Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 16 avril 2018 | Mise en ligne à 7h09 | Commenter Commentaires (59)

    «Moralement inapte»

    «Je pense vraiment qu’il est moralement inapte à la présidence», a déclaré James Comey dans une interview publiée ce matin dans le quotidien USA Today, reprenant ses propos tenus la veille lors de son entretien avec le chef d’antenne d’ABC George Stephanopoulos dont on trouve ici la transcription.

    Selon l’ancien directeur du FBI, ce jugement s’applique à un homme «qui est capable de voir une équivalence morale à Charlottesville (entre les racistes et leurs opposants), qui traite les femmes comme si elles étaient des morceaux de viande, qui ment constamment et qui semble être dépourvu de cadre moral».

    Ces deux premières interviews ne constituaient que le début d’une tournée de promotion pour le livre de James Comey, Une loyauté à toute épreuve: mensonges et vérités (titre de la version française), qui sera disponible demain dans toutes les bonnes librairies, y compris au Québec et dans le reste du Canada.

    Les deux premières interviews de Comey, pas plus que son livre, ne contenaient de révélations fracassantes. Mais elles sont de nature à ulcérer Donald Trump. L’ancien directeur du FBI affirme notamment que le président n’incarne pas les valeurs de son pays. Ne croyant pas à l’impeachment comme solution, il appelle par ailleurs ses concitoyens à l’expulser de la Maison-Blanche à l’occasion de l’élection présidentielle de 2020.

    Dans son entretien avec le USA Today, Comey s’est dit étonné que le président n’ait jamais critiqué Vladimir Poutine, et ce même en privé.

    «Je peux comprendre pourquoi un président ne voudrait pas critiquer publiquement un autre dirigeant. Mais en privé? Assis avec la personne chargée de contrer la menace russe aux États-Unis? Ne pas être capable de faire cela en privé? Cela m’a toujours frappé», a-t-il déclaré avant de préciser qu’il ne pouvait pas écarter la possibilité que les Russes détiennent des informations compromettantes concernant Donald Trump,

    Les interviews de Comey ne froisseront pas seulement le président et ses alliés. Plusieurs anciens conseillers d’Hillary Clinton ont réagi négativement hier soir à la façon dont l’ancien directeur du FBI a justifié son annonce concernant la réouverture de l’enquête sur les courriels de l’ancienne secrétaire d’État à 11 jours du scrutin présidentiel de 2016. Comey s’est contredit en disant que sa décision n’avait pas été teintée par des considérations politiques avant de dire le contraire un peu plus tard.

    «Je fonctionnais dans un monde où Hillary Clinton allait battre Donald Trump, et donc je suis sûr que ça été un facteur. Elle allait être élue présidente des États-Unis, et si je cachais cela au peuple américain, elle serait vue comme illégitime dès que cela sortirait après son élection», a-t-il dit.


    • Personnellement, considérant la teneur des tweets de donald le crétin, je dirais davantage qu’il est mentalement inapte à la présidence.
      Un chef d’état, un leader -hé, un adulte normal- ne ment pas pour le plaisir de mentir, ne raconte pas des histoires de mononque saoul à des scouts, n’attaque pas ses adversaires en se moquant de leur handicap ou de leur apparence, ne sent pas le besoin constant de se mettre en avant, ne donne pas des surnoms idiots à ses adversaires (oui, je le fais, mais ce n’est que pour jouer le même jeu)… Donald le crétin est un imbécile complet et quelqu’un quelque part devrait se soucier du salut des USA avant tout et le forcer à démissionner avant qu’ils n’ait tout détruit…

    • Ci-jointe encore une histoire démontrant que l’Andouille est obsédé par des mesures qui risquent de ternir ses relations avec le président de la Russie. Il a passé un savon à ses aides pour avoir suivi à la lettre ses directives d’expulsion des diplomates russes.

      Trop divertissant pour ne pas publier:

      “We’ll match their numbers,” Trump instructed, according to a senior administration official. “We’re not taking the lead. We’re matching.”
      The next day, when the expulsions were announced publicly, Trump erupted, officials said. To his shock and dismay, France and Germany were each expelling only four Russian officials — far fewer than the 60 his administration had decided on. »

      Trump, a reluctant hawk, has battled his top aides on Russia and lost
      https://www.washingtonpost.com/world/national-security/trump-a-reluctant-hawk-has-battled-his-top-aides-on-russia-and-lost/2018/04/15/a91e850a-3f1b-11e8-974f-aacd97698cef_story.html

    • Personne n’est tombé en bas de sa chaise suite a cette déclaration j’ espère ? Pas certain que ce soit vraiment en faveur de Comey parce que même si brièvement il a accepté d’ être sous ses ordres et s’ il n’avait pas été remercié tiendrait il encore le même discours ?

      La ou sa déclaration mérite approfondissement c’ est au sein de ceux qui se disent des exemples de moralité dans son administration. Il se sont outrés pour bien moins dans leurs vies j’ en suis convaincu. Comment se fait il que jamais un de ceux ci n’ ait fait de déclaration suite a une des très, trop nombreuses déclarations scabreuses sur les us et coutumes moumoutesques ?

      Ca se pourrais tu qu’ ils aiment le petit jésus et le cash sur un pied d’ égalité ? Même si je crois qu’ il y a climat de dictature a la maison brune , me semble que l’honneur et les valeurs devraient primer non ?

    • «Je pense vraiment qu’il est moralement inapte à la présidence»

      Cette pensée de Comey rejoint celle de Barack Obama qui avait dit: «I don’t think he is fit to be president».

      Elle correspond également avec ce que tout le monde peut constater à la lecture de ses nombreux tweets matinaux démentiels, fielleux et souvent mensongers, sans compter la façon démagogique de ses propos lors de ses rallies avec ses supporteurs.

      Bien loin du comportement d’un chef d’état comme Barack Obama, Teresa May ou Emmanuel Macron, pour ne citer que ceux-là.

    • «Je pense vraiment qu’il est moralement inapte à la présidence»

      James Comey est un homme très poli, pour ne pas dire trop poli!

    • Mouhahaha… La réaction de Trump aux propos de Comey est conforme à ce que l’on attendait “childish”, enfantine. Cet individu est incapable d’être à la hauteur de ce que l’on attend d’un président. Chaque tweet est un lançage de “bouette” .

      Disons que je m’ennuie du comportement présidentiel de Barack Obama

    • À insulter les gens sur ses tweets un président peut-il être poursuivi pour diffamation ou a-t-il l’immunité? À chaque fois que quelqu’un ne lui plaît pas c’est coups d’insultes et d’entendus qu’il attaque. Attaques souvent en bas de la ceinture d’ailleurs faisant honte à la fonction même de président. On aurait jamais pu imaginer que le pouvoir politique puisse tomber si bas, à moins d’avoir affaire à des dictatures.

    • Donald Trump n’est pas uniquement moralement inapte à la présidence, mais aussi mentalement. Il n’avait tout simplement pas les qualités requises et le prouve tous les jours.

      ‘Ne croyant pas à l’impeachment comme solution’ … sérieusement? On se serait attendu à une réponse plus allumé d’un ancien serviteur de la JUSTICE :-(.

      ‘«Je fonctionnais dans un monde où Hillary Clinton allait battre Donald Trump, et donc je suis sûr que ça été un facteur.’

      ‘… je suis sûr que ça été un facteur.’ … Ca laisse pantois :-(.

      Cette décision dans le dossier Hillary Clinton, mon cher James Comey, vous paraissez mal en TITI. C’est ce qu’on appelle une décision basée sur la politique, peut-être pas partisane, mais politique, oh que oui. Une décision encore plus insane sachant que vous étiez déjà au courant de l’implication des Russes dans l’élection et de la proximité avec certains membres de l’entourage de Donald Trump. Ce n’est pas pour rien que le FBI n’est pas supposé se mêler de la politique et des élections, en voici une preuve ‘éclatante’.

      James Comey, dans mon bouquin, vous allez faire l’histoire pour les … mauvaises raisons.

    • … Les deux premières interviews de Comey, pas plus que son livre, ne contenaient de révélations fracassantes. …

      Effectivement, pas de révélations fracassantes, mais en fait, c’est le livre lui-même qui est fracassant après seulement un peu plus d’un an de présidence Donald Trump.

    • «Notre président doit incarner le respect et adhérer aux valeurs qui sont au coeur de notre pays. *dixit Comey*
      ***********

      Pourtant en bombardant la Syrie dans une opération *wag the dog* applaudie par la majorité des Américains Trump est en plein sur la plus grande de ces fameuses valeurs tout en justifiant le 1,000 milliards par année que les Américains dépensent en quincaillerie militaire.

    • Comey et Trump: 2 menteurs. Ils me font penser à 2 lutteurs qui font la promotion de leur combat. Comey a donné la présidence à Trump et il va devenir millionnaire grâce à son livre sur Trump. 2 menteurs qui gagnent gros avec leur bon spectacle.

    • ce qui est tres ironique dans tout ca ….

      L’intervention de Comey 11 jours avant l’élection a clairement
      influencé le résultat du vote et permi a Trump de devenir Président.
      Il est aussi coupable que les Russes de détournement de démocratie et de
      collusion avec Trump pour truquer et voler l’élection.

      Et comme remerciment Trump le sacre dehors et se plonge lui même
      dans un psychodrame avec Comet.

    • «Je ne crois pas à ces histoires selon lesquelles il serait mentalement déficient ou dans les premiers stades de la démence», a dit M. Comey selon une transcription d’ABC. «Je ne crois pas qu’il soit médicalement inapte. Je crois qu’il est moralement inapte à être président». « Ce président n’est pas capable de le faire», a estimé M. Comey », (dire la vérité).

      Moralement inapte. Les faits parlent par eux mêmes : à lui seul, il cumule assurément actuellement plus de mensonges que tous les présidents réunis en sus de distortionner la vérité et la réalité de façon récurrente.

      Toutefois, je diffère d’opinion. Il souffre d’une santé mentale classifiée au DSM V soit ce qu’on appelle le narcissisme. Ce faisant cela le rend en autre moralement inapte. Bon, on pourrait à ce compte avancer que oui médicalement,il est inapte vu que cette pathologie, qui relève de la psychiatrie, en une persistante et aux pronostics sombres. Comey ne peut avancer ce propos mais moi je peux le soutenir sans risquer d’immenses conséquences.

      Ces personnes qui souffrent pathologiquement de narcissisme se voient, au Québec, rarement soumis à des restrictions au niveau de leurs libertés que se soit ce sur le volet de la gestion de leurs biens ou de leur personne. Alors aux States, j’imagine très bien que vouloir destituer le prézidan , faudrait ou faudra une volonté avec des couilles blindées et malheureusement consécutives à des faits avérés donc quand le mal sera fait.

      Ce qui est spectaculaire dans le propos de Comey c’est la transgression de l’habituelle attitude de réserve que l’on voyait auparavant. Généralement, on se réserve ce genre de propos bien des années après notre départ.

      Bien que certains peuvent alléguer qu’il est partie au débat et que ses motivations sont d’ordre monétaire ou médiatique, donc que sa crédibilité porte flanc, que Comey avance ce propos à ce moment ci parle pour moi de la gravité de la chose.

      Il y a eu le «not fitted to be président » d’Obama et il y a désormais le «moraly not fitted » de Comey.

      Alors déchaines et gaffes toi en masse Kékette ravageuse au génie si stable que l’on en finisse. Si quelqu’un peut se réveiller dans les obstructions multiples que fait Trump dans des champs de compétence qui ne relève pas de lui soit le législatif et le judiciaire et qu’il viole l’esprit, l’essence même ainsi que les dispositions de la constitution.

    • Autre sérieux problème.

      Calculez le temps que Trump passe sur les terrains de golf et ajoutez
      le temps qu’il passe à réagir de facon immature et enfantine sur
      twitter, à mentir et insulter tout le monde à tout vent … ca laisse pas
      grand temps pour assumer la job pour laquelle il a été élu.

      Ce qui me laisse croire que ce pays la, peu importe le président, ca se
      gère tout seul.

    • Comme j’ai déjà dit des centaines de fois Donald Trump tout comme Darth Vader, John Kreese, Roberto Rastapopoulos, Lex Luthor, le Joker, le Penguin, Auric Goldfinger ou encore papa dragon dans Grisu le petit dragon…Donald Trump a choisi de servir le côté obscur de la force ou à tout le moins il n’écoute pratiquement que ses instincts et qui sont ceux d’un bagarreur de rue…

      On rêverait qu’il soit plutôt comme Han Solo ou le capitaine Haddock ou encore un des 5 gâchettes d’or dans le fameux western. Ou encore aussi comme Thorton Mellon dans Back to School, tous des personnages intéressants et attachants et certains qu’on peut qualifier d’honnêtes ou alors de personnes venant se racheter pour devenir les héros d’une histoire ou alors être d’une vigoureuse drôlerie. Mais aucun de ces hommes ne devrait être placé à la haute direction de toute organisation où il faut être fiduciaire des intérêts de milliers et encore moins de millions de personnes. Pour en bas de 200 ? Une surveillance énorme… Autant leur trouver une autre fonction…

      Sauf que… Faîtes voter le bon peuple !! JR Ewing bien que carrément méchant va gagner facilement sur un universitaire/intellectuel honnête. Pour ce dernier, je ne suis pas certain qu’il serait assez fort pour la politique. Comme j’ai déjà dit aussi si le POTUS est le CEO qui est le CHAIRMAN ? Le chairman, je voudrais qu’il soit un administrateur externe.

      Imaginez Trump devoir rendre des comptes à Bill Gates ou Warren Buffet bien que pour ce dernier je le voudrais 10 ans plus jeune.

      La population vote plus fort avec son inconscient collectif qu’avec sa tête alors c’est avant les élections, avant les primaires qu’il faut faire une présélection et qu’ainsi TOUS vos candidats soient acceptables et qu’on ait un espoir raisonnable au-delà de l’esprit partisan qu’ils deviennent des bons POTUS.

    • Le livre de Comey devrait compter quelques anecdoctes savoureuses un peu jaunisses, certes
      Mais qui devraient, espérons le ouvrir les yeux à quelques aveugles et muets.

      Le livre est pour moi un préambule dans cette nouvelle saga. Le danger pour sa trumptitude désaxée serait davantage le contenu des notes que Comey a rédigé. Ça risque de faire bobo en titi. Yep, je pense que Comey s’est peinturé dans un coin avec les mails d’Hillary pcq cette décision était de nature assez politique ou sinon aux conséquences politiques.

    • Bientôt un nouvel État islamique saoudien au Moyen-Orient?…. Poutine….

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Soliman_le_Magnifique

    • Il n’y a aucun doute que Donald Trump est “moralement inapte” à diriger les États-Unis. Il ne serait pas le premier, il ne sera pas le dernier. On pourrait en dire autant de plusieurs premiers-ministres, rois, empereurs, dirigeants d’autres pays.

      Elle est où la moralité quand vient le temps d’attaquer d’autres pays sous de faux prétextes, les ramener à l’âge de pierre. Elle était où la moralité d’un Harry Truman, d’un Lyndon B. Johnson, d’un GW Bush ou d’un Tony Blair? Elle était où la police de la moralité quand Margaret Thatcher bradait les acquis de l’État au profit du privé, quand la candidate Hillary Clinton faisait son lit avec Wall Street en pleine course à la présidence tout en mentant au public?

      Elle était où la moralité d’un Bill Clinton à partir de l’affaire Eileen Wellstone jusqu’à celle de Monica Lewinski en passant par Juanita Broaddrick, Kathleen Willey, Paula Jones et plusieurs autres?

      Bien sûr, Trump est un personnage grotesque, un satyre, une personne « moralement inapte ».
      Pourtant, des personnes « moralement intègres » et COMPÉTENTES se présentent à chaque fois à l’investiture des partis démocrate ou républicain. Certaines se présentent même à la présidence, je pense à Ralph Nader par exemple. Elles ne sont jamais élues.

      Si on a les dirigeants que nous avons, nous n’avons que nous à blâmer, trop occupés par le métro-boulot-dodo ou le sport-spectacle pour s’occuper de nos affaires.

      La politique, ça commence au niveau municipal. Informez-vous, impliquez-vous, vous pouvez faire la différence.

    • Pour ce qui est de J Comey et Stromy Daniels, le principal
      problème de Trump c’est qu’ils ne peu pas les congédier ni même
      les faire chanter …. les deux sont absolument libre de faire ce
      qu’ils veulent et surtout de dire ce qu’ils veulent.

      Alors Trump, comme un gamin débile et mal élevé, va faire la seule chose
      qu’il est capable de faire …. ils va les injurier et dire n’importe quoi …
      caché bien sur derriere son téléphone ( qui est certe plus intelligent que celui
      qui l’utilise).

    • «Je pense vraiment qu’il est moralement inapte à la présidence» (J.Comey)

      Pas seulement moralement, Mr Comey. Il l’est aussi intellectuellement et comportementalement.

      «[un homme] qui ment constamment et qui semble être dépourvu de cadre moral» (J.Comey)

      Tous le savaient pourtant pertinemment avant le 8 novembre 2016. Peut-être est-ce aussi la fibre morale de la nation américaine qui s’est atrophiée avec le temps…

      «Les deux premières interviews de Comey, pas plus que son livre, ne contenaient de révélations fracassantes.»

      Ce ne sera pas en vain si elles permettent de renforcer les perceptions négatives (et les convictions) des opposants à la calamité orangée et de faire douter (et démobiliser) ses dévots lobotomisés.

      «Mais elles sont de nature à ulcérer Donald Trump.»

      Et un Drumpf qui pète les plombs est plus instable que jamais. Bonne chose s’il en vient à commettre la gaffe irréparable qui lui fera prendre la porte illico presto.

      «L’ancien directeur du FBI affirme notamment que le président n’incarne pas les valeurs de son pays.»

      Ça aussi, tous les Américains le savaient pertinemment avant le 8 novembre 2016. Il est grand temps de s’interroger sur ces soi-disant valeurs. Tiennent-elles du mythe ou s’en est-on éloigné par abus d’individualisme?

      «Dans son entretien avec le USA Today, Comey s’est dit étonné que le président n’ait jamais critiqué Vladimir Poutine, et ce même en privé.»

      Avec tout ce qu’on sait depuis l’été 2016 sur le candidat moscovite, il n’y a pourtant pas de quoi s’étonner. Un grand naïf, ce Mr Comey? À moins que ça ne soit une tactique pour insérer le doute chez les partisans du Benedict Arnold des pauvres…

      «avant de préciser qu’il ne pouvait pas écarter la possibilité que les Russes détiennent des informations compromettantes concernant Donald Trump.»

      Comment faire autrement? L’escroc orangé fait des affaires louches avec les oligarques russes depuis une bonne trentaine d’années. Il a dû en accumuler des squelettes dans ses placards… sans oublier cette fameuse soirée moscovite bien «arrosée».

      «Comey s’est contredit en disant que sa décision n’avait pas été teintée par des considérations politiques avant de dire le contraire un peu plus tard.»

      Ça en dit long sur son célèbre «deux poids, deux mesures» du 28 octobre 2016. Le répuliban qui sommeille en lui ne dors que d’un oeil…

      «[Hillary Clinton] allait être élue présidente des États-Unis, et si je cachais cela au peuple américain, elle serait vue comme illégitime dès que cela sortirait après son élection.» (J.Comey)

      Ben oui, chose. Pas grave si on contribue par la même occasion à l’élection d’un Fakkke POTUS clairement illégitime par sa campagne déshonorante et ses acoquinements avec les Russes.

    • drole de lire de la part de Trump que le fait de mentir au congres devrait
      valoir la prison à James Comey ……

      Et si on revenait sur les mesonges à répétitions du président ????
      La prison également ????

    • Dans un monde ou la loi fait foi et ou on se doit de respecter un certaine image morale il est clair que La moumoute «Fitte» très mal …

      Mais justement Trump est en rupture avec cette image et toute sa campagne à proposé un rupture avec cette image « drain the swamp » un campagne basé non pas sur un approche sociétale conventionelle mais sur le pouvoir et la capacité de changement par un individu : le clasique justicier le cowboy moderne de l’imaginaire américain…

      Le western même si ce n’est qu’un genre cinématographique a façonné la culture américaine en instaurant un attachement à certaines valeurs érigées en symbole , le droit des armes et la liberté individuelle, la puissance d’un héro a changer tout le système ….
      Le cow-boy. simple vacher, ce personnage fut transformé de simple gardien de troupeaux en héros vertueux aux qualités irréprochables, et l’épopée des pionniers a forgé l’identité même du peuple américain, qui supporte encore même après ces années l’essence des valeurs américaines qui répond à des codes précis .

      Les personnages sont stéréotypés, du héros sans travers au bandit sans foi ni loi et les Indiens sont considérés comme des ennemis de la civilisation et du progès .

      «Quand la légende est plus belle que la réalité, diffusez la légende !» lançait un cinéaste! …

      L’élément caractéristique du western classique est le manichéisme exacerbé « des bons et des méchants » qu’il véhicule, auquel survivra le «good guy with a good gun» vs «le bad guy with a bad gun »

      Le système du western repose essentiellement sur la notion américaine de frontier (l’ancêtre du MUR),le concept de lieu où la loi est absente est essentiel au western, auquel survivra la règle en affaire ou il n’y a pas de frontière et ou la loi du plus fort et du plus rusé prédomine , le Winner in business….

      Trump représente dans l’imaginaire du primate américain le cowboy moderne , puissant ( millionaire ) rusé, frondeur, axé sur le devoir plutôt que sa famille qui est souvent absente…tombeur de ces dames né à qui on accorde le droit de succomber temporairement loin de sa légitime, qui ultimement exerce son action moralisatrice en défendant la veuve et l’orphelin, et le troupeau gardien consacré de valeurs morales poussées à leur paroxysme. Son Destrier monture puissante et emblématique ( air force one!) sybolise visuellement sa liberté de parcourir les grand espaces planétaires et de son pouvoir absolu.

      Si le genre ne fait plus recette sa trace dans l’inconscient collectif américaine persiste et Trump campe bel et bien le héro d’un spagetti western de série c…devant lequel ses admirateurs pavoisent béatement…

      Moralement l’Amérique ne pourra pas chasser son Cowboy ou du moins son image symbolique ..

    • @ pierre.s. 9h37
      «Ce qui me laisse croire que ce pays la, peu importe le président, ca se gère tout seul.»

      Au États-Unis, comme au partout ailleurs, il y a sûrement un certain niveau de pilotage automatique assuré par les hauts fonctionnaires. Mais ça ne peut pas durer comme cela indéfiniment. Viens un moment (en temps de crise, par exemple, ou pour définir des orientations à long terme) où il faut clairement exercer un véritable leadership à la tête de l’état. Et le gros tas en est incapable. Les États-Unis sont présentement bien mal équipés pour affronter les catastrophes…

    • @apocalypse Je suis un peu d’accord avec James Comey. L’impeachment mènerait à une présidence de Pence. Et je trust ce gars-là pas mal moins que Trump. En sortant Trump en 2020 on se débarrasse du VP également

    • @ mononke – 16 avril 2018 – 10h21

      Votre commentaire nous offre une très puissante vision sur les US et les Zaméricains. Impossible de contourner la nature « westernienne » des USA.

      Merci.

      Pow pow… again and again.

    • la majorité des gens qui ont voter pour trump sont “moralement” aveugle…ca prendrait un miracle pour leur rendre la vue..

    • A Talon

      Comey ne se lance pas sur des analyses psychologique et de traits de
      personnalités du POTUS et c’est très bien ainsi car ce n’est vraiment pas
      dans son champs de compétence ni même dans l’intérêt même de sa
      crédibilité.

      Mieux, il laisse Trunp lui même se rouler dans la boue et faisant un fou de
      lui sur twitter, publiquement.

      La job de Comey est bien simple, il veux donner sa version des faits et
      prouver qu’il a été congédié sur de faux argument sur la base d’une
      tentative du POTUS de porter entrave à une enquète du FBI, ce qui est
      très grâve et préjudiciable.

      Le reste, son immaturité, son narcissisme, son manque cruel d’intelligence et
      de jugement … ce sera à d’autre de statuer la dessus. Comey a son agenda et
      il va le suivre avec rigueur, sans embarquer dans une querelle enfantine
      d’insultes et de mensonges qui ne font qu’illustrer que Trump n’est qu’une
      grosse farce … l’histoire ne retiendra que ca, qu’il fut le plus imbécile
      des présidents de l’histoire.

    • @sethabramson questionne fortement l’explication de Comey au sujet de sa lettre… En gros, son hypothèse est qu’il a agit en réaction au bras de fer entre McCabe et des agents pro Trump du bureau de New York qui coulaient des éléments de l’enquête (entre autres à Giuliani et à True Pundit). Il suggère ainsi une série de questions aux journalistes:

      “1 When did you learn of the emails on Weiner’s PC?
      2 Why not ask Huma for permission to search?
      3 Why did you doubt the FBI could check the emails by 11/8?
      4 Why did your pledge to Congress trump FBI rules?
      5 Did field office leaks inform your actions?”

      “6 Why follow FBI nondisclosure rules on Trump-Russia, but not the email probe?
      7 What work was done on the emails from October 3 to 26?
      8 Why not see if the emails were duplicates before writing a letter?
      9 Why a letter, not a classified briefing? ”

      Par ailleurs, d’autres font remarquer que quant à faire fi de la règle de non divulgation, il aurait pu préciser dans sa lettre qu’il y avait aussi enquête sur l’entourage de Trump. Il ne l’a pas fait pour ne pas se mettre le GOP à dos peut-être?

      Enfin, plusieurs ont de travers l’analogie avec le feu de forest dans l’entrevue de Stephanopoulos. C’est facile de se faire philosophe et penser à la nouvelle vie qui apparaît après un incendie quand on ne subit pas les effets de celui-ci.

    • Si Trump n’est pas «fit» pour être préz. et que Comey a beaucoup à se reprocher, que faut-il que les Américains fassent?

      1- qu’ils se rendent en grand nombre dans les isoloirs pour appuyer des candidats qui n’appuient pas cette racaille;

      2- qu’ils souhaitent ardemment que Mueller le fasse trébucher dans quelque déclaration parjure et que cela entraîne sa destitution ou sa démission, comme Nixon.

      Entretemps, aussi bien en rire avec Bill Maher, Colbert, Trevor Noah, John Oliver et les autres. Ce serait moche pour eux d’avoir un président vraiment présidentiel.

    • Voci gracieuseté d’apocalypse et de M. Hétu un article qui démontre le niveau moral de la famille Trump : https://www.newyorker.com/news/news-desk/michael-cohen-and-the-end-stage-of-the-trump-presidency

      Les liens inclus dans cet article sont aussi grandement révélateur du niveau moral de Trump et ses enfants . VOici un extrait ce cet article

      However, I am unaware of anybody who has taken a serious look at Trump’s business who doesn’t believe that there is a high likelihood of rampant criminality. In Azerbaijan, he did business with a likely money launderer for Iran’s Revolutionary Guard. In the Republic of Georgia, he partnered with a group that was being investigated for a possible role in the largest known bank-fraud and money-laundering case in history. In Indonesia, his development partner is “knee-deep in dirty politics”; there are criminal investigations of his deals in Brazil; the F.B.I. is reportedly looking into his daughter Ivanka’s role in the Trump hotel in Vancouver, for which she worked with a Malaysian family that has admitted to financial fraud. Back home, Donald, Jr., and Ivanka were investigated for financial crimes associated with the Trump hotel in SoHo—an investigation that was halted suspiciously. His Taj Mahal casino received what was then the largest fine in history for money-laundering violations.

    • Comey était effectivement dans une position difficile, s’il aurait suivi les directives de son département, c’est-à-dire de ne pas annoncer que l’enquête des courriels d’Hilary était toujours active, cette information aurait fini par sortir à un moment donné et le soulier serait maintenant sur l’autre pied, la Présidente Hilary serait talonnée par un spécial Counsel appointée suite à l’hystérie qui aurait été provoquée par Paul Ryan, McConnell et cie.

      Ceci dit, je n’arrive pas à m’expliquer pourquoi Comey a cru qu’il avait été mis sur cette terre pour porter ce fardeau. Égocentrique un peu le Monsieur, vous ne pensez pas? Je lisais des analystes sur Twitter ce matin qui se demandait comment Robert Mueller, en tant que directeur du FBI, aurait-t-il géré la situation? Probablement pas de la même manière.

      C’est bête, mais on revient toujours au même point. Si les démocrates ne s’étaient pas mis ce boulet avec une chaîne nommée Hilary comme candidate, rien de tout ça ne serait arrivé.

    • *Forêt pas forest. Je devais penser à Forrest Gump…

    • Voici une traduction google de l’extrait d’article de on 10H55

      …Cependant, je ne connais personne qui ait jeté un regard sérieux sur l’entreprise de Trump qui ne croit pas qu’il y ait une forte probabilité de criminalité rampante. En Azerbaïdjan, il a fait affaire avec un probable blanchisseur d’argent pour la Garde révolutionnaire iranienne. En République de Géorgie, il s’est associé à un groupe qui faisait l’objet d’une enquête pour un éventuel rôle dans le plus important cas de fraude bancaire et de blanchiment d’argent de l’histoire. En Indonésie, son partenaire de développement est «au plus profond de la politique sale»; il y a des enquêtes criminelles sur ses transactions au Brésil; le F.B.I. Il se pencherait sur le rôle de sa fille Ivanka dans l’hôtel Trump à Vancouver, pour lequel elle a travaillé avec une famille malaisienne qui a admis avoir commis une fraude financière. De retour chez eux, Donald, Jr. et Ivanka ont fait l’objet d’une enquête pour des crimes financiers associés à l’hôtel Trump à Soho, une enquête qui a été interrompue de façon suspecte. Son casino Taj Mahal a reçu ce qui était alors la plus grande amende dans l’histoire pour les violations de blanchiment d’argent….

    • Nonobstant qu’il est vrai que Trump soit totalement inapte à gouverner, il n’empêche que compte tenu de l’ingérence russe, la gestion que Comey a faite de l’enquête sur les courriels de Clinton a été la goutte qu’il fallait pour faire pencher la balance en faveur de Trump.

      Comey écrit dans son livre que l’idée même d’avoir contribué à la victoire de Trump lui donne de légères nausées. C’est le langage d’un homme trop orgueilleux pour reconnaître qu’il a non seulement mal fait son boulot, mais qu’il a aussi, au final, aidé les Russes à foutre le bordel à la MB.

      Un aveu de son incommensurable erreur est la publication de ce livre. S’il ne se sentait pas responsable de l’élection de Trump, ce livre n’aurait jamais vu le jour. Là, Comey a simplement l’air de vouloir rattraper le coup.

      En bref. Je suis certain que Comey a bien plus que de légères nausées quand il pense à Trump.

    • @ mononke 10h21

      Je suis 100% d’accord avec votre analyse du peuple de “primates” qui constitue nos voisins du sud. J’adore particulièrement le passage qui décrit le gros bouffon comme le cowboy des temps modernes: “Trump représente dans l’imaginaire du primate américain le cowboy moderne , puissant ( millionnaire ) rusé, frondeur, axé sur le devoir plutôt que sa famille qui est souvent absente…”
      On oublie trop souvent que cette nation a été fondé sur le massacre de millions d’Autochtones qu’on peux qualifier de “plus grand génocide de l’histoire” et sur l’exploitation ignoble de dizaines de milliers d’Africains enlevés à leur terre natale et réduits à l’esclavage le plus abjecte. Jamais, depuis l’Empire Romain, un peuple n’avait massacré et réduit en esclavage autant d’êtres humains dans le seul et unique but de s’enrichir et d’étendre son hégémonie au monde entier.

    • @nicden – 16 avril 2018 – 10h52
      Très intéressant!

      Effectivement, on aimerait entendre les réponses de M. Comey à ces questions.

    • @Yasur – 16 avril 2018 – 11h16
      M. Comey devrait avoir bien plus que des ‘légères nausées’ quand à son implication dans l’élection de Donald Trump; elles devraient être très sévères, car il est bien possible que M. Trump doive son élection à James Comey.

      Depuis qu’il parle du dossier Hillary Clinton, il ne s’est vraiment pas aidé. Je me serais attendu à quelque chose de plus nuancé qui le mette moins sous la loupe des gens qui ne manqueront pas de le critiquer sur cette épisode.

    • g. duquette 11ho4

      Merci pour la traduction.
      Apres avoir vécu au dépens de tous et chacun à force de fourberies, mis dans la misère nombre d’humains en raison des fraudes et des faillites qui sont sont mode de vie, y a t il quelqu’un de moindrement intelligent qui pourrait penser qu’il va changer son modus operandi alors qu’il détient un pouvoir dit légitme, à 71ans au surcroit et affublé d’une personnalité narcissique ? Allo la lune !

      Yep, un vrai cow boy dans le sens pow-pow t’es mort. Dans mon livre, plutôt un modele wabo, hillbilie. Joly Jumper a plus d’allure que lui….

    • nononcle 10:21h.

      Vous frappez dans le mille avec la vision américaine que vous décrivez.
      Guns, guns, guns; pognon, pognon, pognon. Baise, baise, baise.

    • Comey était dans une position difficile je l’admets. Qui a dit que cette job était facile ?

      Mais il avait eu tout le temps voulu pour faire son enquête. Et on s’entend que tous les Secrétaires d’État aux Affaires Étrangères, avant elle ont fait de même. Ce qui est absolument aberrant venant d’un pays comme les USA.

      Il y a une période de non-enquête respectée par tous les partis, depuis des décennies. Comey est soit quelqu’un qui manque de jugement, quelqu’un à qui on a fait du chantage ou un parfait imbécile.

    • @corn88 (10h08)

      La différence entre Trump et tous les autres présidents, c’est que les autres son “moralement inapte” occassionnellement, selon la politique, tandis que Trump, c’est a temps plein!

      Maximiser les autres tout en minimisant Trump ne justifie aucunement ses actes et ses paroles…

    • - «Moralement inapte»

      J’ai en mémoire une interview de l’acteur Woody Harrelson, dans laquelle il décrit un dîner avec Donald Trump et quelques personnes.

      Il y raconte avoir dû se retirer à l’extérieur pour fumer un joint tellement était insupportable la compagnie du Dohnald qui ne parlait que d’argent.

      “We went over to Trump Tower – talk about a tough dinner to get through. All he could talk about was money. After about 45 minutes, I was like ‘excuse me’, and walked outside and fired up a joint. I was like: ‘Whoa, how am I going to get through the rest of this meal?’ I wouldn’t even have dinner with that mother and here he is the fucking president.”

      La voilà la SEULE morale de cet individu: L’ARGENT.

      Point.

      Et ça prend pas un livre de Comey ou d’un autre, pour voir ce qui crève les yeux d’évidence.

    • Comey dit tout haut ce que beaucoup de gens disent tout bas.

      Sa présidence semble s’effondrer alors que le mi-mandat n’est pas encore arrivé.
      http://www.chicagotribune.com/news/opinion/huppke/ct-met-trump-comey-pee-tape-huppke-20180412-story.html

      https://www.newyorker.com/news/news-desk/michael-cohen-and-the-end-stage-of-the-trump-presidency

    • Avec cette présidence suréaliste je me dit que le
      véritable dénouement sera surement quelques chose d’étonnant.

      Il n’y a rien de normal ou de standard dans cette présidence et il
      en ira de même de sa conclusion …

    • @ toile296789

      Je n’ai fait que recopier coller sur google Traduction.

      Et je ne saurais accepter seul vos remerciements car c’est à apocalypse et Monsieur Hétu que reviennent les Lauriers.

    • On le savait déjà. Après les vérités de La Palice, souvent transformées en vérités de la Police, on a des vérités du FBI.

      @MarcB99
      Exact. Lisez le Livre Noir du Canada Anglais de Normand Lester. Les origines britanniques sont les mêmes. Ils les ont bouté dehors mais ils ont gardé beaucoup de leurs travers.

    • g.duquette 13h13

      Google qui aime tant nous espionner.

      Comparer la traduction de gogole avec un traducteur “transparent”. Y’a pas photo.

      https://www.deepl.com/translator

    • @ pierre.s.

      - «Il n’y a rien de normal ou de standard dans cette présidence…»

      En effet, c’est la première fois et, espérons la dernière, que l’incompétence crasse, l’ignorance et la bêtise se hissent en même temps au pouvoir des États-Unis d’Amérique.

      Placer le Dohnald à la tête du pays, c’est pas «non-standard», c’est juste fou.

    • Suite à la guerre de mots entre Trumpf et Comey, c’est qui en ressort le gagnant ?

      Pas le temps de lire l’article. Le voici, si ca vous intéresse :

      https://www.cnbc.com/2018/04/16/the-real-winner-in-the-donald-trump-james-comey-war-of-words.html

      Extraits de deux paragraphes avec la traduction (entre parenthèses) par Google (https://translate.google.com)

      1- Comey is winning the war chiefly because he is more credible than the president, but he has been bloodied in the process. (Comey gagne la guerre principalement parce qu’il est plus crédible que le président, mais il a été écorché dans le processus.)

      2- But will it help or hurt Comey’s reputation? The books’ emphasis on the importance of values and ethical leadership may help reinforce his reputation as a person of integrity. (Mais cela aidera-t-il ou nuira-t-il à la réputation de Comey? L’accent mis par le livre sur l’importance des valeurs et le leadership éthique peut aider à renforcer sa réputation de personne intègre).

    • @ loup2

      Merci je viens de changer Google traduction pour votre site de traduction dans mes favoris.

      Pour revenir au sujet de Comey et de ses commentaires envers Trump

      J’aimerais juste l’entendre dire : M.Trump êtes vous en mesure de nous expliquer de façon précise les accusations que vous portez à mon égard et envers M. McCabe. Si vous en êtes incapable (Ce dont je doute pas) cela démontre que vous n’êtes qu’une grande gueule.

    • g.duquette 13h13

      Acceptez quand même le merci, ne serait-ce que pour le copier/coller. Et merci à apocalyspe et à « richard » pour paraphraser un certain blogueur.

    • pour Trump …

      Quand même son avocat risque de se ramasser en prison, ca indique
      que Trump est lui même solidement dans le trouble. Cette présidence
      risque de souffrir du syndrome de la goute d’eau.

    • Trump, un inapte?

      IL AR-TI-CU-LE bien, avec des syllabes bien détachées. C’est vrai qu’il n’en connaît pas beaucoup mais celles qu’il connaît, il les maîtrise.

