Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Archive, février 2018

    Mercredi 28 février 2018 | Mise en ligne à 16h58 | Commenter Commentaires (98)

    Hope Hicks et les «mensonges pieux»

    Hope Hicks au sortir d'une audition de huit heures devant la commission du Renseignement de la Chambre des représentants hier. (Photo AP)

    Hope Hicks au sortir d'une audition de huit heures devant la commission du Renseignement de la Chambre des représentants hier. (Photo AP)

    Au lendemain de son audition devant la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, Hope Hicks, directrice des communications de la Maison-Blanche et confidente de longue date de Donald Trump, démissionne.

    Y a-t-il un lien entre l’audition et la démission? La question reste en suspens. Selon cet article du New York Times, l’ancienne mannequin âgée de 29 ans a avoué aux membres de la commission avoir proféré des «mensonges pieux» (white lies) au service d’un président dont les exagérations et les faussetés sont bien connues. Mais elle a précisé, après avoir consulté son avocat, qu’elle n’avait pas menti sur des sujets touchant aux enquêtes menées sur l’affaire russe.

    Hicks a été impliquée dans des moments clés de la présidence de Donald Trump, dont le licenciement de l’ancien directeur du FBI James Comey et la rédaction d’une réponse (mensongère) de la Maison-Blanche pour justifier la rencontre de Donald Trump fils avec une avocate russe à la Trump Tower en juin 2016.

    Lors de son audition, Hicks a refusé de répondre à des questions portant sur ces deux épisodes qui intéressent le procureur spécial Robert Mueller.

    Hicks a également été mêlée au fiasco entourant le départ de Rob Porter, ex-secrétaire du personnel de la Maison-Blanche, qui était également son amant.

    À noter que le concept de white lies n’existe pas sur le plan juridique. Ou bien tu dis la vérité devant la loi ou bien tu commets un parjure.

    Lire les commentaires (98)  |  Commenter cet article






    Mercredi 28 février 2018 | Mise en ligne à 14h00 | Commenter Commentaires (41)

    La citation du jour

    Jeff Sessions subit de nouveau les foudres de Donald Trump. (Photo Getty)

    Jeff Sessions subit de nouveau les foudres de Donald Trump. (Photo Getty)

    «Pourquoi Jeff Sessions demande-t-il à l’inspecteur général d’enquêter sur les possibles abus liés à FISA [loi régissant les écoutes]? Cela va être sans fin, il n’a pas le pouvoir d’engager des poursuites. L’inspecteur général n’a-t-il pas été nommé par Obama? Pourquoi ne pas avoir recours aux juristes du département de la Justice? HONTEUX!»

    - Donald Trump, président des États-Unis, lançant sur Twitter une attaque contre le ministre de la Justice qui constituerait un scandale en soi sous une autre administration.

    Lire les commentaires (41)  |  Commenter cet article






    Mercredi 28 février 2018 | Mise en ligne à 7h42 | Commenter Commentaires (100)

    Une chaîne de magasins ne vendra plus de fusils d’assaut

    Le pdg de Dick's Sporting Goods s'est dit secoué par la fusillade de Parkland. (Photo Victor J. Blue)

    Le pdg de Dick's Sporting Goods s'est dit secoué par la fusillade de Parkland. (Photo Victor J. Blue)

    Dick’s Sporting Goods, une des plus grandes chaînes de magasins de sport aux États-Unis, ne vendra plus de fusils semi-automatiques comme l’AR-15 utilisé dans plusieurs tueries, dont celle qui a fait 17 morts dans une école secondaire de Floride le 14 février.

    La chaîne a également annoncé qu’elle ne vendra plus de chargeurs à haute capacité et cessera en outre de vendre des armes à feu aux moins de 21 ans. Elle joint la liste des entreprises américaines qui ont pris des décisions risquées sur les armes à feu à la suite de la fusillade de Parkland. D’autres, dont Hertz, Delta Airlines et MetLife, ont choisi de rompre leurs liens avec la National Rifle Association, l’influent lobby des armes à feu.

    «Quand nous avons vu ce qui est arrivé à Parkland, nous avons été tellement troublés et peinés», a déclaré au New York Times Edward Stack, fils du PDG de Dick’s Sporting Goods et fils du fondateur de la chaîne. «Nous aimons ces jeunes et leur cri de ralliement «ça suffit». Ça nous a remués.»

    Il faut ajouter à ces décisions venant du milieu des affaires un mouvement émanant d’individus ou de petits groupes qui ont adopté le mot-clic #BoycottNRA. Parmi les adhérents de ce mouvement, il y a Judith Pearson, directrice d’école à la retraite, propriétaire d’une arme à feu et citoyenne du Minnesota, qui a encouragé ses abonnés Twitter à boycotter le lobby des armes à feu en raison de ses positions intransigeantes en matière de contrôle des armes à feu. Voici la photo d’elle que le New York Times a publiée dans ses pages :

    merlin_134676855_40510e4a-46a6-4b74-bf6e-6e215a02e951-master768

    Lire les commentaires (100)  |  Commenter cet article






    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    février 2018
    L Ma Me J V S D
    « jan   mar »
     1234
    567891011
    12131415161718
    19202122232425
    262728  
  • Archives