Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mercredi 23 août 2017 | Mise en ligne à 20h53 | Commenter Commentaires (139)

    La citation du jour

    Hillary Clinton et Donald Trump lors du deuxième débat présidentiel en 2016. (Photo AP)

    Hillary Clinton et Donald Trump lors du deuxième débat présidentiel en 2016. (Photo AP)

    «Il me suivait où que j’aille, il me fixait des yeux, il grimaçait. C’était incroyablement gênant. Il me soufflait littéralement dans le dos. J’en avais la chair de poule. Que feriez-vous à ma place? Resteriez-vous calme, souriante, comme s’il ne mordait pas constamment sur votre espace? Ou bien vous retourneriez-vous pour le regarder dans les yeux et lui dire, haut et fort: “Reculez, sale type, éloignez-vous. Je sais que vous adorez intimider les femmes, mais vous ne m’intimiderez pas, alors reculez”. J’ai choisi l’option A, j’ai conservé mon sang froid, comme je l’ai fait toute ma vie face aux hommes difficiles qui tentaient de me déstabiliser. Mais j’ai serré le micro encore plus fort. Je me demande, toutefois, si je n’aurais pas dû choisir l’option B. Cela aurait créé un moment de télévision plus mémorable. Peut-être ai-je trop retenu la leçon consistant à rester calme, à prendre sur moi, à serrer les poings tout en souriant, déterminée à montrer un visage impassible au monde.»

    - Hillary Clinton, candidate démocrate lors de l’élection présidentielle de 2016, décrivant ce qui lui est passé par la tête lors du deuxième débat l’opposant à Donald Trump dans un livre à paraître en septembre intitulé What happened (Ce qu’il s’est passé).


    • L’option B l’aurait fait passer pour un mégère. Le «back-up, you creep» va cependant faire un bon slogan sur les t-shirts, avec «Impeach Now!» dans le dos. Un peu d’humour aurait peut-être suffit à le ridiculiser, ce qu’il déteste, assez pour le faire reculer ou l’amener à dévoiler son vrai visage. La tenue raide de Clinton, avec le sourire figé, alors que ses yeux lançaient des éclairs, montre qu’elle a été incapable de s’adapter à une situation presqu’invraisemblable. SNL en a d’ailleurs fait un sketch.

    • Je pense qu’elle a fait le bon choix. Si elle avait choisi l’option B elle aurait été perçue comme une névrosée. C’est un peu ce qui est arrivé à Ségolène Royal lorsqu’elle s’est énervée lors du débat télévisé avec Nicolas Sarkozy.

    • Parle t-elle de son mari Bill?

    • Pourquoi on parle encore d’elle? Est-ce qu’elle envisage un retour pour 2020?

    • 45 creep. Elle aurait dû choisir l’option B, sans évidemmer le traiter crûment du sale type qu’il est devant le pays rivé à l’écran.

    • C’est un prédateur: il savait exactement ce qu’il faisait et la réaction qu’il provoquait…

    • Parle t-elle de son mari Bill?
      ________________________________________

      Il faudrait peut-être savoir lire le sujet du billet avant de dire des platitudes !

      “décrivant ce qui lui est passé par la tête lors du deuxième débat l’opposant à Donald Trump”…c’est surement pas assez clair pour certains.

    • Pauvre petit monsieur; incapable d’affronter son adversaire dans un face à face, il choisit de l’éperonner par en arrière.

      Make the Bully Coward Again. La madame a eu beaucoup de classe et le monsieur, en contrepartie…

    • @ “fritz2″

      ” Si elle avait choisi l’option B elle aurait été perçue comme une névrosée”

      Pourquoi?
      J’ai toujours trouvé l’attitude du crétin orangé ce soir là déplacée et inacceptable -en un mot- bien peu “respectable”- et, avec un peu de “vigilance”, il aurait dû être remis à sa place. Vous avec trouvé son attitude acceptable, vous?
      Il y a eu tellement de moments où on se disait qu’il dépassait les bornes, qu’il venait de perdre toute crédibilité… et pourtant, il a été élu… Ce qui en dit long sur l’intelligence collective des moronicains… pour ne rien dire des républicains-collabos qui ont accepté de voir leur parti pris en otage.

    • Super-Pippo

      “Pourquoi on parle encore d’elle?”

      Parce qu’elle vient d’écrire un livre. Vous ne suivez pas?
      En passant, vous demandez-vous la même question quand le crétin orangé parle encore d’elle comme si elle était toujours son adversaire? Ou quand ses partisans ramollis du bulbe la ramène constamment sur le tapis?

    • Ceci dit, la photo qui coiffe ce billet ne pouvait pas être plus parfaite LOL

    • @Super-Pippo 21h24 45 Trump parle d’elle. Elle peut bien parler de lui. Elle n’est pas évacuée du discours public; elle a encore des choses à dire, ayant été une personnalité politique de premier plan pendant longtemps.

    • Ce que je retiens surtout c’est essentiellement deux mots: ‘’sale type”
      Il était temps que quelqu’un ose le dire…
      Mme Clinton je vous salue bien bas.

    • bin hâte de lire Yolande.C sur ce post… va-t-elle venir gratter sa gale encore une fois? …

      Hillary Clinton devrait avoir droit à un match revanche contre Trump qui a fait une campagne des plus déloyale…

      GO CLINTON GO 4 2020

    • Hillary Clinton a clairement choisi la meilleure attitude à prendre cette soirée là face à l’agression à peine déguisée du Bully-in-Chief. En demeurant calme et concentrée sur son message, elle a démontré éloquemment qu’elle était en mesure de garder son sang froid en toutes circonstances, mais surtout dans les pires moments. Et Dieu sait s’il y en a de tels moments en cours de mandat présidentiel…

      En remettant violemment le gros «Pussy Grabber» à sa place, elle aurait plutôt prêté flanc aux critiques déloyales des trumpeux qui n’aurait eu aucun scupule à la décrire comme une faible femme, une hystérique incapable de supporter la pression de la fonction présidentielle. Quoique, à bien y penser, c’est effectivement ce qu’ils ont dit d’elle, entre autre ici même sur ce blogue, malgré l’évidence du contraire. Mauvaise foi, quand tu nous tiens.

      Depuis, par une malheureuse facétie anti-démocratique du destin, les Américains ont hérité d’un soi-disant POTUS aussi incompétent que caractériel, sinistre kkklown poignant les nerfs à tout bout de champ et s’en prenant sans arrêt à tout un chacun, grenade dégoupillée n’attendant que le plus mauvais moment pour exploser. Dire qu’ils auraient pu avoir cette femme remarquable pour première présidente de la république, une personne de haute qualité remarquablement équilibrée et préparée pour affronter les aléas de la fonction présidentielle. Une personne dont la majorité de la population aurait pu être fière au lieu de rougir de honte comme ils le font présentement.

    • @jaypee2 (21h45)

      Tiens, en voilà un qui consomme son Simon en sushi… comme si le pouésson n’était pas cru!

    • Il est vrai que monsieur Trump avait une attitude inqualifiable qui se voulait, en plus, intimidante. Par ailleurs, quand on cherche à devenir Présidente des États-Unis, il faut savoir faire face à ce genre de «musique»!

      Elle n’avait tout simplement pas ce qu’il fallait avoir pour occuper ce poste. Trump, c’est de la petite bière à côté d’un Putin! J’aurais bien aimer assister à la réaction d’une Margaret Thatcher, d’une Angela Merkel ou encore d’une Golda Meir au prise avec un homme aussi rustre et fat!

    • Quoique affronter un bully … souvent le bully se dégonfle. Ce n’est pas une certitude mais ça aurait été bien de voir ça aussi.
      D’un autre coté, Il n’est pas un bully “normal” ! C’est Aldous Huxley dans un de ses essais (il me semble que c’est Brave new world revisited) qui disait que les personnes qui résistaient à la torture avaient beaucoup de traits en commun avec les psychopathes (ou l’étaient carrément). A mon humble avis, Trump en est un. Donc il aurait probablement résisté à une charge de Madame Clinton.

    • C’est une forme même pas subtile d’intimidation. Et Trump dans sa stature cherche toujours à tasser, dominer, écraser de sa main ses opposants. Il a la poignée de main violente et domine les femmes avec sa légendaire baboune de gros méchant. Mais un jour, il va frapper son homme et l’humiliation sera totale; il ne s’en remettra pas. Mais HC était prisonnière de son personnage figé et hautain. Elle reste stoïque, on la dit de glace. Elle le remet à sa place, on la traite de mégère enragée. Elle perdait d’avance à ce jeu, peu importe.

      Pour Trump, se faire humilier décuple sa fureur. Obama s’est souvent moqué de lui et je suis sûr que Trump a un plaisir sadique et psychopathe à tout détruire l’oeuvre d’Obama, juste par vengeance.

      Mais c’est écrit dans le ciel qu’il y a quelqu’un à quelque part qui va lui régler son compte là où ça fait le plus mal, son orgueil. Et paf. Il ne s’en remettra pas.

    • Un débat télévisé avec quoi: Au moins 50 millions de spectateurs, une salle remplie et cette dame vient nous dire qu’elle était morte de peur. C’est littéralement prendre le monde pour des idiots.

      Hilary la martyre. Elle est incapable d’admettre qu’elle a fait une mauvaise campagne et elle est tellement suffisante de son petit soi-même que c’en est pathétique.

      En attendant, elle va ca$her quelques millions de plus avec son livre de braillage et de chialage. Le pire c’est que les gens vont l’acheter.

      The Art of the deal par Donald Trump et maintenant The Art of the Tears par Hilary Clinton. Deux grands best-sellers pour les croyants à cette démocratie américaine malade.

    • Grossier personnage qui dédouane ce type de comportement
      chez le 20-25 % de la population qui l,approuve.

    • ”Un sale type” c’est le moins qu’on puisse dire, surtout un manque total de classe et de prestance pour un candidat à la présidence…. ce comportement envers HR démontre sa misogynie, je ne crois pas qu’il aurait osé faire la même chose à un homme.

    • oulala!
      question épineuse!
      j’ai besoin de mon:
      100 clés pour comprendre Hillary Clinton
      pour vous trouver la réponse!

    • @ chenapan 21h52
      «Hillary Clinton devrait avoir droit à un match revanche contre Trump qui a fait une campagne des plus déloyale…»

      Oubliez ça. Elle aura 74 piges en 2020 et l’heure du match revanche sera alors définitivement passée pour Ms Clinton. Le parti démocrate doit de toute manière tourner la page et regarder vers l’avenir et les nouveaux défis qui l’attendent.

      Cela dit, je la verrais bien défendre ses convictions à la Cour Suprême, même si ce n’est que pendant quelques années. Un cas de figure où le critère de l’âge n’a pas la même importance qu’en politique. Après tout, on y retrouve bien deux juges de plus de 80 ans présentement…

    • @chenapan, 21h52 : « Hillary Clinton devrait avoir droit à un match revanche contre Trump qui a fait une campagne des plus déloyale… GO CLINTON GO 4 2020 »

      Une des meilleure joke que j’ai lue sur ce blogue ! Au fait, vous parlez de Bill ou d’Hillary ?
      Ou alors, si ce n’est pas un joke, c’est que vous êtes un partisan républicain.

    • - “Reculez, sale type…»

      De un, c’est vrai.

      Le Dohnald est effectivement un sale type. Simplement écouter sa conversation avec Billy Bush pour s’en convaincre… et ensuite consulter sa feuille de route de “You’re fired !”, de harcèlement, d’arnaques, de défauts de paiement, etc., etc., etc.

      De deux, si Hillary avait eu la fibre d’une humoriste et lui avait envoyé une vanne bien sentie et rigolote en pleine face, elle aurait sans doute marqué des points…

      Genre: «Tiens… on voit ici la technique de Donald… tout se fait par en arrière… hein..?»

      Paf ! Démoli le Dohnald !

    • Ce que raconte HRC n’était que le commencement des facéties de celui qui est maintenant président et qui continue à se conduire comme un enfant d’école en s’en prenant aux journalistes qui le traitent de façon si injuste.

      Lui seul peut rétablir les faits et réécrire l’histoire comme on l’a vu hier soir. Pas surprenant que de plus en plus de commentateurs et même de républicains sérieux commencent à le dénoncer et à s’en inquiéter.

      Sans compter les dirigeants de tous les pays occidentaux qui le trouvent tout simplement déplorable.

    • Elle aurait pu répliquer! Tout l’art consistait à adopter le ton et l’attitude appropriée. Elle connaissait pourtant son adversaire ou du moins on aurait dû faire en sorte qu’elle le connaisse comme si elle l’avait tricoté elle-même.
      Visiblement stressée, elle a démontré son manque d’adaptation (personnalité inflexible) à une situation sous haute tension…
      De toute manière, son message ne passait pas parce que trop abstrait, i.e. manque de concret comme Mondale disait… « Where is the beef? »
      Ne pleurez pas: je n’aurais pas fait mieux…Nous sommes tous des “gérants d’estrade” ici.

    • @jaypee2 23 août 2017 21h43

      ”Si elle avait choisi l’option B elle aurait été perçue comme une névrosée” (fritz2)

      «Pourquoi?»

      C’est le modérateur qui aurait dû remettre Trump à sa place, pas HC; c’était du harcèlement, point à la ligne. Les femmes passent pour des hystériques ou des mégères (bitches), lorsqu’elles se fâchent en public, particulièrement en politique. Seul l’humour est acceptable et encore, il ne faut pas être trop sarcastique. Un «back of, you creep» aurait fait les premières pages de tous les journaux, ce qui aurait fait disparaître le message de fond. Comme ce n’était ni la première, ni la dernière fois de sa vie qu’elle avait affaire à un bully, elle a composé au mieux avec une situation qui dérapait. Deux poids, deux mesures, quoi.

    • Je me souviens ce soir-là, combien son comportement était malin, je me disais mais comment elle fait, j’en avais mal, mais je me demande si elle n’aurait pas dû lui dire quelques choses du genre “mon cher Donald, à te voir si proche de moi, il est difficile de croire, que je suis une mauvaise personne”

      Mais non il aurait répondu quelques choses de plate et méchant, elle a choisi la bonne voie.

      Comment elle se sentait quand elle a vu, l’attitude de DT avec Mme Angela Merkel vous vous rappelez…la poignée de main qu’il a ignoré pendant des secondes interminables, une éternité tellement c’était un moment de grand malaise, je le vois encore et encore.

    • @soyonsattentif 22h18 “En attendant, elle va ca$her quelques millions de plus avec son livre de braillage et de chialage.” C’est certainement plus honnête que Trump qui fait de l’argent sur le dos des contribuables en chargeant les frais de ses séjours sur ses propriétés.

    • Désolé mais de un, elle exagère définitivement pour passer pour une victime la ”pauvre” dame et de deux sur cette photo du blogue l’angle de prise nous montre très bien que Trump est a une distance raisonnable de 3 mètres. Impossible de ressentir le souffle du monsieur dans le coup de la ”grande dame”. Donc certains regarde bien ce qu’il veulent voir. Soyez objectif tout de même.

    • @monsieur8

      23 août 2017
      22h43

      ”@Chenapan…
      …Au fait, vous parlez de Bill ou d’Hillary ?”

      Bill Clinton a déjà été POTUS dans les années 90… il ne peut pas se représenter pour votre information… franchement!… quelle ignorance…

      ———————————-

      ”Ou alors, si ce n’est pas un joke, c’est que vous êtes un partisan républicain.”

      ni l’un ni l’autre… c’était juste pour troubler le sommeil de ceux qui n’arrivent pas à dormir quand ils pensent qu’une femme pourrait devenir POTUS un jour…

      je suis persuadé que si vous aviez eu le droit de vote aux USA en 2016, vous auriez voté pour Trump…

    • @Layla3553 23 août 2017 23h55

      Merkel, Clinton… on dirait que Trump a un problème avec les femmes et, encore plus, avec les femmes de pouvoir. Il a d’ailleurs établi une comparaison, entre HC et Merkel, durant la campagne électorale : «Hillary Clinton wants to be America’s Angela Merkel, and you know what a disaster this massive immigration has been to Germany and the people of Germany. Crime has risen to levels that no one thought would they would ever see». Naturellement, il avait tout faux.

      Avez-vous lus un article et un éditorial, dans Der Spiegel? Les traductions anglaise se trouvent, ici: http://www.spiegel.de/international/topic/donald_trump/

      Pas de contenu quant aux relations Merkel & Trump, plutôt des parallèles avec le nazisme, mais ça donne une idée de la façon dont les Allemands analysent la situation actuelle aux USA. Ils n’ont pas tort. De toute façon, Merkel a déjà dit ce qu’il fallait dire, en termes diplomatiques : «The times when we could completely rely on others are, to an extent, over». En bref, mon pit, on va dorénavant s’arranger sans toi, t’es pas fiable. Trump était furieux.

      Merkel en a remis une couche, aujourd’hui : «‘America first’ attitude will hurt U.S.». Encore une fois, elle a raison, car leurs partenaires commerciaux sont en train de développer de nouveaux marchés, sans les USA. Trump va sûrement s’étouffer avec sa cravate, lorsqu’il en entendra parler… si quelqu’un a le courage de le lui répéter!

      Source : https://www.thestar.com/news/world/2017/08/23/germanys-merkel-says-america-first-attitude-will-hurt-us.html

      ————-

      @Jondeuff 24 août 2017 00h46

      «Trump est a une distance raisonnable de 3 mètres (…)».

      Non, il était parfois directement derrière elle; c’était insensé de le laisser l’approcher d’aussi près et, en plus, il faisait des gestes à l’arrière-plan lorsqu’il s’éloignait un peu. On aurait dit un enfant en manque d’attention, sauf qu’il n’est pas un enfant. L’autre t-shirt, celui qui dit «He made my skin crawl» devrait être bientôt disponible. Trop tard pour les slogans accrocheurs, madame Clinton.

    • @ralbol Et si la carotte avait eu un peu d’humour, il lui aurait repondu
      quelque chose comme: “c’est Bill qui m’a dit que vous adorez ca “

    • Pas faite forte la madame. Franchement. Même pas capable d’affronter quelqu’un d’aussi simpliste dans ses discours et de gagner. Elle s’est tellement faite torcher dans les débats qu’elle cherche d’autres raisons. Le plus drôle, c’est qu’elle vit, elle même, avec le ‘creep’ en chef….

      Ironie….

    • J’ ai exactement le même sentiment de dégout face au gros tas . Je suis incapable de le regarder ni ne puis-je tolérer sa voix et son discours digne d’ un arrogant et dégoutant individu.

