Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Dimanche 15 avril 2018 | Mise en ligne à 15h33 | Commenter Commentaires (98)

    La citation (française) du jour

    «Il y a 10 jours, le président Trump disait les États-Unis d’Amérique ont vocation à se désengager de la Syrie, nous l’avons convaincu, nous l’avons convaincu qu’il était nécessaire d’y rester (…), je vous rassure, nous l’avons convaincu qu’il fallait rester dans la durée.»

    - Emmanuel Macron, président français, se félicitant d’avoir convaincu Donald Trump de revenir sur sa volonté de tourner le dos à la Syrie, peu après les frappes occidentales contre le régime de Bachar al-Assad.


    • Hé ! Hé ! Hé !

      Cette citation est quelque peu ironique.

      Il suffit de visiter quelques sites de médias français crédibles qui ont des actualités et des fils de commentaires à ce sujet, pour se rendre compte que le président Macron est loin d’avoir l’ensemble de la population française derrière lui dans cette opération, d’autant plus qu’elle est menée conjointement avec les Etats-Unis, et que ce ne sont pas tous les Français qui sont des Américanophiles…

    • (Twitter – R. Hétu)
      Le début de la fin? Ce que signifie la perquisition du FBI chez l’avocat personnel de POTUS.

      Michael Cohen and the End Stage of the Trump Presidency

      Merci M. Hétu: Merci! Excellent article que ceux qui n’aime pas Donald Trump vont adorer :-). Pour un, j’espère que l’auteur a raison et qu’on approche de la fin de cette ‘triste’ présidence.

    • *oups … correction

      … qui n’aimeNT pas …

    • Trump demain matin sur Twitter : “J’ai convaincu Macron de nous aider pour les frappes en Syrie. I id that. Totally.”

    • Dans un contexte différent, ironique aussi cette déclaration si l’on se souvient du refus, à l’époque, d’Eisenhower (sous la forte influence de Churchill) d’aider les troupes françaises à se sortir du bourbier de Ðiện Biên Phủ avec comme résultat une France humiliée militairement et politiquement.

    • Ho ! Un lapsus. Je voulais écrire “did” mais c’est le ‘id” qui est sorti. Le “Ça” qui est trop fort chez Trump. Hihihi !!! Mon inconscient est synchronisé avec celui de Trump. Je vais me faire soigner !! Ca presse ;-)

    • « Nous l’avons convaincu… » (Macron)

      Coudonc, Trump à trouvé son clone, tout aussi fat et présomptueux, de l’autre côté de l’Atlantique. Ils font une belle paire ces deux là !!

    • Si le président français a un plan pour vaincre le régime de Bachard-el-Assad, qu’il le présente, on le jugera au mérite. Si c’est de continuer la stratégie de confinement ( containment strategy) , alors non merci ! Je lui soumets respectueusement, qu’au début de l’intervention armée américaine il y a 7ans, El-Assad ne contrôlait plus que la capital Damas et une région en bordure de la mer Méditerranée. 7ans après, ce régime tant honni reprend les 2/3 de l’ancienne Syrie.

    • Live on T.V. you can watch them die…

      https://www.youtube.com/watch?v=-pTCSEpn1FQ

      Freedom of Speech!
      News can’t lie
      As one must see
      All the truth on T.V.

      Some hotel burning
      Airliner crash
      Or another Vietnam
      To entertain you all

      (CHORUS)
      Live on T.V.
      You can watch them die
      Live on T.V.
      You can watch them die
      Live on T.V.
      You can watch them die

      Live on T.V.

      Six o’clock news
      Sandwich and a beer
      Bright living colors
      I’m not hungry no more

      Some hot shot racing driver
      Right against the wall
      The President’s speech cut
      A bullet across his head

      (CHORUS)
      Live on T.V.
      You can watch them die
      Live on T.V.
      You can watch them die
      Live on T.V.
      You can watch them die

      Live on T.V.

      (CHORUS)
      You can watch them die

      Live on T.V.
      You can watch them die
      Live on T.V.
      You can watch them die
      Live on T.V.
      You can watch them die

      Live on T.V.

      And maybe one day
      Within sports and forecast
      I can taste the pleasure
      Of watching my head burn

      (CHORUS)
      Live on T.V.
      You can watch them die
      Live on T.V.
      You can watch them die
      Live on T.V.
      You can watch them die

      Live on T.V.

    • - «…nous l’avons convaincu qu’il fallait rester dans la durée.»

      Qu’est-ce que ça dû être difficile de convaincre le Dohnald !

      Jouer au dur, vendre des armes, distraire du livre de Comey…

      …ouais, ça dû être un immense effort !

    • Têteux

    • Emmanuel Macron lui aura probablement fait livrer 2 cheeseburgers et une douzaine de Coke Diète…

    • Ça va pas être JOJO le DUO de ces deux ÉGO!!! Un peu comme la poignée de main de ces deux zigotos, on joue à qui est le plus fort?

    • Ben voyons donc ! Pour convaincre le zouf t as juste a lui dire: t’ es pas game l’gros !

      Et on va être derriere toi ! Comme cachés hypocritement en sachant fort bien que c’ est le gros cave qui sera retenu comme responsable dans l’ histoire.

      Il aurait eu avantage a se la jouer mdeste le Français…parait pas bien en ouvrant la bouche….

    • apocalypse 15 avril 2018 16h23 Le début de la fin?

      Ah oui!
      Après 18 mois d’enquête on apprend que Trump a menti aux journalistes et couché avec d’autres femmes que la sienne.
      Ça fesse!

      SVP, messieurs Kennedy et Clinton, voulez-vous vous avancer à la barre…

    • Pour une fois que je suis d’accord avec Trump, il faut empêcher à tout prix le régime de gazer son peuple et si il le faut par la force. Une guerre contre la Syrie s’impose pour sauver ce peuple qui souffre tant. J’ai les larmes qui monte quand je vois ce peuple courageux souffrir https://www.youtube.com/watch?v=3lcEqfUAiz0

    • @joeadonis, Comparer Trump à Kennedy et Clinton………d’où sortez vous cher amis?

    • @joeadonis – 15 avril 2018 – 17h10
      Premièrement, ce n’est pas moi qui a écrit l’article et deuxièmement, comparer Donald Trump avec Kennedy et B. Clinton … sérieusement :-(.

      Je vous accorde que l’histoire (i.e. Monica Lewinski) avec B. Clinton n’était pas particulièrement édifiante, mais avec Donald Trump, tout est mille fois pire et en plus, comme président, c’est la pure incompétence.

    • @ Ray-Mtl

      - «Pour une fois que je suis d’accord avec Trump, il faut empêcher à tout prix le régime de gazer son peuple et si il le faut par la force.»

      Empêcher les gens de mourir par le gaz en les faisant crever par des bombes…

      Einstein, sors de ce corps !

    • @ joeadonis

      - «Après 18 mois d’enquête on apprend que Trump a menti aux journalistes et couché avec d’autres femmes que la sienne. Ça fesse!»

      Benghazi: de 2012 à 2016, 10 enquêtes étalées sur 4 ans, aucun résultat.

      Pour le Dohnald, on n’en est qu’à une enquête sur 18 mois.

      On a encore le temps de chercher… non ?

      Wooouuuaaaahhhh !!!

    • Selon Madame Liz Sly, correspondante du Washington Post pour le Liban et la Syrie, le moral de Bachar el-Assad ne semble pas avoir souffert du bombardement allié, et le chef d’état syrien a profité d’une rencontre avec des dignitaires russes pour exprimer son mépris envers l’armement américain et son respect envers l’armement russe (Quelle surprise !!!) :

      Syria’s Assad in a ‘good mood,’ scorns U.S. weaponry after airstrikes, article de Liz Sly, The Washington Post, le 15 avril 2018.

    • Pourquoi les russes ont ils imposé leur veto sur la résolution américaine présenter à l’onu si ils ont rien à cacher . Ces Russes toujours la pour défendre les dictatures à travers le monde et déstabiliser nos démocraties occidentales preuve en vidéo que pour une fois la racaille orangé avait raison https://www.youtube.com/watch?v=hLkXfUwwCs4

    • @cotenord_7 15h38 Macron a parlé au nom de son gouvernement. Il n’a pas prétendu le faire au nom du peuple français.

    • @joe
      «Après 18 mois d’enquête on apprend que Trump a menti aux journalistes et couché avec d’autres femmes que la sienne. Ça fesse!»

      Vous avez une attention (et mémoire) très, très, mais alors, TRÈS sélective…

    • mouski & apocalypse

      Kennedy partageait (entre autres) la même maîtresse de Salvatore Giancana appelé Sam Giancana, mobster notoire.

      Quant à l’affaire Clinton tout a commencé avec Whitewater et s’est terminé par une tache de sperme de Monsieur le Président sur une robe bleue de Monica.

      Alors, lorsque l’on sépare côté politique et côté c*l, c’est messieurs se valent.

    • Le commentaire de Macron est comme s’asseoir chez “LADURÉE” et déguster un “macron”…désolé un macaron…consommation maison…

    • 19h41: oups … ces messieurs …

    • @ralbol – 15 avril 2018 – 18h51
      … Pour le Dohnald, on n’en est qu’à une enquête sur 18 mois. …

      En fait, c’est maintenant deux(2) enquêtes: M. Mueller et celle impliquant New York et l’avocat de M. Trump: M. Cohen.

    • Le décervelé dépoussière ses vieux pseudos: Frank Miron, coin-coin75, voici le retour de “l’adonis”?
      Mais le même mouture insipide pour défendre la calamité narcissique!
      Comparer les turpitudes sexuelles de 2 vrais présidents, Kennedy et Clinton avec les frasques et agressions, pas toutes répertoriées, du moron POTUS45, c’est comme vouloir comparer des souris avec un gros porc!!

    • ralbol 15 avril 2018 18h51 Benghazi: Enquêtes

      Probablement menées par des enquêteurs du même calibre que l’incorruptible Peter Strzok du FBI n’est-ce pas?

    • @ joeadonis. Le débat n’est pas la comparaison de quel président était le plus volage.

      On parle ici de compétence pour diriger un pays comme les EU. Si vous pensez que Trump vaut Kennedy ou Clinton……..je répète mon post de 18h08…D’où sortez………………

    • @MicSa 20:17:

      Le décervelé dépoussière ses vieux pseudos: Frank Miron, coin-coin75, voici le retour de “l’adonis”?

      Vous êtes hilarant, MicSan ou devrais-je vous apeller SanMic ? Je vous rassure tout de suite, Frank Miron c’est une seule et même personne qui par malheur, a des opinions et des valeurs différentes des vôtres, qui a tout de même le respect de ne pas vous qualifier de ”décervelé”. Vous devriez peut-être en faire de même et élever le niveau du débat… Bonne soirée.

    • Enfin.

    • Macron croit-il vraiment qu’il a la moindre influence sur Donald Trump? Décidément il est encore plus crétin que je ne le croyais. À sa place, j’aurais fermé ma grande g…

    • Le Caractériel va-t-il reflip-floper pour panser son gros ego égratigné par cette déclaration ?

    • @ joeadonis

      - «Probablement menées par des enquêteurs du même calibre que l’incorruptible Peter Strzok du FBI n’est-ce pas?»

      Eh bien, si Mueller, un républicain, est aussi incorruptible, le Dohnald n’a rien à craindre, n’est-ce pas..?

    • MicSa 15 avril 2018 20h17 Le décervelé dépoussière ses vieux pseudos: …

      Pourquoi d’autres décervelés viendraient s’exprimer sur ce blogue?
      Vous jouez tellement bien ce rôle!
      Ils ne pourraient vous faire concurrence.

    • Si Trump aurait été à la place de Kennedy, beaucoup de gens ne serait pas là aujourd’hui. Notre mode de vie ne serait pas celui que nous avons maintenant.

    • @joeadonis

      Vous savez, Trump ment sur tout, chaque jour….

    • mouski 15 avril 2018 21h03 D’où sortez………………

      Simplement de l’un des plus grands dangers d’une présidence: la vulnérabilité (au chantage et/ou à la destitution).
      Et si vous ne le savez pas, c’est que vous avez manqué des bouts de l’histoire politique américaine depuis la deuxième guerre mondiale.

    • ..Macron est aussi menteur que LE DONALD. Je l’écoutais ce soir sur TV5 répondre à un des deux journalistes qui le rencontraient.
      L’un deux lui fit remarquer que l’attaque USA-France-Grande-Bretagne n’avait pas l’aval de l’ONU. Et Macron de répliquer, péremptoirement et avec son petit air fendant que c’était une action de la «communauté internationale».
      Pourtant, quand Gédoublevé, coalisé avec justement la G-B de Tony Blair et une couple d’autres cette fois aussi sans l’aval de l’ONU, la France n’était pas montée dans ce bateau pas plus que le Canada.
      Je ne savais pas que Trump, Macron et May réunis, c’était la «communauté internationale». Il parait que Sarkozy essayait de se grandir en portant des talonnettes dans ses souliers. Macron essaye de faire le grand en «trollant» autour du Donald. Et Theresa May doit avoir le Brexit en arrière pensée ce qui expliquerait bien des choses.
      Quant à Justin Trudeau, il a sans doute oublié que le Canada de Jean Chrétien avait refusé l’aventure irakienne de Gédoublevé et Blair. Il donc s’est empressé de féliciter Trump de son action en Syrie. L’art de tenter d’avoir l’air d’un allié sans investir une «cenne». Je ne suis pas certain que Trump va voir cela comme un vrai engagement.

      Je ne suis absolument pas un admirateur de Bachar el Assad mais je ne crois pas que transformer la Syrie en une autre Libye soit une option.

    • Sur ce coup là Macron s’illusionne quelque peu. Il oublie que Trump est généralement convaincu par le dernier qui lui a parlé et que ses convictions sont donc forcément très éphémères.

    • La Maison Blanche déclare que l’Andouille n’a pas changé d’idée à propos de la présence américaine en Syrie. Et vlan, une claque sur la face de Macron, ce dernier va apprendre qu’il ne faut jamais tenir pour acquis les promesses d’un arnaqueur.

    • @jeanfrancoiscouture

      Trudeau n’a pas oublié, il ne le sait pas.

      Il n’y a pas de substance chez cet homme. Simplement des slogans, qui se contredisent au fil du temps.

      Il y a un an, il fait diminuer progressivement les sables bitumineux et s’il continue, il va envoyer l’armée pour que Trans Mountain ne termine ses projets.

      Pour ce qui est de Chrétien, il savait au même titre que la majorité des autres Chefs d’État, que l’information de Bush Jr et Tony Blair était fausse. Je recommande pour plusieurs férus de politique américaine, de revoir la physionomie de Colin Powell, lorsqu’il a annoncé que les USA avaient la preuve de présence d’armes chimiques en Iraq.

      Ce fait d’histoire est, selon plusieurs analystes, le catalyseur de l’EI au Moyen-Orient.

    • @ joeadonis/simon picotte

      “Après 18 mois d’enquête on apprend que Trump a menti aux journalistes et couché avec d’autres femmes que la sienne.”

      J’ai déjà dit à tes alter ego que l’enquête du Watergate avait duré plus de deux ans. Cela ne me dérange pas de le répéter encore une fois… Et je le répéterai à nouveau quand tu vas revenir avec le même commentaire sous un autre pseudo. L’enquête du Watergate a duré plus de deux ans.

    • Hors sujet

      C’est bientôt la Chine qui va demander le respect des brevets et des secrets industriels.

      http://plus.lapresse.ca/screens/381e654f-1934-4a29-aeb4-77182028eeb7%7C_0.html?utm_medium=Email&utm_campaign=Internal%2BShare&utm_content=Screen

      Trump est incapable de voir plus loin le bout de son nez.

      Les chinois maîtrise l’art du ‘deal’ et si Trump décidait de négocier ‘win-win’, le résultat serait plus intéressant pour les États-Unis.

    • @Sixties 06h47

      Vous reprochez à JeanFrancoisCouture d’avoir écrit à 0h09: Quant à Justin Trudeau, il a sans doute oublié que le Canada de Jean Chrétien avait refusé l’aventure irakienne de Gédoublevé et Blair. Il donc s’est empressé de féliciter Trump de son action en Syrie.

      Junior n’a PAS oublié – il ne SAIT PAS, avez-vous écrit.

      Je dirais plutôt que Junior SAIT que Chrétien avait refusé de participer à cette valeureuse MISSION ACCOMPLIE de W en Iraq. Ce que Junior ne semble pas avoir compris, toutefois, c’est à quel point Chrétien avait du pif pour renifler les FAKE FACTS du Pentagone tels que relayés par W (et les faucons qui le tenaient par la main) ou par Colin Powell (qui valait pourtant bien mieux que ça.

      Et puis, il y a l’ALÉNA, non? Junior me semble porter la jupette juste assez courte pour séduire le pussy grabbeux, ci-devant inventeur du ART OF THE DEAL. Junior a peut-être lu fond de sa tasse de thé que there will be no North American Free Trade Agreement si le Premier Ministre du Canada refuse de caresser le Dindon Dodu dans le sens du poil – ou devrais-je dire dans le sens du plumeau?

      On découvre à l’usage que le masque de pureté idéologique juvénile de Junior se fissure. Il y a de la hargne là-dedans (Quien toé, mon Chrétien-qui-admirait-ce-Stéphane-Dion-que-j’ai-exilé-en-Allemagne!!!). Et aussi un tit-peu de calcul politico-putassier.

      M’enfin! Un adulte avec un raisonnement d’ado, qui négocie son allocation hebdomadaire en acceptant d’épiler les orteils du Grand SchTRUMPf…

    • @papitibi
      C’est mensonger de comparer la guerre d’agression contre Saddam en 2003 et l’emploi de gaz chimique interdit par Assad.

      Je suis toujours étonné par les fausse analogie que les gens emploi pour justifier leur non-intervention en Syrie, et du même coup avaliser l’emploi d’arme chimique hautement néfaste dans un conflit de guerre civile. L’emploi seul de chlore et de sarin devrait suffir à donner assez d’éléments pour vouloir renverser une fois pour toute ce gouvernement… mais les américains sont victimes de forte campagnes anti-américiane, comme c’est le cas en France, surtout sachant qu’il est impossible que Melenchon ou Le Pen appuie d’une quelconque manière que ce soit Macron. Ils sont tout deux populiste, Macron est défini comme le mal absolue depuis les élections. Il ne faut donc pas s’étonner que Macron subisse des critiques. Étrange sachant que 70% des français appuyait une intervention contre l’EI, mais lorsqu’un dirigeant en place fait encore pire en tuant sa population avec du sarin, là c’est la France les méchants…

      C’est le monde à l’envers, ou les prérogatives partisane l’emporte sur la morale et le bon sens…

    • @Sixties
      “Il y a un an, il fait diminuer progressivement les sables bitumineux et s’il continue, il va envoyer l’armée pour que Trans Mountain ne termine ses projets.”

      Il n’y a pourtant aucune contradiction entre ces deux point.
      On peut vouloir un transport plus sécuritaire du pétrole tout en voulant réduire la dépendance aux sables bitumineux et réduire leur exploitation.

      Ce sont plutôt qui croient qu’en s’opposant aux rails, cela réduira la production de pétrole… Il n’y a rien de plus faux.

      @jeanfrancoiscouture
      On sent votre partisannerie anti-Macron. Vous ne pouvez vraisemblablement comparer l’Iraq et la Syrie quand même… Demandez-vous plutôt pourquoi cette frappe n’a pas l’aval de l’ONU, tout comme la Goutta en 2013. Ce n’est pas parce que cette action est répréhensible, mais parce que la Russie fait tout pour défendre la Syrie et qu’elle impose son véto à toute intervention légitime de l’ONU. Le processus est en marche, l’ONU devra passer par un autre place que le conseil de sécurité pour faire voter une résolution condamnant Assad pour son usage d’Arme chimique. Qui votrait contre cette proposition, sinon la Russie, l’Iran et peut-être la Chine? Aucun pays occidentaux à ma connaissance…

      Il dit Communauté internationale, parce que tout les pays occidentaux supporte ces frappes, comme c’était le cas avec la résolution de l’ONU fait sous Obama qui prévoyait des mesures de représailles si Assad utilisait des armes chimiques. Le journaliste que vous citez n’était donc pas tout à fait au courant, ou honnête. L’ONU a une résolution dans ce sens, mais je ne la trouve plus…

    • La résolution 2118 donne l’autorisation aux membres de l’ONu de tenir des représailles si les armes chimiques sont utilisés de nouveau. Assad s’engageait à ne plus utiliser d’armes chimiques, sous peine de sanction.
      Pourquoi être contre un intervention pour éviter qu’Assad utilise des armes chimiques?
      Avez-vous une seule bonne raison de défendre Assad en étant contre les frappes contre ses installations chimiques?
      https://www.un.org/press/fr/2013/CS11135.doc.htm

    • @kelvinator

      Êtes vous sûr que c’était Bachar al-Assad l’auteur de ce bombardement?
      Il est possible que c’était l ‘EI pour provoquer une crise ou même Putin très mécontent de Trump ces temps-ci. Les Etats-Unis oseraient-ils bombarder les Russes ?
      Dans la fournaise du Moyen-Orient, il est difficile de séparer les manoeuvres de chaque acteur.

    • @kelvinator

      “Il y a un an (entrevue au Devoir), il a promis de faire diminuer progressivement l’exploitation des sables bitumineux.”

      Alors que là, la construction de ce nouveau pipeline ne va pas contribuer à faire ce qu’il a dit. Je sais qu’ils ajoutent et vont ajouter encore des trains vers BC, mais le pipeline ajoute un flux beaucoup plus élevé et constant. Alors ses promesses sur l’environnement c’est de la bullshitt. Le Canada devrait donner un meilleur exemple à la planète. L’énergie solaire ça existe et de plus en plus de pays y font des investissements majeurs.

      Je ne sais pas si tu es déjà allé à Vancouver, mais l’espace de manoeuvre pour les super pétroliers est assez réduit et peut entraîner des collisions. Ce sont surtout de çà, à part les déversements que les gens de BC ont peur.

      Est-ce que tu vas être en faveur de l’Oléoduc Est avec traverse sous le Fleuve et passage tout près de nombreux cours d’eau? C’est ce qui nous attend après BC.

    • @kelvinator

      Effectivement.
      Il y a de la confusion entre ces deux conflits surtout au niveau du contexte.

      J’ai un lien intéressant.

      La désinformation d’une partie de la gauche sur la guerre en Syrie

    • ..@kelvinator,09h54: «Partisannerie anti Macron»? Vrai que je n’ai pas d’affection particulière pour les arrivistes et qu’Emmanuel Macron me semble avoir plusieurs des caractéristiques de cette caste. Avoir été Français, j’aurais probablement annulé mon vote car entre lui et Marine Le Pen, c’était, comme cela fut dit dans le film NADA de Chabrol: «Les deux mâchoires du même piège à c**s»

      Quant à comparer les situations dans la poudrière du Moyen-Orient, il faut toujours y aller «mutatis mutandis». C’est pourquoi j’ai conclu avec l’importance de ne pas transformer la Syrie en une autre Libye. Quant au cas irakien, il faut bien admettre que malgré toutes les affirmations préalables, il n’y avait effectivement rien là qui justifiait le gâchis causé par Gédoublevé, Blair et als Saddam Hussein étant de la même farine que Bachar al-Assad.

    • La politique française ressemble de plus en plus à la politique bouffant présentement la planète en oscillant entre seulement deux pôles: le fascisme et le pouvoir corporatiste.

      Il ne reste plus d’autres options: Macron ou Le Pen; Hillary ou Dohnald; May ou Batten; Merkel ou Meuthen…

      Les partis offrant une véritable alternative au règne de la finance et hors du fascisme ne semblent plus avoir l’appui des populations devenues frileuses devant l’immigration et blâmant les étrangers pour les maux et l’absence de ressources causés par l’accaparement de la richesse globale par le 1% des riches.

      Comment peut-on s’attendre à une amélioration des conditions de vie de la majorité, quand le 1% est en bonne voi d’avoir récolté plus de 60% de la richesse globale d’ici 2030..?

      On s’illusionne.

      Et ça pousse les peuples vers le fascisme.

      Inexorablement.

    • @kelvinator : l’enquête de l’OIAC pour déterminer si des armes chimiques ont été utilisées, et si oui, qui l’a fait, a débuté hier. Vous êtes, vous aussi, bien pressé de déclarer un coupable, et de le punir.

      Si le droit international existe, c’est pour éviter que des bullies ne s’arrogent le droit de frapper n’importe qui, sous n’importe quel prétexte. Vous êtes du côté des bullies? Ça ne vous ressemble pas.

      —–

      Le but premier de construire des pipelines est de pouvoir augmenter la production des sables bitumineux. À l’heure actuelle, cette production est limitée par les capacités de transporter le pétrole vers les raffineries. La sécurité dudit transport n’est qu’accessoire dans la volonté de construire ces pipelines. Les nouveaux oléoducs sont hautement en contradiction avec les cibles du Canada de réduction des GES (qui ne seront pas atteints, anyway) : sur ce point : Trudeau = Harper.

    • @Lehuy
      On pourrait vous poser la même question ; Êtes vous sûr que ce n’était pas Bachar al-Assad l’auteur de ce bombardement?

      Je vous rappel que Damas est un ilot isolé, et que la semaine suivant l’attaque au sarin, l’armée d’Assad occupait la ville entièrement, capitale du pays, donc l’aspect symbolique est plus qu’éloquent. Je cherche seulement une raison qui aurait poussé l’EI a attaquer au gaz sarin, sachant que si elle fait parti de cette poche, elle y est isolé depuis longtemps et n’a aucun moyen de partager hommes et équipement avec le reste du pays.

      Lors du dernier bombardement de Trump après Khan Sheikhoum, les USA ont bombardé des bases syriennes après en avoir averti les russes. Choses qu’ils ont fait actuellement. Le seul danger possible serait de menacer les russes, chose que tout les pays tentent d’éviter.

      Après 7 ans de guerre civiles, des centaines de milliers de morts (500 000), c’est un peu irnoique de dire que ces frappes risque de tuer des gens, alors qu’on cible des laboratoires de production chimiques. Le reproche que je pourrais faire, c’est de ne pas en faire assez pour enlever Assad.

      @Sixties
      “Je sais qu’ils ajoutent et vont ajouter encore des trains vers BC, mais le pipeline ajoute un flux beaucoup plus élevé et constant.”
      Le train est entre 6 à 10 fois plus dangereux que le pipeline pour le transport du pétrole. Calculez ça comme vous voulez, il faudrait réduire de beaucoup le transport par oléoduc si on veut avoir les même risques que par train.

      Vouloir réduire la production seulement en interdisant l’oléoduc est inutile, et tente surtout de regler le problème sans s’y attaquer. Si vous voulez réduire la production de bitume, alors militez pour une loi en ce sens, plutôt que simplement transférer les dangers environnementaux vers le train, qui vous le savez probablement déjà, enjambe déjà des centaines de crous d’eau qu Québec et le long du St-Laurent, sans parler qu’il passe près des habitations et peut aussi risquer kla perte de vie humaine comme à Mégantic. Pourquoi personne qui s’oppose à l’oléoduc s’insurge contre cela, alors que lorsque c’est des pipelines encore plus sécuritaire, on l’accepte? Ce n’est qu’un exemple des nombreuses contradiction et hypocrisie du mouvement anti-oléoduc. Il faut mettre de coté son militantisme anti-pétrole et voir objectivement les options qui nous sont proposé. L’oléoduc demeure l’alternative la moins dommageable à long terme, et surtout ne risque pas de tuer d’autre gens innocents…

      @jeanfrancoiscouture
      “arrivistes”
      Arriviste? Comme l’opposé de l’establishment? Ou plutôt comme inexpérimenté?

      Je ne considère pas Melenchon ou Le Pen plus expérimenté que Macron pour l’emploi au gouvernement, être membre de l’opposition à vie n’est pas du tout comme être membre du gouvernement et chercher le consensus. N’importe qui peut chialer à s’en perdre les poumons et dénoncer le démon à Macron, mais dans le monde politique actuel, un politicien se doit de travailler avec les autres, et à ce point seul Macron et son parti son capable d’en arriver à des ententes bipartiques, car ils sont centristes et ne sont pas liés par une idéologie de parti sectaire.

      Étrangement, Clinton a subit le même sort que Macron. Des attaques personnelles contre lui/elle, non pas pour démontrer que son projet gouvernementale était mauvais, mais simplement des attaques ad hominem, qui porte les gens à des exagération sans nom, comme de comparer Macron avec Le Pen, comme vous le faites… Les gens comparait aussi Clinton et Trump comme s’ils étaient pareil, mais quiconque connaissant le moindrement leur position et leur parcours sait qu’on ne peut être plus loin de la réalité avec ces accusations mensongère de style populiste, pierre de taille de l’opposition Melecnchon et Le Pen, exactement comme aux USA….

      Si être centriste et prendre en compte les deux cotés est être “arriviste”, alors inscrivez-moi comme tel, j’en serai honoré!

    • @monsieur8
      Les preuves de l’utilisation existe depuis l’attaque presque.

      Le droit international existe justement, mais avec le veto russe, c’est impossible d’en arriver à une solution au conseil de l’ONU. Vous ne supportez surement pas l’obstruction systématique russe dans le dossier syrien, n’est-ce pas? C’est quoi, 8-9 résolution bloqués par Putin depuis le début de la guerre! Cette même OIAC dont les russes ne voulait pas renouveller leur mandat, là magiquement accepte, mais il y a une pogne, ce sont les russes qui décide qui y va, et ce qu’ils vont écrire… Alors pour la neutralité, on repassera…
      Notez que ce sont les mêmes russes qui disent avoir des preuves de l’implication britanniques dans le bombardement au gaz, tout comme ils ont des preuves que c’Est le MI6 qui a empoisonné Skripal, que ce sont les américains qui ont abattu le vol MH117, que les amèricains sont responsable des 3 autres attaques au gaz en Syrie, que les USA finance et organise l’EI, etc….
      La Russie est devenu un pays INFOWARS, la propagande médiatique en est rendu au même point que Alex Jones, facile à voir avec leur RT et Sputnik, ça crève les yeux la désinformation, domaine de prédilection et de spécialisation de Putin, accessoirement…

      Quant aux pipelines, vous croyez vraiment que les pétrolières n’augmenteront pas leur capacité simplement parce qu’ils n’ont pas l’oléoduc?
      Non, ils utiliseront encore plus les trains, qui sont 6-10 fois plus dangereux. Combien de pétrole devant passé par les oléoduc passera par les trains? Si c’Est 10%, le risque environnemental est le même, alors aussi bien que ce soit avec des pipelines sécuritaires qu’un système ferroviaire désuet et dangereux, plus susceptibles aux erreurs humaines.

    • Va lire l’article qui sort ce matin.

      Un pipeline enterré depuis 2 ans à Terrebonne est défectueux et rouillé.

      La qualité des pipelines installées aujourd’hui n’est plus la même qu’il y a 30 ans. Et les inspections et normes sont assez rudimentaires. Comme pour les trains avant que Lac Mégantic n’arrive.

    • @Sixties
      C’est un pipeline qui date de 1976.

      J’ignore si vous avez comme source le “très jounralistique” Journal de Montréal et ses chroniqueurs qui ne sont pas jounalistes mais sensationalistes, mais vous y verrez que la seule critique contre vient de Greenpeace et ne connait rien du dossier…

      Alors que l’Office de l’énergie indique que c’Est la preuve d’un système de réparation efficace, pour les Greenpeace et opposé idéologiquement qui oublie tout coté pragmatique, c’est évident que l’industrie pétrolière n’aura jamais raison, elle aura toujours tort.

      M. Bonin, mis devant l’évidence qu’il exagère lamentablement l’histoire, indique : « Deux semaines pour une tache ? Il n’y a rien de rassurant dans tout ça. ». Une simple tache, et l’article parle de “pipeline rouillé après deux ans d’utilisation”… Alors qu’il utilisé depuis plus de 40 ans…

      En avez-vous d’autres exemple du genre?

    • @monsieur8, 16 avril 2018, 12h50

      “Le but premier de construire des pipelines est de pouvoir augmenter la production des sables bitumineux.”

      Pas tout à fait. Le but premier de l’accroissement de la capacité du pipeline est d’atteindre d’autres marchés que celui des États Unis. Le Canada est victime du monopsone (un monopole pour acheteurs) américain qui paie le pétrole canadien en dessous du WTI, le prix de référence du pétrole nord américain, dont le prix est également inférieur aux prix sur les autres marchés internationaux (Brent).

      Le pipeline actuel fournit une raffinerie dans la région de Vancouver et le solde traverse la frontière pour approvisionner des raffineries près de Portland (WA). La capacité supplémentaire qui sera construite sera disponible à tous les producteurs de pétrole canadien (pétrole léger, synthétique, blend, pétrole lourd et pétrole des sables bitumineux). Ces producteurs auront enfin le choix des clients, ce qui augmentera le prix pour leurs produits en fonction des prix internationaux et non plus en fonction des prix imposés par les raffineries américaines.

      Le Canada perd, selon un rapport récent, près de $15 milliards par année en raison de ce différentiel de prix. Transporter le pétrole par pipeline plutôt que par train réduira la production de CO2.

      La production de pétrole n’a pas d’incidences sur la demande. Le marché du pétrole est caractérisé par une offre inélastique et une demande élastique. C’est la demande, en croissance, qui justifie toute hausse de la production de pétrole.

      Le Canada dans sa lutte aux changements climatiques, ne gagnera rien en réduisant la production locale, puisque l’offre proviendra d’ailleurs, de pays aucunement intéressés par cette politique. Vendre du pétrole donne les moyens au Canada d’investir dans les énergies vertes.

    • @ kelvinator

      - «…pour les Greenpeace et opposé idéologiquement qui oublie tout coté pragmatique, c’est évident que l’industrie pétrolière n’aura jamais raison, elle aura toujours tort.»

      Et pour les vendus au pétrole, les Greenpeace et les écologistes auront toujours tort… hein ?

      Ça fait au moins une décennie que les scientifiques nous crient qu’il faut stopper l’extraction, la production et la consommation de combustibles fossiles si on veut avoir une chance MINIME de limiter le réchauffement global à 1.5-2℃, et vous êtes encore à nous seriner tout un paquet d’excuses, de justifications bidons pour continuer allègrement comme si de rien n’était.

      «Les combustibles fossiles doivent être abandonnés rapidement»
      http://www.lapresse.ca/environnement/dossiers/changements-climatiques/201703/20/01-5080377-les-combustibles-fossiles-doivent-etre-abandonnes-rapidement.php

      «Réchauffement climatique: pétrole et charbon devront restés largement inexploités»
      http://www.lapresse.ca/actualites/environnement/201501/07/01-4833243-rechauffement-climatique-petrole-et-charbon-devront-rester-largement-inexploites.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B9_environnement_263_accueil_POS1

      «Les émissions de CO2 liées à l’énergie repartent à la hausse en 2017»
      http://www.lapresse.ca/environnement/pollution/201803/22/01-5158279-les-emissions-de-co2-liees-a-lenergie-repartent-a-la-hausse-en-2017.php

      TOUT ce qu’on peut faire pour empêcher l’extraction, l’exploitation, le transport et la consommation de la bouette noire DOIT être fait de toute urgence, si on ne veut pas que l’humanité s’étouffe dans son pognon.

      On vous remercie pour votre contribution !

    • @ samati

      Voir mon commentaire de 16h00 destiné à votre alter-ego kelvinator.

      Bizarre… dès qu’il s’agit de pétrole, soudain vous apparaissez pour défentre la bouette noire, les oléoducs et les corporations qui en vivent…

      Doit-on comprendre que vous avez des intérêts, des actions ou un métier dépendant de la bouette noire..?

      De toute façon, tous vos sparages ne servent à rien, la communauté scientifique étant pas mal unanime à crier qu’il faut de toute urgence cesser d’extraire, de produire, de transporter et de consommer les combustibles fossiles sous peine de catastrophe environnementale massive et planétaire.

      Ces oléoducs n’ont de raison d’être que d’enjoliver les résultats trimestriels et la “balance sheet” des constructeure de ces horreurs, et de ceux et celles qui en profitent.

      Faut stopper ça.

      POINT.

    • @Sixties, 16 avril 2018, 14h14

      “La qualité des pipelines installées aujourd’hui n’est plus la même qu’il y a 30 ans.”

      Au contraire la qualité des aciers utilisés dans les nouveaux pipelines est de très loin supérieur à l’acier utilisé précédemment. Les pipelines transporte du pétrole, mais également de l’eau potable, des eaux usées et même des minerais. Les pipelines sont vérifiés régulièrement au moyen de sondes qui permettent de vérifier en temps réel son intégrité.

      Si vous croyez sérieusement que les pipelines posent un risque élevé, la solution serait alors d’en arrêter l’utilisation. Puisque le transport par bateaux posent des risques encore plus élevés, il faudrait interdire les pétroliers sur le Saint Laurent. Le transport de pétrole par train est également trop dangereux. En conclusion il faudrait fermer les deux dernières raffineries du Québec et possiblement importer notre essence des États Unis, …par bateaux surement pas, …par trains, encore trop de risque, …par pipeline surement la meilleure solution. Mais les opposants au pipeline rendrait tout projet impossible.

      Le Québec se retrouverait sans essence pour les voitures, sans jet fuel pour les avions, sans diesel pour les camions et les trains et sans asphalte pour paver nos routes. Il faut réaliser que nous recouvrons l’essentiel de nos routes de ce produit extrêmement dangereux selon les écologistes (dont la majeure partie n’ont aucune formation scientifique).

    • @ Kelvinator 09h43: C’est mensonger de comparer la guerre d’agression contre Saddam en 2003 et l’emploi de gaz chimique interdit par Assad.

      @ Sage 2010, 11h58: Effectivement.
      Il y a de la confusion entre ces deux conflits surtout au niveau du contexte.

      = = =

      Puisque c’est à moi que Kelvinator répliquait, c’est de ma prétendue confusion que je vais traiter.

      Quand mon doigt pointe vers la lune, c’est pas pour attirer l’attention sur la pilosité de mon index.

      Quand je compare, c’est pas le contexte géo-politique de l’Iraq de Saddam et de la Syrie de Al-Assad père et fils. Ça, c’est même pas pertinent à mon propos. Tout ce que je dis, moi, c’est que la décapitation politique du dictateur Saddam a créé une situation propice au chaos – la nature ayant horreur du vide. Un chaos qui a obligé Washington à déverser sur l’Iraq des centaines de milliards qui ne seront pas disponibles pour la Syrie, by the way.

      La décapitation politique de Bachar Al-Assad, en Syrie, était souhaitable en 2012, avec le printemps arabe qui a soufflé à Tunis et au Caire, à titre d’exemple. Mais l’Occident s’est pogné le beigne et a laissé l’opposition kurde et quelques autres groupes opprimés par le régime se dépatouiller sans aide.

      L’aide est venue… avec ce pseudo-Califat qui s’est invité dans la guerre civile avant de prendre le contrôle des forces d’opposition.

      Dès lors, l’alternative, ça n’est plus l’émergence d’un embryon de Kurdistan à même le territoire syrien et la démocratisation de l’État; l’alternative à Bachar, c’est devenu Daech.

      Parce que la nature a horreur du vide. La situation en Syrie n’est PAS ce qu’elle était en Iraq sous Saddam ou dans la Libye-à-Khadafi. Sauf que… d’une part ni Saddam, ni Bachar ni le klown Kolonel n’étaient ne laissaient (ou ne laisse) beaucoup d’espace à la mouvance de l’Islam politique. Sauf que… une fois l’Iraq et la Libye débarrassés d’un dictateur sanguinaire qui ne tolérait aucune opposition, bin… le chaos s’est installé solide.

      L’Iraq a retrouvé un semblant d’État. L’Afghanistan itou, quoique Kaboul n’a d’emprise que sur une très faible portion du territoire afghan. En Libye, les factions et tribus locales font ce qu’elles veulent sur les 30 km carrés qu’elles contrôlent.

      C’est vers ça que pointait mon doigt. Period. Assad est une ord.ure, soit. Mais bon, si l’Occident se débarrassait de lui malgré les efforts de l’Iran, de la Russie et du Hezbolah pour le maintenir en place, vous pensez vraiment que la Syrie post-Assad va se transformer en pays de l’amour fraternel?

    • @kelvinator, 13h51: Ok, les Russes bloquent les résolutions qui ne font pas leur affaire, ils ne sont pas les seuls.

      Au minimum, avant de punir quelqu’un, de lui balancer des missiles sur la tronche, on peut-tu au moins se donner bonne conscience et attendre d’obtenir la preuve qu’il est coupable? Peut-être pas une preuve hors de tout doute raisonnable, mais une preuve suffisante pour qu’on soit tous d’accord que la punition est justifiée.

      Les derniers bombardements Trumpo-Macronien ont eu lieu AVANT MÊME que l’enquête n’ai DÉBUTÉ. Moi je trouve ça pas mal précipité.

      —–

      @samati & kelvinator : l’industrie pétrolière, au Canada et ailleurs, doit mourir. C’est platte mais c’est comme ça. Il faut arrêter de pomper et bruler du pétrole, ça urge. Il ne faut rien faire pour aider cette industrie, RIEN DU TOUT. Les plus extrémistes disent qu’il faut l’achever, je ne le pense pas, laissons la mourir de sa belle et douce mort, mais surtout, n’intervenons pas pour ralentir cette agonie nécessaire.

      « Le Canada dans sa lutte aux changements climatiques, ne gagnera rien en réduisant la production locale. » (samati)
      Oh que si !! L’extraction du pétrole du sable bitumineux produit déjà énormément de GES, avant même qu’il ne soit brulé. L’EPA estime que du pétrole issu de ces sable émet 82% plus de GES qu’un pétrole «conventionnel». La différence est l’émission de GES durant la phase d’extraction elle même, c’est énorme. L’exploitation des sables bitumineux Albertains est une catastrophe écologique sans précédent, que ce soit au niveau des GES ou des terrains/rivières saccagés. Il est temps de s’en rendre compte, et de comprendre que – comme le dit le sage amérindien – quand il n’y aura plus de terre propre, d’eau potable et d’air respirable, on réalisera que l’argent, ça ne se mange pas.

      Si le Canada ne montre pas l’exemple en termes de lutte aux changements climatiques, qui va le faire ? La Russie ? Les USA ? On fait dur en tabarouette !!!

    • ..@kelvinator,13h43: «Arriviste? Comme l’opposé de l’establishment? Ou plutôt comme inexpérimenté?»

      Ni l’un ni l’autre car vos deux hypothèses ne sont pas des synonymes d’arriviste. Je dirais plutôt «carriériste», personne qui n’agit qu’en fonction de sa réussite personnelle. Un carriériste peut être «inexpérimenté» mais je n’en ai jamais vus qui seraient «opposés à l’establishment». En fait, les carriéristes ou arrivistes ont plutôt tendance à en faire -ou à vouloir en faire partie de cet establishment. Ici même, certaines personnalités politiques en sont des exemples patents.

      Quant à comparer Macron à LePen, alors là, ou bien je me suis vraiment mal exprimé ou bien vous ne connaissez pas le sens de l’expression qu’a utilisé Chabrol dans NADA. Utiliser cette expression revient juste à dire que même si deux solutions sont tout à fait différentes, le citoyen en sort toujours perdant mais pas pour les mêmes raisons. Je ne suis pas un «fan» de Macron, je l’admets volontiers, mais de là à le comparer à Marine Le Pen? Je vous rassure tout de suite. Cela n’arrivera pas.

      Vous admettrez quand même que le cas Macron est spécial. Pratiquement inconnu au bataillon douze mois avant l’élection, il remporte la majorité et emmène avec lui une quantité phénoménale d’élus qui en sont à leurs toutes premières armes en politique. Nombre d’analystes s’interrogent sur cette ascension rapide, sur la présence médiatique dont il a bénéficié, sur le financement etc. Macron anti-establishment? Non, je ne crois vraiment pas.

    • @papitibi, 16h18 : bon commentaire… mais vous réfléchissez un peu trop pour plusieurs ici. La géopolitique, c’est compliqué : Les Kurdes, Les sunnites, les chiites, les conflits tribaux… houlàlàlà, que c’est fatigant ! On préfère voir le monde en noir et blanc : le méchant et les bons*. Éliminons le méchant (à coup de missiles qui font des jolis feux d’artifices si possible), et la bonté va régner.

      * Evidemment, les bons, c’est nous.

    • Wow ! On parlait de la Syrie et on est rendu aux sables bitumineux.

      Mais il y a un lien.

      Quel est l’intérêt pour la stabilité ou les alliances avec le Moyen-Orient ? Le pétrole. Et on voit ce que ça donne depuis des décennies : la guerre. Et elle s’étend en Afrique où il y a des réserves énormes. Pas pour rien que la Chine y étend ses tentacules.

      La Russie ne lâche et tente toujours de trouver le moyen d’acheminer son pétrole en Asie, ayant ratée son coup avec la guerre en Afghanistan. Des milliards de dollars dorment dans son sous-sol. Solution : déstabiliser le Moyen-Orient pour y faire des alliances, afin que son foutu pipeline passe. Se rapprocher de la Turquie de plus en plus. Les guerres on s’en fout.

      Le Canada a de loin le pétrole le plus polluant à exploiter. Tous les scientifiques s’entendent sur le sujet. Même ceux de la University of Calgary, pas Green Peace, la University of Calgary et autres organismes sérieux. Est-ce que le Canada, compte tenu que ce sont des revenus importants, doit continuer d’exploiter les sables bitumineux ? C’est çà la question.

      Moi je dis oui ! S’ils réussissent à trouver le moyen de réduire l’empreinte écologique. Est-ce qu’il y en un d’entre vous qui est allé voir sur place, les énormes bassins de décantation de l’eau contaminée. J’y suis allé par affaires et non comme militant. On les voit facilement par avion même à 25,000 pieds tellement c’est gigantesque.

      Je croyais que sur ce blogue, il y avait des gens pour qui la planète qu’on va laisser à nos enfants soit vivable. GM a annoncé ce matin la fermeture se son usine en Ohio qu fabriquait des voitures compacts, parce que les américains achètent de plus en plus de SUV. Trump ne croit pas à l’environnement. Il a coupé tous les crédits et s’apprêtent à changer les lois trop contraignantes. Alors les SUV à la Suburban, vont s’en donner à coeur joie.

      Est-ce que le Canada veut suivre Trump dans sa folie ?

      Tout le monde a droit à son opinion. Pour ma part exploiter le pétrole le plus polluant de la planète, ça ne me tente pas. Mais si on fait du R&D et qu’on trouve le moyen d’améliorer l’exploitation je dis oui. Malheureusement depuis 10-15 ans, la R&D ça piétine la bas. Malgré les crédits d’impôt.

      Alors si on facilite son exportation dans son état actuel, il va s’en faire encore moins de R&D.

    • @monsieur8, 16 avril 2018, 16h46

      “L’EPA estime que du pétrole issu de ces sable émet 82% plus de GES qu’un pétrole «conventionnel».”

      C’est faux. C’est une fausse vérité qui vient d’une mauvaise interprétation des données de l’EPA. Ce que l’EPA avait conclu est que la production de pétrole provenant des sables bitumineux généraient plus de CO2 que les méthodes conventionnelles. L’utilisation du pétrole (production + consommation) ne produisait que 18% de CO2 de plus que certains pétroles américains et entre 5% et 15% de plus que certains pétroles importés. Le CO2 produit lors de la production ne représente qu’un petite fraction du CO2 produit lorsque le pétrole est raffiné et brûlé.

      Si le Canada veut montrer l’exemple en terme de lutte contre les changements climatiques, sa population doit cesser d’acheter de gros véhicules énergivores, doit réduire de façon importante ses voyages en avions, doit réduire sa consommation de fruits et légumes importés (beaucoup de CO2 produit), doit cesser de vivre en banlieue, doit renoncer à son niveau de vie élevée, caractérisée par une consommation énorme d’énergie.

      Le problème des changements climatiques provient de la CONSOMMATION pas de la PRODUCTION. Le jour où les citoyens cesseront d’utiliser le pétrole (essence, jet fuel, plastique, fibres synthétiques et asphalte), la production de pétrole cessera.

    • @ samati

      - «…sa population doit cesser d’acheter de gros véhicules énergivores, doit réduire de façon importante ses voyages en avions, doit réduire sa consommation de fruits et légumes importés (beaucoup de CO2 produit), doit cesser de vivre en banlieue, doit renoncer à son niveau de vie élevée, caractérisée par une consommation énorme d’énergie.»

      Comme on n’a plus le temps d’attendre la magie, on doit agir.

      Si on cesse d’en produire, d’en transporter et d’en vendre, nécessité étant mère d’invention, on DEVRA trouver autre chose.

      Sinon, notre merveilleuse civilisation va étouffer dans sa m**de.

      On voit que vous ne comprenez pas l’urgence de la situation.

      Ou que vous ne voulez tout simplement pas comprendre, en défendant oléoducs et industrie pétrolière.

    • @Sixties, 16 avril 2018, 17h09

      “…s’étend en Afrique où il y a des réserves énormes. Pas pour rien que la Chine y étend ses tentacules.”

      Les réserves/ressources de pétrole en Afrique, malgré les dernières découvertes (Kenya, Ouganda, Ghana) demeurent modestes par rapport aux réserves/ressources des autres régions productrices. Les chinois sont surtout présents en Afrique pour les minerais (cuivre, cobalt, chrome).

      “La Russie ne lâche et tente toujours de trouver le moyen d’acheminer son pétrole en Asie, ayant ratée son coup avec la guerre en Afghanistan. Des milliards de dollars dorment dans son sous-sol. Solution : déstabiliser le Moyen-Orient pour y faire des alliances, afin que son foutu pipeline passe. “

      Théorie intéressante mais non supportée par les faits. La Russie produit environ 9 millions de barils de pétrole par jour, ce qui place ce pays au même niveau que l’Arabie saoudite et les États Unis (la demande mondiale se situe autour de 100 millions de barils par jour). La Russie réduit sa production de concert avec l’Arabie saoudite afin de faire augmenter les prix, ce qui une stratégie qui connait du succès (le prix à la pompe peut en témoigner). L’objectif caché est d’atteindre un prix dépassant les US$80 le baril, un niveau deux fois supérieur à celui des dernières années (autour de $40 le baril).

      Pour atteindre le marché chinois la Russie est à construire un pipeline traversant le Kazakhstan et un gazoduc dans l’Est. Il est probable que l’accès aux marchés de la Chine permette à la Russie d’exporter moins de pétrole en Europe …et aux États Unis.

      Augmenter sa production de pétrole et créer une offre excédentaire ne résulterait qu’en des revenus réduits pour la Russie. Une surproduction d’un million de barils par jour est suffisante pour faire baisser les prix de moitié, comme démontré depuis 2014.

      La Russie pour livrer son pétrole à l’Est n’a pas à prendre le chemin du Moyen orient (ouest). Sa présence au Moyen orient n’est pas lié au pétrole.

    • @samati : votre chiffre de (l’ordre de) 18% semble exact. J’ai trouvé des études qui estiment que l’écart avec du pétrole conventionnel pourrait atteindre 21%, mais, de toute façon, on est loin de mon 82%*. Désolé, merci de me reprendre.

      « Si le Canada veut montrer l’exemple en terme de lutte contre les changements climatiques, sa population doit cesser [de consommer du pétrole] »
      Ce n’est pas faux, ce sont les habitudes des consommateurs qui doivent changer. Comment les faire changer? L’argent et la réglementation sont les plus efficaces moyens de modifier des comportements. Avec les taxes carbone, les crédits pour achat de véhicules électriques et autres programmes Reno-Vert, je crois qu’on est dans la bonne direction. Je serais d’avis qu’un peu plus de coercitions ne nuirait pas : pas seulement des subventions au véhicules verts, mais aussi des taxes spéciales pour les produits qui génèrent bien plus de GES que ce qui serait minimalement nécessaire (genre, les gros VUS). Ces taxes (malus) pourraient financer les crédits accordés (bonus).

      Mais le Canada est lui-même un méga producteur de pétrole. Nos gouvernements ne seraient-ils pas plus cohérents si, parallèlement à ces mesures pour réduire la consommation, ils en prenaient pour freiner l’exploitation (ou tout au moins, s’il n’en prenait pas pour la faciliter)? Il me semble que oui. Et d’après la réputation que le Canada a à l’international, en termes de lutte aux GES, je ne suis pas le seul à le penser. Nos sables bitumineux sont connus du monde entier… et la façon dont on les gère ne nous fait pas honneur.

    • Ajout à 19h00 : * j’ai trouvé ce chiffre (82%) dans une étude hautement polémique, dont les méthodes de calcul sont extrêmement biaisées.

    • @samani

      Tiens un négationniste.

      Je te donne raison sur le point de la consommation. Tout part de là. Mais les gouvernements ne font pas leur travail en ne taxant pas suffisamment les SUV pour les gens qui n’en ont pas besoin. Et, en n’encourageant pas suffisamment les transports électriques, en ne bannissant pas les sacs de plastique, etc…

      L’industrie pour sa part ne fait aucun effort pour récupérer les déchets à base de pétrole. On a l’équivalent d’un continent de matières plastiques à la dérive dans l’océan. Personne ne s’en occupe; surtout pas les milliardaires du pétrole.

      L’exploitation nucléaire est stoppée dans plusieurs pays, parce que dangereuse: le Japon, l’Allemagne et même la France sont en train de l’arrêter. C’est un problème de production non sécuritaire.

      L’Allemagne à cours de moyens a ré-ouvert ses centrales au charbon. Mais a beaucoup investit dans les énergies alternatives et veut les refermer dès qu’elle pourra. La Chine travaille très fort à fermer ses centrales au charbon. Les USA les ré-ouvre avec leur cinglé national. C’est une production très polluante.

      Les sables bitumineux est la production de pétrole jugée par tous les experts mondiaux, comme la production de pétrole la plus polluante au monde. C’est un problème de production trop polluante.

      Le Canada cesserait sa production de sables bitumineux que le monde ne manquerait pas de pétrole.

      Je ne dis pas que le Canada doit cesser sa production. Mais il doit le faire de façon à réduire les gaz à effets de serre qu’il produit et les déchets qui vont un jour contaminer les sols.

    • @papitibi
      Lorsque vous donnez l’exemple de Chrétien qui avait le pif pour les Fake facts, tout en mettant en parallèle Justin, il ne s’agit pas de votre index seulement. Il n’y a pas vraiment de lien avec la décapitation de Saddam comme vous l’indiquez.

      “Dès lors, l’alternative, ça n’est plus l’émergence d’un embryon de Kurdistan à même le territoire syrien et la démocratisation de l’État; l’alternative à Bachar, c’est devenu Daech.”
      Dommage que vous ne preniez pas en compte le “contexte géo-politique de l’Iraq de Saddam et de la Syrie de Al-Assad père et fils.” en ligne de compte si vous en arrivez à de tel hypothèse. Vous écrivez vous-même être pour en 2012, mais contre aujourd’hui? Qu’est-ce qui a changé depuis? La présence de L’EI? Elle est très réduite aujourd’hui, grâce à des années de guerres contre l’alliance Assad-Putin et les occidentaux en Iraq. Je trouve quand même très exagéré de penser que l’EI serait la seule alternative au pouvoir d’Assad… Il n’y a aucun élément syrien qui suporte cette hypothèse, ça peut être un résultat, mais de là à faire un faux dilemme et dire que c’est la seule autres, c’est une exagération auquel je me refuse.

      D’autant que vos exemples ne supporte pas vraiment votre propos. Vous citez l’Iraq, qui même séparé par de profonde division religieuses, a pu reprendre un semblant d’État, malgré les mauvaises décision de Maliki. La Syrie est majoritairement sunnite, la division musulmane n’est pas la même qu’en Iraq. Quant à la Libye, c’est justement l’image d’un conflit dont tout le monde s’est lavé les mains. Aucune intervention pour maintenir la paix, que des frappes ciblés contre le régime pour éviter le pire aux populations locales. C’est le sort de la Libye qui attend la Syrie, j’imagine que vous ne voulez pas vraiment cela, non?

      “vous pensez vraiment que la Syrie post-Assad va se transformer en pays de l’amour fraternel?”
      Non, bien sur, on n’efface pas des années souffrances suite à une guerre civile comme ça. Il aurait fallu intervenir plus tôt comme je le dis depuis des années, mais il faut minimalement faire quelque chose. Laisser les choses allé et donner les rènes du pouvoir à Assad pour qu’il continue à tuer encore 500 000 syriens, je doute très fortement que ce soit la solution. Autant au point de vue pragmatique, géopolitique, ou même moral.

      Car vous oubliez que même si Assad gagne, il sera un paria pour le reste de ses jours, qui s’annonce quand même long, et sachant à quel point il s’accroche au pouvoir, on l’aura sur le dos encore plusieurs décénnies… Lorsqu’on a une verrue, on l’enlève, on ne la laisse pas pousser sous prétexte que ce serait pire si je l’enlevais.

      @monsieur8
      Les preuves sont là. Des analyses d’urines ont révélés la présence de sarin et de chlore. Bien avant que les russes décident enfin de donner leur aval à un groupe qu’ILS auront soigneusement choisi, tout comme ils ont fait avec le vol MH117. Ils ont dénoncé les résultats comme faux avant même la publication des résultats. Le mensonge comme seconde nature, faut dire qu’ils ont de l’Expérience, ils mentent depuis des années à leur population et à la communauté internationale.

      ÇA, c’est uniquement ce qui est public, le gouvernement a des info top secret sur le sujet aussi, et ne les dévoile pas pour des raisons de sécurité, pas parce qu’ils ont quelque chose à cacher comme le répète sans cesse les russes sur tout et sur rien. Toute personne le moindrement calé en géopolitique comme vous vous autoproclâmé devrait savoir cela! ;)

    • @monsieur8 16h46
      Je me dis que tant que vous utilisez du pétrole, vous ne pouvez vraiment être contre le pétrole. Et je ne parle pas seulement du gaz pour voiture, mais des multiples plastiques et matériaux synthétiques produit par le pétrole. Si vous faites tout le décompte, en plus du simple fait de pouvoir se déplacer sur de longues distances, le pétrole est primordial. L’économie n’est pas prète à se passer de pétrole, ce serait la ruine de la classe moyenne si c’était le cas. Imaginez le cout de tout les produits transportés, fait en plastique, qui nous coute aujourd’hui si peu nous couter beaucoup plus cher! Bien sur les riches ne verront pas de différence, mais la classe moyenne, et encore plus les pauvres! Comment vivront-ils? Tout n’est pas blanc ou noir comme vous l’avez vous-même écrit. Sans alternative, la fin du pétrole, c’est la fin de la classe moyenne, de l’économie actuelle, qui serait lancé dans une récession infernale, que les défenseurs de la décroissance applaudiront. Vous n’êtes pas un partisan de la décroissance comme ralbol dites-moi? Dans ce cas, votre position nihiliste ferait du sens.

    • @jeanfrancoiscouture
      Lorsqu’on dit “les deux cotés du même piège”, on compare effectivement les deux, non? Ils sont le même piège, les deux opprime la population. Le néophyte politique n’y verra que du feu et fera l’amalgame suite à cette comparaison simpliste. Ils n’ont rien de semblable à mon avis, et du vôtre aussi, alors pourquoi se résoudre à de tel exagérations?

      Deux faits explique la montée de Macron. L’âge habituellement très avancé des politiciens, et l’immobilisme hérité de l’opposition PS-Les Républicains (UMP). On veut des politiciens plus jeunes, des “outsiders”, et surtout on veut d’autres parti, d’ou la débandade PS et Les Répu.

      Autre fait intéressant, la population veut des réformes économiques, pour avantager l’économie stagnante. Taxer les riches à 90% comme Melenchon est loin d’être la solution. À mon avis il ne faut pas donner encore plus de privilèges aux travailleurs privilégiés, il faut assouplir le marché du travail. La paralysie du SNCF démontre bien les limites d’avoir des corps de métier qui font la grève au moindre changement. Ça donne une paralysie économique très néfaste. L’état français controle plus de la moitié de l’économie. Lorsque l’on parle de limite de la social-démocratie, la France en est un exemple. Elle est trop socialiste pour ses capacités de payer, elle veut être trop généreuse et finira comme la Grèce si ça ne change pas. Pour quelqu’un qui ne fait pas parti de la dichotomie gauche-droite françcaise, Macron reste un bon choix pour faire avancer les choses, pour apporter des réformes économiques, chose que le PS d’Hollande et l’UMP de Sarkozy n’ont pu accomplir.

    • @kelvinator, 19h42 : Le pétrole est indispensable à l’homme pour ses caractéristiques chimiques. On peut en faire des choses extraordinaires. C’est le bruler qui est (devenu) niaiseux, en plus d’être néfaste

      « Vous n’êtes pas un partisan de la décroissance comme ralbol dites-moi? »

      Et bien si, j’en suis…

      Je crois que la croissance perpétuelle est une utopie insoutenable. C’est sur ce concept que repose le capitalisme (je vous accorde des capitaux parce que j’ai confiance que, grâce à la croissance, vous serrez en mesure de me rembourser), et je pense qu’on arrive au bout, l’élastique est très étiré.

      Une fois convenu que la croissance ne peut continuer pour toujours, il sera temps de penser à un modèle de société où la stagnation, voire une certaine décroissance, pourrait être viable. Un modèle à inventer… ou qu’on se fera imposer.

    • Relativement à l’émission des GES, les chiffres cités dans des rapports du Congressional Research Service (CRS), le service de recherche non partisan du Congrès des États-Unis, donnent raison à l’internaute « samati », si l’on tient compte de l’ensemble du cycle de vie du pétrole, du « puits à la roue » (« well to wheel »), et non pas seulement des étapes extraction-transport-raffinement, le cycle du « puits au réservoir » (« well to tank »).

      Voir en particulier :

      CRS Report R42537, Canadian Oil Sands: Life-Cycle Assessments of Greenhouse Gas Emissions, de Richard K. Lattanzio, le 10 mars 2014.

      CRS Report R42611, Oil Sands and the Keystone XL Pipeline: Background and Selected Environmental Issues, de Jonathan L. Ramseur et autres analystes, le 14 avril 2014.

    • @kelvinator, 19h55 : « À mon avis il ne faut pas donner encore plus de privilèges aux travailleurs privilégiés,» (et le reste de ce commentaire nauséabond!)

      S’cusez… j’ai envie de vomir! Votre idéal de société, c’est Germinal?

    • @ kelvinator

      - Sans alternative, la fin du pétrole, c’est la fin de la classe moyenne, de l’économie actuelle, qui serait lancé dans une récession infernale, que les défenseurs de la décroissance applaudiront. Vous n’êtes pas un partisan de la décroissance comme ralbol dites-moi?»

      Des génies comme Jay Forrester, inventeur de la mémoire RAM et de la science de la dynamique des systèmes, sont partisans de la décroissance et devinez pourquoi ?

      Parce que l’alternative c’est l’extinction de l’espèce humaine et possiblement de la vie sur terre !

      À vous lire, on voit bien que vous tenez à votre petit confort, même au détriment d’une planète habitable à léguer à vos enfants…

      À tergiverser, d’atermoiements en délais, d’attentisme en déni, chaque jour qui passe nous rapproche inexorablement de la catastrophe environnementale, et vous continuez d’en ignorer les signes évidents.

      C’est d’une tristesse sans nom.

    • @ kelvinator

      - «À mon avis il ne faut pas donner encore plus de privilèges aux travailleurs privilégiés,»

      Par contre, on vous entend pas trop critiquer le 1% qui ramasse déjà 50% de la richesse globale et qui est en bonne voie d’en ramasser plus de 60? d’ici 2030… hein ?

      https://www.theguardian.com/business/2018/apr/07/global-inequality-tipping-point-2030

      On vous entend pas trop critiquer le fait que maintenant, les PDG de compagnies font jusqu’à 300 fois le salaire moyen de leurs employés… hein ?

      https://www.payscale.com/data-packages/ceo-pay

      On vous entend pas trop critiquer le FAIT que les salaires stagnent et qu’aujourd’hui, le pouvoir d’achat d’un travailleur est encore le même qu’en 1979… hein ?

      http://www.pewresearch.org/fact-tank/2014/10/09/for-most-workers-real-wages-have-barely-budged-for-decades/

      Par contre, éructer des grossièretés du genre «À mon avis il ne faut pas donner encore plus de privilèges aux travailleurs privilégiés…», ça, aucun problème !

      Félicitations pour votre défense de la caste des licheux d’cash, qui évidemment, n’en ont pas assez, et n’en auront JAMAIS ASSEZ… hein ?

    • @Sixties, 16 avril 2018, 19h06

      “Le Canada cesserait sa production de sables bitumineux que le monde ne manquerait pas de pétrole.”

      Le monde surement pas. Le Canada lui perdrait des revenus de plus de $70 milliards par année, les gouvernements verraient leurs revenus diminuer et la population verrait ses services diminuer également. En dix ans ce serait plus de $700 milliards de perdus.

      Les méthodes de restauration ont été testées avec succès et devraient permettre (avec les revenus gagnés) de remettre le territoire dans un état satisfaisant.

      Quand à votre énoncé sur la pollution causée par les sables bitumineux, vous n’avez de toute évidence pas visité les sites de production de pétrole au Venezuela, au Nigéria, en Chine, en Russie, dans les anciennes républiques soviétiques, en Irak, etc. Vous y auriez vu des situations beaucoup plus problématiques que celles ayant cours au Canada. J’ai eu l’opportunité dans ma carrière précédente de pouvoir visiter certains de ces pays.

      Il est plus facile de visiter les champs pétrolifères canadiens que ceux des pays ci-haut mentionnés. Contrairement au Canada, il n’existe dans ces pays aucune mesure de contrôle de la pollution (déversements généralisés et jamais rapportés), aucune obligation pour la restauration. De plus une partie des revenus disparaît dans une corruption institutionnalisé, sans que les populations puissent bénéficier de cette richesse.

      Il n’y a pas de solution facile pour remplacer les énergies fossiles sans freiner les économies de tous les pays. On peut réduire la consommation en taxant lourdement l’essence (plus de $3.00 le litre), en taxant lourdement le droit d’utiliser une voiture (comme à Singapour où ces droits peuvent atteindre les $80 000, sans compter l’achat d’une voiture également très taxé), en imposant des droits sur les axes routiers, etc.

      Il est entendu que ces mesures auraient un impact sur la consommation et mènerait à une réduction de la production. La classe moyenne serait particulièrement touchée par ces mesures et seule la classe des gens aisés pourrait se permettre des véhicules personnels.

    • @monsieur8
      Mon idéal, Germinal? Quel théâtralité!
      Je ne me doutais pas que vous étiez aussi à gauche.
      Pour vous, les syndicats n’ont jamais trop de pouvoir? Il faudrait toujours accepter chacune des revendications des travailleurs? Leur donné un salaire le double du privé, simplement parce qu’ils travaillent pour l’État avec une capacité de payer illimité? Vous êtes contre les dettes, c’est pour vous le cancer du capitalisme. Alors il faudrait aussi être contre un endettement du gouvernement, causé par des employés qui demandent trop d’argent par rapport à la valeur de leur travail. Les médecins spécialiste sont un exemple. Vous ne trouvez jamais que les syndicats exagère?

      Lorsqu’on est au centre, on voit le patronnat et les syndicat comme les deux cotés d’une même médaille. Lorsqu’un prédomine trop sur l’autre, c’est mauvais. Il faut un équilibre, comme dans toute chose.

      Quant à la décroissance, vous faites un lien entre croissance et pollution obligatoire. Les technologies vertes et la hausse de l’économie des services démontre que de plus en plus de capitaux sont générés de manière écologiques. On aurait tort d’accuser la croissance seule d’être responsable. Il y a une différence entre causalité et corrélation.

      @ralbol 21h38
      Merci pour l’exercice habituel de “trouver le sophisme”. Un exemple par paragraphe, variés de plus, c’est bien, bon travail de préparation.
      “Des génies comme Jay Forrester[...]”
      Appel à l’autorité.

      “Parce que l’alternative[...]”
      Faux dilemme

      “À vous lire[...]”
      Ad hominem

      “À tergiverser[...]”
      Procès d’intention

    • @ Kelvinator 19h35
      Vous écrivez vous-même être pour en 2012, mais contre aujourd’hui? Qu’est-ce qui a changé depuis? La présence de L’EI? Elle est très réduite aujourd’hui, grâce à des années de guerres contre l’alliance Assad-Putin et les occidentaux en Iraq. Je trouve quand même très exagéré de penser que l’EI serait la seule alternative au pouvoir d’Assad…

      = = =

      On s’entend-tu sur le fait que la Syrie est exsangue? Populations déplacées vers des camps, villes et infrastructures détruites en bonne partie? On s’entend-tu sur le fait que c’est pas là la recette idéale pour asseoir le pouvoir politique dont nous pourrions rêver, vous et moi, pour la Syrie 2.0?

      On s’entend-tu sur le fait que les ti-zamis de Al Assad ne vont pas lui reconstruire ses ruines ni ramener le bonheur? Trop cher pour ce que ça peut leur rapporter. L’Occident non plus ne va pas reconstruire ce pays. Ni Daech. Bref, ça va demeurer un terreau fertile pour favoriser la grogne… dont s’alimentent par ailleurs aussi bien Trump que les Talibans, Daech, Al Queda et toutes leurs déclinaisons.

      Au moment de la partition de l’ancien Empire Ottoman, la France et la Grande Bretagne s’en sont partagé les dépouilles. Non pas sur des bases tribales ou religieuses, mais en suivant une logique toute européenne: la tite moitié pour la République gauloise, the larger half for the King of England. La Syrie et le Liban seront placés sous protectorat français, et le reste aux Britiches.

      Les Kurdes? On n’en a rien à cirer d’un Kurdistan autonome, et on les répartit entre la Turquie, l’Iran, l’Iraq et la Syrie. Taisez-vous, les Kurdes! J’ose espérer que vous avez compris pourquoi la Turquie s’en prend aux Kurdes qui sont pourtant entraînés par le Canada-et les USA (deux pays de l’OTAN opposés à un 3e pays de l’OTAN…)

      Débarrassez vous de Al-Assad, juste pour voir les Sunnites, les Alaouites, les Chiites, les Druzes, les Ismaéliens (mouvance chiite) et les Chrétiens se crêper le chignon. On a beaucoup entendu parler des combattants Yézidis (qui appartiennent de fait à l’ethnie kurde). Vous croyez vraiment qu’ils vont fraterniser sous une nouvelle administration qui aura succédé à Al-Assad?

      Pantoute. Ça va faire comme en Libye, ou des chefs de guerre se battent entre eux pour le contrôle du territoire et où, dans les faits, règne l’anarchie la plus totale.

      Daech a été éradiqué? Ils ont été expulsés d’Iraq et presque entièrement de Syrie? Puis-je me permettre de porter à votre attention le fait que les USA avaient pourtant passé l’Iraq à l’eau de javel après avoir déboulonné Saddam? Par quelle forme de pensée magique avez-vous pu estimer qu’une fois débarrassée de son dictateur Bachar, la Syrie sera à l’abri de toute renaissance de Daech?

      Scusez, mais vous me semblez bien naïf, mon ami. C’est vrai que Daech a été affaibli – en ce sens qu’ils ont perdu le contrôle du territoire, mais ils sont loin d’avoir été éradiqués! Donnez leur un territoire à reconquérir (la Syrie post-Assad) et ils vont revenir comme des coquerelles.

      Think outside the box. It might help.

      Cela dit, non, je n’ai pas l’intention de vous affronter en duel. Alors, please…

    • @ kelvinator

      - «Appel à l’autorité. Faux dilemme. Ad hominem. Procès d’intention.»

      J’espère que vous vous rendez compte à quel point vos risibles tentatives d’enfumages enrobées de rhétorique pseudo-savantes ne dédouanent pas votre manque total d’empathie pour les travailleurs, votre servile défense des exploiteurs et votre total mépris de ceux qui veulent éviter le massacre de la vie sur terre.

      Heureusement, avec des écrits comme ceux-là: «À mon avis il ne faut pas donner encore plus de privilèges aux travailleurs privilégiés,» on voit votre vrai visage.

      Je crois que vous ne duperez plus personne ici.

    • @samati

      Une dernière fois…

      Je n’ai pas dit que j’étais contre l’exploitation des sables bitumineux.

      J’ai dit que j’étais contre dans sa forme actuelle. Parce que l’industrie pétrolière a cessé depuis des années, de faire de la R&D pour améliorer le mode d’extraction. Parce que le gouvernement ne les y oblige pas suffisamment, tout en continuant de leur donner des crédits d’impôts.

      Mais tu as droit à ton opinion même si je ne la respecte pas.

    • @ralbol
      C’est vrai, j’avais oublié vos nombreuses hyperboles. Vous en faites plusieurs dans votre dernier message.

      Dites-moi pourquoi vous donneriez encore plus d’argent aux médecins spécialistes alors! Dites-moi comment des travailleurs privilégiés doivent avoir encore plus de privilège, au dépend des autres travailleurs moins privilégiés. Ou peut-être croyez-vous comme eux que l’État a une capacité infini de payer!! Ironiquement, je gage que vous êtes contre l’endettement…

    • @Sixties, 17 avril 2018, 07h47

      “Parce que l’industrie pétrolière a cessé depuis des années, de faire de la R&D pour améliorer le mode d’extraction”

      Je crois que vous ne suivez pas beaucoup l’industrie pétrolière pour émettre un tel énoncé. Les progrès technologiques sont la raison de la forte croissance de la production de pétrole en Amérique du nord depuis 10 ans.

      Des techniques de récupération avancées ont permis d’accroître la récupration du pétrole sous terre à des taux de 3 à 4 fois supérieurs à ceux qui existaient par le passé, ce qui prolonge la vie de milliers de puits.

      Les coûts de forage et d’extraction ont fortement diminué grâce à l’application de techniques améliorées de forage.

      Les puits horizontaux, où on réussit à partir de la surface à atteindre un champ de pétrole de quelques mètres situés à de grande profondeur (10 -15 mille pieds). Ces techniques révolutionnaires ont permis de rendre rentables des gisements marginaux compte tenu de leur profondeur et de leur épaisseur.

      L’exploitation in situ des sables bitumineux, qui constitue maintenant près de la moitié de la production de ce type de pétrole. Il n’y a pas d’excavation, seulement queques puits en surface pour l’extration et pour l’injection de vapeur (pour liquifier le pétrole lourd). Cette méthode d’extraction nécessite plus d’énergie pour la production, mais laisse peu de trace en surface. Du gaz naturel, extrait sur place est utilisé pour produire de la vapeur. D’autres techniques utilisant d’autres diluants sont également utilisés et testés.

      Les sociétés de services pétroliers canadiens et américains sont reconnus à travers le monde pour leur expertise et leur avancées technologiques. Les problèmes que connaient le Venezuela au niveau de sa production de pétrole (la production est passé de 3 millions de barils par jour à moins de 1 million ces derniers mois) sont en partie causés par le départ de ces firmes de services spécialisés, qui n’ont pas été payé et qui ont quitté.

      Il ne faut pas passer sous silence le pétrole synthétique, produit à partir des sables bitumineux, qui obtient sur le marché une prime compte tenu de sa haute qualité.

      Il est évident qu’en raison des mesures internationales de lutte aux changements climatiques, le marché du pétrole est appelé à connaître un déclin d’ici 20 à 30 ans. Entretemps il serait mal avisé de ne pas exploiter nos rssources de façon durable afin de nous donner les moyens financiers de faire la transition.

      En passant si le BC était sérieux dans sa lutte aux changements climatiques, il mettrait fin à la production de charbon dans la province et au transport maritime de cette substance beaucoup plus polluante (le port de Vancouver est l’un des plus grands ports exportateurs de charbon dans le monde).

    • @ kelvinator

      - «C’est vrai, j’avais oublié vos nombreuses hyperboles.»

      Ça compensera pour tous vos «ce qu’on fait dans bolle»…

      - «Dites-moi pourquoi vous donneriez encore plus d’argent aux médecins spécialistes alors! Dites-moi comment des travailleurs privilégiés doivent avoir encore plus de privilège, au dépend des autres travailleurs moins privilégiés.»

      Mais, où avez vous pris que ça se fait au dépend de travailleurs moins privilégiés..?

      Allez, expliquez-moi comment payer plus les médecins spécialistes va enlever quoi que ce soit à d’autres travailleurs.

      - «Ou peut-être croyez-vous comme eux que l’État a une capacité infini de payer!!»

      Rien n’est infini, mais un État qui récupérerait sa part équitable du pognon siphonné par le 1%, serait définitivement en mesure de redistribuer équitablement et augmenter de beaucoup le bien commun… non ?

      Disons que le 1% en principe, ne devrait définitivement pas accaparer 50-60% de la richesse globale… non ?

      - «Ironiquement, je gage que vous êtes contre l’endettement…»

      L’endettement, ce n’est qu’un «artefact» du système qu’on s’est créé.

      Ça n’existe pas dans la réalité, ce n’est qu’une invention humaine, découlant d’un système financier aberrant qu’on s’et créé et qui est à tout bouffer pour se maintenir coûte que coûte.

      Alors perso, l’endettement pour le bien commun, je vote pour ça à 100%.

      Ça enlève l’argent aux rapaces et les force à négocier pour éviter les défauts de paiement des États.

      Si tous les États de la planète disaient ensemble au Grand Capital «C’est assez !», on aurait alors une chance de remodeler l’économie mondiale vers quelque chose d’humain plutôt que de perpétuer ce cancer qui ronge la planète et ne laisse que des ruines sur son passage.

      Par contre, l’endettement à la Trump, pour siphonner toujours plus des ressources vers la caste des milliardaires et des militaires, au détriment du bien commun, alors cet endettement là, je suis 100% contre.

      Mais en bout de ligne, l’aberration de «l’endettement», ce n’est qu’un symptôme de plus d’un système rendu au bout de sa folie et qui est dû pour être changé de toute urgence.

    • « Allez, expliquez-moi comment payer plus les médecins spécialistes va enlever quoi que ce soit à d’autres travailleurs. »
      Facile. Puisque l’État a une capacité de payé limité comme vous l’écrivez, le montant alloué à la santé est aussi limité. Donc si 100 millions vont aux médecins, c’est 100 millions qui n’iront pas aux infirmières, omnipraticiens et autres employés. C’est pourtant d’une simplicité…

      Connaissant vos bases en économie : « Ça n’existe pas dans la réalité, ce n’est qu’une invention humaine », je comprends un peu plus pourquoi vous ne comprenez pas ce principe élémentaire de mathématique. Revenus, dépenses, faire l’équilibre entre les deux pour ne pas être endetté. Ce que vous voyez comme un concept inventé est en fait un principe mathématique.

      Vous allez surement nous dire comment vous avez payé votre maison cash, votre voiture cash, ou tout autre dépense toujours en cash, jamais par crédit.

      « Par contre, l’endettement à la Trump, pour siphonner toujours plus des ressources vers la caste des milliardaires et des militaires, au détriment du bien commun, alors cet endettement là, je suis 100% contre. »
      Vous aimez mieux le contraire, un endettement pour siphonner les ressources vers la caste des plus pauvres. Là par contre, l’endettement est toujours souhaitable, c’est ça? Une chance que vous n’êtes pas fonctionnaire, la gauche radicale a une bizarre de relation avec les mathématiques! Vous n’avez qu’à voir Manon Massé qui elle aussi trouve que le déficit et la dette ce n’est pas important. J’imagine qu’elle croit pouvoir effacer les dettes comme par magie, comme c’est votre cas! La pensée magique de la gauche radicale! Et c’est moi le gros méchant parce que je comprends les regles de base des mathématiques…

    • @ kelvinator

      - «Facile. Puisque l’État a une capacité de payé limité comme vous l’écrivez, le montant alloué à la santé est aussi limité.»

      C’est pas ce que j’ai écrit.

      Et le montant alloué à la santé n’est «limité», comme je l’ai aussi écrit, que parce que nous sommes prisonniers d’un système bâti comme ça.

      Et encore une fois, à vous lire, le budget de la santé est limité, mais y’a pas de limite à l’enrichissement du 1%… hein ?

      Deux poids, deux mesures… hein ?

      Ou mauvaise foi carabinée ?

      - «…je comprends un peu plus pourquoi vous ne comprenez pas ce principe élémentaire de mathématique.»

      Vous ne comprenez rien.

      Ce n’est absolument pas un «principe élémentaire de mathématique», mais simplement l’application de règles régissant un système financier inventé de toute pièces au fil des siècles, et dont on vous a bien «convaincu» qu’il est fondamental, immuable et essentiel.

      Un principe mathématique, c’est 10% de 100 = 10; un principe inventé, c’est d’appliquer une règle mathématique à un prêt en disant que vous devez rembourser 10% de plus que ce qu’on vous a prêté.

      Même ça vous semblez incapable de le comprendre.

      - «Vous allez surement nous dire comment vous avez payé votre maison cash, votre voiture cash, ou tout autre dépense toujours en cash, jamais par crédit.»

      Vous en connaissez beaucoup de poissons vivant dans l’eau, qui peuvent vivre en se passant de l’eau..?

      Comme tout l’monde, je vis dans un système et je n’ai d’autres choix que de me conformer aux règles que ce système impose, même si ces règles sont totalement tordues et nocives.

      J’aimerais bien arriver au supermarché avec mes pots en verre et les remplir à des machines distributrices, évitant ainsi des kilos d’emballages inutiles à jeter aux vidanges ou à devoir recycler, mais malheureusement, le système n’est pas fait intelligeamment.

      Pareil pour le système financier et le système économique en général.

      - «Vous aimez mieux le contraire, un endettement pour siphonner les ressources vers la caste des plus pauvres.»

      Pathétique.

      Vous en êtes rendu à déblatérer ce genre d’inanités pour défendre l’enrichissement sans limite de la caste des 1%.

      Non, je ne défends pas l’endettement, parce que c’est jouer exactement le jeu de la finance.

      Mais dans le cadre du système qu’on nous impose, la seule façon d’arracher de l’argent au système financier, c’est de contracer des prêts, et de les appliquer au bien-commun.

      Idéalement, les États devraient se réunir et cesser de rembourser leurs dettes. Ça mettrait le système financier à genoux, et LÀ, seulement LÀ, les États pourraient négocier un changement radical et nécessaire à cette folie qui nous étouffe.

      - «Et c’est moi le gros méchant parce que je comprends les regles de base des mathématiques…»

      Vous comprenez peut être les façons de calculer, mais de toute évidence, vous êtes incapable de les appliquer hors du contexte dans lequel on vous a appris à les appliquer.

      Des intérêts sur des prêts, c’est pas obligatoire, c’est seulement un artifice inventé pour soutenir le concept illusoire de la croissance infinie.

      Même le concept de prêt, lorsqu’il est question du bien-commun, ça ne devrait même pas exister.

      Et toujours, et encore, à vous lire, l’argent disponible pour la santé, l’éducation, l’entretien des infrastructures, la culture, cet argent là, lui, est limité, mais y’a pas de limite à l’argent que peut empocher 1% qui détient déjà 50% de la richesse globale et qui est en voie de ramasser 60% de cette richesse globale d’ici 2030… hein ?

      Mauvaise foi, quand tu nous tiens.

    • @kelvinator

      Je ne veux pas m’immiscer plus qu’il ne le faut dans la relation tumultueuse que vous et ralbol entretenez. Les dialogues de sourds, pire, acrimonieux, ne sont pas ma tasse de thé.

      « Puisque l’État a une capacité de payé limité comme vous l’écrivez, le montant alloué à la santé est aussi limité. Donc si 100 millions vont aux médecins, c’est 100 millions qui n’iront pas aux infirmières, omnipraticiens et autres employés. C’est pourtant d’une simplicité… »

      Pourquoi évitez-vous de parler ce que s’approprie abusivement, au moyen d’influences contraires à l’esprit démocratique, le 1 % tel que l’évoque ralbol ? M’est avis qu’en limitant ses privilèges on pourrait mieux rémunérer les autres; encore que je n’ignore pas les excès du corporatisme syndical qui s’exerce au détriment des travailleurs moins puissamment unis.

      À endettement égal, je préfère que les travailleurs soient mieux traités que les actionnaires. C’est ainsi que je m’oppose viscéralement aux baisses d’impôts que les républicains viennent de consentir aux riches et qui se traduiront par de désastreuses augmentations des déficits et donc d’autant de la dette américaine.

      Ce seront fatalement les démunis qui écoperont sous forme de scandaleux déficits de services sociaux, lesquels sont déjà médiocres. C’est dire. Cordialement.

    • @kelvinator, 17 avril 2018, 14h00

      Je vous trouve courageux de poursuivre le débat avec ce maître du sophisme. Dans son dernier message il reprend les thèses chères des créditistes, qui eux-même s’inspiraient des théories les plus réactionnaires de l’extrême droite religieuse américaine (des déplorables, quoi). Sa compréhension du système financier est minimale et il n’est pas surprenant qu’il fasse la promotion de théories poussées par des gens qui avaient également peu de connaissance des finances.

      L’extrême gauche qui rejoint l’extrême droite

    • @infophile
      Je suis en total accord avec ce que vous écrivez. Il n’était à la base aucunement question du taux d’imposition, que du taux de rémunération des employés de l’État. C’est la manie de ralbol de vous faire des procès d’intention et de croire que vous vénérez les riches en accusant les pauvres d’être vénéneux. C’est pour cette simple raison que je n’en parle pas, je trouvais inutile d’élargir les sujets davantages.

      Il m’était évident que des employés de l’État peuvent avoir trop de privilèges. Plusieurs croient justement que l’État peut payer pour tout “puisqu’elle a déjà payé çi et ça”. Ils surestime ainsi la capacité de payer, l’argent disponible, et ajuste leurs demandes en conséquences. Il y a toujours un juste milieu, il faut quand même de bon salaires pour avoir des gens compétents. Tout comme vous écrivez il faut bien rémunérer, mais comme l’exemple des spécialiste, l’argent d’un groupe ne doit pas être “hijacké” par un autre qui a des demandes abusives. C’est le problèmes des gros syndicats d’employés d’état, c’est très difficile leur retirer leur privilèges une fois acquis, même si ceux-ci sont démesurés. Prenez l’exemple de la France et la SNCF. On prend la population en otage. Vous qui êtes résolument du coté des travailleurs, pensez-vous que des employés de l’État peuvent avoir trop de privilèges?

      La possibilité d’aller chercher les sommes détourné ferait monter les revenus disponibles. Par contre, j’aurai plus tendance à financer de nouveaux projets qu’augmenter des emplois déjà bien rémunérés, ou peut-être augmenter ceux qui sont en-dessous de la moyenne.

      @samati
      C’est avec curiosité que j’essaie de comprendre les point de vues différents. Celui de ralbol contraste le plus avec les autres, et donne parfois place à des citations intéressantes.

      “Vous en connaissez beaucoup de poissons vivant dans l’eau, qui peuvent vivre en se passant de l’eau..?”
      Le chantre de l’anti-capitalisme affirme que le crédit est à l’homme ce que l’eau est au poisson… À cause du système! Évidemment!

      Comme vous l’écrivez, les deux extrèmes se rejoignent, les théories et hypothèses se partage. C’est pourquoi les conspiration russes sont partagé autant par la droite que la gauche. Le soutien spontané pour Assad venant des complotistes autant à gauche qu’à droite démontre de plus en plus que le conspirationnisme n’est plus en large majorité de droite.

      @ralbol
      Vous pouvez payer comptant.
      Vous pouvez amener vos pots à l’épicerie.
      Vous pouvez même prêter vos économies sans intérêt, car comme vous l’écrivez : “Même le concept de prêt, lorsqu’il est question du bien-commun, ça ne devrait même pas exister.”
      Qu’est-ce qui vous en empèche concrètement?

    • @ samati

      - «Dans son dernier message il reprend les thèses chères des créditistes…»

      Savez pas, ou voulez pas lire correctement hein ?

      Je ne reprends aucune «thèse chère des créditistes», je ne fais simplement que montrer la folie d’un système dont vous et votre alter-ego kelvinator êtes absolument incapables de faire abstraction, incapables de “penser hors de la boîte», seulement capables d’acceptation béate et servile.

      Le système actuel n’est que ça, un système, et comme TOUS les systèmes, il est périodiquement nécessaire d’en changer, sinon on en serait encore à vivre dans des cavernes.

      Vous refusez obstinément de remettre en question ledit système, votre religion, et considérez toute velleité de changement commme une hérésie, et ce, malgré l’évidence que votre religion en est à tuer la vie sur terre.

      Évidemment, sans jamais critiquer l’enrichissement éhonté d’une minorité de riches aux dépens de la grande majorité des humains.

      De parfaits exemples du pourquoi nous sommes à étouffer dans notre contamination au son des tirroirs-caisse.

    • @ kelvinator

      - «Le chantre de l’anti-capitalisme affirme que le crédit est à l’homme ce que l’eau est au poisson… À cause du système! Évidemment!»

      Évidemment rien compris.

      Ce que vous auriez dû comprendre, c’est que dans un environnement où il n’y a pas le choix, on doit faire avec… puisqu’on n’a pas le choix.

      Trop simple à comprendre ?

      - «Qu’est-ce qui vous en empèche concrètement?»

      EXACTEMENT les mêmes choses qui vous en empêchent aussi !

      Vous pouvez payer avec autre-chose que de l’argent (en restant légal bien sûr) ?

      Vous avez payé votre bicoque comptant..?

      À votre supermarché, y’a des distributrices pour remplir votre pot de beurre de pinottes..?

      La banque, elle va vous prêter sans intérêts..?

      Et c’est vous qui ne cessez de crier au sophisme ?

      Et toujours, et encore, à vous lire, l’argent disponible pour la santé, l’éducation, l’entretien des infrastructures, la culture, cet argent là, lui, est limité, mais y’a pas de limite à l’argent que peut empocher 1% qui détient déjà 50% de la richesse globale et qui est en voie de ramasser 60% de cette richesse globale d’ici 2030… hein ?

      On évite le sujet… hein ?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    avril 2018
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Archives