Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Samedi 16 décembre 2017 | Mise en ligne à 9h04 | Commenter Commentaires (115)

    La citation de la semaine

    Michael Bloomberg n'est pas un partisan de la réforme fiscale des républicains du Congrès. (Photo AP)

    Michael Bloomberg n'est pas un partisan de la réforme fiscale des républicains du Congrès. (Photo AP)

    «Le mois dernier, un responsable du Wall Street Journal a demandé aux PDG qui remplissaient une salle de lever la main si la baisse d’impôts pour les entreprises à l’étude au Congrès les inciterait à investir davantage. Très peu d’entre eux ont levé la main. Gary Cohn, le conseiller économique du président Donald Trump et un de mes amis, qui était présent, a demandé: “Pourquoi n’y a-t-il pas plus de mains levés?” Permettez-moi de répondre: nous n’avons pas besoin de cet argent. Dire que le projet de loi fiscal va mener à des hausses de salaire et à une plus grande croissance, comme les républicains l’ont promis, relève de la pure fantaisie. Si le Congrès avait écouté les dirigeants d’entreprises ou les économistes qui étudient ces questions avec attention, il l’aurait peut-être réalisé.»

    - Michael Bloomberg, ancien maire de New York et fondateur de Bloomberg LP, dénonçant la réforme fiscale à la veille d’être adoptée par les républicains du Congrès dans une tribune intitulée «Ce projet de loi fiscal est une erreur de 1 000 milliards de dollars».


    • J’aime bien Michael Bloomberg. Les entrevues qu’il accorde sont toujours d’intérêt. Avec Warren Buffet, Bill Gates et quelques autres milliardaires qui ont fait fortune grâce à leur créativité et non au pétrole, ils savent écouter et raisonner.
      Combien la Maison Blanche s’en porterait mieux si Bloomberg était là, à la place de l’ignare et irresponsable 45e! Mais il n’était ni républicain, ni démocrate, et juif, en plus. Ses milliards n’auraient pas suffi à la faire élire dans une Amérique super divisée.

    • Pensées magiques, incompétences et mensonges du clown orange et ses amis.

    • The circus must go on……….and……the end is far from over. SAD

    • Merci Michael Bloomberg! Ca fait du bien d’entendre quelqu’un, de temps en temps, qui fait du sens, c’est bon pour garder notre esprit (minimalement) … sain.

      Encore une fois, il dit des choses qui devraient faire du sens pour beaucoup de gens, mais apparemment aucun, ou très peu, gravitent dans l’orbite de Donald Trump.

      Cette décision de baisser massivement les impôts, quelle incroyable bêtise, une qui va rattraper les Etats-Unis un peu plus loin sur la route.

    • Rapidement, et inévitablement, la puissance américaine arrive à sa fin. L’administration actuelle est là pour faire accomplir ce destin à son insu — de manière paradoxale – et comique -, sous le couvert de « retrouver sa grandeur ».

    • Qui est surpris? La cupidité extrême des républicains est obscène, scandaleuse et, finalement, inefficace économiquement! De plus, la cupidité est un pêché, c’est évident pour tous, mais ces gens qui prétendent vouloir le bien du peuple et suivre fidèlement la parole du Christ, sont en fait des vilains qui justifient leur vilenie en galvaudant le vrai message de celui qu’ils disent suivre: Hypocrites au centuple.

    • Trump et ses entreprises seront les premier gagnants.

      C’est du ‘’gambling’’ que cette baisse d’impôt des entreprises.

      Je n’en reviens toujours pas que touts ces républicains soient tombé si bas.
      Très triste et je suis très fâchée!

      Ils détruisent l’économie des Etats-Unis.

    • Aux Etats-Unis, la réforme fiscale de Donald Trump menace les plus pauvres RFI

      http://www.rfi.fr/ameriques/20171216-etats-unis-reforme-fiscale-donald-trump-menace-plus-pauvres

    • Pendant ce temps
      Tous les fronts d’attaque sont bons pour mettre en place et assurer une pérennité à la destruction et à son leg à l’humanité . Sky is the limit ! Non renouvellement
      Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale (Fed) des Etats-Unis, a tenu sa dernière conférence de presse.

    • Voilà la faiblesse de l’équipe économique de l’Andouille. Ce sont des Steven Mnuchin , Gary Cohn, … plus experts en manipulation de titres et d’actions en bourse ou pire un gars comme Wilbur Ross, expert en dépeçage d’entreprises. Les comités des chefs d’entreprises que l’Andouille s’est entourés pour bien paraître , brillent par leur absence.

    • “Dire que la projet de loi fiscal va mener à des hausses de salaire et à une plus grande croissance, comme les républicains l’ont promis, relève de la pure fantaisie.”

      Trump: Bloomberg a peut-être pas besoin de baisses d’impôts, mais il pourrait au moins penser un peu aux milliardaires plus pauvres que lui!”

      “Fantaisie” va aussi devenir un mot prohibé par Trump qui seul possède la vérité. Rien d’autre n’existe que ce que Trump proclame. Parmi les termes et expressions à bannir: “climate change”, “fœtus”, “transgenre”, “evidence-based”…

      https://www.thestar.com/business/2017/12/15/us-fighting-against-mention-of-climate-change-in-new-chapter-of-nafta-sources-say.html

      https://www.washingtonpost.com/national/health-science/cdc-gets-list-of-forbidden-words-fetus-transgender-diversity/2017/12/15/f503837a-e1cf-11e7-89e8-edec16379010_story.html?hpid=hp_hp-cards_hp-card-national%3Ahomepage%2Fcard&utm_term=.1d89b2bd1ad7

    • Cette histoire démontre non pas l’honnêteté des très hauts dirigeants d’entreprises qui n’ont pas levé la main à la question de Cohen mais bien la cupidité des hauts dirigeants qui s’en mettront encore plus dans les poches. Au moins ils le reconnaissent.

      P.S. De plus, il est très mais très mal vu par les hauts dirigeants de même juste penser qu’une hausse des bénéfices (par une réduction des impôts entre autres) pourrait servir à augmenter les salaires. Simplement du au fait qu’aux USA et ailleurs dans le monde, la main d’oeuvre est inscrite dans la colonne des dépenses et tout bon dirigeant se doit de diminuer les dépenses de l’entreprise au maximum. Il serait donc contre nature pour eux de penser l’inverse dans ce joyeux monde capitaliste ou la sociale démocratie n’est plus.

    • - «Permettez-moi de répondre: nous n’avons pas besoin de cet argent.»

      Ça, mes amis, c’est ce que l’on peut qualifier de l’”UNDERSTATEMENT DU SIÈCLE» !!!

      Dérèglementations après subventions après congés de taxes après paradis fiscaux, la business américaine nage dans le pognon !!!

      Vous nous en donnez plus ?

      Bin MERCI !

      Ça me fera un nouveau Jet Privé, un nouveau Yacht, un plus gros boni de fin d’année, si on est gentils, plus de dividendes aux actionnaires, mais des investissements et des jobs, dans un marché saturé où tous ceux qui peuvent consommer consomment déjà, et où il est TOUJOURS moins coûteux de faire fabriquer en Inde ou en Chine…

      Investir !!!???

      T’es tu malade !!!

    • Les dirigeant d’entreprises n’ont pas besoin de cette argent mais Trump en a besoin… et les donnateurs républicains veulent toukours plus d’argent, l’argent, c’est le pouvoir!

    • “J’ai travaillé avec des investisseurs pendant 60 ans et je n’ai pas encore rencontré une seule personne – alors même que l’impôt sur les gains en capitaux étaient de 39.9% en 1976-77 – se retirer d’un bon investissement à cause du taux d’imposition.”

      Warren Buffett

      C’est également mon expérience.

      Et, j’irai même plus loin: le système actuel fait en sorte qu’il n’a jamais été aussi facile de s’enrichir (pour ceux qui le peuvent). La conséquence non-désirée de cet état est que je constate que de nombreux entrepreneurs créatifs et talentueux dans la trentaine qui se retirent rapidement du marché du travail actif car leur richesse est faite; ils sont satisfaits, se retirent et voyagent puis investissent leur argent et leur temps en dilettante.
      C’est une perte de talent pour notre société.

    • - «Dire que la projet de loi fiscal va mener à des hausses de salaire et à une plus grande croissance, comme les républicains l’ont promis, relève de la pure fantaisie.»

      Pas d’farce !

      En ce moment, les corporations ne font augmenter, sur papier, la valeur de leurs actions que par des passes-passes comptables, financières et boursières.

      Le marché est saturé, ceux qui peuvent consommer consomment déjà et la SEULE croissance possible des profits et dividendes provient de ce que l’on peut arracher de plus dans les poches des consommateurs.

