Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 21 mars 2018 | Mise en ligne à 17h07 | Commenter Commentaires (46)

    La citation du jour

    Mark Zuckerberg, patron de Facebook, a reconnu des erreurs. (Photo Getty)

    Mark Zuckerberg, patron de Facebook, a reconnu des erreurs. (Photo Getty)

    «Nous avons la responsabilité de protéger vos données et si nous ne pouvons pas le faire, nous ne méritons pas de vous servir. Je travaille présentement pour comprendre exactement ce qui est arrivé et comment faire en sorte que cela ne se reproduise pas. La bonne nouvelle, c’est que les actions les plus importantes pour prévenir que cela ne se reproduise pas ont été prises il y a des années. Mais nous avons également commis des erreurs, il y a plus à faire, et nous devons nous retrousser les manches et le faire.»

    - Mark Zuckerberg, patron de Facebook, rompant son silence après les révélations des médias sur l’utilisation à des fins politiques des données personnelles de plus de 50 millions d’utilisateurs du réseau social sans leur consentement.


    • Mince!!! Il a fallut que ses actions tombent dans le vide et que les personnes se désabonnent pour qu’il parle….

      Mais ce n’est pas suffisant, les gens impactés par ce vol doivent être notifiés… Et il ne dit rien à cet égard. Les AG de Mass et NY on t déjà commencé leurs enquêtes! l’UE demand des explications! La GB commence aussi son enquête… Nix ne va pas s’en sortir aussi facilement qu’ici….

    • Ce qui me surprend le plus dans cette histoire, ce n’est pas le fait que nos données ont été détournées à des fins commerciale et/ou politique.
      Ce qui me surprend et déçois le plus, c’est que mes semblables, soit disant homo sapiens, ce sont laissé manipuler et influencer par ce type d’arnaque.
      On aurait beau me cibler de pub qui vante les bienfaits de manger de la saucisse bourrer de nitrite, jamais je n’en mangerai, pas plus que jamais je n’aurai voter pour Trump.
      C’est le manque d’éducation le fond du problème.

    • C’ est pas la premiere fois que Zuckerberg doive faire un mea culpa et ca reste a voir si des gestes concrets seront posés. Récemment il avait dit vouloir s’attaquer aux faux comptes sans parler par ailleurs de tout le trash qui est publié sur son réseau. Pourquoi ?

      Parce que le cash continuait a rentrer de plus en plus. Mais maintenant que les namis de Wall street sont fâchés fâchés il va peut-être y penser sérieusement. Peut-être…
      Parce que la bibitte est devenue trop grosse anyway et qu’ une sélection naturelle est bien moins dommageable qu’ un nettoyage forcé. Et dans pas long ca sera bizness as usual.

      On pourrait discuter longuement de la notion de consentement de l’utilisation de ce qui est publié sur Facebook. Pas certain que ce soit une premiere puisque déjà tous les utilisateurs sont ciblés par leurs sujets favoris et que d’autre part certains y étalent leur vies alors…

    • Oh la la!!!! Zuckerberg a vendu son stock de FB, plus que n’importe quelle autre personne dans la compagnie ou autres compagnies!!!!

      Zuckerberg has sold more Facebook stock in the last 3 months than any insider at any other company http://cnb.cx/2FVV2OE

      Il est aussi escroc que trump…. Il s’entend bien avec Christie et pas pour rien…. Et Zuckerberg qui voulait se présenter comme candidat à la présidence!!!!

    • «Nous avons la responsabilité de protéger vos données…»

      J’aimerai savoir ce qu’il entend par «protéger» ? Après tout, le modèle d’affaire de Facebook est d’accumuler des données personnelles, puis de le vendre. Vente directe, comme dans le cas de CA, ou vente indirecte en proposant (quel terme gentil…) des publicités basées sur ces mêmes données personnelles.

      On dit souvent que si c’est gratuit, c’est que le produit, c’est vous. Avec Facebook, le produit à vendre, ce sont les données personnelles des utilisateurs.

    • Mark Zuckerberg, un autre petit fendant dont la grandeur est inversement proportionnelle à sa richesse, ce qui en fait un bien, bien, bien petit homme.

      Un homme qui nage dans les milliards et qui se dit désolé. News flash, tu es désolé parce que ta BETISE a explosé à la face de la planète. Tes excuses, tu peux les mettre où je pense, elles valent le ZERO ABSOLU!

      C’est ce qu’on appelle faire absolument n’importe quoi remplir son porte-monnaie de CASH.

      Shame on YOU!

    • « La bonne nouvelle, c’est que les actions les plus importantes pour prévenir que cela ne se reproduise pas ont été prises il y a des années ». De dire M.Z.

      Cet individu nous prend vraiment pour des cruches. Heureusement je ne suis pas présent sur les réseaux sociaux et je me tape sur l’épaule.

    • On oublie toujours connect the dots…. Au fait, Facebook avait au moins trois employés travaillant physiquement avec la campagne trump et par consequent avec Cambridge Analytics!!!!

      Facebook and Cambridge Analytica worked side by side at a Trump campaign office in San Antonio https://qz.com/1233579

    • @francoisbrosseau 11h39

      C’est effectivement fort probable que Trump ne connaisse pas la constitution si l’on se fie à cet extrait du livre de Wolff:
      “Early in the campaign, Sam Nunberg was sent to explain the Constitution to the candidate. ‘I got as far as the Fourth Amendment,” Nunberg recalled, “before his finger is pulling down on his lip and his eyes are rolling back in his head.”

    • - «Mark Zuckerberg, patron de Facebook, rompant son silence après les révélations des médias sur l’utilisation à des fins politiques des données personnelles de plus de 50 millions d’utilisateurs du réseau social sans leur consentement.»

      La farce !

      C’est en utilisant à des fins commerciales les données personnelles de plus de 2.2 MILLIARDS d’utilisateurs, sans leur consentement, que Facebook engrange depuis des années, des milliards de dollars !!!

      Mais… c’est tellement commode et facile…

      Bigf Brother ne sera pas gouvernemental… il est DÉJÀ corporatif !

      Mais… c’est tellement commode et facile…

      On dit que le nouveau pétrole, c’est le “data” des gens, et on leur donne gratos !

      Mais… c’est tellement commode et facile…

      Personne n’accepterait d’être suivi à la trace par un étranger qui note toutes nos actions dès que nous mettons le pied hors de la maison, étranger qui se dédouble à l’infini pour suivre les gens avec lesquels on intéragit et noter ce qu’ils font.

      Personne n’accepterait.

      Pourtant c’est ce que font ces Facebook, Google, Twitter, etc., dès que nous nous connectons sur le net.

      Mais… c’est tellement commode et facile…

      Allez, Zuckerberg, une tite excuse et on continue !

      C’est tellement commode et facile…

    • y a rien ni personne qui oblige a dire la vérité sur Facebook ou sur des sondages quand on est écoeuré de se faire achaler par la pub … parfois en politique on peut dire le contraire de ce qu’on pense juste pour bugger les fatiguants..

      Dire que y a des cies qui pense que c’est 100 % proof .. bon cé nouveau mais y vont finir par s’écoeurer de payer pour des stats pas fiables…

    • @tcheck 18h37 Ceux qui connaissent le mieux les articles de la Constitution sont les immigrants reçus. Étrange.

    • Qu’est-ce que le GOP, Trump, Duterte et l’extrême droite allemande ont en commun? L’aide de Facebook pour leur campagne électorale! À noter que cet article date de décembre 2017.

      “Zuckerberg’s social network is a politically agnostic tool for its more than 2 billion users, he has said. But Facebook, it turns out, is no bystander in global politics. What he hasn’t said is that his company actively works with political parties and leaders including those who use the platform to stifle opposition—sometimes with the aid of “troll armies” that spread misinformation and extremist ideologies.

      The initiative is run by a little-known Facebook global government and politics team that’s neutral in that it works with nearly anyone seeking or securing power. The unit is led from Washington by Katie Harbath, a former Republican digital strategist who worked on former New York Mayor Rudy Giuliani’s 2008 presidential campaign. Since Facebook hired Harbath three years later, her team has traveled the globe helping political clients use the company’s powerful digital tools.

      In some of the world’s biggest democracies—from India and Brazil to Germany and the U.K.—the unit’s employees have become de facto campaign workers. And once a candidate is elected, the company in some instances goes on to train government employees or provide technical assistance for live streams at official state events.(…)

      (…) In the U.S., the unit embedded employeesin Trump’s campaign. (Hillary Clinton’s camp declined a similar offer.) In India, the company helped develop the online presence of Prime Minister Narendra Modi, who now has more Facebook followers than any other world leader. In the Philippines, it trained the campaign of Rodrigo Duterte, known for encouraging extrajudicial killings, in how to most effectively use the platform. And in Germany it helped the anti-immigrant Alternative for Germany party (AfD) win its first Bundestag seats, according to campaign staff. (…)”

      https://www.bloomberg.com/news/features/2017-12-21/inside-the-facebook-team-helping-regimes-that-reach-out-and-crack-down

    • Prise 2 pcq je crois que ça s’est perdu…

      Qu’est-ce que le GOP, Trump, Duterte et l’extrême droite allemande ont en commun? L’aide de Facebook pour leur campagne électorale! À noter que cet artucle date de décembre 2017.

      “Zuckerberg’s social network is a politically agnostic tool for its more than 2 billion users, he has said. But Facebook, it turns out, is no bystander in global politics. What he hasn’t said is that his company actively works with political parties and leaders including those who use the platform to stifle opposition—sometimes with the aid of “troll armies” that spread misinformation and extremist ideologies.

      The initiative is run by a little-known Facebook global government and politics team that’s neutral in that it works with nearly anyone seeking or securing power. The unit is led from Washington by Katie Harbath, a former Republican digital strategist who worked on former New York Mayor Rudy Giuliani’s 2008 presidential campaign. Since Facebook hired Harbath three years later, her team has traveled the globe helping political clients use the company’s powerful digital tools.

      In some of the world’s biggest democracies—from India and Brazil to Germany and the U.K.—the unit’s employees have become de facto campaign workers. And once a candidate is elected, the company in some instances goes on to train government employees or provide technical assistance for live streams at official state events.(…)

      (…) In the U.S., the unit embedded employeesin Trump’s campaign. (Hillary Clinton’s camp declined a similar offer.) In India, the company helped develop the online presence of Prime Minister Narendra Modi, who now has more Facebook followers than any other world leader. In the Philippines, it trained the campaign of Rodrigo Duterte, known for encouraging extrajudicial killings, in how to most effectively use the platform. And in Germany it helped the anti-immigrant Alternative for Germany party (AfD) win its first Bundestag seats, according to campaign staff. (…)”

      https://www.bloomberg.com/news/features/2017-12-21/inside-the-facebook-team-helping-regimes-that-reach-out-and-crack-down

    • @ lukos, 18h59

      Observation intéressante.

      Les gens étant nées au États-Unis n’ont pas à prêter allégeance à la Constitution. La connaissance de celle-ci devrait relever des parents ou des écoles.

      Peut-être que ceux-ci n’ont pas cru important de leur apprendre ce pan de leur histoire !

      Toute correction à ce propos sera la bienvenue.

    • Ajout à mon 19h36

      Cependant, cela ne s’applique toutefois pas au deuxième amendement pour sûr.

    • Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’enquête de Mueller fait du ménage, en passant par FB pour chercher des pistes sur les Russes, on se retrouve avec la piste de Cambridge Analytica, et finalement FB est dans l’eau bouillante au pluriel, même avec les meilleurs sentiments, la côte pour FB va être « tuff »

      Et comme tous les chemins mènent à Rome il semble que l’étau se resserre sur un cul de sac qui nous mènera à DT.J’aimerais tellement que dans un avenir rapproché, Twitter fasse les frais de sa relation avec DT.

      Toute cette merde, parce que DT a préféré écouter Javanka envers et contre tous ses autres conseillers en mettant Comey dehors.

      On dira ce que l’on voudra mais la campagne électorale de DT et sa présidence mettent beaucoup de monde dans les eaux troubles, difficile de remplir sa promesse électorale comme quoi il va drainer la swamp, s’il ne cesse de la remplir de sa propre merde…et l’affaire de Cambridge Analytica ébranle FB mais nous mène aussi à Bannon mine de rien mais je crois qu’elle va aussi écorcher Jared, il n’y a qu’un pas, n’était ce pas lui qui avait la charge du volet numérique de sa campagne?

      Être ami avec DT c’est loin d’être la PowerBall. Travailler avec et pour DT, c’est merdique, il y aura sûrement des pleurs et des grincements de dents qui vont se faire entendre de plus en plus, sans compter ceux déjà mis en accusation.

      J’ai l’impression que personne ne sera épargner dans son entourage et les gens qui font affaire avec lui.

      Après ça on dira que Mueller n’avait pas sa raison d’Être. Les tentacules de Mueller et de son équipe, DT doit les voir dans sa soupe. Qu’est ce que j’aimerais être un ti-oiseau.

    • @ R. Hétu HS

      vu sur votre fil twitter…
      L’ Accord entre l’administration américaine et le royaume saoudien sur la parité hommes-femmes

      a voir la photo; les femmes ont mis la table et les hommes se sont assis

    • Wow c’est beau tout ce monde qui se révolte contre Facebook.. mais vous pensez pas une seconde que Google, Amazon Apple etc ne le font pas ?

      Comme disait l’autre : “Quand c’est grauit, dites-vous que le produit c’est vous” et votre comportement. Vous vous nourrissez de la bibitte pour ensuite lui faire caca sur la tête !

    • Pour faire suite à mon texte de tantôt, j’ai entré dans ma barre de recherche « Bannon, Jared Cambridge Analytica » et j’ai trouvé cet article qui rejoint passablement mon post.

      https://www.vanityfair.com/news/2018/03/the-secret-history-of-steve-bannon-and-alexander-nix

    • Oups où est mon premier post? J’ai bien vu qu’il était inscrit comme en attente. Bon ben suivez le lien de mon 20:18. Désolée

    • @aquiledistu. 20h04 vous écrivez « …a voir la photo; les femmes ont mis la table et les hommes se sont assis »
      ***
      Comme c’est bien dit, non comme c’est SUPER bien dit. Merci. C’est assez hypocrite cette rencontre de parité, hommes-femmes. Même Yvanka n’apparaît pas sur la photo, ça ne changerait rien à ma vie. Non mais vraiment, c’est plus que nul.

    • HS : Sarkozy inculpé pour ses magouilles avec l’argent Libyen. Ehhhh bien !! Ça fait plaisir de voir que les grands ne sont pas à l’abri de la justice.

      Voilà qui me donne un (tout) petit peu d’espoir dans l’affaire Trump. Quand même, ça a pris 5 ans d’enquête pour inculper Sarko. Où sera Trump dans 5 ans?

    • @Tassadar
      17h31

      « On aurait beau me cibler de pub qui vante les bienfaits de manger de la saucisse bourrer de nitrite, jamais je n’en mangerai, pas plus que jamais je n’aurai voter pour Trump.
      C’est le manque d’éducation le fond du problème. »

      Permettez-moi de reprendre ici un post précédent :

      « HS mais sujet récent :

      Re : Madame Collard qui doute que de fausses pubs parviennent à la faire voter pour Trump, sur le fil Twitter de RH (Les sceptiques abondent)

      « Utilisation des données personnelles en politique: est-ce qu’on sait si c’est efficace? Si ça porte fruit? Car on aurai beau me bombarder de messages pro-Trump, je ne pense pas que cela aurait un effet sur ce que je pense… », écrit madame Collard

      Bien sûr que non.

      Avec respect, ce n’est aucunement le but des stratagèmes de Cambridge. Le but est plutôt de convaincre un électeur déjà sympathisant du candidat à se lever de son fauteuil et à aller voter.

      Ainsi, démoniser l’adversaire avec une fake news révoltante se veut un stimulus à l’action, que la nouvelle soit fausse, mensongère, frauduleuse ou non-véridique importe peu.

      Et oui, madame Collard, c’est efficace et ça porte fruit!
      Voir élection présidentielle USA 2016. »

      Bien d’accord avec votre dernière phrase : TOUT passe par l’éducation.

    • Le fil de soie est très mince entre l’utilisation légale et illégale des données pour fin commerciale comme le fait FB. Très difficile aussi de ralentir le volume et trafic car les publicitaires payent pour le volume et trafic (clic).

      FB est coupable de ne pas sécuriser complètement les données mais les membres de FB le sont aussi.

      Et la meilleure façon de sécuriser ses données vis à vis FB est de ne pas ouvrir un compte. Pas de tweeter, pas de FB pas de réseau dit ‘’social” (comment cela peut-il être social lorsque les autres n’ont pas de contact visuel et physique direct) et comment communiquer vraiment quand 95% de la communication est (ou était) non verbale??? Je ne comprend pas et ne comprendrez jamais cette impulsion de se dévoiler complètement sur ces diverses plateformes sociales d’internet.

    • @Ralbol
      “sans leur consentement,”
      Malheureusement, c’est faux.

    • Mon 19:53 vient d’apparaitre, je ne comprends pas. Mystère et boule de gum

    • @g.duquette
      “(comment cela peut-il être social lorsque les autres n’ont pas de contact visuel et physique direct) ”
      Le “social”, c’est aussi les médias, physiques ou électroniques.

      Social : Relatif à un groupe d’individus (êtres humains) considéré comme un tout (société), et aux rapports de ces individus entre eux.

      Si le rapport est via l’électronique, c’est social ! Une lettre à la poste, c’est social. Le journal. Etc.

    • @ monsieur8 – 21h17

      “Où sera Trump dans 5 ans?

      J’espère qu’il sera en prison (Lock Him Up) avec le reste de sa famille et les autre magouilleurs de sa clique.

    • @g.duquette : Je ne comprend pas et ne comprendrez jamais cette impulsion de se dévoiler complètement sur ces diverses plateformes sociales d’internet.

      Tu te contredis, parce qu’en écrivant tous les jours sur ce blogue, tu te dévoiles pas mal. Ça devient facile d’avoir un profil de ta personnalité et de tes opinions politiques.

    • @nicden. 19h 27 merci pour le lien,

      Ça change un peu beaucoup ma lecture du billet, pas facile de faire la part des choses.

      Je viens de lire plusieurs articles qui date d’il y a plus d’un an dont un de novembre 2017 tous sur Cambridge Analytica, je ne pense pas que la gang de DT va s’en sortir sur ce coup là, et une de mes conclusions c’est que Bannon et cie ( Mercer) ont vraiment amené DT à sa victoire.

      Mueller a vraiment mis le doigt sur le bobo avec CA reste à savoir ce qu’il sait qu’on ne sait pas encore. Et je continue de croire que Jared va écoper. Encore merci Layla.

    • Si on pouvait cesser d’être des « esclaves consentants ».
      On dirait que 4 personnes sur 5 ont fait le choix délibéré de renoncer au concept de « Vie Privée ».

    • ..Et comment se sentent les médias dits «majeurs» ou encore «grands», ceux appelés aussi les Mainstream Medias, journaux, magazines, radio, télé, eux qui ont fait la part plus que belle à Facebook, Twitter et autres médias dits «sociaux» depuis les tout débuts?

      Il y a ceux qui, au lieu de laisser un génie autoproclamé comme Donald Trump parler tout seul sur Twitter le suivent à la trace, commentent presque à longueur de journée ses propos souvent délirants lui donnant une visibilité qu’il n’aurait pas si on se tenait coi.

      Certains médias sont même allés jusqu’à imposer à leurs lecteurs de ne passer que par FB quand ils souhaitent commenter ou communiquer avec ledit média. Et après s’être autant «tiré dans le pied», ce sont ces mêmes médias qui jouent les étonnés devant le scandale actuel, qui appellent à l’aide les gouvernements pour qu’ils viennent les sortir du pétrin dans lequel ils se sont empêtrés avec enthousiasme et diligence, se laissant phagocyter leurs revenus publicitaires. Et maintenant s’ajoutent les utilisateurs et les politiciens avec leurs cris d’orfraie devant le cas Facebook.

      Du haut de mon statut de «non utilisateur» de Facebook ou de Twitter, l’œil torve, sourire en coin, j’admets que je vais regarder tout ce beau monde se dépatouiller avec un certain plaisir. Paraphrasant Monsieur de La Fontaine en finale de sa fable «La Cigale et la Fourmi», admettant même un petit côté rancunier, j’ai envie de leur dire: «Me traitant souvent de dinosaure, vous Féceboukiez? J’en suis fort aise. Eh bien! Inquiétez-vous maintenant.»

    • @g.duquette 21h41

      “Je ne comprend pas et ne comprendrez jamais cette impulsion de se dévoiler complètement sur ces diverses plateformes sociales d’internet.”

      Comme vous, je ne suis sur aucun de ces réseaux sociaux.
      Ma fiancée s’est abonnée à FB (elle n’y post rien) afin d’avoir des nouvelles de ses 4 garçons et conjointes, lesquels n’appellent pas pour donner des nouvelles, mais post sur FB des infos et photos/vidéo de leurs activités avec les petits-enfants. Et comme ils suivent leurs cousins-cousines, oncles et tantes, ma fiancée a des nouvelles de tlm.

      C’est l’aspect pratique pour donner des nouvelles qui attire sur FB. Et sans doute un peu d’exhibitionnisme…

    • @gl000001

      21 mars 2018
      21h53
      @Ralbol
      “sans leur consentement,”
      Malheureusement, c’est faux.

      C’est TRÈS discutable. On parle ici de contrats d’adhésion dont les termes ne sont pas négociables, ce qui rend le consentement plutôt spécial. Je consens parce que je n’ai pas le choix, est-ce vraiment un consentement valable?

      Art.1379 CCQ
      « 1379. Le contrat est d’adhésion lorsque les stipulations essentielles qu’il comporte ont été imposées par l’une des parties ou rédigées par elle, pour son compte ou suivant ses instructions, et qu’elles ne pouvaient être librement discutées.

      Tout contrat qui n’est pas d’adhésion est de gré à gré. »

      D’adhésion OU BEDON de gré à gré.

      Ensuite :

      « II. — De la force obligatoire et du contenu du contrat
      1434. Le contrat valablement formé oblige ceux qui l’ont conclu non seulement pour ce qu’ils y ont exprimé, mais aussi pour tout ce qui en découle d’après sa nature et suivant les usages, l’équité ou la loi.

      1435. La clause externe à laquelle renvoie le contrat lie les parties.

      Toutefois, dans un contrat de consommation ou d’adhésion, cette clause est nulle si, au moment de la formation du contrat, elle n’a pas été expressément portée à la connaissance du consommateur ou de la partie qui y adhère, à moins que l’autre partie ne prouve que le consommateur ou l’adhérent en avait par ailleurs connaissance.

      1436. Dans un contrat de consommation ou d’adhésion, la clause illisible ou incompréhensible pour une personne raisonnable est nulle si le consommateur ou la partie qui y adhère en souffre préjudice, à moins que l’autre partie ne prouve que des explications adéquates sur la nature et l’étendue de la clause ont été données au consommateur ou à l’adhérent.

      1437. La clause abusive d’un contrat de consommation ou d’adhésion est nulle ou l’obligation qui en découle, réductible.

      Est abusive toute clause qui désavantage le consommateur ou l’adhérent d’une manière excessive et déraisonnable, allant ainsi à l’encontre de ce qu’exige la bonne foi; est abusive, notamment, la clause si éloignée des obligations essentielles qui découlent des règles gouvernant habituellement le contrat qu’elle dénature celui-ci. »

      Considérant que la très grande majorité des gens cliquent sur “Accepter” sans avoir lu le contrat qu’ils acceptent, j’ai hâte de voir FB PROUVER les “expressément portées à la connaissance de(…) et les “explications adéquates”. Au Québec du moins.

      Vous savez, il suffit d’ajouter un tout petit “et vos contacts” dans un contrat de plusieurs pages pour obtenir un faux consentement. Voilà le pourquoi de ces dispositions spéciales pour les contrats d’adhésion dans le CCQ.

    • @ gl000001

      - «“sans leur consentement,” Malheureusement, c’est faux.»

      Si par là vous voulez dire que les gens, lorsqu’ils s’inscrivent à un compte Facebook, cliquent sur «J’accepte», ce consentement n’est que de la foutaise, et nous le savons tous.

      PERSONNE ne va lire la bouillie pseudo-légale du formulaire de consentement, parce que cet incompréhensible ramassis de jargon légal EST FAIT ET FORMULÉ pour être incompréhensible et ainsi obtenir de guerre lasse le consentement de la victime.

      D’ailleurs, le statut légal de ces accords de «clic» reste toujours flou et sujet à interprétation, les plus hauts tribunaux n’ayant à ma connaissance, pas encore statué sur leur validité.

      De toute façon, personne ne sait, à l’ouverture d’un compte Facebook, ce que la compagnie fera de leurs informations, à quel point ils seront suivis en ligne, quels recoupements seront faits entre leurs infos et les banques de données de Facebook et de celles qu’ils achètent… même les journalistes et chercheurs qui tentent de le savoir se butent à un écran opaque… secret industriel.

      Alors, pour ce qui est du «consentement»… on repassera.

    • epercival 21 mars 2018 20h09

      Pis? Les magouilles des uns n’excusent pas les magouilles des autres…

    • si nous ne pouvons pas [protéger vos données personnelles], nous ne méritons pas de vous servir. – The Zook, cité par RH

      = = =

      Nous ne méritons pas de vous servir
      Ha Ha Ha!
      Facebook ne sert PAS ses abonnés; si Facebook est GRATOS, alors le produit, c’est l’abonné. Ou plutôt, le produit, c’est la SOMME des abonnés.

      Même chose pour Google, d’ailleurs! Oh, je ne dis pas que je n’y trouve pas mon compte – c’est davantage vrai pour Google que pour FB, mais depuis qu’on me propose des pubs de smart TV 4K après que j’eus googlé ces mots-là, il est très évident que le produit, c’est MOI.

      Moi et mon désir – exprimé par des recherches sur le web, de m’acheter une télé, une paire de bottes à crampons ou un épurateur Dyson. D’où les pubs très ciblées qui me sont destinées; combien Google perçoit-elle de Dyson, de Samsung ou de Sports Experts pour avoir leur fourni mes coordonnées?

      Sinon, comment expliquer la capitalisation boursière de Facebook, qui – soit-disant, DONNE un service GRATUIT à des centaines de millions d’abonnés? Comment cé ki font leur cash? Oops…

      Peut-être Google pourra-t-elle éventuellement DONNER ses haut-parleurs intelligents Google Home, comme celui qui me permet de passer de la chaîne culturelle de Radio-Canada à TSN Radio sur simple commande vocale pendant que je suis sous la douche? Ou d’écouter le dernier album de Avec pas d’casque? Quand ils en donneront une version gratos, j’imagine que, entre deux tounes la voix sensuelle de l’assistant Gogule pourra proposer des pubs qui correspondent à la dernière recherche de l’heureux ‘propriétaire’ sur Google (smart phone, smart TV, Tesla ou whatever…)

      Aaaaah, le paradis, c’est ça. Pour les annonceurs, j’veux dire!

    • @Ralbol 23h20
      PERSONNE ne va lire la bouillie pseudo-légale du formulaire de consentement… incompréhensible ramassis de jargon légal …

      D’ailleurs, le statut légal de ces accords de «clic» reste toujours flou et sujet à interprétation, les plus hauts tribunaux n’ayant à ma connaissance, pas encore statué sur leur validité.

      = = =

      Sont nombreux, le ultra-dretteux (je pense entre-autres à nos amis radio-poubellistes) qui militent CONTRE les lois de protection du consommateur et autres interventions du gouverne-maman destinées à rompre le soit-disant équilibre (han???) dans les relations consensuelles (han???) entre le vendeur/locateur du bazou et l’acquéreur/locataire…

      Très, très égal, indeed! D’un côté, le consommateur laissé à lui-même, et de l’autre, un commerçant qui lui entre dans la gorge un contrat préparé par une armée de psychologues, de spécialistes du marketing et d’avocats…

      Combien de fois le spécialiste que j’étais alors a-t-il dû bêcher pendant des heures pour parvenir à convaincre un juge plus ou moins généraliste de la justesse de son argumentation et de l’existence d’une manoeuvre visant à confondre le consommateur?

      On a des Lois au Québec – mais c’est pas le cas partout. Voir à cet égard la brillante contribution de Karma, à 23h11. Cela dit, on se souviendra AUSSI de ce projet de Loi fédéral destiné à protéger les Canadiens CONTRE l’appétit des banques… tout en dépouillant les Québécois de la protection que leur accordait la Loi sur la protection du Consommateur… Le Fédéral a dû reculer. Mais voilà, règle générale, avant l’adoption d’une Loi ou d’un règlement, il y a des lobbyistes qui travaillent très fort! Et cette fois là, les banquiers avaient travaillé très fort pour conserver leurs privilèges sous couvert de protection du consommateur!

      Heul’ sait! Déjà, en ‘72, j’étais délégué avec 3 collègues pour rencontrer un sous-ministre à Québec et lui vendre un projet de règlement clé-en-mains. À l’époque, j’étais encore étudiant. À l’époque, un lobbyiste n’était pas tenu de s’enregistrer as such. Mais oui, à une époque reculée, j’ai porté le chapeau de lobbyiste. Mais non, c’était pas la NRA…

    • chrstianb

      Pis? Les magouilles des uns n’excusent pas les magouilles des autres…

      le commentaire ne veut pas excuser facebook, mais plutôt mettre en évidence à quel point les gens sont ignorants de leurs actions sur l’Internet à travers des services dit “gratuit” mais qui génère des milliards de dollars. Wake up, l’argent ne se crée pas tout seul. Dites-vous que si vous voyez une pub de walmart sur votre fil facebook, c’est que quelpart votre comportement sur le net, exemple une recherche d’un produit X chez WalMart, a été capté pour ensuite en faire profiter quelqu’un.

      Même principe, mais à très grande échelle avec Cambridge et Facebook. Après ça, Zukerberg ne me fera pas pleuré qu’il ne le savait pas.

      Le point est : Tout le monde le fait, c’est juste que dans ce contexte, ça a aidé à faire élire un zouf à la maison blanche à la place de vous faire acheter un toaster dans votre magasin virtuel préféré.

    • @ meringue et Karma 278

      Je comprend votre point de vue sur le côté social des réseaux mais peut-être suis-je trop vieux jeu ou trop solitaire dans ma vie mais ce genre de social ne me rentre pas dans la tête. Peut-être que le our où ma conjointe aura des petis enfants cela changera mais présentement c’est non.

      P.S J’aurais une anecdote à vous conter, mon ancienne patronne me disais régulièrement que je pouvais détecter un mensonge ou une personne qui était comment dire malhonnête dans son travail à des km à la ronde. Pour moi c’est facile car les gens non honnête croient que tout est dans le parlé et comme mes échanges sont à 90-95% direct (avec la ou les personnes devant moi) je n’ai jamais perdu cette faculté de ”lire” au travers les gens via leur gestuelle, leurs expression faciale, leur non-dit, leur intonation dans la voix, etc. Ce que les réseaux sociaux ne permettent pas.

      C’est aussi pourquoi que lorsque je suis dans une foule ou un grand groupe, la tête me tourne car je détecte trop de communication non verbale.

    • @papitibi 1h 15

      Avec votre Gugule à la maison vous avez une espionne en permanence . Même plus besoin de faire de recherche web pour exprimer vos désirs. Elle enregistre vos conversations et est prête à vous suggérer les trucs qui les combleront.

      On est pas loin du fameux *Big Brother* du roman 1984 de George Orwell. C’est la magie des algorithme et de l’intelligence artificielle qui gouvernera le monde de demain si on y pose pas des balises.

      À ce sujet je vous recommande l’excellent essai de l’auteur israélien Yuval Noah Harari *Homo Deus* . Après avoir raconté de façon claire toute l’évolution de l’humanité de l’homo sapiens à nos jour dans l’essai *Homo Sapiens* , il nous prédit l’Avenir de nos sociétés avec toutes les nouvelles technologies dont le développement ne peut que s’accélérer.

      http://www.adjectif.net/spip/spip.php?breve894

    • Oups visionner la vidéo à partir de 2:12 pour écouter les menaces de Limbaugh :

      http://www.adjectif.net/spip/spip.php?breve894

    • @ papitibi

      - «Sont nombreux, le ultra-dretteux (je pense entre-autres à nos amis radio-poubellistes) qui militent CONTRE les lois de protection du consommateur et autres interventions du gouverne-maman destinées à rompre le soit-disant équilibre…»

      Ouais !

      Cet «équilibre» est tellement «équilibré», que 1% possède déjà plus de 50% de la richesse globale de la planète, et que cet «équilibre» penche toujours du même côté pour que dans peu de temps, ce 1% possède 55%, 60%, 65%… de la richesse globale.

      Prenons simplement comme exemple nos nouvelles et merveilleuses ampoules électriques DEL qui devraient durer 20 ans.

      Dans les années ‘30, existait un cartel d’industries fabricant des ampoules à incandescence, le cartel Phoebus. Plusieurs manufacturiers avaient formé un cartel pour s’assurer que les ampoules ne duraient pas plus de 1000 heures, même s’ils étaient en mesure de fabriquer celles-ci pour qu’elles durent 2000 heures.

      Fast forward à aujourd’hui, où on nous vend des ampoules DEL devant durer 20 ans, mais qui Ô surprise, ne durent JAMAIS une telle période de temps.

      Pour le moment, on n’entend pas parler d’enquête sur la durée des LEDs, ni sur la possibilité d’un cartel de manufacturiers, une très forte probabilité vu la longue durée de vie de DELs correctement fabriqués.

      Si ça dure trop longtemps, on va en vendre moins…

      Il est là, l’«équilibre», et il penche toujours du même bord.

    • @ J.C. Virgil 08h29

      Je sais que Gougule m’espionne 24h/24. Risque connu. Et pleinement assumé.

      Pour le tester et m’amuser un peu, je n’en étais procuré un l’automne dernier. Depuis, j’ai aussi testé le MINI, et m’en suis finalement procuré 2. Et c’est pas terminé – one of these days, je vais me procurer un SONOS One, le bidule qui parle déjà Alexa (le dialecte Amazon) et qui promet de parler éventuellement les dialectes Gougule et Appule.

      Il y a une vingtaine d’années – à une époque où je me percevais encore comme un chêne qu’aucune bourrasque ne saurait renverser, je me suis levé de mon fauteuil et fait quelques pas avant de subir un ‘choc vagal’ et de tomber en pleine face dans un escalier heureusement recouvert de tapis. Hypoglycémie? Hyperglycémie? Carence en potassium? Pression artérielle trop basse? Pas vérifié à l’époque.

      Et si ça devait m’arriver demain, avec pas de téléphone sous la main, après un AVC?

      La première chose que j’ai faite de mon tout premier gugusse Gougule, ce fut de lui demander d’appeler mon fils chez lui. Ça marche. J’aurais pu être étendu par terre, incapable de me relever, et il aurait suffi d’une commande vocale pour appeler au secours. Bingo!

      J’ai beau mener une bonne vie (pas de boucane, pas d’alcool, pas d’folleries culinaires ou autres), je suis à risque, aussi bien de par mon âge que de par mes gènes; alors le risque est-il plus élevé AVEC le cossin Gougule que SANS le cossin?

      Aussi longtemps que Gougule ne réagira pas à mes quintes de toux en me faisant livrer 5 litres de sirop, je vais lui laisser le plaisir d’en faire le décompte si bon lui semble; de toutes façons, Gougule ne connait PAS le nom de mon pharmacien et ça fait pas partie des conversations que nous avons ensemble!

    • @ papitibi

      - «…de toutes façons, Gougule ne connait PAS le nom de mon pharmacien et ça fait pas partie des conversations que nous avons ensemble!»

      N’en soyez pas si sûr !

      - avez-vous recherché sur le Net, le numéro de téléphone de la pharmacie avec laquelle vous traîtez..?

      - avez-vous mentionné dans un courriel que vous vous rendiez à la pharmacie, en y apportant votre cellulaire..?

      - avez-vous utilisé votre cellulaire à la pharmacie..?

      - votre dossier médical contient-il l’adresse et/ou le nom de votre pharmacie/pharmacien..?

      - êtes vous géolocalisé par votre fureteur, ce qui permet d’identifier les pharmacies dans un rayon «raisonnable» de votre lieu de résidence..?

      - est-il possible que votre pharmacien ait mentionné vous connaître à des «amis» Facebook, ou ait communiqué avec vous par courriel..?

      - votre compagnie d’assurance, votre banque, peuvent-ils avoir accès à votre dossier médical où figure le nom de votre pharmacie et vendre ces infos à Facebook, Google et autres..?

      Je pourrais continuer longtemps comme ça.

      Et ce ne sont pas des fabulations, mais la façon ACTUELLE dont nos informations sont ramassées, colligées, vendues et échangées entre tous ces vendeux de bébelles, d’assurances, de services financiers, de pilules, bref de tout ce qui courre après notre pognon.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    mars 2018
    L Ma Me J V S D
    « fév   avr »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728293031  
  • Archives