Le blogue de hockey junior

Le blogue de hockey junior - Auteur
  • François Parenteau

    François Parenteau s'intéresse au hockey junior et à la LHJMQ. Suivez-le sur Twitter au @fparenteau
  • Lire la suite »

    Partage

    Vendredi 4 janvier 2013 | Mise en ligne à 13h33 | Commenter Commentaires (5)

    Le Canada sans Subban ni Reinhart pour le bronze

    Voilà, c’est la fin.

    Samedi, pour la dernière fois avant un petit bout, un match de hockey junior nous incitera à nous lever de (très) bonne heure.

    Pour commencer la journée, à 4 h, le match pour le bronze entre le Canada et la Russie, et après une petite sieste, à 8 h, la grande finale du Mondial junior d’Oufa opposant les États-Unis à la Suède.

    Du côté canadien, Jordan Binnington sera devant le filet. Je trouve ça dommage pour Malcolm Subban, laissé à lui seul dans la défaite contre les États-Unis jeudi en demi-finale. Il n’aura pas la chance de terminer ce qu’il a commencé en Russie.

    Il manquera aussi un joueur au Canada contre la Russie. Le défenseur Griffin Reinhart a été suspendu quatre matchs pour son bâton élevé à l’endroit de l’Américain Vince Trocheck.

    Il s’agit d’une troisième suspension pour un Canadien à ce tournoi, mine de rien. On pourrait aussi ajouter Jonathan Huberdeau, puni à son dernier match dans la LHJMQ avant son départ.

    Reinhart sera admissible à un retour avec Équipe Canada junior l’an prochain.

    ***

    Mes dernières prédictions. Ça vaut ce que ça vaut, mais amusons-nous.

    Bronze : victoire du Canada 3-2 en tirs de barrage

    Or : victoire des Américains 4-2, but dans un filet désert

    Quelles sont les vôtres? Ajoutez votre grain de sel dans la section commentaires au bas de cette page.

    ***

    Quand quelqu’un écrit sur un sujet qu’il ne prend même pas la peine de suivre et de fouiller, je trouve ça… inutile. Le sujet, cette fois : les insuccès d’Équipe Canada junior. À lire ici.

    Tags: , , , , , ,


    • Je me suis levé souvent pour voir Team Canada jouer depuis 2 semaines, mais pas demain. Cette équipe ne mérite pas que je néglige mon sommeil comme je l’ai fait hier, pour une médaille de bronze par dessus le marché. Je ne comprends toujours pas comment tu peux ne pas te présenter en demi-finale d’un tournoi international contre les États-Unis? Je ne leur en veux pas d’avoir perdu le match, mais de ne pas se présenter, c’est une autre chose.

      Par contre, je vais regarder le match USA-Suède avec plaisir à 8h, en espérant que Galchenyuk joue un peu. J’aime beaucoup regarder Seth Jones jouer, il est vraiment à un autre niveau pour son âge, et il a cette capacité de ralentir le jeu quand il le veut. Belle occasion de regarder Forsberg et Collberg aussi parce que je n’ai pas eu l’occasion de voir jouer les Suédois une partie au complet encore.

      Bon weekend à tous et merci M. Parenteau pour cette couverture du tournoi, on aura peut-être l’occasion de se croiser à une partie de l’Armada. D’ailleurs, parlant de l’Armada, Ouellet a vraiment eu un bon tournoi dans l’ensemble et sa couverture sur Yakupov a été merveilleuse.

    • Avec le nombre de joueurs canadians suspendus pendant cette compétition, le Canada pourra se vanter d’avoir fini premier à au moins un chapitre. Trois suspensions, du moins à ce jour, ce n’est quand même pas si mal, mais le Canada pourrait et devra faire mieux l’an prochain.

      La valeurs de Don Cherry sont toujours bien vivantes au pays des Great Canadian Boys. Patinez en ligne droite, assommez tout ce qui se trouve devant vous et accessoirement, tirez la rondelle au but. Le matamore présent dans l’enclave, occupé à descendre tous ceux qui se trouvent autour de lui, trouvera peut-être le temps, et les moyens, de pousser la rondelle dans le fond du filet un moment donné.

      Il reste que je plains un peu ces pauvres Great Canadians Boys. Ils jouent du hocley qui en font des héros du samedi soir à Hockey Night in Canada. Qu’ils soient suspendus plutôt que traités en héros doit les mélanger pas à peu près. Heureusement pour eux qu’ils pourront poursuivre leur carrière professionnelle selon les valeurs défendues par le Coach’s Corner en Amérique.
      .
      Quant aux prédictions, le jeu collectif des Russes souffre d’individualisme depuis un sapré bout de temps. Si la tendance continue à se maintenir, il ne manquera pas de sauveurs auto-proclamés dans ce vestiaire pour ramener une médaille au pays. À cause de ça, malgré la présence de francophones qui affecte l’homogénéité du club canadian, Team Canada devrait revenir avec une médaille.

      Quant au vainqueur, puisque le tournoi se déroule en Europe, la grandeur de la patinoire va offrir suffisamment de place et de temps au talent suédois pour qu’il puisse s’exprimer autant individuellement que collectivement. Bref, je serais déçu que les É-U l’emporte. J’aime le jeu de passes des Suédois.

    • Les USA ne pouvaient compter sur les services de Noesen suspendu par la OHL.

    • L’indiscipline du Canada a causéune surutilisation de certains joueurs et provoqué un temps de glace trop réduit pour d’autres. L’année dernière aussi, on avait connu des problèmes d’indiscipline.
      L’équipe s’est mal adaptée à la grande surface de jeu. Spott n’a pas tiré profit des duos de joueurs familiers. Il faut reviser certaines stratégies en zone défensive. Fera-t-on une place à un joueur de 16 ans l’année prochaine?
      Une victoire de la Suede sera difficile car Gibson est très hot.

    • Dans ce genre de tournoi…à moins d’avoir une équipe excessivement dominante ou bien du caractère et du leadership nettement au-delà de la moyenne, il est préférable de perdre en tournoi à la ronde.
      Le Canada a perdu quand…il a gagné de justesse contre les US et les Russes.
      Je pense qu,ils avaient tout de même la meilleure équipe. Je pense que s’ils rejouaient le match, ils seraient intense et se donnerait à fond.
      C’est le contraire qui s’est produit. Les US attendaient le Canada après leur défaite serrée. Le Canada avait la garde basse d’une équipe qui se croyait invincible.

      Les équipes se valent. Il faut se donner à fond pour gagner ce genre de tournoi.
      Les Suédois ont aussi “appris” à se donner et à gagner en perdant un match en ronde préliminaire.

      Bref, faut être dominant pour être invaincu tout le long.
      Ce n’était pas le cas.
      Ou bien, faut du caractère à revendre.
      Ce n’était pas le cas non plus.
      Ça donne ce que ça donne.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2014
    D L Ma Me J V S
    « juin   août »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    2728293031  
  • Archives

  • publicité