      Good. Maintenant passons au côté sombre…

      Inapte à être père de famille (ma fille a un beau Q, ça se dit pas!)
      Inapte à être en couple.
      Inapte à choisir ses cravates.
      Inapte à distinguer le vrai du faux.
      Inapte à faire preuve du moindre respect.
      Inapte à séduire (il PAIE ses proies… ou les grabbe par le pussy).
      Inapte à être d’accord avec les choses qu’il a dites la veille.
      Inapte à oublier Hillary. On est en 2018, Chose! Pas en 2016.
      Inapte à demeurer concentré (passe du coq à l’âne).
      Inapte à la moindre introspection.
      Inapte à l’esprit critique (So many Good Guys on both sides, victimes et agresseurs).
      Mais inapte à gouverner? Eille, wô, là, faut pas exagérer, quand même!

    • @ Toile,

      J’avais accepté vos remerciement mais en les partageant : …Et je ne saurais accepter seul vos remerciements…

      Bonne fin d’après-midi

    • “En effet, c’est la première fois et, espérons la dernière, que l’incompétence crasse, l’ignorance et la bêtise se hissent en même temps au pouvoir des États-Unis d’Amérique.” (13h55)

      Sans compter la démagogie, le népotisme,
      la cupidité, la mégalomanie, le mensonge pathologique…

    • @ titejasette
      16 avril 2018
      14h00

      Suite à la guerre de mots entre Trumpf et Comey, c’est qui en ressort le gagnant ?

      «The-real-winner-in-the-donald-trump-james-comey-war-of-words»

      On dirait la description d’un DUEL entre un as de gachette de tweeter et un un reclu rejetté qui cherche à laver sa réputation dans les médias…!

      Synopsis : Ayant pour titre : MENSONGES ET VÉRITÉS, LE CHEF D’ANTENNE SIFFLERA TROIS FOIS…

      Le héros justicier de Mar a Largo alias Capitaine Vérité ( digne successeur de Kirk Douglas un vrai américain…-Yssur Danielovitch Demsky de son vrai nom- né de parents russes juifs immigrés aux États-Unis en 1910, la filière date de loin !) incarne celui qui doit combattre seul face au méchant James «fake new» Commey.

      Sur la piste d’une dénommé Ike Hilary Clinton alias the crook, le Capitaine Vérité shérif de Dodge City, débarque à Fort Washington, petite bourgade de l’Ouest sous l’autorité d’un de ses ex amis et collaborateur du FBI . Il déchante lorsqu’il apprend que son ami a retourné sa veste et a laissé Clinton lui échapper. Il tente malgré tout d’en savoir plus auprès d’une figure notoire de la région, le célèbre joueur de poker Vladimirovich « Doc Holliday » mais celui-ci l’éconduit froidement.

      Plus tard dans la nuit, Doc Holliday qui vient d’en découdre en Syrie, doit faire face aux foudres de la population, excédée par les troubles que ses aliés provoquent. Le capitaine Vérité d’abord peu enclin à le secourir, finit par lui apporter son aide et participe à une poursuite ciblée .

      Le Capitaine Vérité s’en retourne à Dodge city, supporté par Doc Holliday, où d’autres problèmes l’attendent jusqu’à ce que Clinton fasse reparler d’elle sur ABC.

      Doc Holliday est un charmeur mais aussi un raciste qui hait les Noirs et les Indiens. Le capitaine Vérité est certes un homme de loi froid mais il mène une double vie quand il devient shérif de Dodge City. Il a en effet des parts dans le saloon de Stormy , plusieurs Hotel et maison close de la ville.

      Suite à ses propos tenus la veille lors de son entretien avec le chef d’antenne d’ABC James Fake News Commey s’avance dans la ruelle poussièreuse face au Justicier Capitaine vérité les deux sont prêt a faire une déclaraton foudroyante , on entend l’horloge tic tac, une mouche vole, lequel survivra….

    • Mononke 16h13

      Assurement que Capitaine Vérité, comme le Capitaine Bonhomme,n’a écouté que son courage. Il l’avait déjà fait en parlant de sa conduite dans une école où il y a eu des milliers de morts, non des milions de morts à cause d,un fou armé. Alors le Capitaine Vérité tira dans le noir en tuant sa cible, du moins c’est la légende qui court depuis déjà des millénaires. Mais on plus revu le Capitaine Vérité. La légende veut aussi qu’il du se refugier au pays de Doc Holliday où le polunium est roi.

    • Suite

      Au pays de Doc Holiday, il y a eu boum de sacoches, vieilles comme jeunes et le fils, junior en tout, moura d’ennui incapable de se prendre en charge car au pays de Doc Holiday, punaise il fut considéré. C’est sans compter la veuve qui se dévoua corps et âme pour défendre sa juste cause qu’est l’intimidation scolaire et éleva fiston en digne baron.

    • Une émission qui passera à l’histoire. Il n’y a pas de doute que Comey fait très mal et va faire très mal à Trump.

      Mais dans son cas, il a transgressé une règle que les agences de renseignements et même la plupart des journalistes se retenaient de faire pour ne pas influencé le vote. À moins de 1 mois des élections, tu ne sors pas une nouvelle ressassée de nombreuses fois, comme s’il y avait des éléments nouveaux. Le Directeur du FBI ce n’est tout de même pas FOX News.

      Soit Comey, se voyait investit d’une mission divine, ce qui ne serait pas surprenant avec tous les politiciens américains accrocs aux pasteurs; soit il a été menacé de chantage ou soit qu’il est tout simplement un parfait imbécile.

      Il savait pertinemment bien qu’Hilarry Clinton n’aurait pas le temps de réparer les dommages subis par cette déclaration. Dans son cas, je n’utiliserais pas le mot courage. Il n’y a rien de courageux à avoir fait ce qu’il a fait.

      Présentement il essaie de se refaire une virginité. Mais le mal est fait. Il engraissera son compte de banque avec son livre et ses apparitions médiatiques.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2018
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives