Le blogue de hockey junior

Le blogue de hockey junior - Auteur
  • François Parenteau

    François Parenteau s'intéresse au hockey junior. Il couvre la LHJMQ et l'Armada de Blainville-Boisbriand. Suivez-le sur Twitter au @fparenteau
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 27 novembre 2012 | Mise en ligne à 10h59 | Commenter Commentaires (3)

    Tommy Giroux, du ballottage à l’excellence

    En janvier 2012, quelques heures seulement et c’en était fini de la carrière de Tommy Giroux dans la LHJMQ.

    Les Voltigeurs de Drummondville venaient de le placer au ballottage et la date limite des transactions approchait trop vite.

    «Je ne m’attendais pas à recevoir un appel. J’avais toujours un espoir, mais je ne me faisais pas d’idées pour éviter d’être déçu», se souvient le jeune homme de 20 ans.

    Finalement, un «514» est apparu sur son téléphone et sa carrière a pris un nouvel envol, avec l’Armada de Blainville-Boisbriand.

    Quel envol!

    Dès son arrivée, Tommy Giroux a produit offensivement plus que jamais auparavant de la LHJMQ. Il a terminé la saison régulière avec 25 points en 26 parties, et a ajouté 15 points en 11 matchs en séries.

    Cette saison, après 27 rencontres, il est le premier marqueur de son équipe avec 16 buts, et ses 32 points le placent au deuxième rang, deux points derrière Christopher Clapperton.

    «Je suis surpris dans un sens parce que l’équipe compte sur d’excellents joueurs», confie l’attaquant originaire de Québec.

    «Durant la saison, on monte et on descend dans le classement. On est plusieurs joueurs qui contribuent à l’attaque chaque soir.»

    Depuis qu’il a été jumelé à Stefan Matteau et à Philippe Sanche, ce trio fonctionne très bien.

    «L’Armada a trouvé les bons coéquipiers pour jouer avec moi. Stefan Matteau est gros et bourré de talent, et Philippe Sanche réussit d’excellents jeux chaque fois qu’il embarque sur la patinoire. On se complète bien», dit le centre de 5’9’’ et 175 livres.

    Premier dans les +/-

    Au-delà des points, la statistique qui lui importe le plus, c’est le différentiel des +/-. Tommy Giroux mène la LHJMQ avec +25.

    «C’est une statistique très importante à mes yeux parce que c’est primordial d’être aussi bon en offensive qu’en défensive. Si je marque trois buts dans une partie mais j’en accorde cinq, je ne suis pas plus avancé, illustre-t-il. Presque toute l’équipe est dans les plus, ce qui explique en partie notre succès.»

    Pas une erreur des Voltigeurs et des Cataractes

    Avant de se joindre à l’Armada, Tommy Giroux a porté les couleurs des Cataractes de Shawinigan et des Voltigeurs de Drummondville. Malgré ses succès, il ne considère pas que ses anciens patrons ont fait une erreur en le laissant aller.

    «Ils ont pris une décision qu’ils croyaient la meilleure pour leur équipe à ce moment. Je ne peux pas dire que je joue avec l’Armada de la même façon que je jouais avec les Cataractes et les Voltigeurs. À Drummondville, je me sentais moins à l’aise, plus renfermé. J’ai pris confiance avec l’Armada.»

    Belle surprise pour l’Armada

    «On a réclamé Tommy Giroux au ballottage, c’est certain qu’il nous en donne plus que tout le monde pensait. C’est une super belle surprise, plusieurs équipes aimeraient l’avoir», commente Jean-François Houle, l’entraîneur-chef de l’Armada.

    «J’aime beaucoup son éthique de travail. Il joue à toutes les sauces pour nous, en avantage et en désavantage numérique. C’est un bon leader qui mène par l’exemple sur la glace», explique-t-il.

    Si Tommy Giroux a reçu l’appel de l’Armada, c’est entre autres grâce au directeur général adjoint Stéphane Pilotte qui l’avait vu jouer à plusieurs reprises et qui l’aimait beaucoup.

    Que pensez-vous des performances de Tommy Giroux?
    Est-ce le meilleur coup de cette jeune équipe jusqu’à présent?
    Ailleurs dans la LHJMQ, d’autres histoires de joueurs métamorphosés vous viennent-elles à l’esprit?

    >>>Pour tout savoir des dernières nouvelles concernant l’Armada, suivez-moi sur Twitter au @fparenteau

    Tags: , , , , , , , ,


    • L’histoire de Tommy Giroux est celle d’un gars qui n’a jamais lâché après avoir été rejeté comme une vieille chaussette. Elle est aussi l’histoire d’une équipe d’entraineurs qui ont la capacité d’aller chercher le meilleur d’une personne et de la faire grandir. C’est sans doute un des meilleurs coup de l’Armada, même si ce n’est pas un échange proprement dit.

      Le meilleur échange de Joel Bouchard est sans-contredit l’échange de Kirill Kabanov (qui ne voulait plus jouer ici de toutes façons) et Alexandre Gauthier contre Nikita Kolesnikovs, Storm Phaneuf et le 6e choix 2012 de Cap Breton qui est devenu Philippe Sanche. Un autre bon coup est l’acquisition d’Olivier Picard pour un choix de 8e ronde; son histoire ressemble beaucoup à celle de Tommy Giroux.

    • Joel Bouchard n’a pas été nommé DG de l’année dernière. Et que dire de son adjoint M. PIlotte qui s’occupe du repêchage…Ce Monsieur a fait tout un travail et il continue. Je suis assuré qu’ils nous réservent des surprises pour la prochaine période de repêchage.

    • Pardon pour le fait que Monsieur Bouchard…il n’a pas été nommé DG de l’année pour rien qu’on aurait du lire.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité