Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l'Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l'Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que deux essais sur les États-Unis, Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012), co-écrit avec Alexandre Sirois, et Lettre ouverte aux anti-américains (VLB éditeur, 2003).
  • Lire la suite »

    Archive de la catégorie ‘Général’

    Mercredi 1 octobre 2014 | Mise en ligne à 14h43 | Commenter Commentaires (3)

    Que se passe-t-il avec le Kansas?

    Le sénateur républicain Pat Roberts et son adversaire indépendant, Greg Orman. (Photo AP)

    Le sénateur républicain Pat Roberts et son adversaire indépendant, Greg Orman. (Photo AP)

    Le Kansas, un État conservateur du Midwest, n’a pas élu un démocrate au Sénat des États-Unis depuis les années 1930. Les républicains étaient donc en bon droit de s’attendre à ce que le sénateur républicain sortant Pat Roberts décroche un quatrième mandat à l’occasion des élections de mi-mandat, qui auront lieu en novembre.

    Or, selon un nouveau sondage réalisé par l’Université Suffolk, Roberts risque de s’incliner devant un candidat indépendant, Greg Orman, qui a profité du retrait calculé du candidat démocrate, Chad Taylor. Orman obtient 46% des intentions de vote contre 41% pour Roberts.

    Il n’est pas interdit de penser qu’Orman sera celui qui décidera si la majorité au Sénat ira aux démocrates ou aux républicains après le scrutin du 4 novembre. Ce financier n’a pas encore révélé au sein de quel groupe parlementaire il siégera s’il est élu, mais il a déjà tenté de se faire élire sous la bannière démocrate.

    Les républicains ont besoin d’un gain net de six sièges pour devenir majoritaires au Sénat. Leurs chances d’atteindre cet objectif diminueront sensiblement s’ils ne peuvent conserver leur siège au Kansas.

    Selon le sondage de Suffolk, plusieurs électeurs estiment que l’heure de la retraite a sonné pour Roberts, qui est âgé de 78 ans.

    Lire les commentaires (3)  |  Commenter cet article






    Mercredi 1 octobre 2014 | Mise en ligne à 6h16 | Commenter Commentaires (36)

    Nouvel incident dans la sécurité d’Obama

    Barack Obama lors de sa visite récente aux Centres pour le contrôle et la prévention des maladies à Atlanta. (Photo AP)

    Barack Obama lors de sa visite récente aux Centres pour le contrôle et la prévention des maladies à Atlanta. (Photo AP)

    Un homme armé ayant été reconnu coupable à trois reprises de coups et blessures s’est retrouvé récemment dans le même ascenseur que Barack Obama, enfreignant ainsi les règles du Secret Service, selon cet article du Washington Post.

    L’homme travaillait comme agent de sécurité aux Centres pour le contrôle et la prévention des maladies lors d’une visite effectuée par le président le 16 septembre. Les garde du corps de ce dernier ne savait pas qu’il était armé et qu’il avait un casier judiciaire.

    Des agents du Secret Service ont découvert ces informations après avoir interpellé l’homme, qui avait agi de façon bizarre dans l’ascenseur et refusé leurs ordres de ne pas filmer le président avec son téléphone portable.

    L’agent de sécurité a été congédié dès après que les agents du Secret Service eurent appris qu’il avait un casier judiciaire. Il a ensuite remis son arme à feu à son supérieur, à la surprise des agents du Secret Service.

    Selon les règles du Secret Service, aucune personne possédant une arme ou un dossier judiciaire ne peut s’approcher du président sans autorisation. Celui-ci n’a pas été informé de cette nouvelle faille de l’agence chargée de le protéger. Et la directrice du Secret Service, Julia Pierson, n’a pas référé l’affaire à l’unité de l’agence chargée d’enquêter sur les failles dans la sécurité du président.

    «Les mots ne sont pas assez forts pour exprimer l’outrage que je ressens concernant la sécurité du président et de sa famille», a dit au Post le représentant républicain de l’Utah Jason Chaffetz, qui a eu vent de l’incident par le biais d’un lanceur d’alerte. «Sa vie était en danger. Le pays ne serait pas le même aujourd’hui s’il avait tiré la gachette.»

    Lire les commentaires (36)  |  Commenter cet article






    Mardi 30 septembre 2014 | Mise en ligne à 18h18 | Commenter Commentaires (22)

    La citation du jour II

    Ebola-CDC_brief-09c16

    «L’essentiel, c’est que je n’ai aucun doute que nous contrôlerons ce cas d’Ebola afin que le virus ne se propage pas dans ce pays. Il est certainement possible qu’une personne ayant eu des contacts avec cet individu peut ressentir des symptômes dans les prochains semaines. Mais il n’y a aucun doute dans mon esprit que nous stopperons (le virus) ici.»

    - Thomas Frieden, directeur du Centre américain de contrôle et de prévention des maladies, confirmant que le premier cas d’un malade ayant contracté le virus Ebola en Afrique a été diagnostiqué aux États-Unis.

    Lire les commentaires (22)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2009
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives

  • publicité