Le blogue de hockey junior

Archive du 3 janvier 2013

Jeudi 3 janvier 2013 | Mise en ligne à 7h23 | Commenter Commentaires (9)

Une leçon de hockey au mauvais moment

Pour une quatrième année de suite, Équipe Canada ne remportera pas la médaille d’or au Mondial junior.

Le sommaire du match
Pour échanger avec moi sur Twitter : @fparenteau

Dans un match de demi-finale, on est en droit de s’attendre à voir deux équipes au sommet de leur art.

Mais jeudi matin, on a plutôt vu les États-Unis dominer le Canada, en route vers la finale grâce à une victoire de 5-1.

Rien n’a fonctionné pour les Canadiens durant les deux premières périodes.

Les Américains étaient combatifs, premiers sur la rondelle et gagnaient les batailles à un contre un le long de la rampe : une leçon de hockey, comme je disais. Mais à un match de la finale, l’heure n’est plus à l’apprentissage…

Très bon lors du premier match contre les États-Unis et la Russie, le gardien Malcolm Subban a été chassé après le quatrième but, à la mi-match.

Il n’est absolument pas à blâmer pour cette défaite.

D’accord, il était trop près de son filet et couvrait mal ses angles lors du quatrième but, mais c’est bien tout ce qu’on peut lui reprocher.

La défensive-passoire devant lui avait donné la ligne bleue comme cadeau de Noel et Jim Vesey n’a jamais été inquiété avant de lancer.

Sur les deux premiers buts, comptés par Jake McCabe, il n’a rien vu. Ce sont mêmes ses coéquipiers qui lui bloquaient la vue.

Quand John Gaudreau a fait 3-0, c’était à se demander si les Canadiens pensaient qu’il était un Québécois tellement ils l’ont laissé travailler sans problème.

À noter, quelques secondes avant ce but, les Américains avaient été six sur la patinoire, mais les arbitres n’ont pas signalé l’infraction.

Jordan Binnington a été solide dès son entrée dans le match, même si c’est loin d’être évident quand ton équipe perd 4-0 et que tu n’as pas joué une seule seconde du tournoi auparavant.

Le Canada a mieux fait en troisième période, mais revenir de l’arrière, c’est plus facile contre la Slovaquie que face aux États-Unis, disons.

Curieusement, les Américains ne semblaient pas dans leur assiette au dernier tiers, ils n’avaient pas la même énergie. Pas de problème, leur gardien John Gibson a préservé l’avance.

Seuls Ty Rattie (but) et Phillip Danault (aide) ont obtenu des points du côté canadien.

Difficile de gagner quand tes canons offensifs ne bombardent pas le filet adverse et que tes défenseurs protègent mal la zone défensive.

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article






publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « nov    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives

  • publicité