Le blogue de hockey junior

Le blogue de hockey junior - Auteur
  • François Parenteau

    François Parenteau s'intéresse au hockey junior et à la LHJMQ. Suivez-le sur Twitter au @fparenteau
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 3 mars 2013 | Mise en ligne à 10h34 | Commenter Commentaires (6)

    Junior, le documentaire

    Le documentaire Junior, ça vous dit quelque chose?

    Il date de 2007, mais ça vaut la peine de le voir ou de le revoir pour explorer le monde du hockey junior québécois.

    >>>Pour échanger avec moi sur Twitter : @fparenteau

    Réalisé par Isabelle Lavigne et Stéphane Thibault, ce long métrage documentaire d’une heure trente nous plonge dans l’univers du Drakkar de Baie-Comeau pendant la saison 2005-2006.

    Jamais, à ma connaissance, un documentaire n’est allé aussi loin dans les coulisses de la LHJMQ. On entre dans le vestiaire avec les joueurs et les entraîneurs, on vit les hauts et les bas du quotidien de ces jeunes athlètes, les transactions, les renvois, etc.

    Très intéressant, instructif, et parfois troublant.

    Il est disponible gratuitement sur le site Internet de l’ONF à l’adresse http://www.onf.ca/film/junior/

    Tags: , ,


    • C’est un excellent film en effet.
      Afin de remettre les choses en perspective pour les parents de futurs NHLers au niveau novice: un seul de ces joueurs sur 45, pas le plus talentueux, s’est rendu à la LNH pour une vingtaine de parties…

    • Excellent documentaire. Il m’apparait évident que les auteurs ont intentionnellement présenté les scènes qui faisaient leur affaire pour passer un message décidé d’avance.

      On veut passer le message à ceux qui s’imaginent que la route vers une carrière dans la LNH est facile, qu’elle est plutôt parsemée d’embuches et qu’il y a beaucoup d’appelés et peu d’élus. En ce sens, ce film est réussi.

      Par contre, on omet intentionnellement de montrer les cotés positifs. Aucune scène chez la pension du joueur, peu de scènes de camaraderie (alors que c’est ce que les joueurs s’ennuient le plus à la fin de leur carrière), les scènes d’encadrement sont orientées sur celles où on tente de démolir le joueur moralement. J’ai beaucoup de difficulté à croire que tout est aussi négatif dans l’environnement d’un joueur junior. Même les scènes du réveil matinal ressemblent à un jeune qui s’en va à l’abattoir, un jeune seul face à son destin.

    • @velomik
      Vous ne côtoyez pas beaucoup de jeunes de la LHJMQ pour écrire cela. Les jeunes y sont, comme vous l’écrivez, effectivement seuls face a leur destin.

      Dans cette ligue professionnelle,les jeunes, sauf les vedettes, ne sont que de la chair a canon ($$$).
      Si votre enfant est un excellent joueur de hockey et un bon étudiant la LHJMQ, malgré toutes ses pseudos bonnes intentions éducatives n’est pas sa place.
      Vivement le chemin des prepschools américains ( meilleur calibre sportif et scolaire que le Midget AAA) et de la NCAA (que ce soit en division 1ou 3). Ce sera le plus beau cadeau que vous n’aurez jamais fait a votre enfant.

      A 16 et 17 ans, l’école doit être une priorité. Malheureusement ce n’est pas le cas dans la LHJMQ.

      Comme m’ont dit plusieurs recruteurs NHL dernièrement: “On va de plus en plus recruter nos joueurs aux USA”.

    • On a du mal à croire que les représentants de Benjamin Breault sont de vrais agents tellement ils ressemblent à des caricatures… J’avais l’impression de regarder Lance et Compte.

      Ils représentent parfaitement l’image d’agents sans scrupules, de vautours autour d’un bout de viande. On voit clairement que la relation entre le jeune et ses agents ne transpire pas la confiance…

    • ———— La saison 2005-2006 a été un cauchemar pour le Drakkar. Les scènes de réjouissance devaient être rares, mais je suis d’accord qu’il y en a eu quand même, on aurait pu en montrer quelques-unes.

      J’ai bien aimé ce documentaire, être le “petit oiseau” dans le vestiaire.

      Si un réalisateur a envie de tenter l’expérience de nouveau, avec une autre équipe, je l’encourage fortement.

      On pourrait voir à quel point le monde du hockey junior québécois a évolué depuis 2005-2006, même si je sais bien qu’on ne peut pas se baser uniquement sur un documentaire pour savoir à quoi ressemble la vie d’un jeune hockeyeur de la LHJMQ.

    • A quoi servent les agents de hockey?
      A quoi servent les propriétaires d’équipes?
      A voir au développement harmonieux de l’athlète dans un environnement sain et productif?

      Le problème majeur de la LHJMQ est simple.
      En laissant le développement de l’athlète entre les mains d’hommes d’affaire de toutes sortes, on fait passer la finance avant le développement.
      C’est tout a fait normal et très bien comme ça.
      Les parents n’ont qu’a aider leur enfant a faire les meilleurs choix pour son avenir.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité