Le blogue de hockey junior

Archive du 5 janvier 2013

Samedi 5 janvier 2013 | Mise en ligne à 11h58 | Commenter Commentaires (6)

Mondial junior: la défensive a coûté le bronze au Canada

Décidément, ce n’était pas l’année d’Équipe Canada junior.

Le sommaire du match
Pour échanger avec moi sur Twitter

Malgré la présence de joueurs vedettes en raison du lock-out dans la LNH, les Canadiens ont connu leur pire tournoi depuis 1998.

Depuis 15 ans, jamais le Canada n’avait quitté le Mondial junior sans médaille.

Ce sont les Russes qui ont gagné le bronze samedi matin en vainquant le Canada 6-5 en prolongation. En finale pour l’or, les États-Unis ont défait la Suède 3-1.

Ce que je retiens des performances du Canada, c’est la faiblesse de la défensive. Oui, les gardiens de but sont visés, mais surtout les défenseurs.

Sur le but gagnant, Ryan Murphy a eu l’air d’un pee-wee en se faisant déborder sans difficulté par Valeri Nichushkin, qui a ensuite coupé au filet pour déjouer Malcolm Subban.

Murphy est très bon en attaque, il a d’ailleurs amassé un but et deux aides durant le match. Mais en défensive…

Trop souvent dans le tournoi, les défenseurs canadiens ont donné la ligne bleue à l’adversaire et permettaient un accès trop facile à leur filet.

L’absence de Ryan Murray, deuxième choix au total du repêchage de 2012, a fait mal. L’arrière s’est blessé à l’épaule quelques semaines avant le tournoi.

***

Binnington atroce devant le filet du Canada

Devant le filet, la courte présence de Jordan Binnington a été atroce. Trois buts sur cinq tirs et il est parti au vestiaire, remplacé par Subban.

Difficile d’inspirer la confiance quand tu cèdes sur le premier tir du match, un lancer banal.

Binnington n’est toutefois pas totalement à blâmer sur les deux autres buts.

Quand Yakupov a marqué le deuxième but du match, le défenseur Scott Harrington le couvrait très mal. Son bâton n’était même pas placé dans la bonne direction sur la glace pour couper la passe.

Sur le troisième but, Nathan MacKinnon a fait dévier le tir de Dyakov en tentant de le bloquer.

***

Les attaquants n’ont pas abandonné

Encore une fois, après la demi-finale contre les États-Unis, un mauvais début de match aura été fatal au Canada. Dans des parties aussi importantes, c’est inexcusable.

Heureusement que les attaquants étaient bien réveillés pour garder le Canada dans le match.

Ils ont dominé la rencontre à partir de la deuxième période, mais la défensive a flanché.

Les tirs au but par période disent tout : 10-9, 19-9, 13-5 et 3-2, tous en faveur du Canada.

Les vedettes Ryan Nugent-Hopkins, Jonathan Huberdeau et Mark Scheifele ont répondu aux attentes. Les Canadiens ont profité de leurs chances, quatre des cinq buts ayant été inscrits en avantage numérique.

Auteur de quatre buts et 11 aides en six matchs, Nugent-Hopkins a été nommé meilleur attaquant du tournoi.

***

Et vous, que retenez-vous de cette édition 2013 d’Équipe Canada junior?

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    janvier 2013
    D L Ma Me J V S
    « déc   fév »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité