Le blogue de hockey junior

Vendredi 24 octobre 2014 | Mise en ligne à 15h55 | Commenter Un commentaire

LHJMQ: le poids des réputations

SuperSerie

Au hockey, comme dans pas mal tous les domaines de la vie, la réputation joue un rôle énorme.

Par exemple, quand vient le temps de choisir les joueurs de la LHJMQ qui participeront, ou non, aux deux matchs de la Super Série contre les Russes.

D’abord, laissez-moi vous expliquer en quoi consiste cette compétition, dont la première rencontre aura lieu à Bathurst le 18 novembre, et la deuxième, le 20 à Rimouski.

Si vous pensiez que c’est le match des étoiles annuel, oubliez ça.

Les joueurs pressentis n’ont pas plus de 19 ans parce que l’objectif de la Super Série est d’évaluer les candidats à travers la Ligue canadienne en vue du Mondial de hockey des moins de 20 ans, aux Fêtes.

Les recrues, à moins d’être exceptionnelles, sont automatiquement ignorées.

Dans la formation de 26 élus, on retrouve donc surtout des espoirs du repêchage 2015 de la LNH, ou des joueurs déjà sélectionnés.

Parmi eux, plusieurs ont grandi dans le programme de Hockey Canada et sont déjà assurés d’être invités au camp final d’évaluation en décembre, peu importe leur rendement contre les Russes.

Je ne leur enlève rien : ils ont prouvé leur valeur par le passé et n’ont pas volé leur succès.

Néanmoins, c’est ça, le poids des réputations.

Malgré des performances ordinaires ou encore des blessures, plusieurs joueurs ont été choisis au détriment d’autres qui dominent présentement la LHJMQ.

Je fais bien sûr référence au cas de Philippe Cadorette, du Drakkar, le meilleur gardien de la ligue depuis le début de la saison.

Hockey Canada lui a préféré Zachary Fucale (Halifax) et Philippe Desrosiers (Rimouski), deux choix logiques.

Mais pourquoi ne pas avoir invité un troisième gardien, comme ce fut le cas en 2012 avec Fucale, François Brassard et Étienne Marcoux?

Les dirigeants canadiens savent déjà à quoi s’attendre de Fucale et Desrosiers. L’occasion était belle d’évaluer Cadorette, qui a disputé la finale de la Coupe du Président ces deux dernières années.

Du côté des patineurs, Ryan Graves (Québec), Frédérik Gauthier (Rimouski) et Jérémy Grégoire (Baie-Comeau), tous blessés, n’ont disputé aucun match avant leur nomination, et Samuel Morin (Rimouski) n’en a joué que cinq avant de se blesser après son retour du camp des Flyers de Philadelphie.

Pour que ces joueurs soient choisis quand même, il fallait que les décideurs les voient dans leur soupe pas à peu près!

S’ils ne sont pas rétablis d’ici à la compétition, Hockey Canada les remplacera, bien entendu.

Mais ces nominations en disent long sur les chances des autres joueurs d’être invités, sans l’aide des blessures, s’ils n’ont pas une aussi bonne réputation qui les précède dans le hockey.

***

Alignement de la LHJMQ à la Super Série

GARDIENS

Desrosiers, Philippe, RIM
Fucale, Zachary, HAL

DÉFENSEURS

Leblanc, Olivier, SNB
Carrier, Alexandre, GAT
Graves, Ryan, QUE
Meloche, Nicolas, BAC
Brisebois, Guillaume, BAT
Labbé, Dylan, SHA
Morin, Samuel, RIM
Roy, Jérémy, SHE

ATTAQUANTS

Alain, Alexandre, GAT
Laplante, Yan Pavel, VIC
Grégoire, Jérémy, BAC
Ratelle, Joey, DRU
Perron, Francis, ROU
Deluca, Anthony, RIM
Aubé-Kubel, Nicolas, VDO
Ranger, Alexandre, CHI
Richard, Anthony, VDO
Gauthier, Frédérik, RIM
Bishop, Clark, CAP
Dauphin, Laurent, CHI
Audette, Daniel, SHE
Roy, Nicolas, CHI
Pelletier, Julien, CAP
Beauvillier, Anthony, SHA

***

Pour me joindre

Twitter | @fparenteau

Facebook | François Parenteau – LHJMQ

Courriel | fparenteau@lapresse.ca

Un commentaire  |  Commenter cet article

 

Mardi 21 octobre 2014 | Mise en ligne à 17h48 | Commenter Commentaires (6)

Recours collectif de 180 millions: du gros n’importe quoi

Rondelle200614

J’ai l’impression que chaque fois qu’un groupe relance le débat des mauvaises conditions des joueurs de hockey junior, il s’y prend de la pire des façons.

