d’un demi offensif peut signifier la perte du ballon et un toucher victorieux de l’adversaire. Au hockey? Tu prends la punition et ensuite tu comptes un autre but après l’attaque à 5 adverse.

      Pourquoi des espoirs du junior au hockey agissent parfois comme de vrais fous? Parce que l’équipe n’est qu’un prétexte pour mettre en lumière des vedettes. Alors qu’au contraire le travail discipliné et collectif des joueurs devrait être de mettre l’équipe en vedette.

      Sauf que le décalage de salaires entre le joueur le moins payé et celui du mieux payé tend à ressembler à ce qui se paie dans la société en général. Il crée une telle tension, un tel sentiment d’injustice sportive, qu’il n’est pas étonnant de voir des sportifs remplis d’adrénaline se rentrer dedans comme des chevaliers teutons, tant l’envie secrète que crée l’injustice salariale et la gloriole qui l’accompagne, se commue en explosion de violence pour résoudre le conflit de jalousie engendré. Je partage les impatiences de François Gagnon qu’il faudra bien un jour finir par entendre et prendre au sérieux.

      Je ne regarde plus aucun match de hockey depuis 4 ans que dure cette fantaisie narcissique de la direction de la ligue, au junior comme à la LNH. J’y reviendrai un jour peut-être. Mon repère pour reconsidérer ma décision sera: la disparition totale du décor de l’employé de soutien et plombier souriant par qui on dirait bien que tout ce cirque arrive. Je laisse à chacun de décider qui c’est.

      Entre temps, les beaux sports ne manquent pas: Le football universitaire canadien et québécois et ses équipes merveilleuses. Le tennis féminin et masculin mondial rempli de fairplay et d’excellence. Le soccer et le mundial qui s’en vient. Les jeux de Sotchi qui sont à moins de 100 jours. Le curling devenu un sport du millimètre près. Et combien d’autres.

      Il y a assez de guerres et de chicanes dans ce monde. Est-ce qu’on peut se dire tout bonnement sans se chicaner qu’on peut tout à fait se passer de commotions cérébrales en direct à la télé devant ses propres enfants qui nous demandent c’est quoi qu’on aime là dedans.

    • @ François Parenteau…

      Sérieusement, vous venez de vous en apercevoir ou c’est le fait que la victime est un joueur étoile et non un pousseux de puck qui vous fait allumer vos lumières??

    • Le respect a foutu le camp il y a plus de 20 ans.

      Encore ce soir, Thornton sur Orpik. Il devrait avoir le même genre de suspension que Bertuzzi !!

    • Inconcevable qu’il n’y ai pas de suspension a Adam Erne. On parle d’éliminer les coups à la tête et voilà un exemple parfait de coup à la tête. À ce que je sache, une commotion cérébrale est assez loin du bas du corps. Nonobstant du nom ou du statut d’un joueur, la loi de la physique fait que si on fait trébuche, avec son bâton, au niveau des patins, le joueur tombera sur les fesses, si on donne un double échec au niveau des reins, les genoux vont pliés et les épaules et la tête iront par l’arrière et si l’on frappe avec son bâton au niveau des épaules et plus haut, il est évident que la tête part vers l’avant. En conclusion, tout double échec à la hauteur des épaules et plus, devraient être sanctionné. Il n’y a qu’une façon de travailler ce genre de coup et c’est par suspension.

    • ———— Je ne comprends pas du tout pourquoi la LHJMQ a blanchi Adam Erne dans ce dossier. Quelle belle occasion ratée, après la suspension de 6 matchs à Laurent Dauphin, de continuer à faire passer le message que des coups comme ça sont inacceptables.

    • @ francoisparenteau_lapresse

      13h26: Citation: “Je ne comprends pas du tout pourquoi la LHJMQ a blanchi Adam Erne dans ce dossier.”–François

      Pourtant simple, regardez la couleur du gilet qu’il porte! $$$$$$$$

    • Difficile à comprendre la situation. La ligue à suspendu plusieurs joueurs pour beaucoup moins que ça. Je m’attendais a une suspension de 6-8 parties….rien de moins. Mais c’est vrai, Erne est un joueur des Ramparts.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2013
    D L Ma Me J V S
    « nov   jan »
    1234567
    891011121314
    15161718192021
    22232425262728
    293031  
  • Archives

  • publicité