Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 12 septembre 2017 | Mise en ligne à 8h58 | Commenter Commentaires (111)

    What Happened : accueil partagé pour le livre de Clinton

    Hillary Clinton en avril 2016 : ses mémoires de campagne sortent aujourd'hui. (Photo Getty)

    Hillary Clinton en avril 2016 : ses mémoires de campagne sortent aujourd'hui. (Photo Getty)

    On a souvent reproché à Hillary Clinton son manque de sincérité et de spontanéité. À en juger par la plupart des critiques de son livre sur la campagne présidentielle de 2016, What Happened, qui sort aujourd’hui, cette critique ne s’applique pas à ses mémoires de candidate, pour le meilleur et pour le pire. L’ancienne secrétaire d’État y dévoile une profonde déception teintée de colère, d’amertume et d’incompréhension, le tout mâtiné d’humour noir.

    what-happened-9781501175565_lgAu cours des dernières semaines, certains critiques ou partisans de Clinton ont déploré qu’elle ne se fasse pas oublier plutôt que de raviver les plaies démocrates avec un livre et une tournée de promotion qui ramèneront à l’avant-scène la candidate qui a réussi l’exploit de perdre contre Donald Trump. Mais la première femme investie par le Parti démocrate pour la présidence, qui a remporté de surcroît le vote populaire par près de trois millions de voix, a sans doute le droit de présenter son point de vue sur cette campagne hors norme.

    A-t-elle pondu un bon livre? Les critiques sont partagés sur ce sujet. Je vous présente donc quelques extraits de recensions parues aujourd’hui dans les quotidiens américains, en commençant par le New York Times :

    «What Happened n’est pas un mais plusieurs livres. C’est un compte-rendu marqué au coin de la candeur et de l’humour noir de son humeur dans les moments qui ont suivi sa défaite contre Donald J. Trump. C’est une autopsie, dans laquelle elle est à la fois le cadavre et le médecin légiste. C’est un manifeste féministe. C’est un règlement de compte tous azimuts. C’est une diatribe contre James B. Comey, Bernie Sanders, les médias, James B. Comey, Vladimir Poutine et James B. Comey. C’est une introduction à l’espionnage russe. C’est une bastonnade contre Donald Trump. (”Je me demande parfois: si vous ajoutez le temps qu’il passe à jouer au golf, à regarder les nouvelles câblées et à twitter, que reste-t-il?”)»

    Un extrait de la critique du Washington Post :

    «C’est un mot parfait: «poignardée». L’Hillary Clinton de ces mémoires amères ressemble au Richard Nixon battu et racorni qui disait à David Frost qu’il avait donné à ses ennemis une épée et ”ils l’ont utilisée avec délice”. À maintes reprises, elle s’attribue le blâme de la défaite, s’excuse pour sa gestion ‘’stupide” de ses courriels, pour avoir donné des conférences rémunérées à des banques, pour avoir dit qu’elle «mettrait fin aux activités» des mineurs de charbon. Elle passe du regret à l’indignation vertueuse, souvent dans le même paragraphe.

    «Je regrette d’avoir donné à Trump un cadeau politique avec ma déclaration sur les ”déplorables”, écrit-elle. Puis elle dévoile les résultats d’études sur les préjugés des électeurs [...]. Après avoir fait état de ces données, Clinton ajoute: ”Beaucoup trop de partisans de Trump entretiennent des opinions que je trouve – il n’y a pas d’autres mots pour ça – déplorables.»

    Un extrait de la critique du Boston Globe :

    «Si vous recherchez potins croustillants d’initiés et un compte-rendu cinglant d’erreurs, ce n’est pas votre livre. Si vous recherchez un manifeste lucide et frais sur les manquements du Parti démocrate, ce n’est également pas votre livre. Ces livres ont été écrits par d’autres, et d’autres suivront.

    «Ce livre offre quelque chose d’autre. Après l’élection, vous avez peut-être été retenu par un parent, un étranger ou un ami, et forcé à écouter un manifeste politique détaillé, une diatribe contre l’univers [...]. What Happened est cette expérience.»

    Et un extrait de la critique du Los Angeles Times, pour la route :

    «Ce serait une chose si le livre de Clinton offrait de nouvelles perspectives sur ce qui a mal fonctionné. Mais ce n’est pas le cas. Chacune de ses explications a déjà discutée.»


    • On aurait pu intituler ça «vivre dans le passé» « ou «Je pleure sur mon pauvre sort»quel geste inutile ! Le passé est un sceau de cendre on ne peut le revivre ni le changer …

      C’est probablement la dernière chose dont l’Amérique effondrée a besoin pour respirer a nouveau ..Vivement autre chose….

    • Tant mieux si ça lui a fait du bien d’écrire ce livre. Mais tout a été dit et écrit par tant d’autres sur ce qu’elle a bien ou mal fait dans cette campagne.

      On ne peut rester toutefois indifférent au fait qu’environ trois millions d’Américains DE PLUS l’auraient préféré à DJT et il faut admettre que ce dernier ne gouverne rien, ne sait où amener les Américains et n’a fait que diviser le pays. Il s’attaque maintenant à diviser le Congrès avec l’aide extérieure de son ami Bannon.

    • OUPS «l’auraient préférée»

    • Il manque le point d’interrogation à la suite du “What Happened”…

      Clinton a tout à fait le droit d’épiloguer pendant des dizaines de pages pour tenter de trouver et d’expliquer des raisons de sa défaite, mais au final, ça s’explique en moins de cinq lignes:

      Des millions d’américains dégoûtés de se faire escroquer par le pouvoir corporatif et financier, brainwashés de Fox News et de fausses informations diffusées sur les réseaux sociaux, ont voté pour un expert en bullshit qui leur a promis ce qu’ils voulaient entendre.

      Voilà ce qui “Happened”.

    • @mononke

      Quel geste inutile? Honnêtement moi je pense qu’elle va faire pas mal avec un livre comme ça… Elle s’est défoulé d’une façon qui allait lui rapporter gros, ça semble pas mal être ça.

    • Aussi narcissique que Trump! Elle ne peut “croire” en sa défaite. Ben nous autres ytout!

    • Elle ne devrait pas faire la promotion de son livre personnellement pour la même raison qu’elle a perdu, elle n’est pas charismatique. Lorsque quelqu’un est hargneux, il est rarement charismatique. Elle risque beaucoup plus de faire des faux pas et perdre la face que le contraire.

      D’un autre coté, elle sait surement que sa carrière politique n’est pas forte et tente le tout pour le tout. Ça fait presque un an, il en reste encore un autre avant l’élection de 2018, il faudrait plutôt se concentrer la-dessus.

    • J’ai souvent défendu Madame Clinton par le passé, mais dans le cas de ce bouquin, c’est: Two Thumbs Down! Je suis très déçu. A la limite, elle aurait dû attendre quelques années. Ca lui aurait donné plus de recul pour parler de ce qui s’est passé. Malheureusement, elle fait mauvaise perdante. Elle s’est effectivement fait volé cette élection, mais qu’elle laisse les autres le dire, pas qu’elle trouve toutes sortes d’excuses et de justifications. Elle aurait dû facilement gagner cette élection et au final, elle a perdue, il faut toujours bien qu’elle ait fait des erreurs.

      Une sortie publique pour dénoncer les excès de M. Trump comme l’a fait M. Obama, pas de problème, mais un bouquin pour pleurnicher sur son sort, c’était de trop. Vous avez eu votre chance et l’avez manqué, il est donc temps de sortir de la place publique et de laisser la place aux autres.

    • Et accessoirement…

      …au fond, en bout de ligne, toutes ces explications, raisons, excuses, mea culpas, accusations, comme celles de l’ingérence Russe et Comey, même si elles sont vraies, ce ne serait pas réellement pour éviter de dire clairement à la face du monde ce qu’on ne saurait accepter..: soit qu’une forte proportion d’américains sont maintenant, faute d’une éducation de qualité, incapables de correctement juger les informations qu’ils absorbent et d’en tirer des conclusions sensées ?

      On met la faute sur tout pour éviter de dire clairement qu’un propotrion assez grande de la population est maintenant suffisamment sous-éduquée pour être capable de porter un escroc incompétent à la tête du pays.

      C’est ÇA la raison de la défaite de Clinton.

      Le reste, c’est du blabla pour rester dans le déni.

    • Pauvre Hillary! Elle me fait penser à Romney qui passe sa vie à perdre.

    • Tout à fait d’accord avec Pelojean Difficile d’oublier les 3 millions de voix de plus que Trump! Et lle rôle qu’a joué Comey a vraiment fait la différence… Et maintenant, la question: qui, chez les Démocrates? QUI?

    • Déplorable ….

    • Humm….

      On va bien retrouver les commentaires des gens qui souffrent du Clinton syndrome…. Et sans avoir lu, le bouquin!!!!! Ca va etre rigolo de le lire…. parler sans connaissance de cause!!! Lolllll

    • L’histoire se chargera de faire l’autopsie de cette rocambolesque et funeste (Oups..je prends partie) période américaine.

      Catte dame peut et doit y apporter sa contribution. Cela ne fera qu’apporter un autre éclairage, fictif ou réel. Plus on a de versions, meilleures sont potentiellement les lectures.

      Les Clilton ont eu leur part de “Gate”, rien de nouveau sous le soleil du côté “sale “de la politique. On peut en rajouter, les examples ne manquent pas.

      Une chose certaine pour moi, elle était mue par une ambition nettement plus affamée que son mari, pour l’avoir excusé à outrance ses écarts extra conjugaux.

      Elle a été d’une loyauté sans faille envers Obama et a rempli avec brio sa fonction de secretaire d’état, une fonction que conard orangé n’aurait pas certes foutu de comprendre, encore moins d’exercer.

      Certes, assurement plus compétente à la fonction de la présidence que l’élu mais un noir puis une femme, c’est trop demandé coup sur coup pour la moyenne des ours américains qui ne l’oublions pas une une culture qui s’arrête à la limite de leur lopin de terre ou de la distance de leurs armes.

    • Oups… a une culture

    • @ apocalypse 09h39 Elle aurait dû attendre selon vous… Respectueusement je suis en désaccord. J’aurais personnellement laissé retomber la poussière un peu plus mais son choix se défend. Elle nous offrent son point de vue à chaud en quelque sorte et peut être que dans quelques années elle aura une perspective différente.

      En passant, Bernie Sanders a publié Our Revolution à la fin de novembre 2016 sans que l’on voit une volée de critiques pour la même raison ou pour son manque d’autocritique. Vous me direz que ce livre était plus un manifeste politique mais une bonne partie portait sur sa campagne durant les primaires.

      On notera par ailleurs que sur ce que Mme Clinton écrit sur la campagne et les élections, Fivethirtyeight estime que son analyse est quand même assez juste:

      https://fivethirtyeight.com/features/politics-podcast-how-does-clintons-assessment-of-2016-compare-with-the-evidence/

    • De @SarahLerner: “can we talk about how there’s been a more forceful effort to push hillary clinton away from public life than steve bannon”

      À lire aussi:
      https://www.vogue.com/article/hillary-clinton-what-happened-doesnt-have-to-shut-up/amp

    • Sur que son livre est SA version et SA lecture des événements…
      Sur que si Bernie n’avait pas existé, elle l’aurait eu plus facile…
      Sur que si Obama n’avait pas “volé” l’investiture pour les élections de 2008 elle l’aurait eu plus facile jadis…

      Mais… elle devra admettre qu’elle était une candidate déjà brûlée et que les dems avançaient avec elle vers la m..rde.

      Sexisme? Oui peut-être, dans une certaine mesure.
      Incompétence et insouciance de sa part? You goddam right!

    • D’une certaine manière, l’élection passée c’était la brute ignoble et ignare contre les idées dépourvues de vulgarisation saine et propres à toucher les citoyens. Peut-être que tous ces pseudo-scientifiques que Mario Beauregard (”Brain wars”) qualifie de scientifiques matérialistes, et tous les autres penseurs de cet acabit, ont été rejetés par les citoyens, avec raison. Mais aucune troisième voie, animée certes par l’intelligence cognitive, mais aussi, c’est le plus important ici, par l’intelligence émotionnelle, n’a été proposée. On revient donc au passé, celui de la brutalité versus le snobisme intellectuel dépourvu d’intelligence émotionnelle. Cette dichotomie absurde, obscène et parfaitement dépassée doit laisser sa place à une vision globale qui touche tout le monde car reflétant avec justesse les besoins et aspirations de tous. Il n’y a aucun avenir dans l’émotion pure pas plus que dans la cognition (intelligence conventionnelle (matérialiste)) pure, seule l’amalgame des deux nous permettra de passer à plus humain, plus près des vrais besoins de tous.

    • j’aime bien Mme Clinton mais dans la défaite électorale il y a quand même
      une part de tout ca qui lui appartient. Et je ne comprend pas l’empressement
      qu’elle a de ventiler ca en public de cette manière.

      Présentement ce qui importe c’est le travail que fait Robert Mueller.

      Comme ont dit les USA vivent leur moment Trump. Quand ce sera fini il
      sera pertinent de faire le bilan et l’analyse de ce cafouillis. Mais pas
      maintenant.

    • Beaucoup semblent partisans de cacher les erreurs. Ne pas en parler. Tenir ça mort …
      Ben non. Au contraire. Il faut les étaler le plus possible sur la place publique pour qu’on ne les refasse pas. Apprendre du passé … c’est comme ça qu’on progresse.

    • @Ralbol

      Oui et Non. Foxnews n’a pas créer Donald Trump. Foxnews était anti-trump jusqu’a la derniere seconde. Il n’ont que changer de bord lorsqu’il a gagné l’investiture. C’était peut-etre même un attrait de DT pour les électeur indépendant a l’époque.

      Mis à part la frange Alt-right, la base de l’électorat républicain n’est pas particulièrement versé réseau sociaux.

    • Je me demande….

      What happen … with my post?????

    • Deux élections volées pour les démocrates. Il faut le dire. Et ce qui compte c’est que deux Républicains (Arnold et le gouverneur de l’Ohio maintenant) ont décidé de créer un mouvement pour corriger l’abus de la détermination des districts par les Républicains , et la Cour Suprême va se pencher sur le problème aussi.
      Alors un mal pour un bien.
      Pour Hillary elle a eu plus de courage que 16 gros bras républicains qui ont décidé de ne pas se laisser insulter par le malotru et de se retirer.
      Elle s’est tenu debout pendant deux ans , à se faire accuser faussement de tous les vices. Il faut admirer son courage et sa ténacité. C’est ça d’ailleurs qui a sauvé sa famille.

    • jean_saisrien 11h26

      Est-ce que vous l’avez déjà lu?

    • pierre.s. 11h39

      D’apres un article de Politico de Jonathan Allen, elle le reconnait….

    • Ses trois décennies de carrière auront laissé des traces et des squelettes au sens propre et au sens figuré…
      N’importe qui qui a une si longue carrière se retrouve avec des égratignures et en politique c’ est bien connu que tous les moyens sont bons pour rester sur le podium mais aussi pour t’ empêcher d’ y accéder. On resort des vieilles histoires et on les actualise…

      Je vous éviterai d’ ailleurs le travail de recherche dans les archives et avouerai avoir dit a quelques reprises au sujet de son élection probable que ca me semblait comme un couteau chaud dans du beurre mou fa que….Clairement mon regard et ma compétence en la matière du mon point de vue québécois n’ avaient rien a voir avec la vision des électeurs américains.

      Mais une machine médiatique bien huilés lui a barrée la route de façon systématique et incontournable. Tout était pensé, pesé et contrôlé.

      Mais de la a perdre contre le zouf ! Il y a une marge ! La dessus les amaricains ont eu le dernier mot…mais pas the last laugh…

    • lejeune14 09h58

      A différence des républicains, les démocrates ont l’embarras du choix…. Mais certes, les vrais démocrates…. et il y en a pas mal…. Les républicains eux ils perdent les modérés, même Corker (qui n’est pas certes un modéré mais qui à côté du reste, … ), Charlie Dent, Collins, Ileana Ros-Lehtinen, Dave Trott, Reichert, Reynolds…

    • Elle, (de même que la direction du parti démocrate) auraient pu éviter ce psychodrame s’ils avaient compris avant que les Clinton avaient fait leur temps et que contrairement à ce qu’Obama a livré de son slogan *change we can believe in * , le parti étaient du pour de vrais changements cette fois ci .

