Le blogue de hockey junior

Dimanche 31 août 2014 | Mise en ligne à 7h06 | Commenter Un commentaire

LHJMQ: un coup de fil qui rapporte gros

Marc-Antoine Germain (Photo Nordiques de Lionel-Groulx)

Marc-Antoine Germain (Photo Nordiques de Lionel-Groulx)

Marc-Antoine Germain s’est lui-même invité au camp des Huskies de Rouyn-Noranda. Et il a gagné son poste.

L’attaquant de 18 ans a pris le téléphone une semaine avant le repêchage de la LHJMQ, en mai dernier.

Au bout du fil, le dépisteur en chef de l’équipe, Danny Corneau.

«Je voulais tenter ma chance au junior majeur. Au fond de moi, je savais que j’avais le potentiel pour jouer dans cette ligue», raconte le Lavallois, un choix de 4e ronde du Phoenix de Sherbrooke en 2012.

Il pensait à cet appel depuis la fin de sa saison collégiale, avec les Nordiques de Lionel-Groulx.

Son ami d’enfance Julien Nantel, un joueur important des Huskies, lui avait vanté l’organisation.

L’occasion était belle à la suite du départ de plusieurs vétérans.

La porte s’ouvrait pour plusieurs recrues.

Et Marc-Antoine Germain en a profité.

Sans sa débrouillardise, l’ailier de 6 pieds 2 et 197 livres sait que rien de tout ça ne serait arrivé.

«Les dépisteurs de la LHJMQ s’intéressent plus aux jeunes joueurs. De mon côté, j’aurai bientôt 19 ans. En plus, ils ne sont pas nombreux à assister aux matchs de hockey collégial.»

Son invitation au camp en poche, il s’est défoncé à l’entraînement.

Gym, course, yoga, power skating, boxe : il n’a rien négligé.

«Mon entraînement intensif cet été m’a permis de prendre un «step» et d’évoluer dans la ligue cette année», assure-t-il.

Pour la première fois de sa carrière, Marc-Antoine Germain commencera une saison dans la LHJMQ.

Et ce sera le tout premier match du calendrier.

Un duel contre les Foreurs, champions en titre, le 10 septembre au Centre Air Creebec de Val-d’Or.

Qui sait jusqu’où le sens de l’initiative peut mener!

***

D’autres anciens joueurs du collégial dans la LHJMQ

Kevin Domingue (Phoenix de Sherbrooke)

Guillaume Archambault (Foreurs de Val-d’Or)

Marc-Antoine Bouillon (Voltigeurs de Drummondville)

Sébastien Dubé-Rochon (Saguenéens de Chicoutimi)

Marc-Antoine Turcotte (Armada de Blainville-Boisbriand)

Julien Avon (Islanders de Charlottetown)

Xavier St-Pierre (Océanic de Rimouski)

Philippe Gadoury (Mooseheads de Halifax)

Éric Brassard (Remparts de Québec)

***

Merci d’«aimer» ma page Facebook et de me suivre sur Twitter @fparenteau!

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Dimanche 24 août 2014 | Mise en ligne à 8h00 | Commenter Commentaires (9)

Canadien: pourquoi Jérémy Grégoire a glissé en 6e ronde

L'espoir du Canadien, Jérémy Grégoire (Photo Robert Skinner, La Presse)

L'espoir du Canadien, Jérémy Grégoire (Photo Robert Skinner, La Presse)

Si l’espoir du Canadien Jérémy Grégoire n’a pas été repêché avant la sixième ronde du repêchage 2013 de la LNH, ce n’est pas à cause d’un manque de talent ni de potentiel.

L’explication est plus subtile.

Pendant le camp des recrues du Canadien et celui d’Équipe Canada junior cet été, plusieurs textes ont été écrits à propos de la soi-disant «étonnante progression» de l’attaquant du Drakkar de Baie-Comeau.

Oui, Jérémy Grégoire s’est bien sûr amélioré — notamment son coup de patin —, mais en réalité, il a toujours été un espoir de premier plan, et non un lointain projet de sixième ronde.

Sauf qu’à la date limite des transactions dans la LHJMQ, aux Fêtes 2013, sa demande de quitter les Saguenéens de Chicoutimi a fait jaser dans le petit monde du hockey.

À moins que la demande provienne d’un exceptionnel comme Nathan MacKinnon, les dirigeants de la LNH y pensent souvent deux fois avant de repêcher un tel joueur. Ils préfèrent éviter de possibles problèmes dans le futur.

Le hic, c’est que la demande de Grégoire était légitime, bien qu’il restait évidemment le premier responsable de son rendement.

Son déménagement à Baie-Comeau a été plus que bénéfique pour la suite de sa carrière.

À Chicoutimi, le développement des jeunes joueurs de l’équipe souffrait de la gestion des recrues et des vétérans par l’entraîneur Marc-Étienne Hubert, qui a depuis quitté pour retourner derrière le banc des Patriotes de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Après une première saison de 30 points en 61 matchs, le Sherbrookois n’allait nulle part à son année de repêchage avec une production de 15 points en 35 parties.

Considéré comme un espoir professionnel de haut niveau depuis ses débuts au hockey junior, Grégoire n’était même pas répertorié parmi les 25 meilleurs espoirs de la LHJMQ par la Centrale de recrutement de la LNH.

Dès son arrivée avec le Drakkar, il a retrouvé ses repères. Il a terminé la saison avec 17 points en 27 rencontres.

En séries, il en a ajouté 16 en 18 matchs éliminatoires.

Quand l’intensité du jeu augmente, l’athlète de 6 pieds et 186 livres est à son meilleur.

Grâce à son retour en force, Jérémy Grégoire a sauvé sa saison de repêchage.

Au dernier classement de la Centrale de recrutement en 2013, il figurait au 79e rang des meilleurs espoirs nord-américains.

C’est finalement près de 100 sélections plus loin, au 176e rang, que le Canadien en a fait son choix de sixième ronde.

Un an plus tard, cette décision s’avère payante.

La saison dernière, Jérémy Grégoire a produit plus d’un point par match pour la première fois de sa carrière (35 buts et 34 aides en 65 parties).

L’attaquant a déjà signé un premier contrat professionnel et représente une belle option de joueur d’énergie et de robustesse.

Sur la glace, c’est un guerrier, et il sera l’un des joueurs les plus convoités sur le marché des transactions dans la LHJMQ cette saison.

En décembre prochain, il pourrait être choisi pour participer au Mondial de hockey junior qui se déroulera à Montréal et à Toronto.

***

Merci d’«aimer» ma page Facebook et de me suivre sur Twitter @fparenteau!

Lire les commentaires (9)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 22 août 2014 | Mise en ligne à 12h17 | Commenter Un commentaire

LHJMQ: Nikita Jevpalovs obtient sa chance avec les Flyers

JV220814

Ignoré à deux reprises au repêchage de la LNH, l’attaquant de l’Armada Nikita Jevpalovs a été invité au camp d’entraînement des Flyers de Philadelphie.

Jevpalovs, qui célébrera ses 20 ans le 9 septembre, a connu des séries d’enfer avec Blainville-Boisbriand au printemps dernier.

Il s’est imposé comme un joueur des grandes occasions en réussissant deux buts très importants en prolongation, contre l’Océanic de Rimouski.

En arrière 0-2, l’Armada est revenue in extremis dans la série de deuxième ronde en remportant le troisième match en deuxième prolongation.

L’attaquant letton a encore joué les héros quelques jours plus tard, à la fin d’un septième match complètement fou gagné 8-7.

Nikita Jevpalovs sera l’un des piliers de l’Armada de Blainville-Boisbriand cette saison dans la LHJMQ.

***

Merci d’«aimer» ma page Facebook et de me suivre sur Twitter @fparenteau!

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2014
    D L Ma Me J V S
    « août    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    282930  
  • Archives

  • publicité