Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Général’

    Mercredi 20 août 2014 | Mise en ligne à 12h17 | Commenter Commentaires (86)

    Hommage à James Foley (Ajout)

    Le journaliste James Foley en Syrie en 2012. (Photo Nicole Tung via freejamesfoley.org)

    Le journaliste James Foley en Syrie en 2012. (Photo Nicole Tung via freejamesfoley.org)

    Max Fisher du site Vox rendu un bel hommage dans ce billet au journaliste américain James Foley dont des militants de l’État islamique (EI) ont revendiqué hier la décapitation :

    «Il y aura de nombreuses tentatives dans les prochains jours de trouver un sens à la mort de Jim. Certains diront que l’EI l’a tué pour punir les États-Unis de leurs récentes frappes aériennes contre ses combattants en Irak, certains diront que le but est de provoquer les Américains, et d’autres encore attribueront [la décapitation] à la simple folie.

    «Je voudrais plutôt trouver un sens à la vie de Jim. En tant que journaliste, je veux saluer son engagement envers la vérité et la compréhension. Mais ce serait le trahir un peu. Il est clair à la seule lumière des témoignages de sa famille qui aurait tout fait pour l’aider, même lorsqu’il insistait pour retourner dans une zone de guerre, et de ses amis qui ont été tant enrichis de l’avoir connu, que la valeur de Jim dépassait cela.»

    L’EI a diffusé sur internet une vidéo montrant la décapitation de Foley. La famille du journaliste a prié les médias de ne pas relayer ces images de propagande de l’EI dont l’authenticité a été confirmée par le Conseil de sécurité nationale de la Maison-Blanche.

    P.S. : L’État islamique est un «cancer» et «n’a pas sa place au XXIe siècle», a déclaré Barack Obama, exprimant son outrage au lendemain de la diffusion d’une vidéo montrant la décapitation de James Foley. Et le président d’ajouter :

    «Aucune religion n’enseigne aux gens de massacrer des innocents. Aucun Dieu juste ne tolérerait ce qu’ils ont fait hier et ce qu’ils font chaque jour. Des gens comme ça échoue au bout du compte. Ils échoue parce que l’avenir est gagné par des gens qui bâtissent et non qui détruisent.»

    Le président n’a pas mentionné au cours de son intervention le nom de Steven Sotloff, un autre journaliste américain détenu par des militants de l’EI, qui ont menacé de l’exécuter.

    Lire les commentaires (86)  |  Commenter cet article






    Mardi 19 août 2014 | Mise en ligne à 19h26 | Commenter Commentaires (19)

    À la défense de Rick Perry…

    La photo d'identité judiciaire de Rick Perry, gouverneur du Texas et candidat potentiel à la Maison-Blanche en 2016.

    La photo d'identité judiciaire de Rick Perry, gouverneur du Texas et candidat potentiel à la Maison-Blanche en 2016.

    Non, il ne s’agit pas d’une affiche en vue de l’élection présidentielle de 2016. Il s’agit plutôt de la photo d’identité judiciaire de Rick Perry, qui s’est rendu aujourd’hui à la justice après avoir été inculpé vendredi pour abus de pouvoir.

    Le gouverneur républicain du Texas est accusé d’avoir tenté de forcer la procureure du comté de Travis, Rosemary Lehmberg, à démissionner. Après que celle-ci a été inculpée pour conduite en état d’ébriété, Perry avait menacé d’éliminer une enveloppe budgétaire de 7,5 millions de dollars destinée à l’unité de lutte contre la corruption qu’elle dirigeait si elle ne démissionnait pas.

    Perry a mis sa menace à exécution, incitant un grand jury du comté de Travis, un des rares chateaux forts du Parti démocrate au Texas, à l’inculper. Le gouverneur du Texas a qualifié cette inculpation de «farce» et il a reçu un appui auquel il ne s’attendait sûrement pas aujourd’hui.

    «Le gouverneur Rick Perry du Texas est l’un des dirigeants les moins réfléchis et les plus nuisibles en Amérique, ayant causé de grands torts aux immigrés, aux cliniques d’avortement et aux gens dépourvus d’assurance-santé au cours de ses 14 années à son poste. Mais le mauvais jugement politique n’est pas nécessairement un crime, et l’inculpation annoncée vendredi à son encontre, compte tenu des faits connus, semble être le produit d’une poursuite trop zélée», a estimé le New York Times dans un éditorial.

    Reste que cette affaire n’est pas vraiment de nature à aider les ambitions présidentielles de Perry.

    Lire les commentaires (19)  |  Commenter cet article






    Mardi 19 août 2014 | Mise en ligne à 9h19 | Commenter Commentaires (47)

    Ferguson : des versions contradictoires

    Si l’agent Darren Wilson est inculpé pour avoir abattu Michael Brown, Piaget Crenshaw sera sans doute appelée à jouer un rôle crucial dans son procès.

    La jeune femme dit avoir observé de son appartement l’incident au cours duquel le policier blanc a blessé mortellement l’adolescent noir et filmé la suite (voir la vidéo qui coiffe ce billet). Selon elle, Wilson a ouvert le feu alors que Brown tentait de s’enfuir et continué à tirer «plusieurs fois» après que celui-ci s’est retourné pour lui faire face.

    Le témoignage de Crenshaw tranche avec les déclarations d’une certaine «Josie», qui a semble-t-il présenté la version du policier lors d’une interview à une station de radio de Saint-Louis. Selon «Josie», Brown courait à pleine vitesse en direction du policier quand celui-ci a ouvert le feu dans sa direction.

    Auparavant, selon cette version, Brown avait frappé le policier au visage et tenté de s’emparer de son arme avant de prendre la fuite après un premier coup de feu. Il se serait ensuite arrêté et lui aurait lancé des propos moqueurs ou provocateurs avant de courir vers lui.

    Dans l’entrevue, «Josie» s’est présentée comme une amie de Darren Wilson.

    Ces versions contradictoires ne sont pas de nature à réduire les tensions à Ferguson, qui a connu une nouvelle nuit d’émeutes à caractère racial qui s’est soldée par six blessés par balle et 31 arrestations.

    Lire les commentaires (47)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    décembre 2006
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives

  • publicité