      Pour faire une image: Y’a pu de poissons à pêcher, il ne reste que des citrons à presser.

      Les citrons, c’est nous.

      Voilà pourquoi, par exemple, on a démoli la neutralité du Net: ça va permettre aux Télécoms de nous en siphonner plus dans un marché où les abonnements ne croissent plus suffisamment pour maintenir la croissance des profits et dividendes.

      IKEA l’a dit, la consommation de plusieurs produits courants a atteint sa limite: “The Swedish company’s head of sustainability told a Guardian conference that consumption of many familiar goods was at its limit.”

      http://www.theguardian.com/business/2016/jan/18/weve-hit-peak-home-furnishings-says-ikea-boss-consumerism

      Même les ventes d’automobiles stagnent ou reculent:

      https://www.usatoday.com/story/money/cars/2017/07/03/june-2017-auto-sales/447511001/

      https://www.usatoday.com/story/money/cars/2017/08/01/july-us-auto-sales/528244001/

      https://www.theguardian.com/business/nils-pratley-on-finance/2017/oct/05/stalling-car-sales-should-put-the-brakes-on-banks-november-rate-rise-plan

      Le «plan» républicain, ce n’est que la dernière occasion qu’auront les riches d’empocher sur notre dos, avant que tout ce château de cartes ne s’effondre.

      Après moi, le déluge !

    • J’ai tellement hâte de lire ce que les trolls trumpeux de ce blogue vont répondre à ça.

    • On voit la différence entre les hommes d’affaire qui ont créé une entreprise et ceux qui ont souvent hérité de leurs parents et qui sont des boursicoteurs.

    • Ca va ruisseler vers le haut

    • Ce n’est pas une réforme fiscale, mais bien un cadeau aux donateurs du Parti Républicain et aux entreprises. Tout ça sur le dos de la classe moyenne et des plus pauvres.

      Irresponsable, honteux, crapuleux. Ça ressemble de plus en plus à l’héritage de Trump comme président.

    • @ jaylowblow

      - «J’ai tellement hâte de lire ce que les trolls trumpeux de ce blogue vont répondre à ça.»

      Vont attendre le prochain billet de M. Hétu…

    • Bof, Bloomberg n’a pas été particulièrement présent pour dénoncer ce projet AVANT….. ça lui fait une belle image, mais bon… on n’a pas réellement senti cette résistance de la part des grandes entreprises et autres grandes fortunes….

      Dommage que la tiédeur se pointe à minuit moins cinq…..

      Les USA se dirigent où exactement avec toutes ses tentatives insensées de “libéraliser” l’économie… Un marché de dupes qui démontre avec éclat le résultat de la piètre qualité de l’éducation chez l’Oncle Sam…..

      cette décadence se limitera-t-elle aux USA ou entrainera-t-elle des “satellites” dans sa chute…
      Les canadiens-anglais sont des adeptes du mimétisme quand il s’agit des USA…. soyons vigilants….

    • Juste pour vous montrer à quel point la «pauvre» business est à plaindre…

      En Angleterre, on s’est intéressé à savoir DE COMBIEN bénéficie la «business», en subventions, abattements fiscaux, congés de taxes, incitatifs et petits cadeaux divers…

      Voici le résultat de cette enquête:

      http://phys.org/news/2015-07-reveals-scope-british-corporate-welfare.html

      On y apprend que la «business» empoche jusqu’à 180 milliards de livres par année en «bien-être social» corporatif de toute sorte, gracieuseté des impôts payés par les citoyens.

      On y apprend aussi que les corporations ne contribuent par contre qu’environs 100 milliards de livres par an à l’État, sans tenir compte de l’évasion fiscale «légale» qui coûte 12 milliards de livres par an.

      Pendant que les chialeux licheux d’cash et leurs suppôts braillent sur l’argent versé aux artistes et à la culture, le TOTAL des sommes allouées à la culture en Grande-Bretagne est de 8 milliards de livres…

      Vous me direz que ça, c’est en Angleterre, mais sincèrement, vous croyez que c’est différent au Canada et aux USA..?

      Devinez pourquoi, ici et aux USA, on n’a pas d’études comparables ?

      Juste comme exemple:

      https://arstechnica.com/tech-policy/2017/08/wisconsin-lawmakers-vote-to-pay-foxconn-3-billion-to-get-new-factory/

      Le Wisconsin vient d’approuver de donner à Foxconn, une compagnie Taïwanaise, la somme de 3 milliards $ en «incitatifs», pour la construction d’une usine sur son territoire.

      ET ILS N’EN AURONT JAMAIS ASSEZ !

    • Mais… mais… mais alors “guardian”, aceman and Hrubesch ont tort sous toute la ligne?

      Les bras m’en tombent… Et moi qui croyait qu’il y avait “d’excellentes raisons pour avoir voté pour trump”? Serait-ce qu’à part la haine pour la décence, l’intelligence et l’éducation il n’y a rien d’autre? Ah oui, tout détruire ce qu’Obama a essayé de faire…

    • Le mépris n’a qu’un temps.
      Les USA veulent couper l’immigration, retourner chez eux plusieurs millions de travailleurs sans statuts légaux et se défaire des 600000 dreamers (que je voudrais bien voir venir au Canada).
      Ils ont maintenant un taux de chômage qui frise le plein emploi.
      Inévitablement, cela va créer une augmentation modeste des salaires, ce qui va obligatoirement augmenter l’inflation.
      Comme la dette américaine augmente de plus en plus, le service de la dette va aussi augmenter.
      Comme le principal détenteur des titres de dettes est la Chine, les USA se placent tout doucement dans une situation où le résultat de la négociation avec la Chine sera de plus en plus souvent favorable à la Chine.
      http://www.rfi.fr/economie/20170816-chine-premier-detenteur-dette-americaine
      Espérons que l’atterrissage se fasse en douceur, car si les USA sont dans le trouble, cela rejaillit inévitablement sur nous.

    • Une autre citation tirée de l’oped de M. Blomberg

      “To be clear: I’m in favor of reducing the 35 percent corporate tax rate as part of a revenue-neutral tax reform effort. Right now, the corporate code is so convoluted, and rates so high relative to other nations (thereby creating an incentive to keep profits offshore), that the real rates companies pay can be wildly divergent. This is neither fair nor efficient. Eliminating loopholes and reining in the offshoring of profits can and should be done in a revenue-neutral overhaul of the tax code.”

      Aussi lien pour le commentaire complet de Blomberg

      https://www.bloomberg.com/view/articles/2017-12-15/this-tax-bill-is-a-trillion-dollar-blunder

      la baisse d’impôt pour les hauts revenus est indéfendable. Cependant pour les entreprises il ya un ménage à faire pour faire en sorte que les entreprises américaines soient sur un pied d’égalité avec celles opérant dans les autres pays industrialisés. Présentement les multionales dans le secteur des services et de la technoligie comme Apple et Google paient presque pas d’impôt pendant qu’une entreprise de fabrication localisée aux USA se voit taxée entre 35% et 40% compartivement à des taux des 26% et 22% au Canada et en Angleterre.

    • Aucun rapport, et pour détendre l’atmosphère, cette nouvelle qui vient de tomber sur cyberpresse:

      «Le Vatican met en garde contre la vente de reliques de saints»

      http://www.lapresse.ca/international/europe/201712/16/01-5147384-le-vatican-met-en-garde-contre-la-vente-de-reliques-de-saints.php

      La lecture de cette nouvelle m’a inspiré cette pensée:

      «Au Vatican, les chirurgiens ecclésiastiques s’occupent maintenant des faux Saints…»

    • Mabuse 16 décembre 2017 10h16

      Ce sont les germes d’un régime autoritaire, voir fasciste… Misère, il est où le fond du baril?

    • Pendant que tout le monde se concentre sur les tweets délirants de l’Orange-outang, le vieux singe réalise en catimini sa principale promesse : se débarrasser de l’establishment.

      Sauf que, pour lui, l’«establishment», ce sont les gens qui, à Washington, agissent en bons citoyens en refrénant l’effarante cupidité de la minorité de sal*pards qui s’engraisse au détriment de l’ensemble de la population.

      Car, en « tassant » cet « establishment », l’Orange-outang veut ramener les États-Unis cinquante ans en arrière en déréglementant à tout va de manière à ce que sa clique de richards puisse retrouver le « bon vieux temps » :

      - recommencer à rejeter sans frein la pollution industrielle dans les cours d’eau;

      - extraire, sans souci de l’environnement et des générations futures, toutes les énergies sales (pétrole, gaz de schiste, charbon), même dans les parcs nationaux et les réserves de la biosphère;

      - créer un Internet à deux vitesses qui permettra aux plus gros joueurs d’éliminer la concurrence en imposant, pour accéder à la haute vitesse, des frais que les petites start-ups ne pourront payer;

      - scléroser pendant au moins 40 ans le système judiciaire en nommant à vie des incompétents qui ont pour seul mérite d’être ultraconservateurs, blancs et de sexe masculin.

      - supprimer les avancées en matière de santé si bien que seuls les plus riches pourront dorénavant se faire soigner;

      - supprimer les protections pour les travailleurs de façon à ce que les patrons retrouvent les beaux jours où ils pouvaient impunément congédier des employés, imposer des salaires de misère et se foutre complètement des normes de sécurité.

      Quand les Répugnants en seront à empêcher les minorités et les femmes de voter, nous nous rapprocherons dangereusement de la folie décrite dans le roman «La Servante écarlate» de Margaret Atwood.

      Bienvenue en enfer pour tous ceux qui n’auront pas des millions à la banque.

      Quand je pense qu’il y a encore des crétins directement concernés par ce retour en arrière qui continuent, yeux hagards et bave leur coulant sur le menton, à défendre bec et ongles ces politiques visant expressément à détruire les acquis âprement obtenus au siècle dernier, je ne peux que constater que la folie a gagné le monde.

      À lire : https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/dec/15/trump-changing-america-president-tweets-russia

    • Diminuer la fiscalité des grandes entreprises en croyant que celles-ci vont mieux payer leurs employés et leur offrir de meilleurs conditions de travail est aussi naïf que d’augmenter le montât du chèque de BS tout en disant que ce ne sera pas récupéré par Loto-Québec.

    • XL’opinion de Janet Yellen sur la dette publique :
      « Dette publique multipliée par trois en dix ans
      Pourtant, Janet Yellen s’est montrée, lors de son intervention d’hier, très prudente quant à ses effets sur la croissance : « Même si les modifications apportées à la fiscalité sont vraisemblablement de nature à donner un coup de pouce à l’activité économique dans les années à venir, l’ampleur et le calendrier des effets macro-économiques de n’importe quelle réforme fiscale restent incertains ». Alors que la dette publique américaine a été multipliée par trois dans les dix dernières années pour atteindre les 15000 milliards de dollars, la présidente de la FED n’a pas loupé l’occasion de s’alarmer une nouvelle fois des conséquences budgétaires néfastes du programme de réduction d’impôt à 1400 milliards de dollars sur dix ans en passe d’être adopté par Congrès des Etats-Unis. « Je l’ai dit depuis longtemps, je suis personnellement très inquiète du niveau de la dette américaine. Empirer une situation déjà problématique est une source de préoccupation pour moi ».  Une commission parlementaire indépendante a estimé qu’elle creuserait le déficit de 1000 milliards de dollars sur la prochaine décennie.
      Enfin, à défaut de pouvoir s’exprimer sur le niveau du dollar- son mandat le lui interdit- Janet Yellen a terminé son intervention par une petite saillie sur le Bitcoin. Selon elle, cette monnaie virtuelle ne représente pas, dans l’immédiat, une menace majeure pour le marché. “Je voudrais simplement dire que le bitcoin joue pour le moment un rôle mineur dans le système de paiement. Ce n’est pas une source de valeur refuge stable et il ne constitue pas une devise officielle”, a t-elle déclaré mercredi lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion du Comité monétaire (FOMC). Mais la présidente a aussi mis en garde contre l’aspect hautement spéculatif du Bitcoin et souligné que l’une des missions de la Fed était de s’assurer que les banques sous sa supervision “surveillent de manière appropriée” les éventuelles opérations de blanchiment d’argent dont elles sont responsables. ».

      Bien sur aucun lien avec son renouvellement !
       

    • Il y a des milliardaires intelligents et un milliardaire qui ne l’est pas.

      Ce qui m’inquiète, c’est à qui va servir ce “best ever economical reform”? Creuser le fossé socio-économique? Faire disparaître la classe moyenne? Blinder Trump contre toute faillite éventuelle ?

    • Oups….
      Non renouvellement

    • Michael Bloomberg, malgré son immense fortune, plus de US$40 milliards, est considéré par la droite américaine comme un “libéral”. Il est l’ennemi des “gun nuts” et de la NRA par ses activités de promotion du contrôles des armes. Son nom n’est pas encore associé à des théories de complot comme Soros, un autre ennemi de la droite extrême et peu éduquée (également d’une certaine gauche).

      Espérons que les prochains budgets (avec une possible majorité des démocrates) corrigent cette mauvaise réforme fiscale.

    • Il est prouvé que les baisses d’impôts accordées aux entreprises ne les poussent pas à investir dans l’économie. Même Harper notre ancien premier ministre s’en désolait suite à une autre baisse d’impôts qu’il leur avait consenti.
      Pourquoi investir dans l’économie quand tu peux si facilement capitaliser ces profits au soleil des paradis fiscaux pour ensuite prêter aux gouvernements avec intérêt l’argent qui aurait normalement du leur revenir?

    • C’est scatologique, quelque peu, mais il y avait un comique à la tivi, un nommé Blake, l’autre jour, qui parlait du ruissellement et comme métaphore, il proposait de pisser dans ses culottes et de mettre un verre en bas du pantalon. Ça ruisselle pas fort dans le verre !

    • @horsjeu, 16 décembre 2017, 11h55

      “Bloomberg n’a pas été particulièrement présent pour dénoncer ce projet AVANT….. “

      De toute évidence vous n’êtes pas un lecteur du site WEB, Bloomberg.com.

      Le projet de réforme fiscale a été critiqué à plusieurs reprises sur le site de même ue l’ensemble des politiques de Trump.

    • À lire…

      Why the Trump Era Won’t Pass Without Serious Damage to America

      Conservatism has turned itself into a civic religion and columnist Neal Gabler
      fears the damages wrought in the Trump era will be permanent and lasting.

      http://billmoyers.com/story/what-happened-america/

    • @ Novembre53

      …Le mépris n’a qu’un temps… Oui mais maudit que ça parait long pour ceux qui subissent ce mépris.

      @ Boisfranc

      Les mots clés dans la citation de Blommberg : … as part of a revenue-neutral tax reform effort…. Pour une réduction d’impôt des société faisant parti d’une réforme de l’impôt à coup neutre pour ces sociétés. Donc, sans baisse ou augmentation d’impôts.

      Bloomberg est consistant dans ses dires et ne contredit pas.

    • apocalypse

      16 décembre 2017
      09h39

      Merci Michael Bloomberg! Ca fait du bien d’entendre quelqu’un, de temps en temps, qui fait du sens, c’est bon pour garder notre esprit (minimalement) … sain.

      + + +

      Oui ! Oui ! C’est un excellent conseil. Vous devriez tous l’écouter en ”LOOP” pendant une vingtaine de minutes avant de vous coucher. Votre sommeil sera plus profond et plus réparateur, en plus de renforcer positivement vos propres convictions actuelles.

    • toile296789 16 décembre 2017 12h53

      Article complet La dette américaine inquiète Janet Yellen la Présidente de la FED

    • “De toute évidence vous n’êtes pas un lecteur du site WEB, Bloomberg.com.”

      Non! C’est plutôt un adepte des idées préconçues et des grossières généralisations!

    • Il y a des milliardaires intelligents et un milliardaire qui ne l’est pas. – stemplar – 16 décembre 2017 – 12h53

      Ils sont tous intelligents ! La question est de savoir s’ils sont assez intellients pour que la prospérité profite à tous les citoyens et pas seulement à eux.

      Trump fait profiter sa famille et les autres puissants donnateurs. Ils sont aussi intelligents pour faire gagner toujours plus de fric, peu importe la manière. Le peuple hérite les dettes.

      Les riches sont toujours plus mobiles que ceux qui sont en bas de l’échelle. Magouiller c’est déjà un ART.

    • @Novembre53

      “Comme le principal détenteur des titres de dettes est la Chine”

      C’est faux.

      Comme l’indique l’article que vous mis en lien “La Chine détient un peu plus de 1 146 milliards de dollars de bons du Trésor américain”. La dette américaine et d’environ $20,000 milliards. Les Chinois n’en possèdent que 5%. Le principal détenteur de dette américaine est la FED suivi par les entreprises et particuliers américains.

    • « ….Dire que le projet de loi fiscal va mener à des hausses de salaire et à une plus grande croissance, comme les républicains l’ont promis, relève de la pure fantaisie…. »

      ————————————————————————————————————-

      Avec la baisse d’impôts, les entreprises peuvent décider de poser un (ou plusieurs) des gestes suivants :

      1- Augmenter les salaires des employés ;
      2- Investir dans l’entreprise ;
      3- Procéder au rachat des actions et distribuer des dividendes (augmenter le rendement aux actionnaires)

      Les salaires ont stagné depuis 2 décennies. Est-ce que les entreprises ont promis de relever le salaire ? Ils n’ont jamais rien promis. Et dire qu’ils n’ont même pas abordé le sujet du relèvement du salaire minimum.