Bref, un échec assuré.

Intenter un recours collectif astronomique de 180 millions de dollars contre le Ligue canadienne de hockey, ça fait bien sûr jaser. Tous les médias reprennent la nouvelle, même ceux qui en temps normal, ne s’intéressent jamais au hockey junior.

Sauf que le montant est tellement énorme qu’il en devient ridicule.

Aucune crédibilité.

C’est dommage, parce que tout n’est pas parfait dans le hockey junior canadien, loin de là.

Des problèmes importants méritent d’être corrigés, mais comme ils ne coûtent pas 180 millions, c’est moins spectaculaire comme sujet.

Deux exemples :

Réduire le «salaire» des 20 ans de 550 $ par semaine à 150 $ à partir de cette saison, c’était une décision indécente. Après avoir obtenu 50 $ en moyenne par semaine, la hausse à 550 $ pour la dernière année dans la ligue était la bienvenue. Des économies sur le dos de jeunes hommes qui se sont donnés cœur et âme pour leur équipe depuis le début de leur carrière junior… Ces vétérans sont des leaders importants dans leur équipe et des guides pour leurs jeunes coéquipiers.

Des bourses d’études qui viennent à échéance tellement vite qu’un joueur n’a que très peu de temps pour vivre son rêve d’atteindre la LNH avant de devoir penser à son après-carrière, j’ai beaucoup de difficulté avec ça. Si les bourses d’études font partie du «salaire» des joueurs, comme le prétend la Ligue canadienne de hockey, pas question qu’elles disparaissent. Et tous les joueurs de hockey ne sont pas des cégepiens et universitaires dans l’âme. La formation professionnelle et technique est autant importante. Peu importe le parcours scolaire, l’argent mérité doit être disponible pour réussir l’après-hockey.

***

Oui, en regardant seulement le montant de 50 $ par semaine, c’est de l’exploitation.

Mais on oublie les pensions, la nourriture, les bourses d’études, l’encadrement scolaire, etc. qui sont à la charge des équipes et de la Ligue canadienne de hockey.

S’il fallait que les joueurs paient ces services de leurs poches, tout en étant rémunérés à un «salaire» normal, avec temps supplémentaire, paie de vacances et autres, je ne suis pas certain qu’ils en sortiraient gagnants.

Une chose est sûre, ce ne sont pas tous les marchés de hockey qui survivraient.

Ils n’ont qu’à disparaître, pensez-vous?

Moins d’équipes juniors signifie moins de joueurs, donc moins de possibilités de percer dans le hockey professionnel.

Et la Ligue canadienne demeure le meilleur moyen d’y accéder.

Aucun athlète n’est obligé de jouer son hockey junior au Canada. S’ils sont aussi nombreux à le faire, c’est parce qu’il y a des avantages.

Travaillons à régler les problèmes pour le futur au lieu de chercher à récupérer des sommes qui n’ont pas été volées.

Les règles du jeu étaient connues de tous au départ, après tout.

***

Merci d’«aimer» ma page Facebook et de me suivre sur Twitter @fparenteau!

Lire les commentaires (6)  |  Commenter cet article

 

Vendredi 17 octobre 2014 | Mise en ligne à 14h52 | Commenter Aucun commentaire

Les bonnes vieilles rivalités de la LHJMQ en vedette

SemaineRivalite0702

Passion, émotion, intensité : voilà trois mots qui peuvent résumer les rivalités dans le hockey junior. Et pour en profiter pleinement, la LHJMQ les met en valeur cette fin de semaine.

On aura droit à neuf séries aller-retour entre les grands rivaux des 18 équipes de la LHJMQ.

Certaines rivalités ne sont plus ce qu’elles ont déjà été, mais qui sait, de nouveaux chapitres s’écriront peut-être au cours des prochaines heures.

Au menu :

Remparts/Saguenéens (TVA Sports vendredi)
Océanic/Drakkar
Foreurs/Huskies
Cataractes/Tigres
Phoenix/Voltigeurs
Armada/Olympiques
Screaming Eagles/Mooseheads
Sea Dogs/Wildcats
Titan/Islanders

Je vous rappelle que tous les matchs de la LHJMQ sont webdiffusés gratuitement jusqu’au 31 octobre.

Cette stratégie marketing est un bon coup de la ligue pour susciter l’intérêt des partisans.

La compétition pour le dollar loisir est féroce, et une initiative comme celle-ci ne peut qu’être bénéfique.

Dommage par contre d’être privés d’un duel Armada-Drakkar, la rivalité la plus farouche ces dernières années au hockey junior québécois.

Aucun commentaire  |  Commenter cet article

 

publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    octobre 2014
    D L Ma Me J V S
    « sept    
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives

  • publicité