      Bref des mesures comme le virage santé qu’ils proposent maintenant avec de nouvelles figures aurait du être fait avant l’élection. Je demeure convaincu que s’ils n’avaient pas torpillés eux-mêmes la candidature de Bernie Sanders le pays ne serait pas pris avec Trump comme président.

    • @prettybrowneyes 12h31

      Non… et si mon commentaire le laisse croire : c’est bien malgré moi.
      Je ne le lirai pas non-plus…

      Je ne faisais que spéculer..
      Par contre, je me demande à quel point elle parle des magouilles du DNC pour la faire gagner et des beaux emails de Podesta…
      Je me demande aussi si elle parle de Seth Rich et de son assassinat pour le moins… curieux.
      M’enfin… les chances que je lise ce livre sont aussi bonnes que celles où je cours le prochain marathon de Montréal! :)

      Mais je reste convaincu qu’elle était une mauvaise candidate et elle a fait un piètre travail qui a laissé gagner Trump et la mise en place des créationnistes un peu partout à Washington.

      It’s 3 am… and it’s Trump who’s answering the goddam phone!!!

    • Tiens le gars vigilant de Rigaud qui nous a dit: soyons attentif, je quitte ce blogue full fru, n’a pas pu résister à sa marotte de blaster Mme. Clinton à 10h08…
      Déplorable, indeed!!

      Maintenant, en ce qui concerne le livre d’Hillary, je résume ma pensée:
      -Trop tôt et encore trop chaud.
      -Laisse d’autres détailler, peut-être plus habilement que toi, les raisons de ta défaite.
      -Quelques tweets assassins plutôt que la brique à digérer! Ça fonctionne bien avec la population intoxiquée par les médias sociaux…la désinformation foxienne…

      Parles-en au sociopathe narcissique magouilleur et financier véreux!!!

    • j.c.virgil 12h58

      Nous, les démocrates, ne voulions pas de Bernie sanders… Il a perdu par 4 millions de votes parce qu’il n’est pas un démocrate, ni democrate socialiste, ni un socialiste! Tout simplement, il n’aurait pas pu gagner la nomination.

      Et il me semble que vous avez manqué les dernières mises-a-jour…. Hillary n’a pas perdu les elections….

    • jean_saisrien 12h58

      Il est surprenant que vous parliez de magouilles… tout sans faire allusion a trump! Il n’a pas seulement utilisé les piètres stratégies pour gagner la nomination républicaine, il a fait collusion (treason) avec les russes pour être désigné… Et vous vous attardez sur Clinton…

      Il me semble entendre Michael Moore quand il posait la question, que les anti-Clinton ne pouvaient pas répondre… Pourquoi ils ne l’aimaient pas… Est-ce qu’elle avait promis de nourrir le chat, arroser les plantes, garder votre enfant et elle ne l’a pas fait?

      Encore pas de reponse, meme si le choix etait evident…. Dans votre cas, je ne crois pas que vous soyez fanatique de Sputnik, RT, Facebook pour y prendre vos nouvelles…. Mais bon c’est bien votre prérogative….

    • prettybrowneyes 13h21
      >>Hillary n’a pas perdu les elections….

      Whaaaaaaat????

      Come on!!!
      Elle a perdu les élections MÊME si elle a gagné le vote populaire…
      Pour vous en convaincre: regardez qui est assis dans le bureau oval…

    • @prettybrowneyes 13h34

      Ce billet porte sur Clinton et son livre…
      …lisez les autres billets pour voir ce que je dis de Trump.

      Aussi croche que Trump peut être, ça ne fait pas de Clinton une bonne candidate…
      ..en fait, Trump étant SI mauvais, ça ne fait que mettre encore plus en lumière comment le choix de Clinton était mauvais…

      Aussi, ne vous trompez pas: si j’avais eu le droit de vote j’aurais voté Clinton… en me bouchant un peu le nez mais quand même.

    • jean_saisrien 13h38

      Non! Elle a gagné le vote populaire et l’enquête de Mueller aura la tâche d’identifier ou l’impact du Kremlin a eu lieu…. On ne parle pas seulement de propagande…. Mais aussi de machines dans certains états correspondant au College Electoral….

      Pas pour rien que le politicien russe a crié a la télé russe qu’ils ont intervenu et que donald tout dernièrement (vendredi dernier) se cache pour recevoir le successeur de Sergey Ivanovich Kislyak , Anatoly Antonov.

    • jean_saisrien 13h38 Pour vous en convaincre: regardez qui est assis dans le bureau oval…

      Qui? Putin!

    • OK… un autre de mes posts qui disparaît….

      En tout cas, comme bien le dit Ezra Klein : “If Trump won because of Clinton’s mistakes, then we don’t need to ask hard questions”

      Il vaut le coup lire l’article au complet: https://www.cnbc.com/2017/06/02/why-im-defending-hillary-clinton-commentary.html

    • Pensez-y, si on sort la Californie de l’équation, Trump a obtenu 1 million de votes de plus qu’elle sur l’ensemble des États-Unis. Bon, gagner la Californie donne 55 collèges électoraux. Clinton a gagné la Californie par plue de 4 millions de voix, et le prochain démocrate la gagnera par 5 millions. À un moment donné, revenez-en avec vos 3 millions de voix de plus. Le système a justement été établi pour donner un certain poids à des états moins populeux. C’est comme ça, c’et tout! Elle a été pourrie, point final. Dans 4 ans, tout ça n’aura été qu’un mauvais cauchemar.

    • Ai accès à une copie audio lue par elle-même mais ai eu peur que les 17 heures ressemblent à ceci:
      http://www.thegatewaypundit.com/wp-content/uploads/hillary-crying-575×384.jpg «Comey and Obama made me fail»
      [baîllement]

    • Ceux qui n’ont pas “voté” réellement ou dans leur coeur pour Clinton sont les plus amers.

      Il faut bien une brebis galeuse pour expier en leur nom…

    • @nicden – 12 septembre 2017 – 10h47
      Comme je disais, ce livre n’était pas nécessaire, mais au moins il fallait attendre un certain temps (ex. au moins un an).

      Ca ne change pas mon opinion de Madame Clinton sur le reste, une très bonne candidate qui a été victime d’un incroyable alignement des astres contre elle. On a fait une histoire qui n’en a jamais été une avec cette histoire de courriels. Les républicains en ont parlé, parlé et parlé encore la traitant souvent de criminelle. Un grand nombre de gens sont tout simplement incapable de faire la part des choses et sont faciles à manipuler, les républicains savaient ce qu’ils faisaient et au final, cela a fait une différence. On a aussi parlé et parlé de l’affaire Benghazi, Madame Clinton ne fût accusée de rien, mais pour plusieurs, c’est resté coincé quelque part.

      Jusqu’à la fin, ça aura toujours été deux poids, deux mesures. Un homme avec le même baggage que Madame Clinton aurait facilement gagné cette élection pour les démocrates.

      Prochain candidat chez les démocrates, pensez-y bien avant de choisir une femme, c’est malheureux, mais les Etats-Unis ne sont tout simplement pas prêt.

    • apocalypse

      12 septembre 2017
      09h39

      J’ai souvent défendu Madame Clinton par le passé, mais dans le cas de ce bouquin, c’est: Two Thumbs Down! Je suis très déçu.
      ——————————————————

      Vous l’avez déjà lu ???

      Vous aviez hâte de l’acheter !!!

    • @j.c.virgil (12h58)
      ” Je demeure convaincu que s’ils n’avaient pas torpillés eux-mêmes la candidature de Bernie Sanders le pays ne serait pas pris avec Trump comme président.”

      Personne n’a “torpillé” la candidature de Sanders… Clinton a gagné l’investiture fair and square par plus de 3 millions de votes et 12% de pourcentage…

      Par contre, je demeure convaincu que si Sanders n’avait pas torpillé la candidature de Clinton, en faisant durer indûment son petit 15 min. de gloire, le pays ne serait pas pris avec le clown orange comme président.

