Le blogue de hockey junior

Le blogue de hockey junior - Auteur
  • François Parenteau

    François Parenteau s'intéresse au hockey junior. Il couvre la LHJMQ et l'Armada de Blainville-Boisbriand. Suivez-le sur Twitter au @fparenteau
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 21 novembre 2012 | Mise en ligne à 15h12 | Commenter Commentaires (9)

    Marc-Olivier Roy parmi les meilleurs espoirs de la LHJMQ

    L’attaquant de l’Armada de Blainville-Boisbriand Marc-Olivier Roy se classe au 18e rang des meilleurs espoirs (patineurs) de la LHJMQ en vue du prochain repêchage de la LNH, selon le classement provisoire de la Centrale de recrutement publié mardi.

    >>>Pour tout savoir des dernières nouvelles concernant l’Armada, suivez-moi sur Twitter au @fparenteau

    Après 23 parties, Roy cumule 11 buts et 18 aides pour un total de 29 points, soit dix de moins que son total de l’an dernier obtenu en 63 rencontres.

    «Je ne m’en fais pas avec ça. Je suis content d’être sur la liste, mais j’ai encore beaucoup de travail à faire», réagit l’athlète de 18 ans originaire de Boisbriand.

    Progression et constance

    «Je connais une bonne saison jusqu’à présent. Depuis l’an dernier, j’ai une bonne progression, et les recruteurs doivent le remarquer. Je prends de la confiance et je suis un joueur clé pour mon équipe.»

    Selon lui, le plus important est d’être constant tout au long de l’année.

    «Après un gros match, c’est facile d’être sur un nuage, mais il faut vite retomber sur terre et retourner à l’entraînement le lendemain. Les recruteurs ne se fient pas seulement à un match.»

    Plus impliqué physiquement

    L’entraîneur-chef de l’Armada se montre très satisfait du jeu de Roy et remarque une belle progression chez lui.

    «Il a beaucoup amélioré son lancer. Son meilleur atout reste son coup de patin, c’est un excellent patineur doté d’un bon sens du jeu», analyse Jean-François Houle.

    «Il s’est entraîné fort cet été et a pris de la masse musculaire (15 livres), ajoute-t-il. L’an dernier, on voulait qu’il soit plus intense physiquement, mais ce n’est plus un problème cette saison. Il est premier sur la rondelle et finit ses mises en échec. Ça augure bien pour lui s’il continue à se développer comme ça.»

    De son côté, Marc-Olivier Roy note une amélioration de son jeu avec la rondelle.

    «Je me sens plus confiant avec la rondelle, plus patient. J’ai une meilleure protection et je prends de meilleures décisions. Je me concentre cette saison à tirer plus au filet pour augmenter les chances de marquer. à être plus agressif en zone adverse et à foncer au filet.»

    Pour ce choix de troisième ronde du Junior de Montréal en 2010, l’été est la période la plus importante.

    «Je profite de cette pause pour maximiser l’entraînement. J’ai une bonne alimentation, je me couche tôt. C’est là qu’on reprend ses forces et qu’on devient un meilleur joueur.»

    Des recruteurs intéressés

    Son agent, Normand Dupont, qui gère notamment la carrière de Jason Pominville, a des contacts avec des recruteurs. L’intérêt envers son client est présent.

    «Je sais qu’il y a pas mal d’équipes qui m’aiment beaucoup et qui me regardent souvent. mais mon agent ne veut pas que je pense à ça. Il me dit souvent de ne pas regarder les listes», raconte le joueur de 6 pieds 1 pouce et 175 livres.

    «Une liste, ça reste une liste»

    Le directeur général de l’Armada, lui aussi, n’est pas du genre à regarder les listes de la Centrale de recrutement de la LNH.

    «Une liste, ça reste une liste. Un joueur est repêché parce qu’il a un certain potentiel, mais après, le travail ne fait que commencer», déclare Joël Bouchard.

    «Il suffit de penser à Cédric Paquette. Même s’il n’était pas listé, il a été repêché l’an dernier par le Lightning de Tampa Bay en quatrième ronde. Des clubs s’en rongent les doigts, je pense…»

    «Je veux que Marc-Olivier Roy devienne un joueur professionnel parce qu’il a le potentiel. S’il continue à bien se développer comme en ce moment, il peut devenir tout un joueur de hockey. Il aime jouer au hockey, et c’est une de ses plus belles qualités.»

    Tags: , , , , , , , , , , ,


    • Je souhaite toutes les chances du monde à Marco, je crois qu’il va monter encore sur cette liste, moi je vois 3-4 joueurs moins bons que lui déja qui sont plus haut et d’autres qui sont pas mal égaux à lui dans mon livre. Il va continuer de progresser et de monter sur cette liste à mon avis.

      Maintenant ce qu’il faut qu’il fasse de plus, c’est quand on joue contre une équipe plus faible comme sherbrooke, il faut les planter! Pas parce qu’ils sont pas gentils, mais pour gonfler ses statistiques… c’est comme ça qu’à la fin de la saison t’as 90-100 points au lieu de 70-75. Pourquoi on compte 9 buts contre Moncton, mais 4 et 5 contre sherbroooke. Si tu joue toujours bien, les recruteurs vont t’aimer et tu va être plus facile à vendre avec 100 pts à 18 ans qu’avec 70…

      mes 2 cents

      Dom Chabot

    • Il est indéniable que Marc-Olivier Roy mérite d’être un choix de première ronde lors de la prochaine séance de repêchage de la LNH.
      Dans votre reportage, Marco – comme on le surnomme gentiment- nous signale lancer plus souvent avec l’intention de marquer.
      J’ai comparé ses statistiques de cette année avec celle de l’année dernière.
      L’année passée, Roy avait une fiche de 6 buts et 6 passes après 23 parties de jouer. Cette année, il a 11 buts et, étonnamment, 18 passes…
      Roy, en plus de presque doubler son nombre de buts nous démontre ses qualités de passeurs.
      Immédiatement, je vois la critique poindre à l’horizon et dire de Roy qu’il a des statistiques nettement avantageuses étant donné qu’il évolue avec Cédric Paquette et Christopher Clapperton.
      Détrompez-vous, autant ses coéquipiers de jeu sont des joueurs talentueux, autant ces derniers ont des statistiques améliorées mais pas autant que celles de Marc-Olivier.
      Cédric Paquette, après 23 matchs en comparaison avec l’année dernière, a compté 2 buts et a produit 4 passes de plus que sa production de 2011-2012. (8-13= 21 points l’an passé contre 10-17 = 27 cette année.).
      Du côté de Clapperton, on a l’impression d’assister à l’explosion de ce joueur.
      Outre ses deux tours du chapeau qu’il a réussi contre PEI cette saison et quelques parties de deux buts, lorsqu’on compare ses chiffres à ceux de l’année dernière pour le même nombre de parties, on réalise que Clapperton a compté 5 buts et récolté seulement 2 passes de plus. (En 2011-2012, 10 buts, 16 passes pour 26 points en 24 parties alors qu’en 2012-2013, il a 15-18 pour 33 points).
      Devant ces chiffres de la ligne Roy Clapperton Paquette, on est en droit de se demander si Marco Roy n’est pas la bougie d’allumage plutôt qu’un simple joueur amélioré

    • Tu le vois en 1re ronde, Guy? Pour le moment, je ne m’avance pas jusque là. Je le vois plus vers la 3e ronde. On verra bien. Concernant le trio Clapperton-Paquette-Roy, je me dis simplement que l’Armada compte sur l’un des meilleurs trios de la LHJMQ, sans qu’un joueur en tire nécessairement un autre.

    • Dominique, jusqu’à quel rang vois-tu Roy monter, surtout s’il accumule encore plus de points comme tu l’espères?

    • Moi je le vois fin deuxième ronde, début 3e ronde… une année de moins grand cru, il aurait frappé à la porte de la première ronde, mais cette année, il s’agit d’un repêchage exceptionnel!

    • Il devrait être un choix entre la 3e et la 7e ronde. 4e ronde est ma prévision.

      J’ai tendance à croire que parfois, lorsqu’il décide de donner des coups d’épaule et de chercher le trouble, c’est souvent au détriment de tout le reste (son offensive). L’équilibre n’est pas encore parfaitement là… mais ça devrait venir.

      Il a un beau talent, manque un peu de finish, mais possède de bonnes mains rapides et un coup de patin apréciable. Son manque de force physique lui nuit, mais ça parrait moins dans la LHJMQ.

      Peut-être que le CH sera tenté de le sélectionné. Donald Audette a quasiment des billets de saison VIP au CESR.

    • Quand on pense qu’il n’avait même pas un poste régulier au début de l’an dernier, quelle progression! Le tournant de sa carrière est survenu cet été. Il savait que c’était son année de repêchage, il savait ce qu’il avait à faire pour mettre toutes les chances de son coté. Il s’est entrainé avec sérieux et maintenant, il est en voie de récolter ce qu’il a semé. Même repêché. il devra continuer avec le même sérieux à chaque été. Le travail ne fait que commencer.

    • Comme Donald Audette vit juste à côté du CESR, à Blainville, c’est de ne pas assister à presque toutes les parties de l’Armada qui serait bizarre! Ça lui permet d’analyser tous les joueurs adverses, et cette année, puisque BLB offre une opposition solide, il est à même de voir les espoirs potentiels se débrouiller souvent dans l’adversité. Mieux vaut se montrer sous son meilleur jour…

    • Marco a tout ce qu’il faut pour être repêcher cette année!! De plus sa progression est remarquable, j’ai hâte de voir ce qui va être être capable de faire d’ici la fin de saison.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    novembre 2012
    D L Ma Me J V S
    « oct   déc »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives

  • publicité