      Investir (rénover la machinerie, agrandir l’usine) ? Réponse tirée du billet « nous n’avons pas besoin de cet argent »

      Les chefs d’entreprise ont besoin de grouiller et ce, très VITE (avant novembre 2018)… Le taux de satisfaction des Américains en baisse constante :

      http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201712/16/01-5147378-moins-du-quart-des-americains-sont-satisfaits-de-donald-trump.php

      In 2004, companies were allowed to bring their profits back home at a tax rate of 5.25 percent. But rather than pump that money into the economy, most of it went to shareholders.

      Traduction libre: en 2004, les entreprises avaient l’autorisation de rapatrier les profits au taux d’impôt de 5.25%. Au lieu de réinvestir dans l’économie, la majorité de l’$ est allée dans les poches des actionnaires.

      https://www.cnbc.com/2017/12/07/worst-fears-of-corporate-tax-cut-opponents-showing-signs-of-coming-true.html

    • Perfecto votre lien.
      Merci car le copier/coller des liens ne fait manifestement partie de mes forces !

    • L’élite du monde des affaires américain (investisseurs et chefs d’entreprise brillant par leur compétence et leur clairvoyance) n’est pas la seule à être profondément insatisfaite de l’Andouille-en-Chef. Le malaise semble en fait se généraliser au sein de la population, selon le plus récent sondage de l’Associated Press.

      «Moins du quart des Américains sont satisfaits de Donald Trump»
      http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201712/16/01-5147378-moins-du-quart-des-americains-sont-satisfaits-de-donald-trump.php

    • Bloomberg, l’un des hommes les plus riches de la planète (fortune évaluée à plus de US$40 milliards), n’est pas particulièrement apprécié de la droite américaine (Tea Party) qui le considère comme un “libéral”. Sa prise de position pour le contrôle des armes (il y a mis des millions) en a fait un ennemi de la NRA et de ses supporteurs.

      Il n’est pas encore cité par les amateurs des grands complots (à droite comme à gauche) comme faisant partie d’un méchant gouvernement parallèle. Cela ne saurait durer.

    • “Moins du quart des états-désuniens trouvent, en fin 2017, que POTUS 45 fait du bon travail depuis son élection (Associated Press et NORC)!”

      Même une majorité des partisans GOP font le même constat évident!?!

      Mais les élus de ce même GOP vont entériner la scandaleuse “réforme budgétaire” visant à enrichir encore plus les plus riches… Cherchez l’erreur??

      Où est passé le babyboomer de Rigaud qui se dit guardian et vigilant pour défendre l’indéfendable? Et l’ombre infrarouge du nounourse ou du coin-coin75 d’un Frank Miron adonis?? C’est le temps de pondre un hymne à la gloire du narcissique vantard et incompétent menteur!

    • Un autre triste exemple de la façon dont les Trumpies et le parti républicain vivent dans une «réalité alternative». Que Dieu aide les États-Unis et le reste du monde!

    • @j.c.virgil. 16 décembre 2017. 13h02
      Vous m’enlevez les “maux” de la bouche ! Il est amplement prouvé que ce que les spécialistes appellent “l’effet de percolation” ne fonctionne pas. Seuls les imbéciles, ou mieux, les poli-ti-chiens véreux persistent à appliquer cette formule en tentant de faire croire à leurs électeurs ignares que cette approche est pour leur “bien” (dans tous les sens du terme). On appelle ça se faire entuber d’aplomb !

    • mecasiatique

      - «Il y a des milliardaires intelligents et un milliardaire qui ne l’est pas. – stemplar – 16 décembre 2017 – 12h53

      Ils sont tous intelligents !»

      Wooouuuaaaahhhh !!!

      Mais oui, mais oui.

      Le cerveau bien lavé par des années de Dallas et Dynasty ?

      C’est sûr, TOUS les milliardaires sont intelligents !

      On n’a qu’à prendre le Dohnald, tous ses investissements foireux, ses steaks, sa vodka, sa compagnie d’aviation, sa compagnie de prêts hypothécaires, son magazine, ses casinos, etc.etc.etc…

      ..les seules fois où ce type a fait de l’argent, c’est quand il a hérité de papa, monnayé le nom de papa, et a par chance réussi à empocher quelques piasses en présentant des femmes légèrement vêtues dans des concours de Miss et une émission de téléréalité débile.

      Et des comme lui, ayant hérité de la fortune de papa où ayant été très chanceux, y’en a plein.

      Si par un heureux coup de chance, la maman de Bill Gates n’avait pas connu un haut placé chez IBM et que Bill n’avait pas pu acheter QDOS et très légèrement le modifier pour le vendre à IBM comme système d’exploitation, il ne serait pas un des hommes les plus riches du monde.

      Comme partout et dans tout, y’a une minorité de milliardaires qui sont intelligents, et la majorité qui ont été TRÈS chanceux.

      Vous nous servez encore cette image waltdisneyenne, cartoonesque, du milliardaire s’étant construit lui-même à la sueur de son front en travaillant d’arrache-pied 27 heures par jour pour arriver où il en est.

      Ça, c’est de la propagande et du lavage de cerveau pour faire avaler aux gogos l’indécence de posséder 80 milliards de dollars… plus que le budget du Québec.

    • @ boisfranc

      - «Le principal détenteur de dette américaine est la FED suivi par les entreprises et particuliers américains.»

      Donc, la Banque ne détient qu’une minorité de la dette de la maison…

      …c’est le «propriétaire» qui en détient la majorité… de la dette…

      La maison est donc ENTIÈREMENT maintenue par des dettes ?

      Quel système merveilleux !

    • @boisfranc à 12h22

      Bonne intervention.

      «Cependant pour les entreprises il ya un ménage à faire pour faire en sorte que les entreprises américaines soient sur un pied d’égalité avec celles opérant dans les autres pays industrialisés.»

      Il y a réforme et réforme. Il faut budgéter en fonction de ses revenus. Or, le démentiel budget de la défense américain, s’il crée de l’emploi, n’en grève pas moins le budget total.

      Le dément qui est à la tête des États-Unis tient à se priver de revenus et en plus veut augmenter le budget de la défense. Il peut bien avoir fait faillite à moult reprises!

      D’autre part, ça fait au moins dix ans que Léo-Paul Lauzon dit que le Canada est un paradis fiscal. Au moins les provinces encaissent la plupart du temps des redevances “suffisantes” – sauf au Québec – sur les ressources naturelles (pétrole, gaz, charbon, bois, métaux, etc), et le budget de la défense reste réaliste.

      P.S. Le taux de 35 % est loin de s’appliquer à toutes les entreprises américaines. Incidemment, toutes peuvent déduire de leurs revenus les coûts des assurances santé dont bénéficient leurs employés.

    • «Au Vatican, les chirurgiens ecclésiastiques
      s’occupent maintenant des faux Saints…»

      “Saint : pécheur mort, revu et corrigé.”
      (Ambrose Gwinett Bierce / Le Dictionnaire du Diable)

      “Pour la prière aux saints du paradis, j’ai un tuyau ! Le meilleur créneau, c’est les auréolés modestes, les petits, les sans-grade. Pas les stressés, les surmenés, les Matthieu, Marc, Pierre, Marie, Thérèse… Non, eux qui se les roulent là-haut ; les Godefroy, Magne, Nazaire, Quentin, Evariste, Anselme, Fridolin : moins ils sont connus, plus ils te concèdent ! Saint-Pierre, on fait la queue devant son auréole. Il ne sait plus où donner de la barbe. Tandis que les obscurs, eux, ne demandent qu’à se remuer !”
      (Frédéric Dard / Les pensées de San-Antonio)

      “Les fanatiques sur la terre sont trop souvent des saints au ciel.”
      (Elisabeth Barrett Browing / Aurora Leigh)

      “Une barrique de vin peut réaliser plus de miracles qu’une église pleine de saints.”
      (Proverbe italien)

    • Tiens, aucun commentaire de la part de notre trio McCroquettes trumpiste: Hrubesch, guardian, Tremblay_C. Les arguments valables doivent leur manquer ainsi qu’à leurs coreligionnaires.

    • @ Yack – 16 décembre 2017 – 13h11

      Merci d’avoir partagé avec nous cet excellent article, qui explique bien des choses (inquiétantes).

      Je bis : http://billmoyers.com/story/what-happened-america/

    • tomdeboston
      Content de vous lire à nouveau… Il me semble qu’il y a un bon moment qu’on ne vous a pas vu.

      Bien d’accord avec votre commentaire… L’administration Trump est à foutre le bordel partout comme on l’a vu au MOyen-Orient récemment. Pour ce qui est de la politique intérieure je suis héberlué de voir que les chantres de la dette (le GOP) soient silencieux. Ça augure mal et déjà on voit poindre des risques énormes d’un krash boursier. Tout ce qui repose sur des promesses finira toujours par exploser et la politique économique en est une énorme actuellement. Je ne sais trop comment vous vivez ça chez vous et ce qu’en disent vos proches voisins et amis, au-delà de leurs affinités politiques.

    • Ces baisses d’impôt, on pourrait appeler ça rendement sur capital investi. Juste à compiler les grands donateurs du parti républicain et les profits qu’ils retirent systématiquement des mesures trumpistes et tout s’explique. Les frères Koch, la famille Trump elle-même et un grand nombre de super riches passeront à la caisse après avoir payé d’immenses contributions politiques aux républicains.

      Ces gens se fichent éperdument de leur pays, tout ce qui les intéresse, c’est leur poche.

      Dire qu’au Québec, on fait tout un plat pour des sociétés d’ingénieurs qui ont versé des contributions indirectes à des partis politiques. Aux EU, on achète des élections comme un bien de consommation. Méchante différence de mentalité.

      M. Bloomberg n’a pas besoin de cet argent et n’est probablement pas un grand contributeur du parti républicain. Maintenant, je ne sais pas si les contributeurs démocrates exigent autant de retour sur capital. Faudrait enquêter.

    • @alexandre:
      il y a une fausse conception qui circule dans cette conversation depuis ce matin. Bloomberg a été républicain la majorité de sa vie et a contribué beaucoup au parti. il s’est inscrit comme indépendant très tard dans sa carrière.Tout son travail comme maire de New York était teinté de “conservatisme fiscal”.

    • @yack 16 décembre 2017…13:11

      merci pour le lien, je l’ai aussi mis dans mes favoris, mais…et oui il y a un mais…
      C’est vraiment pas jojo à lire, difficile d’être optimiste. Sad to say, comme il dit.

    • @mecasiatique – 16 décembre 2017 – 13h40
      … Ils sont tous intelligents ! …

      LOL … Il faudrait s’entendre sur une définition de l’intelligence, ce qui risque de prendre un certain temps :-). Je pense que la plupart sont d’une intelligence de ce qu’on retrouve généralement dans la population et qu’ils ont simplement eu la chance d’être au bon endroit au bon moment.

      On s’entend que Bill Gates est intelligent et même, très, mais très, très rare sont ceux dans la même ligue.

      Lorsque ta seule préoccupation dans la vie est d’être toujours plus riche, disons je suis certain que ce sont pas eu qui vont nous expliquer la relativité ou la mécanique quantique.

    • apocalypse – 16 décembre 2017 – 18h48

      apocalypse

      Déninition de Larousse: Aptitude d’un être humain à s’adapter à une situation, à choisir des moyens d’action en fonction des circonstances

      Affirmer que quelqu’un capable de magouiller pour tirer le maximum de profit pour soi n’est pas intelligent serait d’affirmer que soi-même est idiot.

      Mais il y a des circonstances où on ne l’est pantoute ! À force de rire de TRUMP et sa clique, il en a profité du mode électoral pour saisir le pouvoir et narguer les supposés intelligents” à sa guise ! OUCH, ça saigne !

    • @guybibo

      Je suis plus sûr d’une révolte majeure des électeurs lors des élections de mi-mandat l’année prochaine. Je l’ai déjà vu avec des élections récentes à travers les États-Unis. Et les sondages indiquent certainement un mécontentement considérable envers le président et les Guardians of Privilege (GOP). Peut-être que la présidence Trump est nécessaire pour réveiller la majorité des Américains à la réalité de notre système politique brisé.

      Ici au Massachusetts (le seul État qui ressemble probablement le plus au Québec politiquement), l’ambiance est comme si nous étions gouvernés par des fous. Comme beaucoup (et j’espère la plupart) les Américains, nous sommes en colère, embarrassés et dégoûtés par le comportement de notre gouvernement, en particulier le président. Nous craignons non seulement pour notre avenir, mais aussi pour le monde. Avoir un président égomaniaque et narcissique qui agit sur l’impulsion est un danger pour tous! Le nombre d’Américains, en particulier dans le sud du pays, qui vivent véritablement ce que l’on peut le mieux qualifier de «réalité alternative» est également troublant.

      Les élections de mi-mandat de 2018 détermineront, à mon avis, si les États-Unis se dirigent vers la poubelle des pays voyous ou choisissent de redevenir sains d’esprit!

    • @ Alexander ” Bloomberg n’est probablement pas un contributeur au parti républicain”

      La vie est pleine de surprises Alexander: en 2004 Bloomberg, Bill Gates, Michael Dell étaient des grands contributeurs à la campagne de Georges W Bush.

      Bloomberg est un conservateur fiscal bien que libéral sur les questions sociales.

      Il a géré la ville de New York en tant que maire comme un conservateur fiscal: ne pas dépenser plus qu’on gagné.
      C’est ce dont il parle dans son article.

      Les gens d’affaires sont toujours proches des républicains, parti toujours favorables aux gens d’affaires.

    • Les milliardaires ne sont pas nécessairement intelligents,
      mais ils sont nécessairement abuseurs.

      Z’ont tous profité d’une position de pouvoir pour en abuser!

      Sinon, ils seraient millionnaires et non milliardaires!

    • @alexander : post-scriptum : il n’a sûrement pas contribué à la campagne des Trump par contre. Il l’a qualifié de “con manque” pendant la campagne en fait. Pas un fan apparemment.

    • 21:07 correction : con man
      Damned google

    • @ Yolande.C

      - «…est aussi naïf que d’augmenter le montât du chèque de BS tout en disant que ce ne sera pas récupéré par Loto-Québec.»

      Encore un cliché débile provenant d’une personne idoine n’ayant absolument AUCUNE connaissance de la société et de ses plus démunis.

      De plus, si c’était vrai, le gouvernement s’empresserait d’augmenter ledit chèque de BS, ça paraîtrait bien et il récupérerait les sommes par le biais de Loto-Québec.

      Pauv’ cloche.

    • @ daniellevallee
      En fait rien n’est jamais blanc ni noir. Un homme d’affaires demeure un homme d’affaires qui fait des gestes en fonction de ses affaires.

      On a souvent vu des contributeurs verser aux deux grands partis, ne serait-ce que pour protéger ses arrières. Et les gens d’affaires prônent l’efficacité et sont rarement pour une augmentation du rôle de l’état. La social-démocratie et l’état providence, très peu pour eux.

      Ceci étant dit, ils ont le droit de croire davantage à certaines valeurs comme citoyens. Surtout dans un pays coupé au couteau comme les EU.

      Bloomberg reste un milliardaire, donc il sait faire des affaires à un très haut niveau. Comme Trump, les Koch, Gates, Zuckenberg et les autres. Des économies d’impôt, ça veut dire plus d’argent dans leurs poches et personne ne sera contre cela. Sauf si ça se finance sur le dos des démunis et de protection environnementale qui met en péril l’équilibre social.

      Le déséquilibre social et l’instabilité, c’est pas bon pour les affaires.

    • HS … Une nouvelle qui ne va pas améliorer l’humeur de Donald Trump:

      Mueller aurait eu accès à des courriels de l’équipe de transition de Trump

      Ca cri déjà du côté des avocats du président … à suivre …

      De plus, j’écoutais Anderson Cooper hier qui analysait la possibilité que Donald Trump pardonne M. Flynn est ce n’est pas impossible du tout.

      Cette enquête continue donc de s’approcher du président :-)

    • Alexander 7h19

      Issu de parents de la classe moyenne, grandi dans cette classe. J’ai aujourd’hui les moyens d’avoir du pain quotidien et d’y mettre du beurre sans trop me soucier du coût du beurre. Et oh, suprême cadeau de mes efforts, les moyens de m’égarer dans des contrées lointaines.

      Je suis incapable de réfléchir en mode millionnaire ou milliardaire encore moins les moyens d’action.

      Par contre, je sais lire et analyser alors ainsi c’est pas bon pour les affaires le désordre social et l’instabilité?
      Ah !….et de quels types d’affaires on parle pcq plus le filet des mesures sociales s’effritent, plus les 1% se vautrent dans le profit. Me semble que les conclusions des analystes sont assez claires sur la chose à savoir que les écarts se creusent de plus en plus entre les riches et les pauvres et qu’à ce jeu, la classe moyenne est celle qui perd le plus. Je peux me « trumper » cependant.

    • @tombdeboston 20h41

      Vu de l’extérieur, quand on regarde le système électoral américain où les élections sont à vendre aux plus offrants et où un bipartisme verrouillé empêche toute alternative véritable pour contrecarrer le poids des grands lobbys, on se demande comment les Américains pourront s’en sortir.

      Y a t-il des mouvements sociaux qui pourraient entraîner une révolte comme celle du mouvement des années 70 contre la guerre du Vietnam qui a fait vaciller le pouvoir sur son socle ou les Américains sont-ils condamnés à vivre seulement de faux changements à la Trump , pendant que les oligarques continuent à régner sans partage et les inégalités à croitre ?

    • @ Yolande C. (16 décembre 12h47) Votre mépris pour ceux qui ont le malheur de n’avoir que ce que la sécurité du revenu leur donne me consterne. J’aimerais que tout le monde puisse bien connaître ceux que vous affublez de BS et constater, comme moi, qui ils sont vraiment. Ils sont plus dignes que vous, c’est certain, et ont plus d’empathie, de compassion et de compréhension que vous et tous ceux qui les méprisent. Comme le mentionne souvent Ralbol, les grosses compagnies, et les gros riches qui en profitent, reçoivent des milliards et des milliards en aide-sociale de la part des pauvres et de la classe moyenne. Shame on you Yolande, Shame!

    • A mes yeux, cette réforme fiscale s’inscrit dans une logique de maintenir des sièges sociaux aux USA, et ainsi d’éviter la délocalisation des profits. Cette réforme est une conséquence de la concurrence fiscale internationale. Dans les pays, incluant le Canada, où on a baissé les impôts des entreprise, il s’en est suivi par une hausse des liquidités à court terme et des placements générant des revenus de biens. Il en est ainsi parce que à court terme, les entreprises n’ont pas de projet d’investissements générateur d’emploi. Les impacts d’une telle réforme doivent être évalué à moyen, voir long terme. Bien que je ne sois Trumpiste, je ne vois pas dans cette réforme une tentative d’enrichir les déjà très riche, mais bien un geste désespéré par un gouvernement qui voit des milliards de dollar lui filer entre les doigts en raison de la mobilité des capitaux et des paradis fiscaux.

    • @tomdeboston. 16 décembre 2017. 20h41
      Voua avez parfaitement raison. Il faut parfois un gros vilain bouton qui suinte pour découvrir un cancer. Le système politique de la société états-unienne (et pas seulement elle mais comme elle est avant-gardiste!?) est profondément malade et le bouffon que cette société a placé aux commandes met en évidence (comme un mélanome au milieu du visage) toutes les tares qui, si elles ne sont pas corrigées, mèneront tout droit à l’effondrement de la plus grande nation du monde.

    • @ apocalypse Si ces courirels ont ete obtenu sans consentement, Trump
      en sera des plus ravis et Mueller sera fait a l’os.

    • @toile296789
      8h22
      Effectivement, on assiste à un effritement de la classe moyenne et un clivage entre riches et pauvres. On s’éloigne, surtout aux EU, du concept de redistribution de la richesse. Mais cette pauvreté accrue augmente la violence. La solution trumpiste est de répondre par la force.

      Au Canada, on accepte davantage de redistribuer la richesse et de créer des programmes sociaux plus généreux et accessibles. Pas parfait, certes, mais on ne sent pas le besoin d’avoir des armes et des gardiens de sécurité partout, et on peut marcher dans les rues dans une quiétude relative.

      Deux philosophies divergentes pour les deux voisins. Personnellement, je préfère le pacifisme canadien et québécois au côté belliqueux des américains.

      La violence attise la violence.

      La paix attire la paix.

      Deux choix.

    • @Interventionniste
      Recalibrage des taux d’imposition, peut-être. Mais que feront ces grandes entreprises avec plus de profits après impôts? Les réinvestir dans leur économie ou les sortir du pays à la première occasion?

    • “…Si ces courirels ont ete obtenu sans consentement,…” (09h28)

      Vous ne pensez tout de même pas que Mueller est stupide à ce point-là??

      Republicans accused of concocting email scandal against Robert Mueller

      Claim that investigators wrongfully obtained emails of president’s transition team
      are dismissed as ‘baloney’ and a ploy to discredit Trump-Russia inquiry:

      https://www.theguardian.com/us-news/2017/dec/17/republicans-accused-of-concocting-email-scandal-against-robert-mueller

    • @tomdeboston

      J’apprécie votre point de vue d’insider parce que vu de loin, je ne partage pas le même enthousiasme ni la même nécessaire patience envers le processus électoral pour voir une lumière au bout du tunnel.

      Il me semble que d’ici le rendez-vous de 2018 les dommages se font a un rythme plus rapide que ce que vos compatriotes pourront réparer le temps venu. Pour être bien honnête mon scénario a moi se situe plus au niveau Orwellien ou au mieux du genre Mad max…
      Si un soulèvement ne s’ est pas fait depuis un an , je m’expliquerais mal comment et quand il pourrait survenir pour limiter les dégâts.

      Quand un gouvernement favorise les mieux nantis et qu’il interdit l’ usage de certains mots ,il y a de quoi être inquiet. Bien sur qu’ il y a toujours le pacifique scénario du crash boursier qui pourrait rétablir l’ équilibre (!!!) mais j’ ai bien peur qu’ il en faudra plus que ca pour faire reculer la machine T.Rump/Bannon/Pence et leurs idéologies intégriste.

    • @jutamat – 17 décembre 2017 – 09h28
      Si M. Mueller a mis la main sur les courriels, on peut parier que c’était tout à fait légal.

      Que Donald Trump se mettre à crier à l’injustice, so what’s new?

    • @ -alexandre- (16 décembre 10h43) Bravo pour cette analyse intéressante et édifiante. Comme vous je crois que l’argent peut rendre mou et donner l’illusion à ceux qui en ont beaucoup qu’ils ne sont plus vulnérables. Malheureusement, sans un minimum de sentiment de vulnérabilité il est impossible de se sentir vivant, et donc heureux et joyeux. Combien de personnes d’affaires ont tout risqué pour justement se sentir en vie! Vouloir à tout prix accumuler le maximum d’argent tient de la folie, et en passant une étude intéressante s’est déroulée aux États-Vomis: Après $85 000/année il n’y a plus d’augmentation de qualité de vie. Après combien cette qualité de vie diminue?

    • Interventioniste 9h19

      Bien oui….que de basses préoccupations dans la plage horaire du président: entre 4 à 8 h de petite tivi,de tweets et de partie de golf.

    • Trump démontre ici la grandeur de son intelligence ici

      javascript:toggleImage(’http://images.lpcdn.ca/924×615/201712/17/1498131-mots-diversite-foetus-transgenre-auraient.jpg’,'L\’administration%20Trump%20interdit%20les%20mots%20«foetus»%20et%20«transgenre»%20dans%20des%20documents’,%200,%20924);

    • @ Yolande.C

      - «…est aussi naïf que d’augmenter le montât du chèque de BS tout en disant que ce ne sera pas récupéré par Loto-Québec.»

      Encore un cliché débile provenant d’une personne idoine n’ayant absolument AUCUNE connaissance de la société et de ses plus démunis.

      De plus, si c’était vrai, le gouvernement s’empresserait d’augmenter ledit chèque de BS, ça paraîtrait bien et il récupérerait les sommes par le biais de Loto-Québec.

    • @jutamat Mueller aurait des courriels. Il est plus intelligent que Doh Jr. S’il en a, il les a obtenu de façon légale. Relisez le mandat de Mueller disponible sur le web. M. Mueller a le pouvoir d’émettre des subpoenas. Et s’il a besoin d’un mandat, et bien il n’a qu’à demander au AG de New York qui collabore avec Mueller. Meilleur chance la prochaine fois.

    • @interventionniste Pour quelqu’un qui se dit ne pas être un pro-trump, vous écrivez comme une telle personne. La baisse des impôts corporatifs n’a jamais empêché le off-shoring de profit. Parce que même si on baisse à 21%, c’est encore plus payant de les laisser dans des endroits comme l’Irlande ou autres où les taux sont de 10% ou moins. C’est un cadeau pour ses tinamis riches y compris la citrouille.

      La seule solution, imposer les profits réalisés par les filiales étrangères. Plusieurs pays le font.

    • @Interventioniste (9h19)

      Pour que cela est un effet, il faudrait que le taux d’imposition des entreprises soit moins de 2% et que pour l’impôt particulier des riches, mettre fin a tous les échappatoires fiscaux…

      Que cela va faire à moyen et long terme, c’est un rachat des compétiteurs et une rationalisation des effectifs…. donc coupure dans l’emploi!

    • j.c.virgil
      17 décembre 2017
      08h33 – @tombdeboston 20h41 -

      “Vu de l’extérieur, quand on regarde le système électoral américain où les élections sont à vendre aux plus offrants et où un bipartisme verrouillé empêche toute alternative véritable pour contrecarrer le poids des grands lobbys, on se demande comment les Américains pourront s’en sortir.”

      La base conservatrice traditionnelle du GOP est peut-être en voie de disparition mais le parti est maintenant bien sous le contrôle effectif des frères Koch et autres riches donateurs, de Trump, Bannon, les thépartistes, la droite religieuse profonde et les suprémacistes blancs.

      Aussi improbable que soit cette alliance des damnés, elle est bien réelle et travaille efficacement à saper l’administration de l’état et à défaire tous les progrès sociaux réalisés depuis la Grande Dépression. Ce GOP contrôle la majorité des états, la MB et le Congrès. Il travaille activement à instaurer un pouvoir judiciaire de la même eau. Au pays de la liberté, il n’y aura bientôt plus de liberté que pour les riches. (Internet politisé à 2 vitesses – mots et expressions prohibés ?)

      Devant ce blitz, ce n’est pas le temps de pleurer le système bipartite, ni pour les démocrates de s’écarteler dans des programmes tentant de concilier le socialisme à la Sanders et le conservatisme des républicains modérés.

      Le GOP néo-con est devenu l’ennemi à abattre et tous ses adversaires doivent taire leurs divergences et faire front commun.

      Le parti démocrate a besoin d’un général, MAINTENANT, pour rassembler et organiser la résistance. 2018, c’est demain.

    • Interventionniste

      17 décembre 2017
      09h19

      je ne vois pas dans cette réforme une tentative d’enrichir les déjà très riche, mais bien un geste désespéré par un gouvernement qui voit des milliards de dollar lui filer entre les doigts en raison de la mobilité des capitaux et des paradis fiscaux.

      =========================================

      Les entreprises ne payayent pas 35% avec toutes les échappatoires fiscales, déductions et autres bébelles.

      ◘ As a group, the 258 corporations paid an effective federal income tax rate of 21.2 percent over the eight-year period, slightly over half the statutory 35 percent tax rate.

      ◘ Eighteen of the corporations, including General Electric, International Paper, Priceline.com and PG&E, paid no federal income tax at all over the eight-year period. A fifth of the corporations (48) paid an effective tax rate of less than 10 percent over that period.

      ◘ Of those corporations in our sample with significant offshore profits, more than half paid higher corporate tax rates to foreign governments where they operate than they paid in the United States on their U.S. profits.

      The 35 Percent Corporate Tax Myth

      Un autre lien démonstratif de cette fausse illusion du 35% !

      Fact Sheet: Corporate Tax Rates

    • @mabuse 16 décembre 2016 10:16

      Vous écrivez “Trump: Bloomberg a peut-être pas besoin de baisses d’impôts, mais il pourrait au moins penser un peu aux milliardaires plus pauvres que lui!”

      Please dites moi que DT n’a pas dit ça que c’était de l’ironie…mais franchement il est capable de dire des choses pareilles, il n’a pas la capacité de mesurer ce qu’il dit…penser aux milliardaires plus pauvres que lui, comme dirait ma chum “de toute beauté”

    • @Mabuse 11h49

      On peut acheter ou non votre portrait de la situation , mais pour contrer le mouvement le parti démocrate doit lui-même se débarrasser de ses propres néo-cons qui ont noyauté son administration sous Obama et se défaire de l’image élitiste en revenant à sa base et aux choix de ses délégués et non aux magouilles du DNC qui a choisi Hillary Clinton comme représentante du parti à la dernière élection présidentielle balayant de la main Bernie Sanders et les propositions de changements qui venaient de sa base justement.

      S’ils ne proposent rien d’autre que des choix cosmétiques pour contrer la droite épaisse et son cortège d’inégalités pour qu’elle raison faudrait-il que la population américaine leur fasse confiance ? Parce qu’ils sont moins pires que leurs adversaires , pas très stimulant vous ne trouvez pas ?

    • @j.c.virgil, @noirod, @Mabuse et @tous

      Les victoires électorales de la part des démocrates lors des élections de mi-mandat de 2018 ne seraient qu’un début. Dans l’immédiat, ce serait une répudiation de Trump et de ses politiques. En ce qui concerne la question plus large du degré extrême de contrôle sur notre gouvernement par les frères Koch et leurs cohortes, s’attaquer à ce problème prendra beaucoup plus de temps en l’absence d’une catastrophe économique. Si une telle calamité avait lieu et qu’il était évident que la cause était le «gaming» des marchés financiers permis par les récents changements dans la loi, j’ose dire que des troubles civils massifs se produiraient aux États-Unis. Cela entraînerait des changements plus rapidement.

      Plus probablement, cependant, je considère le scénario d’aujourd’hui comme similaire au mouvement progressiste qui a eu lieu à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle. Cela a duré de nombreuses années avant qu’un véritable changement ne soit réalisé. Peut-être que les médias modernes aideront à accélérer les changements dans l’environnement actuel? Qu’il suffise de dire, la réalisation et le mécontentement de notre système politique oligarchique grandit. La prise de conscience d’un problème est toujours une première étape nécessaire pour résoudre un problème.

      Pendant ce temps, l’extrémisme de Trump et le reste du GOP éveille encore davantage l’électorat américain aux réalités de notre système politique brisé. La plupart des Américains réalisent plus intensément que nous devons être plus actifs politiquement pour affecter le changement. Une grande partie de la résistance a lieu au niveau de l’État, car beaucoup adoptent des politiques pour contrer ceux du gouvernement fédéral. Quoi qu’il en soit, restez à l’écoute, la politique américaine sera très intéressante pour les années à venir!

    • Layla3553 – 17 décembre 2017 – 13h13

      “Please dites moi que DT n’a pas dit ça que c’était de l’ironie…”

      En effet, je lisais dans ses pensées! …

    • @Richard Hétu

      Fake News ? :)

      http://www.lapresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/201712/17/01-5147449-le-pentagone-reconnait-etudier-les-ovnis.php

    • j.c.virgil – 17 décembre 2017 – 13h35 – “… mais pour contrer le mouvement le parti démocrate doit lui-même se débarrasser de ses propres néo-cons qui ont noyauté son administration sous Obama “…

      Les néo-cons démocrates le sont peut-être par rapport à Sanders, et ils sont peut-être sclérosés dans leurs idées, mais Obama ne démantelait pas l’état, il me semble. Vous ne battrez pas le GOP, Trump et ses cohortes avec des prières ! Pour être clair, vous aurez besoin de vos néo-cons démocrates pour les battre! Vous devez penser comme Churchill:

      “Je formerais une alliance avec le diable lui-même si je l’aidais à vaincre Hitler.” (Churchill)

    • tomdeboston – 17 décembre 2017 – 13h43 – “Les victoires électorales de la part des démocrates lors des élections de mi-mandat de 2018 ne seraient qu’un début… En ce qui concerne (le) degré extrême de contrôle sur notre gouvernement par les frères Koch et leurs cohortes, s’attaquer à ce problème prendra beaucoup plus de temps … ”

      Je suis d’accord avec votre lecture. Les Koch et autres ourdissent leur plan depuis au moins 10 ans!

      Je ne suis pas américain et n’ai qu’une vue très générale et incomplète de ce qui se passe. Il me semble, cependant, que tous ceux qui s’opposent aux politiques de Trump doivent d’abord reprendre le contrôle du Congrès, si possible dès 2018, avant de reprendre la MB en 2020. Avant de “re-bleuir” la SCOTUS et les cours fédérales, ça prendra effectivement beaucoup de temps.

      Au niveau des états, ils doivent mieux protéger leurs acquis (”blue wall”) et travailler à faire virer au “bleu” les états “rouges” les moins conservateurs jusqu’à obtenir une solide majorité d’états.

      Si Trump et ses politiques pouvaient permettre aux démocrates d’enfiler au moins 4 mandats consécutifs à la MB avec des majorités au Congrès, la réparation des dégâts du GOP pourrait peut-être se faire.

    • L’approche économique des républicains est pourrie: Au lieu de graisser la patte des riches et des entreprises au détriment de la classe moyenne et des pauvres, pour quoi ne pas faire l’inverse : augmenter leur pouvoir d’achat va avoir un effet immédiat et durable sur la consommation, donc sur l’économie. Engraisser les paradis fiscaux et les actionnaires a l’effet inverse.

      Mais comme l’objectif du parti républicain est avant tout de récompenser leurs riches donateurs afin d’engranger un maximum de donations pour la prochaine élection, ils gouvernent à très court terme, en espérant que leurs électeurs ne s’en rendront pas compte et goberont leur propagande. J’espère qu’ils prendront leur plus grande claque à vie en 2018 et 2020 pour avoir trumper les américains. La désastreuse décision de “Citizens United” doit être renversée au plus vite, sinon l’argent va définitivement corrompre tout l’appareil politique.

    • De qui est cette citation , Fidel Castro ?

      Derrière le gouvernement visible siège un gouvernement invisible qui ne doit pas fidélité au peuple et ne reconnaît aucune responsabilité.
      Anéantir ce gouvernement invisible , détruire le lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique, elle-même corrompue est le devoir de l’homme d’état.

      Non , –Théodore Roosevelt 1906 !

    • Ressuscitation d’un commentaire disparu dans les limbes des pixels…
      ================

      Interventionniste

      17 décembre 2017
      09h19

      je ne vois pas dans cette réforme une tentative d’enrichir les déjà très riche, mais bien un geste désespéré par un gouvernement qui voit des milliards de dollar lui filer entre les doigts en raison de la mobilité des capitaux et des paradis fiscaux.

      =========================================

      Les entreprises ne payayent pas 35% avec toutes les échappatoires fiscales, déductions et autres bébelles.

      ◘ As a group, the 258 corporations paid an effective federal income tax rate of 21.2 percent over the eight-year period, slightly over half the statutory 35 percent tax rate.

      ◘ Eighteen of the corporations, including General Electric, International Paper, Priceline.com and PG&E, paid no federal income tax at all over the eight-year period. A fifth of the corporations (48) paid an effective tax rate of less than 10 percent over that period.

      ◘ Of those corporations in our sample with significant offshore profits, more than half paid higher corporate tax rates to foreign governments where they operate than they paid in the United States on their U.S. profits.

      The 35 Percent Corporate Tax Myth

      Un autre lien démonstratif de cette fausse illusion du 35% !

      Fact Sheet: Corporate Tax Rates

    • @tomdeboston. @mabuse

      Les frères Koch sont âgés respectivement de 77 ans et 82 ans. Leur influence sur la politique américaine devrait diminuer à mesure qu’ils se seront rattrapés par la déchéance (les maladies ou la mort) qu’entraîne le vieillissement.

    • À peine HS.

      Messieudames, voici les frères Koch :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Activit%C3%A9s_politiques_des_fr%C3%A8res_Koch

      Extrait :

      « Jusque 2010, ils ont également donné environ 100 millions de dollars à des dizaines d’organisations promouvant le libéralisme économique et la dérégulation des marchés6.

      Les frères Koch sont également omniprésents directement dans la politique américaine. Ainsi en 2013, plus de la moitié du Sénat et de la chambre des représentants ont reçu de l’argent de la part d’un ou des deux frères. Cette contribution massive dans la politique change radicalement depuis le début des années 1990 les mesures prises, presque toujours servant les intérêts de la famille Koch. »

    • @ jean_saisrien

      - «Fake News ? :)
      http://www.lapresse.ca/sciences/astronomie-et-espace/201712/17/01-5147449-le-pentagone-reconnait-etudier-les-ovnis.php»

      Si on réfléchit bien, il existe une très bonne raison pour que l’armée étudie ces rapports d’OVNIs..:

      1 – ça permet de savoir si leurs avions et autres bidules volants expérimentaux ont été vus par la population;

      2 – ça permet d’obtenir de la population des rapports visuels, sur d’éventuels appareils illégaux, des passeurs de drogues par exemple, qui auraient survolé le territoire américain sans être détectés par les moyens conventionnels;

      3 – ça permet d’obtenir de la population des rapports visuels, sur d’éventuels appareils «ennemis», expérimentaux ou pas, qui se seraient aventurés au dessus du territoire américain sans être détectés par les moyens conventionnels;

      4 – et pour terminer, ça pourrait peut-être, des fois que, on sait jamais, permettre de confirmer la visite d’extraterrestres…
      Quand on a conscience des distances astronomiques, des limites de la vitesse de la lumière, et du farfelu scientifique du passage au travers de “wormholes” et autres “warp drives” imaginaires, je retiens pas mon souffle…

      Donc, je crois que l’armée n’était à l’écoute du phénomène OVNI que pour pouvoir identifier les tentatives de survol du territoire américain par les Russes utilisant des appareils secrets, localiser les importateurs de drogues ou autres marchandises illégales, identifier les américains qui se patentaient des bidules volants illégaux, et que les extraterrestres, ça devait être la «première priorité» de la soldatesque.

    • Oups !

      «…ça devait PAS être la «première priorité» de la soldatesque.»

    • @ralbol – 17 décembre 2017 – 17h03
      … je retiens pas mon souffle…

      LOL … Et vous avez bien raison! Les problèmes techniques pour se déplacer dans l’espace et atteindre une autre civilisation sont bien, bien, bien au-delà de l’intelligence humaine. Si notre civilisation survie, nous aurons besoin de centaines d’années pour les résoudre.

      Imaginer, quand bien même nous aurions le moyen de nous déplacer à la vitesse de la lumière, ce qui est tout un problème … LOL, nous aurions à ‘dealer’ avec la relativité du temps.

      De plus, si une civilisation a atteint un niveau de compétences techniques pour nous détecter et pouvoir nous rejoindre, elle ne fera pas. Pourquoi? Tout simplement que ne serons intéressant pour eux, car ils seront beaucoup plus intelligents que nous le sommes.

    • @samati 16h05
      
Les frères Koch sont âgés respectivement de 77 ans et 82 ans. Leur influence sur la politique américaine devrait diminuer à mesure qu’ils se seront rattrapés par la déchéance (les maladies ou la mort) qu’entraîne le vieillissement.

      ==========
      Sauf que le Sénat américain est aussi peuplé de 8 octogénaires comme le sénateur Orrin G. Hatch, qui préside le Comité des finances 83 ; Cochran, 80 ; McCain, 81 et de pas mal de septuagénaires .

      How the oldest Senate ever is taking a toll on the business of Washington
      https://www.washingtonpost.com/powerpost/how-the-oldest-senate-ever-is-taking-a-toll-on-the-operations-of-washington/2017/12/16/349f27b8-e1b3-11e7-89e8-edec16379010_story.html

    • j.c.virgil – 17 décembre 2017 – 15h34 – “Anéantir ce gouvernement invisible , détruire le lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique, elle-même corrompue est le devoir de l’homme d’état.”

      Que dirait Teddy Roosevelt dans le cas contraire? Il ne parlait sûrement pas de Trump, mais bien d’un homme d’état! Trump est plutôt le gouvernement corrompu trop visible , qui construit un lien impie qui relie les affaires corrompues avec la politique.

    • @ samati (16h05) Je le dit depuis des lustres (ayant moi-même passé le demi-siècle): La mort c’est génial car elle nous débarrasse des vilains de ce monde. Moi mourir je m’en tape car j’ai déjà vécue une vie merveilleuse; depuis peu tout ce que je vis c’est comme une partie gratuite quand ta session de machine à boules est finie: Du bonbon, que du bonbon et du bonheur pur et limpide!

    • @Lehuy 17h50
      Une gérontocratie qui s’explique mal. Où sont les boomers?

    • Tiens…

      «Trump assure ne pas vouloir la tête du procureur spécial Mueller»

      Un autre exemple de ce que le Dohnald fait de mieux…

      …MENTIR !

    • Tomdeboston 13h43

      Super billet. Vous lire est un delice.
      Et du coup, vlan dans les dents à tout cet argumentaire sans queue ni tête…

    • J.c. virgil 15h34

      Théodore Roosevelt faisait surement référence à un homme d’etat…digne de ce nom, pas un homme des tas !
      Subtilité incassessible pour certains….

    • @ apocalypse

      - «Les problèmes techniques pour se déplacer dans l’espace et atteindre une autre civilisation sont bien, bien, bien au-delà de l’intelligence humaine.»

      Au-delà de l’intelligence, je sais pas… avec beaucoup de temps devant nous… y’aurait peut-être, sait-on jamais, une infime chance de possibilité ?

      On peut imaginer et rêver.

      Mais du temps devant nous, il n’y en a plus.

      Si on se rends à la fin du siècle, ce sera de peine et de misère sur une planète devenue en grande partie inhabitable à l’humain, les ressources épuisées, la faune et la flore dévastée, la terre l’air et l’eau contaminés…

      Youppi !

      Ce que l’armée devrait étudier, c’est plutôt l’arrivée d’infraterrestres à la Maison-Blanche.

      Ce serait beaucoup plus utile !

    • @apocalypse. 17 décembre 2017. 17h31
      Dans son roman K-Pax : l’homme qui venait de loin, Gene Brewer révèle ce qui sera le moyen de transport le plus rapide : voyager sur un rayon de lumière ! Approche KISS (Keep It Simple Stupid) !!!

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories



  • publicité





  • Calendrier

    décembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « nov   jan »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Archives