    • >>Personne n’a “torpillé” la candidature de Sanders… Clinton a gagné l’investiture fair and square par plus de 3 millions de votes et 12% de pourcentage…

      Oo Fair & Square ? Vraiment ?

      Donc.. les tricheries du DNC… n’ont pas influencé les campagnes ?

    • @j.c.virgil – 12 septembre 2017 – 12h58
      J’aime beaucoup M. Sanders, mais SVP, c’est un opportuniste qui a fait campagne chez les démocrates pour augmenter ses chances. Son programme n’a jamais tenu la route et ça me fait bien rire que certains assument que s’il avait remporté l’investiture démocrate, il serait président. Mes excuses, mais ce n’est même pas proche d’être une évidence et d’ailleurs plusieurs commentateurs sont arrivés à la même conclusion. Les républicains l’aurait fait passer pour le diable en personne qui allait vider les poches des contribuables pour donner des soins de santé gratos, l’école gratos, etc.

      M. Sanders a de bonnes idées, mais les américains ne sont pas prêts pour celles-ci.

      M. Sanders a eu la classe (Bravo) de reconnaître qu’il avait perdu la course contre Madame Clinton ‘fair and square’ et qu’on l’avait traité équitablement. Madame Clinton a fait du chemin pour accomoder des idées de M. Sanders, mais un bon nombre de ses supporteurs ont tout de même voté pour M. Trump, il faut quand même le faire. On peut se demander si la candidature de M. Sanders chez les démocrates n’a pas aidé M. Trump à prendre la présidence.

      Il a un paquet de ‘zozos’ sur la droite, mais on en retrouve aussi un bon nombre à gauche :-(.

    • @j.c.virgil. 12h58

      Je suis du même avis que PBE. Les Etats-Unis ne sont pas prêts pour le virage social-démocrate, comme ce fut le cas le Canada avec le NPD. L’attitude de Bernie Sanders après les primaires fut très dommageable pour les Démocrates car Sanders avait contribué significativement au déclin de motivation de l’électorat d’aller voter.

    • @el_kabong 14h43
      Excusez- moi du doublon, j’ai exprimé la même opinion et envoyé la mienne avant de lire la vôtre.

    • moi je pense qu’Hilary Clinton a parfaitement le droit de donner son opinion, sa version de ce qui s’est passé… de son point de vue à elle… elle est parfaitement justifiée de venir nous faire part de ses frustrations… puisqu’on la tient pour seule responsable de sa défaite… d’avoir perdu contre Trump… on reproche à Clinton de ne pas être charismatique… ses courriels… d’être hautaine… tandis que son adversaire, lui, a menti, triché, a été totalement déloyal… il l’a appelée Crooked Hilary tout le long de la campagne et même encore après… Trump s’est comporté comme un fauve prédateur, un bully intimidateur, avec elle pendant les débats des présidentielles et je pense qu’Hilary Clinton a le droit de dire comment elle s’est sentie à ces moments-là… elle a le droit de pointer du doigt les ‘’autres causes’’ de sa défaite… elle a le droit d’exprimer son opinion… Clinton a remporté le vote populaire avec 3M de votes de majorité sur son adversaire… elle est donc victime d’un système électoral qui n’a rien à voir avec le principal fondement de la démocratie… bref, je pense qu’ en toute justice, Hilary Clinton a le droit de se défendre et de faire valoir son point de vue… elle a le droit de basher Trump, Comey, les déplorables, les non déplorables qui ne sont pas aller voter, les Sanderistes mauvais perdants… j’espère qu’elle va faire des millions avec son livre… à sa place, je ferais la même chose…

    • @j.c.virgil

      «Je demeure convaincu que s’ils n’avaient pas torpillés eux-mêmes la candidature de Bernie Sanders le pays ne serait pas pris avec Trump comme président.»

      Vous souvenez-vous du milliardaire et ex-maire de New-York, Michael Bloomberg, qui “menaçait” de se présenter à la présidence si M. Sanders battait Mme Clinton. À qui aurait-il fait le plus mal, à Sanders ou à Trump?

    • @jean-saisrien

      De quelles tricheries parlez-vous? Come on.

    • pourvoyeur 14h15

      Que vous déplaise ou pas, la Californie jusqu’à dernière nouvelle est territoire Américain et les Californiens sont Américains!!!! Leur vote vaut moins que celui de l’Ohio? Ou bien????

      Et en passant “If Trump won because of Clinton’s mistakes, then we don’t need to ask hard questions” (Si trump a gagné en raisons des erreurs (selon vous une candidate pourrie (SIC!!!) ) vous ne vous posez pas les questions difficiles!!

    • @ prettybrowneyes 14h13 Merci pour le lien, très intéressant.

      @ apocalypse 14h27

      «Prochain candidat chez les démocrates, pensez-y bien avant de choisir une femme, c’est malheureux, mais les Etats-Unis ne sont tout simplement pas prêt.» Pour démentir votre prédiction, pour au moins se donner une chance, il faudrait pour commencer que les soi-disant progressistes se retiennent de distribuer à tout vent l’étiquette de représentante de l’establishment à toutes celles qui ont une solide expérience du service public. Comme ils le font actuellement pour Kamala Harris.

    • Lehuy 15h14

      Humm vous me lisez mal…. Pour moi, Sanders n’est ni démocrate, ni démocrate socialiste et bien encore moins socialiste! Et 4 millions de votes le montrent bien!

    • @jean_saisrien – 12 septembre 2017 – 15h08
      … Donc.. les tricheries du DNC… n’ont pas influencé les campagnes ? …

      Ah bon, c’est le temps de montrer que vous savez quelque chose ou que vous ne savez rien?

      On attend une argumentation solide pour étayer votre conclusion…

    • @chenapan – 12 septembre 2017 – 15h19
      … moi je pense qu’Hilary Clinton a parfaitement le droit de donner son opinion …

      Vous avez tout à fait raison!

      J’ai donné mon opinion sur le sujet, mais nous sommes dans une démocratie et Madame Clinton avait le choix.

    • jean_saisrien 15h08

      Humm… A nouveau mele?

      Est-ce que vous parlez de DCLeacks? Gucifer02 Les 3 millions de votes… la presidentielle….. C’est avec Trump pas avec Sanders….

      PD: Si 4 millions de votes ce n’est pas fair and square…. Sanders a perdu! Et trump aussi….

    • @pourvoyeur Les électeurs de la Californie aimeraient vous rappeler qu’ils sont autant citoyens américains que ceux du Texas qui ont donné 1 million de votes de plus à votre héros. Et c’est vrai que si on élimine les états bleus, la peluche à remporté une victoire sans précédent.

    • @Richard Héru

      >>Je me fais resservir mon “come on” ! :)

      Je parles des différentes magouilles du DNC qui ont été, en parties, mises-à-jour par Wikileaks et relayées par les différents journaux…

      On parle de quelques une ici:
      http://www.newsweek.com/bernie-sanders-rigged-hillary-clinton-dnc-lawsuit-donald-trump-president-609582

      Aussi, je pense que si le DNC avait joué fair-play d’un bout à l’autre, les partisans de Sanders n’auraient peut-être pas joué la carte du Bernie or Bust…

      Enfin, peut-être que le DNC n’avait pas à être impartial mais, les Bernistes auraient dû savoir avant…

      …ou je suis dans les patates.

    • ”Tiens le gars vigilant de Rigaud qui nous a dit: soyons attentif, je quitte ce blogue full fru, n’a pas pu résister à sa marotte de blaster Mme. Clinton à 10h08…
      Déplorable, indeed!!” MicSA

      Il est comme une mouette. Passe, laisse sa crotte et part en d’autres lieux y déposer d’autre crotte.

    • @el_kabong14h43

      Fair & square qu’elle a gagné l’investiture? Vous faites dans le “fair & balanced” à la Fox ou quoi?

      Sans dire que Sanders fut “torpillé”, ce fut loin d’être fair & square… L’horaire et la quantité des débats des primaires démocrates, l’attitude de la direction du DNC avec entre autre Debbie Wasserman Schultz, tel qu’on peut le lire dans les courriels…

      Désolé mais la Direction du DNC voulait couronner Clinton depuis 2012 et le biais en sa faveur en 2016 était plus qu’évident… Je n’irai pas jusqu’à dire qu’ils ont posé des gestes criminels et qu’il y a eu fraude mais ils ont quand même tout fait ce qui pouvait être fait légalement pour favoriser Clinton… Faut être groupie pour le nier…

      Et c’est pas parce-que c’est “légal” que c’est “fair”…

      Je n’ai rien de personnel contre Mme Clinton, je crois que c’est une très bonne personne mais elle traînait beaucoup trop de bagages : un nom, une présence depuis trop longtemps dans l’arène politique et sous les projecteurs et plus qu’une couple de controverses…

      À torts ou à raison, elle était (et est encore) perçue comme une agente du statu-quo, du “business-as-usual”, du same-old politics, irrémédiablement associée à “l’Establishment” contre qui la grogne populaire s’est braquée…

      Son erreur et celle du DNC, fut d’avoir ignoré cette grogne viscérale et cette perception (fondée ou pas, it’s irrelevant)… L’important c’est que cette perception était (et est toujours) là… Non pas contre elle-même directement mais contre ce qu’elle représentait et représente encore, à torts ou à raison…

    • @jean_saisrien 16h12
      Oops..
      @Richard HéTu !!

    • @jean-saisrien (16h12)
      “Je parles des différentes magouilles du DNC qui ont été, en parties, mises-à-jour par Wikileaks et relayées par les différents journaux…”

      Y a-tu kekun qui va finir par me les lister précisément ces fââmeuses “magouilles”, autrement que par “tsé-là, celles de wikileaks”… (note: votre référence n’en donne aucune, contrairement à votre prétention)

      “…ou je suis dans les patates.”

      C’est très probable…

    • @jean_saisrien – 12 septembre 2017 – 16h12
      En fait, suivant votre post, M. Hétu aurait pu vous servir un C’Mon Man … LOL

      M. Sanders n’est pas proche d’être un démocrate, alors qu’on ne lui fasse pas de quartier n’est pas proche d’être surprenant. Je n’utiliserais sûrement le mot ‘tricher’ (peut-être entorses) pour qualifier certaines choses faites par les démocrates. Au final, Madame Clinton a remporté une victoire nette que M. Sanders a reconnu.

      Ce que M. Sanders a connu lors de l’investiture est sans commune mesure avec le traitement subit par Madame Clinton lors de l’élection avec tout ce qu’on sait maintenant.

      Dans un monde idéal, le DNC aurait dû être impartial, mais comme vous savez, nous sommes loin d’un tel monde.

    • … manque un mot …

      … Je n’utiliserais sûrement PAS le mot …

    • HS mais quand même.

      Trump est flatté de recevoir un des plus grands malhonnêtes politiciens de la planète, le président de la Malaisie qui, en plus, fait l’objet d’une enquête pour détournement de fonds de centaines de millions. Il loge à la Trump Hotel à Washington.

      Assez pour donner raison à HRC de dénoncer ce prévaricateur.

    • @Pbe 13hrs.21

      Sanders proposait de travailler pour instaurer de vrais changements qui auraient dérangés les intérêts des ploutocrates qui dirigent le pays.

      Ce n’est peut-être pas ce que la direction du parti démocrate vendue à des groupes d’intérêts voulait mais c’est sûrement ce qui attirait les jeunes démocrates et une forte partie de l’électorat américains qui veut des changements, même s’ils ne s’entendent pas sur la forme que doivent prendre ces changements.

    • @apocalypse 12 septembre 2017 14h27

      «[HRC] une très bonne candidate qui a été victime d’un incroyable alignement des astres contre elle».

      Si ce n’avait été que les astres!

      Les appels anti-Clinton de Bernie Sanders;

      Les média qui appliquaient des doubles standards dans leurs évaluations;

      Trump qui faisait constamment les manchettes, récupérant même ses mauvais coups grâce à une presse US complaisante ;

      Le harcèlement durant les débats, sans intervention du modérateur;

      Les attaques sans fondement, répétées ad nauseam;

      Les tentatives d’influence de la Russie, sur le résultat des élections;

      Les déclarations de Comey, juste avant le vote;

      Autres…

      Les deux candidats ne se battaient donc pas à armes égales. On a demandé à HRC d’en faire deux fois plus que Trump, tout en ne la considérant qu’à la moitié de sa valeur. Malgré tout, elle a réussi à avoir 3 millions de votes de plus que la Chose. Je n’ai pas lu son livre (et je ne le lirai pas, non plus), mais il semble lui avoir servi de psychothérapie. Elle devait en avoir besoin, après avoir vécu tout ça, en plus de perdre l’élection.

    • @el_kabong 16h52
      >>note: votre référence n’en donne aucune, contrairement à votre prétention

      Pourtant…
      …à moins que mon lien ne soit pas bon….
      …ou que vous n’ayez pas lu.

      Je le reposte ici dans le cas de la premiere éventualité:

      http://www.newsweek.com/bernie-sanders-rigged-hillary-clinton-dnc-lawsuit-donald-trump-president-609582

      Il y a aussi Wikipédia qui en parle:

      https://en.wikipedia.org/wiki/2016_Democratic_National_Committee_email_leak

    • HS: R.I.P. Edie Windsor

      https://www.advocate.com/people/2017/9/12/edie-windsor-mother-marriage-equality-dead-88?amp

    • @jean_saisrien
      “…ou je suis dans les patates.”

      Les probabilités sont plus haute après savoir que la dite poursuite fut débouté.
      Tout comme el_kabong, je suis aussi très curieux de les voir ces fameuses preuves!!

      Brazile qui parle d’une question sur Flint,
      Un employé qui demande si Sanders est juif,

      Vraiment pas très solide comme preuve pour parler d’un complot secret contre Sanders…

      Quant à votre texte, peut-on vraiment prendre cette opinion comme neutre et éclairé lorsqu’au premier paragraphe on retrouve ceci après 3 lignes :
      “[...]most people have no idea of its existence, in large part thanks to the mainstream media’s total lack of coverage.”

      @patafouin
      “l’attitude de la direction du DNC avec entre autre Debbie Wasserman Schultz, tel qu’on peut le lire dans les courriels…”
      Avez-vous ces fameux courriels? Demander si Sanders est juif indique difficilement une “attitude du DNC” autre que par l’emploi de raccourcis illogiques.

      “L’important c’est que cette perception était (et est toujours) là…”
      Exactement, Clinton a perdu à cause des attaques de “character assassination”, en lui imputant une multitude d’intentions sans preuves, comme Sanders le fut abondamment en l’accusant d’être vendu à Wall Street, Trump n’a eu qu’à reprendre le flambeau et refaire les mêmes attaques contre Clinton. Crooked Hillary est arrivé après les attaques de Sanders si je ne me trompe, ne vous demandez pas pourquoi.

      À défaut d’attaquer une plateforme, on attaque l’individu. C’est ce que les républicains ont fait depuis 30 ans, ce que Sanders a fait et ce que Trump a aussi fait. Elle n’avait pas le charisme et les reins pour supporter cela. L’accuser d’être mal perçu, alors qu’on a nous même nourri cette perception très subjective et largement gratuite, est pour le moins contradictoire.

    • @ Pourvoyeur
      ….imaginez si il ni avait pas eu les grands electeurs qui aurait gagné avec t rois millions de voix en surplus?

      Ont peut imaginé ce qu’on veut ça ne changera pas le résultat.
      Je suis plutôt d’accord avec Chenapan à 15hrs19 mais je croit que le livre est venu trop tôt.

      @Prettybrowneyes 12hrs31 vous avez raison,je constate comme vous que beaucoup ici commante le livre sans l’avoir lu.

    • PrettyBrownEyes
      Definately not my newyorker. Je préfère de belles grosses pommes authentiques.

    • Oh la la!!!! Pour ceux qui s’attardent -encore sur la bonne défaite de Mr Sanders – Je tiens à vous dire que finalement, les électeurs et électrices ont été bel et bien “informées/es” par DCLeaks et Wikileaks (parce que le financement du Kremlin). Et la propagande sans fin de FB. RT, Sputnik…. etc….

      Malgré tout et que Mr Sanders est resté jusqu’à la fin (défiant les maths), Californie lui a dit NON!, les DÉMOCRATES ont élu Hillary Clinton comme nominée (Déjà, en dépit de tout, elle a marqué l’histoire des Etats-Unis comme bien l’a fait Obama!). 4 Millions de votes montrent que ca ete fair and square!

      Il a fallu le Kremlin, Comey et les républicains au Congrès, Wikileaks pour qu’on arrange les élections en faveur du donald!!! Et malgré tout, 3 millions de votes, le vote populaire!

      Voyez-vous tout ce qu’il faut pour empêcher la présidence d’une femme, de Hillary Clinton aux Etats-Unis!!!!???? Et il n’est jamais tard pour se rendre compte!

    • La sortie de ce livre arrive au moment opportun; nous en sommes au stade où les réactions à chaud des acteurs et témoins de cette élection, au premier chef les candidats et les journalistes, doivent être exprimées, alors que les émotions et les plaies sont encore vives. Dans 5 ou 10 ans, ce sera au tour des historiens, qui compteront certainement cet ouvrage parmi leurs sources, de porter un jugement plus objectif. Si HRC devait publier un autre livre dans cet horizon, elle aura eu le temps de se rasséréner et de peut-être prendre un recul qui l’amènerait à modifier ou atténuer certains des jugements qu’elle formule maintenant et donc de les rendre moins “vrais” ou immédiats. Ce seront par conséquent deux perspectives complémentaires.

      D’après les premiers échos il semble qu’elle a su reconnaître certaines erreurs tactiques ponctuelles, mais je n’ai encore rien vu qui me permette de conclure qu’elle a compris les erreurs stratégiques globales de la campagne Démocrate, des choix qu’elle a soit dictés, soit approuvés.

      Sanders en 2020? Une reprise qui sombrerait à peu près certainement dans la plus totale bouffonnerie après le ridicule fiasco du premier tour de piste.

    • @Morgane12 – 12 septembre 2017 – 18h18
      Two Thumbs Up! Tout à fait d’accord avec vous!

    • j.c.virgil 18h16

      Humm…. La seule chose dont parlait Mr. sanders était WS et meme a ca, il n’avait aucune idée comment reguler!!!!! Je vous suggère de lire l’entrevue au Daily News de NY…. Il n’a même pas participé a la réforme…. parce que la réforme avait été conçue par Dodd and FranK pas… de Sanders nul part!!!

      D’aller contre WS ou la ploutocratie, il aurait pu aller contre trump et il a été timide… Et sa revolution? Comme trump… online et twitter… Les personnes qui ont travaillé avec lui, l’ont quitté … aller voir l’enregistrement de Our Revolution…. CORPORATE….

      Désolée, moi, il ne m’a pas eu! J’ai une liste aussi grande que celle de Rudy Giuliani….

      Mr Sanders a fait comme beaucoup de républicains, il s’est réinventé… Pas de socialiste, Mr. pas de socialiste! Il est la pire chose qu’a pu passer au socialisme aux Etats-Unis. Il les a divisé!

    • Morgane12
      Votre témoignage poignant et très ressenti m’a scié les jambes. Hrc a été littéralement dérobé par des forces occultes qui se sont liguées contre la premiere femme a se présenter à la Présidence.

      Franchement. L’investiture fut un couronnement. Elle avait un pedigree à faire pâlir n’importe quel candidat. La vérité est qu’elle a perdu par exces de confiance, par arrogance aux mains d’un candidat qui faisait campagne avec un bagage verbal de 100 mots, qui a enregistré Dieu sait combien de faillites monumentales, que la presse a essayé de torpiller de mille et une façon. Bref, j’aurais préféré un tout autre dénouement mais franchement, ll aurait été de loin préférable qu’elle s’efface discrètement dans la nuit de ce lendemain amer pour les Dems.

      On le sait, les Dems ne perdent pas des élections. Ils se font voler à chaque fois.

    • Quand je serai grande je veux être comme lucpomerleau.

    • @jean_sairien: vous exagérez un peu. Debbie Wasserman (à la tête du DNC) a été surprise à dire “he is dreaming” “he does not stand a chance”.
      Elle était simplement réaliste. Bernie avait l’aile libérale du parti démocratique avec lui, pas le reste du parti, pas les indépendants, pas les Républicains.
      Le DNC ne l’a jamais empêché de parler, de débattre, d’avoir du temps d’antenne.

      Et ça a pris beaucoup de temps à Bernie pour commencer à faire campagne pour Hillary. Il a boudé un peu.

      C’est l’équipe de Bernie qui a été surprise à jouer dans les listes électorales de Hillary.

      Alors ne faites pas un ange de l’un et un démon de l’autre. Ils avaient tous des intérêts personnels à défendre.

    • @pourvoyeur 14n15 “Dans 4 ans, tout ça n’aura été qu’un mauvais cauchemar.” Qui sait quels dommages Trump fera dans le reste de ce mandat?

    • Pour ceux qui aiment twitter….

      Il y a deux sequences intéressantes sur le sujet du billet:

      Une ecrite par un jeune homme qui voit le parcours de Hillary Clinton et réfléchit comment pourrait etre l’experience d’une femme (lui, il est un homme) qui se presente a la presidence des Etats Unis…. Ce qui n’est pas du n’importe quoi!!!! Quand meme!

      Excellent thread about Hillary Clinton https://www.dailykos.com/story/2017/9/10/1697479/-Excellent-thread-about-Hillary-Clinton

      L’autres est une journaliste, joy Reid, qui essaie d’éduquer une anti-clinton (jusqu’à la moelle)! Ce qui est intéressant de cet échange est que Joy Reid est une journaliste informée, articulée et avec une grand sens de l’humour!

      https://www.dailykos.com/stories/2017/9/10/1697480/-And-Now-For-Another-Installment-of-Why-I-Love-Joy-Reid?detail=emaildkre

      Et un petit bonus:

      We have never let Hillary Clinton speak for herself. https://www.dailykos.com/story/2017/9/10/1697515/-We-have-never-let-Hillary-Clinton-speak-for-herself

      “Say what you want about Hillary Clinton. But can you deny her that right?”

    • Pas interesses au bouquin…? D’autres font de longues lignes pour l’acheter et le faire autographier…

      Les voici: pic.twitter.com/gOz8EcKLNI

    • @ korut_zelva

      - «Foxnews n’a pas créer Donald Trump. Foxnews était anti-trump jusqu’a la derniere seconde.»

      Avec ses “Fake News” Fox a créé les CONDITIONS permettant la montée du Dohnald. Qu’ils le supportent ou non, ça change rien.

      Des zombies brainwashés à croire la litanie de faussetés complotistes, ça vote pour une patente à la Trump.

      - «Mis à part la frange Alt-right, la base de l’électorat républicain n’est pas particulièrement versé réseau sociaux.»

      Pffffttttt !

      Avoir une page Facebook et recevoir les inanités d’une bande de semblables, un enfant de 8 ans est capable de faire ça.

      C’est de l’âge mental de la base du Dohnald.

    • @apocalypse 12 septembre 2017 19h01

      Je me disais que j’arriverais à vous convaincre que l’astrologie n’y était pour rien. ;-)

      —————

      @NiCMef 12 septembre 2017 19h16

      Mes excuses, de vous avoir scié. ;-) En fait, durant la campagne électorale, c’est plutôt Trump qui a crié sur tous les toits : «the elections are rigged». C’est donc lui s’est plaint le plus, pendant des mois, afin d’avoir une raison toute trouvée s’il perdait. Si les élections étaient truquées, il devait le savoir, car l’enquête en cours porte notamment sur la collusion entre son organisation et la Russie. Elle fournira, peut-être, la réponse à la question à 100 $, à savoir s’il y a eu vol ou pas.

      La défaite d’HRC repose beaucoup plus, à mon avis, sur une mauvaise stratégie de la part de l’organisation Démocrate, non pas sur de l’arrogance de la part de HRC: ils ne se sont pas attardés à convaincre l’électorat de petits états. Trump a ainsi ramassé les votes du Collège électoral, en mentant à qui mieux mieux, i.e. en disant à des gens frustrés des zones rurales ce qu’ils voulaient entendre.

      HRC a ouvert la voie pour la prochaine candidate… qui saura maintenant à quoi s’attendre, en espérant que son adversaire ne sera pas un autre Trump (ou le même!), à qui on laissera tout passer. En attendant, HRC va continuer sa psychothérapie, en vendant son bouquin dans tous les shows de télé. Au moins, elle a l’air de s’amuser (son sourire n’est pas figé, comme en campagne électorale), ce qui lui va mieux que la femme détruite qui se cachait, suite à la défaite. Imaginez, une femme de son calibre, se faire battre par son antithèse: un misogyne ignare, avec un fort penchant pour le White Nationalism.

    • À mon humble avis M. Sanders a mené une campagne rafraîchissante et même exaltante par moments, au point de probablement donner des sueurs froides aux ploutocrates américains. D’où le plan B de Bloomberg.

      Il ne s’est pas présenté pour jouer un rôle de figurant ou de faire-valoir. Je m’explique mal qu’on s’en étonne.

      Aussi, il a refusé de s’acharner sur l’histoire des courriels, préférant mettre l’accent sur des questions qui valaient la peine d’être traitées afin de mieux servir le peuple américain. D’ailleurs Mme Clinton s’est courageusement rapprochée de son programme.

      M. Sanders a le grand mérite d’avoir positionné le parti démocrate plus à gauche, comme il se devait. Les graines qu’il a semées pourraient donner des fruits dès 2018. Peut-être que les États-Unis vont entrer dans le… euh, XXe siècle. Car par comparaison avec la moyenne de l’OCDE, ils ont régressé depuis FDR.

      Si l’Obama care est empathique, heureusement, il en demeure pas moins coûteux comparé à une assurance santé universelle. Pourquoi diable verser une commission à des assureurs alors qu’il est parfaitement possible de s’en passer? Ce programme n’est rien de mieux que très quelconque. D’ailleurs c’était celui des républicains dans les années 90. Il subventionne des emplois pratiquement inutiles et des profits à des parasites/actionnaires qu’il vaudrait mieux destiner aux soins des malades.

      «Health care must be recognized as a right, not a privilege. … Under Bernie’s plan, the typical middle-class family would save over $5000 per year on health care.» (1)

      La défaite de la combative Mme Clinton a quatre noms: Comey, Poutine, Trump et Clinton. Sans oublier un nom commun: pneumonie.

      P.S. Tant qu’à m’acheter un livre made in US, je vais me procurer celui de Colson Whitehead: Underground Railroad.

      1 – https://live-berniesanders-com.pantheonsite.io/issues/medicare-for-all/

    • @jean-saisrien (18h21)

      Ne me faites pas le coup classique : vous fournissez de simples liens et c’est à moi à dénicher vos preuves (et si je ne trouve rien, ben c’est ma faute)…

      Comme vous semblez satisfaits de vos références, il vous sera facile, à partir de citations tirées de celles-ci, de me préciser de quelles magouilles il est question…

      Au travail…

    • lukos 19h25

      Parlant d’avenir ténébreux, je vous suggère la série d’articles de Atlantic… Meme pour les conservateurs, l’avenir n’erst pas couleur de rose…

      Trump’s Presidency, A Damage Report:
      https://www.theatlantic.com/projects/the-trump-presidency-a-damage-report/?utm_source=nl-atlantic-daily-091217&silverid=MzIxODYxNjEzOTU2S0

      Ainsi que l’article de Greg Sergent (pas un fan d’Hillary soit dit en passant) du WaPo, son Morning Plum sur “What Happen”: Hillary Clinton’s new book blasts Republicans and Russia. She’s 100 percent right.

      2. There are other reasons she lost, and it is not only appropriate for her — and us — to discuss them; it’s desirable, because they have major implications for the future of our democracy.
      http://wapo.st/2wYklxl?tid=ss_tw&utm_term=.9a2aec37b058

    • Aux grands défenseurs d’Hillary Clinton: N’oubliez pas que votre idole fera une quinzaine de conférence pour pleurnicher sur son sort et promouvoir son livre et ce grassement payée (400 000$ la conférence) plus les droits sur le livre … une opération qui devrait rapporter au COUPLE CLINTON probablement 25 à 30 million$ US … pauvre elle! Cela a dû vous échapper bien entendu … Je verse une larme !!!

    • ..«À trop regretter le passé et à trop attendre de l’avenir, on se gâche le présent.» Adaptation libre des pensées de Sénèque sur la brièveté de la vie.

    • @sois attentif 0h08

      Décroche mon vieux rigaudin pas vigilant!!
      T’en fais une obsession. Voici que la nuit tu baves sur le couple Clinton! Ils t’ont fait quoi personnellement?
      Et puis tu nous avais promis de quitter ce blogue envahi de méchants socialistes!
      T’es mêlé mon babyboomer…

      Ne pas blaster Mme Clinton ne fait pas de nous ses défenseurs et, encore moins, qu’elle soit notre idole! Elle est OUT of the Game!! Que veux-tu de plus??

      Elle va faire des millions de $ après sa défaite? Et puis après!!
      Depuis 8 mois l’incompétent “gagnant” sociopathe narcissique en en fait plus qu’elle!

    • Clinton a perdu l’élection, parce que le parti démocrate a été assez stupide pour laisser un gars comme Trump, s’emparer de la présidence, avec l’énorme gâchis qui en a résulté. Les républicains, eux, ont fait ce qu’il fallait faire, pour mettre leur homme en place. Les élections se gagnent avec des votes….. et malgré que Clinton a récolté 3 millions de vote de plus que Trump, ça n’a pas été assez, gracieuseté du système électoral tordu américain.

    • @soyonsattentif 00h08

      Finie la p’tite bouderie dans son ‘tit coin ?

      HéHéHé!

    • soyonsattentif

      13 septembre 2017
      00h08

      Je verse une larme !!!
      —————————————

      Crocodile, va !

    • @soyonsattentif – 13 septembre 2017 – 00h08
      Apparemment, c’était trop demandé à quelqu’un ayant le pseudo ’soyonsattentif’ d’être attentif lui-même. En voyant votre pseudo, on se dit, ça va être des posts allumés, mais au final … :-(.

    • Mes excuses de déranger votre party de Trump Bashing de cette manière … vite courez acheter le livre de votre idole à gros prix, le COUPLE CLONTON vous en sera reconnaissant (elle sera à CNN ce soir pour une tite séance de pleurnichage). Tourlou !!!

    • oups Clinton mes excuses au couple.

    • Hilary a en partie raison. Oui Trump a volé le vote; on le sait tous et il est cinglé, n le sait aussi.

      Mais elle n’était pas la femme de la situation.

      John Kerry a fait un job 10 fois meilleur aux Affaires Étrangères.

    • C’était il y a peu de temps, et c’était un avertissement solennel !!!

      soyonsattentif

      28 août 2017
      07h47

      Donc, continuez votre spectacle et continuez à amuser la galerie. Je me retire définitivement de ce blogue.

      M. Hétu: J’espère que vous aurez la décence de publier de message et non de le censurer comme à votre habitude.

    • soyonsattentif

      13 septembre 2017
      07h53

      elle (Hillary) sera à CNN ce soir pour une tite séance de pleurnichage
      —————————————————————-

      Bon visionnement !

    • @ lecteur inattentif 07h53

      T’as vraiment rien compris! Tu me fais penser à Jean Chrétien qui se levait la nuit pour haïr les méchants péquiss…Où tu prends qu’Hillary est mon idole?

      C’est juste que cette obsession de ta part de fesser sur un adversaire à terre, c’est dégueulasse!

      Quand au légitime party de Trompe bashing, join the gang or bust!!

    • @infophile 22h53

      Très bonne analyse que je partage . Bloomberg s’il s’était présenté comme indépendant n’aurait servi qu’à diviser le vote *progressif*.
      Quand à votre opinion sur l’Obamacare c’est l’évidence même et on peut se demander pourquoi le parti démocrate a attendu après l’élection pour faire une proposition qui va dans le sens que vous évoquez. Il me semble que Mme Clinton en aurait eu bien besoin pour augmenter la perception d’empathie envers le peuple américain.

      http://blogues.lapresse.ca/hetu/2017/09/11/sante-le-virage-democrate/

      Quand au fameux russiagate les doutes persistent en l’absence de preuves formelles. En plus de servir de diversion pour le parti démocrate , il est bien utile pour mettre le président en laisse sur fond de russophobie et au complexe militaro-industriel qui garde actif l’épouvantail russe générateur de budgets militaires bien dodus depuis des années..

    • Madame Clinton a parfaitement droit d’étaler ses états d’âme, mais pour le bien des USA, il faut passer à autre chose.

      Oui, DT est président désigné parce qu’il a mieux lu l’impact régional du collège électoral et a passé le messaage que les voeturs voulaient entendre dans ces états, que ça soit vrai ou pas. L’important était de passer un message.

      Mme Clinton était clairement mieux préparée, argumentée et compétente, mais DT a fait comme le vendeur qu’il est, il a vendu des frigos aux esquimaux.

      Il y a eu plein de moments de cette campagne qui ont joué contre les démocrates.

      S’ils veulent regagner le pouvoir, ils doivent apprendre de leurs erreurs, et vite. 2018 c’est demain, et 2020, après-demain.

      Mmes Pelosi et Warren sont associées au passé et Bernie Sanders est une forme d’idéaliste qui n’aurait aucune chance de gagner dans un contexte où la moindre réforme tant soit peu social-démocrate est contestée par la moitié des électeurs.

      Ça ne fait pas de Trump un président compétent, mais les gens votent pour des noms, des images, dans un monde de télé-réalité en temps réel.

      Le jour n’est pas si loin où ils vont voter pour une image 3D avec un peu d’intelligence artificielle.

      En fait, il faut prendre acte que le système de Collège électoral est sûrement désuet, mais il n’est pas près de changer car ça fait l’affaire des républicains et leur clientèle. Et ça évite une surpondération des gros états comme NY ou la Californie.

      Les EU traversent une sérieuse crise de leadership qui les affaiblissent au niveau mondial. Il faut qu’ils renouvellent leur message.

      Mais comme ils sont très imbus d’eux-mêmes, ils ont besoin de cette leçon d’humilité pour mieux se redresser. DT est tout sauf l’humilité sur deux pattes, mais c’est le type d’électro-choc dont les américains avaient besoin pour stimuler une prise de conscience.

      M. Obama a finalement eu une présidence assez marquante car il avait des idées et des valeurs, il faut renouveler ces idées. Et sortir du passé.

      C’était bizarrement le grand concept électoral de Trump, sauf qu’il n’avait pas de substance, un contenant sans contenu.

      Ça prendra les deux pour réussir, peut-être, à remonter les EU dans l’échiquier mondial. Et de nouveaux leaders de fond, pas juste de forme.

    • j.c.virgil 08h57

      Désolée de vous l’apprendre… Mais seulement de dossier de Steel a été ratifié presque au 100%… Ce qui fait peur au donald, sa famille et son entourage que la situation va au delà de trahison (collusion) et voler les elections…. Muller a 16 enquêteurs dans 16 crimes différents… passant par blanchiment d’argent, corruption international,….

      Pourquoi pensez-vous que donald et son brillant Kushner voulaient se passer de Comey et maintenant de Mueller?

    • @j.c.virgil
      “Quand au fameux russiagate les doutes persistent en l’absence de preuves formelles.”

      Les rencontres secrètes avec les russes, les preuves d’infiltration russe dans les serveurs du DNC, les preuves de manipulation des information des médias sociaux par les russes, le manque total de transparence de Donald, les nombreuses ententes secrètes entre Trump et les russes pour sa tour à Moscou, etc…

      mais il n’y a pas de preuve…. LOL

    • @infophile
      “La défaite de la combative Mme Clinton a quatre noms: Comey, Poutine, Trump et Clinton. Sans oublier un nom commun: pneumonie.”

      On peut difficilement prétendre que les attaques personnelles de Sanders envers Clinton qui l’accusait sans preuve d’être corrompu n’ont pas porté fruit. “Crook Hillary” est arrivé après les attaques de Sanders sur ses discours à Goldman Sachs. Je sais que vous adorez Sanders, mais il ne faut pas nier la réalité de la division que Sanders a créé au sein du parti.

    • @kelvinator. 12 septembre 2017. 09h37
      “…Lorsque quelqu’un est hargneux, il est rarement charismatique…”
      Cela n’a rien a voir ! Regardez Trump, n’était-il pas hargneux contre l’Univers entier pendant les Primaires et durant la campagne présidentielle ? Son charisme malsain vient de ce qu’il a “surfé” sur la vague hargneuse des “deplorables” et dit ce que ces derniers voulaient entendre même s’il leur mentait effrontément (la preuve en étant maintenant amplement faite).

    • @soyonsattentif (00h08)

      Indépendamment du fait que vous mélangez les genres, si on reste dans votre créneau, on pourrait dire que Clinton aurait pu faire autant, sinon plus, APRÈS sa présidence…

      Cela aussi, “cela a dû vous échapper bien entendu”…

    • Une autre discussion sur les “magouilles du DNC pour favoriser Clinton” qui s’évanouira sans qu’on en ait appris davantage sur celles-ci…

      Il semble que ces magouilles sont tellement secrètes qu’on ne peut les nommer…

    • @Igreck
      La personne est hargneuse peut être intéressante pour ceux qui partage sa hargne, mais pour les autres, ça ressemble plus à du pleurnichage qui rehausse rarement l’image de la personne.

      Votre exemple de Trump est bon, ses dérives hargneuses consolident sa base, mais aliène quiconque extérieur à celle-ci. Donc au final, aucun gain politique à faire. Les gens ne votaient pas pour Clinton à cause de sa personnalité, mais à cause de ses compétences. Tout le contraire de Trump, donc on ne peut comparer les deux directement.

    • @kelvinator

      «On peut difficilement prétendre que les attaques personnelles de Sanders envers Clinton qui l’accusait sans preuve d’être corrompu n’ont pas porté fruit. “Crook Hillary” est arrivé après les attaques de Sanders sur ses discours à Goldman Sachs.»

      Il paraît que Mme Clinton exprime ses regrets dans son livre quant au discours qu’elle a livré à Goldman Sachs. Ce faisant, elle cautionne les reproches de M. Sanders. En politique 101, on ne donne pas de discours à un tel groupe contre rémunération. Au pire, on accepte un défraiement des coûts de déplacements. Il y avait au moins une erreur de jugement qui donnait, hélas, à imaginer pire.

      Je n’adore pas M. Sanders, le culte de la personnalité je laisse ça à d’autres. Ce sont les idées qui me stimulent. Celles qui vont dans le sens du bien commun, de la concorde et de la prospérité. S’il faut offusquer quelques dizaines de milliers de richissimes au passage, je me dis qu’il leur reste largement de quoi se consoler.

      Quant au russiangate, je constate que Poutine, que j’exècre tout autant que son entourage, a réussi là où les Américains se sont essayés plutôt en vain. Je ne suis pas un fana à tout crin pour autant de l’OTAN et encore moins à l’idée d’installer de l’armement sophistiqué aux frontières de la Russie, quelque soit la grandeur des sabots que celle-ci chausse.

      Un dernier petit mot sur les courriels que Mme Clinton a effacés prétendument parce qu’ils n’étaient que de nature privée, étant bien entendu qu’elle n’aurait jamais effacé des courriels incriminants… Je veux bien la croire ou passer l’éponge comme M. Sanders l’a fait, car en plus d’affirmer que la candidature de Mme Clinton valait cent fois celle de Trump, le candidat du Vermont a affirmé à plusieurs reprises qu’il a été traité correctement par le parti démocrate. Pouvait-il être plus clair? À moins de chercher des poux, je ne le pense pas.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    septembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « août    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Archives