      Il représente pour moi ce que l’amérique a de plus laid a offrir et il en faudra du temps avant que ses citoyens comprennent le sens de ce choix. Trop occupés qu’ ils seront a réparer les dégâts et rester calmes tout en étant la risée de la planète entière.

      Pour moi aussi la photo résume bien toute la dégoulinante personnalité de ce vaurien.

      Naïvement je souhaitais un attentat ou un accident déguisé pour corriger cette erreur mais finalement j’ ai compris que c’ est quand il sera parti que la schnoutte va frapper le ventilo parce que les enragés édentés ne sauront alors pas vers qui de pire se tourner et il devront alors se rendre a l’ évidence que du changement pour du changement ca ne donne peut-être pas les résultats escomptés.

      Ceci étant dit et surtout pas pour excuser le choix du gros tas ,force est d’ admettre qu’ en politique tant aux U.S.A qu’ au Canada ou ailleurs, le choix de candidats valables avec des valeurs louables est ben ben mince…

    • Pour ceux qui veulent savoir ce qu’Yves Boisvert (Cyberpresse) pense de la présidence de M. Trump:

      http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201708/23/01-5127080-trumpistique.php

      Plusieurs vont sans doute être d’accord avec M. Boisvert … LOL

      Pour ce qui est du sujet du billet … Lorsqu’un des candidats parlait, l’autre aurait dû être assis. C’était la JOB de la modération d’avoir des règles claires et de les appliquer. On peut penser que M. Trump aurait fait à sa tête, mais ça aussi aurait dû être prévu.

      Il est inadmissible qu’on ait toléré un tel comportement irrespectueux envers Madame Clinton. C’était aussi un comportement de prédateur de M. Trump pour plaire à ses partisans et montrer sa supériorité sur Madame Clinton.

      Cette dernière aurait probablement dû se retourner et l’affronter en lui répondant de manière ferme et poli sur son comportement. Au yeux de plusieurs, cette scène ne l’a pas avantagé.

    • La réaction de Mde Merkel est la bonne. On doit continuer à négocier et commercer avec les Américains mais en même temps tout faire pour être le moins dépendant de ce pays qui peut élire un président tellement incompétent qu’il est un boulet explosif pour son pays et le reste du monde.

      Il ne fait aucun doute que Mde Clinton aurait fait un meilleur président que cet être incompétent et nuisible.

    • @ Super-Pippo

      …Pourquoi on parle encore d’elle? Est-ce qu’elle envisage un retour pour 2020?…

      J’espère que vous avez eu et aurez les mêmes mots lorsque Trump ramène Mme Clinton dans ses discours.

      MyAmerica

      Mon pauvre tit gars, presque tout les médias et commentateurs sérieux on dit que Mme Clinton avait remporté haut la main ce débat. En passant, ton Amérique est entrain de se faire torcher par Trump pis t’es là à te pencher et espérer qu’il te fera l’honneur de te torcher toi aussi.

      P.S. Se faire torcher le c*l : Faire peu de cas de quelque chose, s’en moquer éperdument.

      Pour ce qui est de Mme Clinton, il y avait un troisième choix, le ridiculiser. Toutefois, je crois que Mme Clinton n’a pas la personnalité pour le faire.

    • @apocalypse 06h47

      Boisvert fait une claire démonstration de la nullité de gouvernance de Trump qui ne connait aucun de ses dossiers. Incapable d’analyse et de synthèse, il s’en reporte à son instinct. Or, on sait que l’instinct est souvent à l’opposé du raisonnement et de la réflexion qui est l’attribut de l’homo sapiens.

      Une fois de plus, le principe de Peter s’est démontré.

    • @Layla3553 – 23 août 2017 – 23h55
      … Je me souviens ce soir-là, combien son comportement était malin …

      Pas d’accord, mais pas du tout! Il n’y a absolument rien de malin (malicieux, oh que oui) dans ce que fait M. Trump. SVP aller lire la chronique d’Yves Boisvert sur Cyberpresse de ce matin.

    • @A.Talon – 23 août 2017 – 22h28
      … Oubliez ça. …

      Vous avez tout à fait raison! Il y a l’âge, mais au final, elle a perdue alors qu’elle devait gagner facilement. Vrai que les républicains ont joué salauds, mais il reste qu’elle a perdue. De plus, il faut que le parti se renouvelle et ça prend un(e) candidat(e) beaucoup plus jeune avec de nouvelles idées et de la fraicheur.

    • Elle a écrit “creep”. Ça décrit bien le personnage dégoûtant, mieux que “sale type”. Elle a fait son choix. Le bon probablement. Elle est apparue courageuse, tout a son avantage. Mais l’Option B aurait fait tout un show. Et comme je ne vote pas la-bas, c’est tout ce qui compte. Je n’arrête plus le pop-corn depuis des mois. Trump peut arrêter ça drette la n’importe quand… Tout un suspense. The highest ratings in politics, ever.

      Ciao

    • @ soyonsattentif

      Vous devriez lire son livre car elle explique ce qu’elle aurait souhaité pouvoir revenir en arrière et faire différemment pendant sa campagne échouée de 2016

      Je répète, et faire différemment ce qui implicitement revient à admettre qu’elle a fait une mauvaise campagne.

      Mais bon, vous préférez vous arrêter à une seule phrase de son livre. Libre à vous de le faire mais en se faisant, vous vous discréditez en affirmant : …Hilary la martyre. Elle est incapable d’admettre qu’elle a fait une mauvaise campagne et elle est tellement suffisante de son petit soi-même que c’en est pathétique…

      …En attendant, elle va ca$her quelques millions de plus avec son livre… Quoi !!! Vous êtes un de ces communistes pourris qui ne veulent pas que les gens puissent faire de l’argent et s’enrichir. Si c’est OK pour tonton Donald de s’enrichir sur le dos des gens, c’est OK pour Madame Clinton de faire de l’argent avec un livre.

    • soyonsattentif 22h18

      C’est en fait un microcosme de la campagne d’Hilary Clinton. Se présente comme une femme étant capable de faire la “job” dans un monde d’homme mais n’hésite pas une seconde à jouer la carte de la ‘pauvre femme sans défense’ dans un monde d’homme prédateurs quand ça fait son affaire.

    • @ralbol 22h52

      “De deux, si Hillary avait eu la fibre d’une humoriste et lui avait envoyé une vanne bien sentie et rigolote en pleine face, elle aurait sans doute marqué des points…”

      Exactement, il n’y avait pas que se taire ou d’exploser comme options pour gérer la situation. Une bonne réplique humoristique cinglante pour souligner devant tout l’auditoire le comportement déplorable de Trump l’aurait mis K.O. pour la soirée.

    • J’avais trouvé l’attitude de Trump complètement innaceptable. Un gros babouin qui essayait de faire peur à la femelle.

      C’était en effet “creepy”. De très mauvais goût. Et je ne comprends pas qu’après ça une seule femme (ou même un homme, à moins d’être un cro-magnon) puisse voter pour Trump.

      Hillary a bien des défauts, mais on ne peut pas lui faire de reproches là-dessus. Si les gens sont assez idiots pour voter Trump après une telle prestations, l’Amérique mérite de le subir.

    • @MyAmerica
      5h37
      “Elle s’est fait torcher dans les débats”
      Ben voyons, on n’a pas vu les mêmes débats. Au contraire, DT avait eu l’air d’un idiot non présidentiable. Et tous les sondages post débats confirmaient la performance de HC.

      Ce n’est pas là que ça s’est joué. Ça s’est joué sur les swing states qui avaient été négligés par les démocrates et, pris pour acquis, ont voté Trump par frustration de l’establishment. Wisconsin, Pennsylvanie, Floride etc. La structure des Grands Électeurs a favorisé le GOP dans les états du centre moins peuplés que la Californie ou NY par exemple.

      Et le vote noir n’a pas sorti pour les démocrates, contrairement à Obama qui amenait une image différente et de l’espoir. HC, c’était la continuité de l’establishment blanc, et les républicains ont martelé ce message. Et ça a marché.

      HC et son groupe ont fait des erreurs de gestion de campagne et ont payé pour.

      Mais le désastre de l’ère Trump est bien pire pour les USA. À date, mais je n’ai aucune raison de croire que ça va s’améliorer à court terme.

    • Et les démocrates ont dramatiquement besoin de sang neuf et de nouvelles vedettes. 2018 approche très vite.

    • @pelojean – 24 août 2017 – 07h44
      … Une fois de plus, le principe de Peter s’est démontré. …

      Après M. Trump, il sera sans doute (très) difficile de trouver un meilleur exemple de ce principe.

      Avec ce qu’on voit de M. Trump, je pense que les personnes qui se font traitées d’incompétentes devraient être offusquées … LOL

    • @Morgane12

      “C’est le modérateur qui aurait dû remettre Trump à sa place, pas HC; c’était du harcèlement, point à la ligne. (…) Comme ce n’était ni la première, ni la dernière fois de sa vie qu’elle avait affaire à un bully, elle a composé au mieux avec une situation qui dérapait. Deux poids, deux mesures, quoi.”

      Je suis d’accord à la virgule près avec tout ce que vous avez écrit!

    • @ pierre.s. 23 août 2017 22h18

      ”Grossier personnage qui dédouane ce type de comportement
      chez le 20-25 % de la population qui l,approuve.”

      Subtilement ce sera l’un des plus grands ”héritage” (pervers) que laissera la venue de cet homme odieux et repoussant.

      Et quand j’entend parfois des cadres supérieurs me dire ”Regarde Trump… et la population le hisse au pouvoir ”… avec un petit sourire en coin, j’en ai la chair de poule.

      Ce POTUS aura ouvert l’opportunité de ”légitimer” toutes sortes d’irrigularités et commentaires infâmes, racisme, manipulations, mensonges, abus des femmes, etc., c’est ça qui fait peur…
      Comment expliquer aux yeux des générations plus jeunes de telles laideurs dans cette fonction…

    • @MyAmerica

      “Le plus drôle, c’est qu’elle vit, elle même, avec le ‘creep’ en chef….”

      Lisez ceci et revenez-vous avec votre “creep en chef”:
      http://www.telegraph.co.uk/women/politics/donald-trump-sexism-tracker-every-offensive-comment-in-one-place/

      Je vais que je ne vous convaincrai pas mais au moins, vous ne pourrez plus prétexter l’ignorance dans votre soutien au crétin orangé.
      -

    • @spritzer 8h07

      Bonne alternative en effet , bien que poser en victime fait vendre plus de livres parmi ses supporteurs … Dans la même veine humoristique Hollywood nous pondra t-il un film sur toute cette saga, du genre Kong Kong contre Godzilla ?

      Le titre pourrait être *La Mémé contre le Grabber!* Succès assuré.

    • @A.Talon. 23 août 2017. 21h58
      Je suis d’accord avec vous. Le résultat de cette pathétique élection est la démonstration de l’affreuse misogynie et de l’indécottable racisme d’une bonne partie du peuple amer-ricain. Les deux mandats d’Obama leur étaient déjà intolérable, les Démocrates leur proposait maintenant une “female” comme Commandant-in-chief…Wooh…c’était totalement IM-POS-SI-BLE même d’y songer ! Ils ont bien choisi leurs problèmes actuels : le candidat retenu est inculte, misogyne, raciste, agressif…à l’image du 30% de “deplorables” de ce pays en perdition !

    • g.duquette
      24 août 2017
      08h03
      @ soyonsattentif
      Vous devriez lire son livre car elle explique ce qu’elle aurait souhaité pouvoir revenir en arrière et faire différemment pendant sa campagne échouée de 2016
      _______________________________________________________

      De kessé: Vous avez déjà une copie de son bouquin, vous êtes un intime?

    • Je pense que les choses doivent etre dites ….

      Trump est un intimidateur, un grossier personnage.
      Incapable d’obtenir quoi que ce soit à la réguliere il ment
      il invective il adopte des propos et des comportement violents et malsains.
      Et quand ca chauffe, il banalise et se cache derriere un troupeau d’avocats.

      Un miliardaire à les moyens d,etre médiocre et de s,en sortir.
      Mais pas le simple citoyen.

      C’est ca Trump.

    • Ce débat a eu lieu depuis bientôt 1 an et soudainement les états d’âme d’Hillary Clinton font la manchette. Disons que cela vous a pris du temps à allumer comme on dit par chez nous.

      Allez au plus la sortie du livre que l’on en finisse avec sa séance d’apitoiement. Elle ne nous parlera sûrement pas “du framage” des Primaires et de toutes les bassesses de son organisation envers Bernie Sanders. Sainte Hillary !

    • Correction: Allez au plus vite

    • Ceci dit, comme dans plusieurs société dans le monde 20 a 25 %
      de la population est facilement influençable, peu instruite ou peu
      informé ( ou un joyeux mélange des deux).

      Voila la milice de Trump, sa base. Uns base d’individus tristement
      nourris de préjugés de frustration et de haine. Un cocktail social
      tres dangeureux.

      À preuve les David Duke de ce monde qui saluent publiquement le Fake President
      et mette à sa disposition leur influence. Trump a bien beau dire ce qu’il veut
      l’interprétation de ses messages est de la musique aux oreilles de
      l’amérique haineuse, intolérante et radicale.

    • @monteregie – 24 août 2017 – 08h51
      … Ce POTUS aura ouvert l’opportunité de ”légitimer” toutes sortes d’irrigularités et commentaires infâmes, racisme, manipulations, mensonges, abus des femmes, etc., c’est ça qui fait peur…

      Tout à fait d’accord avec vous! D’ailleurs, on l’a déjà remarqué dans divers forums et situations, certains se sentent maintenant justifiés de dire et de faire des choses qu’ils ne faisaient pas avant l’omniprésence de M. Trump dans les médias. Cet homme a ouvert les vannes à tous les excès et notre civilisation devient moins civilisée.

    • HS

      Un autre départ de la Maison-Blanche. Cette fois ci c’est un des directeurs des communications (départements des réponses rapides et positives) director of rapid response Andrew Hemming.

      Le rôle de Hemming n’était pas des plus facile. Ce rôle était entre autre chose de diffuser des articles de nouvelles positifs, souvent issus de média conservateurs, au sujet de l’administration Trump vers les journalistes. et médias.

      Je crois qu’il est parti car la tâche de trouver des nouvelles positives (sans fabriquer de fausses nouvelles positives) était presque irréaliste.

    • @soyonsattentif (9h06)

      À propos de ce qui date de plus d’un an, vos propres états d’âme d’amertume de bernie-bro n’ont pas beaucoup évolué… votre imagination a eu le temps d’inventer des “framages de primaires” et des “bassesses”… Vous avez des exemples?

    • La misogynie est la “mâlitude” inavouée de ’soyonsattentif(sic)’

    • Regardez attentivement la photo qui coiffe ce billet. Bien qu’il soit placé en arrière plan, Trump s’est arrangé pour montrer (presque) la totalité de son corps et sa fameuse posture. Regardez le port de sa tête avec son air provocateur, soupçonneux et « supérieur ». Il a accaparé les 2/3 de l’espace, laissant à HRC l’autre 1/3. Je me souviens de m’être sentie mal à l’aise à ce moment précis : mon attention s’est dirigée vers le Gros Tas. Je suivais l’Andouille des yeux, surveillant ses mimiques tout en essayant de comprendre ce que disait HRC.
      Ce temps d’antenne aurait dû être dédié à 100% à HRC. J’appelle cela du VOL du TEMPS d’antenne. C’est CHEAP et MACHIAVÉLIQUE ! Le modérateur aurait dû intervenir. Il est grand temps de redéfinir ce qui sont permis et ce qui ne le sont pas dans un débat important comme celui-ci. « C’est une forme même pas subtile d’intimidation… » alexander 22h14.

      Je ne suis pas d’accord avec le plan B tel que préconisé par HRC et surtout l’emploi du mot « sale type ». Comme la plupart d’entre nous, je trouve que Donald a été plus que sale. Il a été dégoûtant ! Mais ça, il faudrait le dire différemment si Mme Clinton ne veut pas se faire traiter d’hystérique ou de névrosée. Il faudrait le faire avec humour, genre Grabber ralbol 22h52 « Tiens… on voit ici la technique de Donald… tout se fait par en arrière… hein..?».

      « …l’art consistait à adopter le ton et l’attitude appropriée » levigilant 23h18

      Riche comme Mme Clinton, avec ses redevances de quelques millions de dollars, elle devrait partir un concours, genre « qu’auriez-vous fait à ma place ? » ou « quel serait VOTRE plan B ? »
      C’est le choix du public, basé sur des participations anonymes (ou non) qui primera. Je suis sûre du succès du concours.

    • @soyonsattentif 09h06

      Ainsi, vous êtes un pro-trumpeux qui a trahi son idéal avec Sanders !

      Bravo pour la menterie.

      12% de supporteurs de Sanders ont voté pour Trump !

    • el_kabong
      24 août 2017
      09h29
      @soyonsattentif (9h06)
      À propos de ce qui date de plus d’un an, vos propres états d’âme d’amertume de bernie-bro n’ont pas beaucoup évolué… votre imagination a eu le temps d’inventer des “framages de primaires” et des “bassesses”… Vous avez des exemples?
      ___________________________________________________

      Vous ne vous souvenez pas que Donna Brazile, travaillant comme analyste pour CNN, lui avait transmis les questions du débat avec Bernie: Cette dame honnête est maintenant présidente du parti démocrate. Vous ne vous souvenez pas du scandale des emails concernant le favoritisme du parti envers Clinton au détriment de Sanders … décidément Où étiez-vous?

    • C’est vraiment ce dont le parti démocrate avait besoin.
      Avec une popularité de 27 % pour Shumer et 26 % de Pelosi, que l’on parle pour au moins encore un mois de la défaite d’Hillary Clinton.

    • Encore la Clinton qui fait du mélodrame. Pathétique.

    • Trump est encore reparti sur sa défaillance schizophrène ce matin dont il témoigne sur twitter.

      Mais c’est suffisant intellectuellement pour ses admirateurs balbutiant.

    • @soyonsattentif

      Vos “exemples” se limite à un car on est dans le même “scandale” des emails et vous êtes toujours dans le vague et l’imaginaire… “Les” questions se limitent à une ou 2 et vous n’avez aucune preuve qu’elles se soient rendues à “destination”…
      Quant à ce soi-disant “favoritisme du parti”, j’attends toujours un exemple concret d’un bernie-bro sur comment cela s’est matérialisé…

    • @ jutamat

      - «Et si la carotte avait eu un peu d’humour, il lui aurait repondu quelque chose comme: “c’est Bill qui m’a dit que vous adorez ca “»

      Fort probablement ce qu’aurait pensé le Dohnald… tout ramené au c*l…

      …mais comme il n’a aucun sens de la répartie à part des répliques d’enfant de 4 ans, il aurait simplement piqué un gros “tantrum”.

    • @ Super-Pippo 21h24

      Le président en a parlé dans son rallye mardi
      j’imagine que les autres ont le droit aussi

    • @el_kabong 10h25

      Hillary a “achetée” la candidature de 2016 lors de sa concession à B. Obama en 2008. C’est la raison pour laquelle elle n’a aucune concurrence pour le poste (Les ténors Biden, Warren et cie. ont été tassés).

      Sanders n’avait aucune chance, c’était arrangé d’avançe.

    • ”Encore la Clinton qui fait du mélodrame. Pathétique.”danz06

      C’est votre interprétation personnelle qui fait dans le mélodramatique qui est pathétique.
      Mais bon, vos perceptions vous appartiennent….Misère!

    • Le pseudo scandal des e-mails moi ca me fait rire …
      Quand on sait que depuis que Trump est président il a accès
      à de l’information hautement prioritaire et sensible.

      Lui qui n’est même pas capable de gérer un compte Twitter s’est
      d’ailleurs compromis à de nombreuse reprises depuis 8 mois à
      divulguer de l’information hautement confidentiel aux quatres vents.
      Et en particulier aux copains russes qu’il a invité au bureau ovale.
      Il a même rigolé avec eux de la façon dont il s’était débarrassé de
      James Comey.

      Alors les e-mail d’Hillary ? y a rien la.

      Trump lui est tellement stupide qu’il coulait de l’info prioritaire
      en public sans même réaliser ce qu’il faisait. Alors imaginez en
      coulisse à l’abris des regards.

    • Ha! les comportements de l’être. Lorsqu’on a affaire à un individu hors norme. Surtout l’être Trump, qui représente à peu près tous les travers de l’homme. Je comprends, la réaction de Mme. Clinton. Soyons objectif!

    • De plus pendant l’intervention de HC, sauf erreur de ma part, il a ajouté, tout en se tenant derrière elle ..because you will be in jail … (sous-entendu si je suis élu, je m’arrangerai pour vour poursuivre et vous mettre en prison, du Trump typique). J’étais abasourdi que l’on puisse permettre une telle grossièreté dans un débat télévisé.

      Par ailleurs, sur les manipulations et les bassesses des démocrates envers M. Sanders, cela ne fait que confirmer mon opinion sur l’état lamentable de toute la politique américaine corrompue par l’argent et la malhonnêteté. Il n’y a plus depuis longtemps de débats sur les enjeux. L’accent est mis presque systématiquement sur les attaques et les mensonges sur la personne et non les idées. L’essentiel de la campagne de Trump (j’omets ici a dessein le monsieur, il ne le mérite pas) a été de salir la candidate adverse de sorte qu’a la fin, tous étaient convaincus qu’elle était plus malhonnête que lui.

      Dégoutant du début a la fin.

    • Trump et le trumpistique
      +++++++++++++++++++
      Référence au trumpistique ; Boisvert a tout compris, j’ai tout compris et d’autres ont compris
      N’empêche que les É.uniens ne comprennent pas ça. Au lieu de rabâcher continuellement sur trump se référer à ; «http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/yves-boisvert/201708/23/01-5127080-trumpistique.php
      Trump n’est rien d’autre que la description qu’en fait m. Boisvert de la presse.
      jrcm.Tampa, fl.

    • Un amendement ( 22 eme) fut fait à la Consitution en mars 47. Elle fixe désormais à 2 la limite du nombre de mandats que peut exercer le président. Avant cet amendement, seul Delano Roosevelt fut un président qui a exercé 3 pleins mandats. Il mort dans l’exercice d’un 4 eme mandat.

    • Ha, l’astronomie!

      HS mais d’actualité.

      https://mobile.twitter.com/JerryTravone/status/900694348257517568/photo/1

    • Le phénomène Trump mobilise des millions de personnes en les sortant de leur apathie, et pour ce faire il fallait que des millions de personnes supportent Donald. Ce qui était caché est maintenant au grand jour, et enfin ceux qui se laissaient faire doivent maintenant choisir ce qu’ils veulent vraiment dans la vie en général, et en politique en particulier.

    • Gardez vous crayons et vos doigts aiguisés. Le pire est à venir…..et très, très bientôt. Ca passe ou ca casse en septembre : bras de fer entre le législatif ( congres), article 1, donc dominant, et l’executif, article 2. Au menu du jour, des tas et des tas de repas infectes pis notre connard a deja signifié de facon non equivoque qu’il ne tolererait pas d’affronts à ses souhaits quitte à paralyser le pays par défaut de paiements si on ne fait pas le mur (degager un budget). Ca va jouer sale! attachez vos tuques. C’est là que ca va etre “when the shit its the fan” . ils ont tous leurs enjeux. Le malheur c’est que pour les americains c’est toujours la courte vue domestique qui prime contrairement aux chinois pour qui une décenie, un siecle n’est rien ( location de Hong kong aux brithish, entre autre)

    • @ Belmont

      - «Ha, l’astronomie! HS mais d’actualité.»

      En effet, le Dohnald a une infinie capacité à tout obscurcir, et à plonger la civilisation dans le noir.

    • @ Super-Pippa
      Pas besoin d’arrangement, les idées “progressistes à la Sanders” sont encore trop loin de la vision des américains moyens. Il faut plutôt voir la défaite de Mme Clinton, ce débat un peu hors du temps de l’électorat Démocrates, qui divise et démotive.

      SVP, n’invoquez pas le vote populaire . Il faut accepeter la règle du jeu.

    • @ MarcoUBCQ

      - «Le phénomène Trump mobilise des millions de personnes en les sortant de leur apathie…»

      Trump n’est pas un «phénomène», c’est une monumentale erreur.

      Et les gens qui sortent de leur apathie, ce sont ceux qui voient la monumentale erreur et tentent de la faire corriger.

      Espérons qu’ils continueront dans cette voie.

    • @pierre.s. – 24 août 2017 – 11h16
      … Le pseudo scandal des e-mails moi ca me fait rire …

      J’ai donné mon point de vue sur ce sujet plusieurs fois et croyez-moi, je ne vais pas vous contredire. A la limite, Madame Clinton a fait preuve d’une certaine imprudence, mais on l’a traité de criminelle à tout vent et cela a fini par entrer dans la tête de milliers d’américains. A force de répéter un mensonge, quelque chose fini par rester :-(. Malheureusement, plusieurs sont très faciles à manipuler: les républicains et M. Trump l’ont très bien compris.

      Avec M. Trump, on a vu infiniment pire que tout ce qu’a fait Madame Clinton, mais c’est un homme, alors nous sommes dans le deux poids, deux mesures.

    • @danz06 10h20 Encore un malotru misogyne qui donne du “la” aux femmes en politique.

    • @ apocalypse. 24 août 2017. 07h46
      Votre réponse à ce que j’ai écrit
      @Layla3553 – 23 août 2017 – 23h55
      … Je me souviens ce soir-là, combien son comportement était malin …
      Pas d’accord, mais pas du tout! Il n’y a absolument rien de malin (malicieux, oh que oui) dans ce que fait M. Trump. SVP aller lire la chronique d’Yves Boisvert sur Cyberpresse de ce matin.
      —————-
      Ma définition de « malin » rejoint peut-être votre définition de « malicieux »
      Pour moi malin c’est dans le sens de méchant, qui fait du mal par ses paroles, ses actions, son non-verbal, qui cause des ennuis, un médiocre de bas étage, pouvant représenter un danger.
      —————-
      J’ai lu l’article de M.Yves Boisvert, que vous m’avez demandé de lire. C’est une bon résumé de cequ’est cet homme.

      Mais je ne trouve pas Dt irrésistible et je ne suis pas fasciner par DT,au contraire non seulement il ne me fascine pas, mais il me répugne, à la limite je dirais que cela me répugne de ressentir de la répugnance, bon, à moi de gérer.

      Le seul « attrait » que je trouve à lire tout ce qu’il dit ou fait, c’est pour savoir de quoi je parle, de me faire ma propre opinion et surtout répondre avec intelligence à ces gens qui sont fascinés par DT.

      Je ne trouve pas que dire qu’un membre de notre parti est un idiot est du « parler vrai » non merci à ce genre de vérité et cela ne me fascine pas.

      Je suis d’accord que DT n’a aucune idée « logique » de ce qu’il dit, qu’il improvise, mais cela ne me fascine pas.
      Son incompétence ne me fascine pas.
      Ses improvisations ne me fascine pas.

      Je ne trouve pas DT irrésistible et la fascination ne m’habite pas quand je pense à tout ce qu’il fait et pourrait faire.

      Mais lui serait tout “feu tout flamme” de savoir qu’il nous fascine même si c’est dans sa grande médiocrité, alors non je ne lui ferai pas ce cadeau.

    • @jaypee2 24 août 2017 08h48

      Merci, cela fait plaisir à lire. Le problème du harcèlement touche surtout les femmes et ce, de multiples manières. Il aurait été nécessaire de protéger HC de Trump, à un moment aussi critique. Première femme à se rendre à ce niveau, aucune règle écrite, alors les choses devraient être adaptées la prochaine fois.

      —————

      Creep et charmeur ne sont pas des termes équivalents. Des propos tels «grab them by the pussy and they’ll do anything» viennent d’un creep et d’un être immonde dont la simple présence provoque la révulsion. Clinton jouait sur un tout autre registre, car il usait de son charme. Il a toujours été ce que l’on appelait «un coureur de jupons». Je suis cependant certaine qu’il s’est fait ramassé d’aplomb par sa conjointe, après l’histoire de la petite robe noire. Voir le film «Primary Colors», qui s’inspire de leur cheminement durant les primaires (Emma Thompson et John Travolta, dans les rôles titres, avec Kathy Bates et Billy Bob Thornton en prime).

      NB : se faire pogner les fesses n’est pas drôle, à moins d’être d’accord. C’est une intrusion dans l’espace personnel d’une femme, pas un geste anodin qui peut être balayé du revers de la main.

      ————

      Aucun système n’est prévu pour un homme du genre de Trump, pas même la Constitution des É-U, car on s’attend à un respect du decorum de la part d’un président, idem d’un candidat à la présidence. Trump transgresse constamment les règles non écrites, soit parce qu’il aime le faire, soit parce qu’il est trop ignare pour les connaître… ou les deux, peut-être.

    • L’art de s’isoler. “À l’approche de la rentrée parlementaire de septembre aux États-Unis, le président Donald Trump joue la confrontation et critique ouvertement l’inaction supposée des chefs du Congrès, pourtant issus de son parti (lapresse.ca).” Il faut souligner que Trump n’est pas un républicain, juste un opportuniste loose cannon.

    • @ soyonsattentif

      …De kessé: Vous avez déjà une copie de son bouquin, vous êtes un intime?…

      Bon un autre à qui il faut tout expliquer. Soit que vous soyez pas vaillant de nature soit que vous soyez un peu beaucoup sous la moyenne pour ce qui est de l’intelligence, soit els deux.

      Mais bon je vais tenter de vous expliquer simplement : Mme Clinton sort un livre, Des journalistes et autres gens des médis en reçoivent des copies pour en faire un résumé et la critique et alimenter l’intérêt du public (on appel cela du marketing), ces journalistes et gens des médias publient ces critiques et résumés qui sont accessible facilement pour les personnes qui en font l’effort et ont l’intelligence de chercher.

      P.S. Pour faire plus simple, cela se fait aussi pour les films et la TiVi.

    • @Morgane12. 24 août 2017. 01h14

      Merci pour les deux références,la première comme vous dites donne une bonne idée de comment les Américains sont perçus.

      Pour moi, Mme Merckel, une personne de grand calibre. Elle a toute mon admiration. Pour ce qui est de Madame Clinton, les gens voulaient quelqu’un de ” moins pire” et ils ont ” plus pire”.
      Pas de quoi être fier. Mais bon, ils doivent maintenant enrayer et vite cette machine à détruire.

    • @Belmont Avez-vous vu la réplique de Ed Krassenstein au POTUS via Twitter? Priceless

      This is actually correct. The Darkness of Trump has overtaken the brightness of Obama. The Sun is what gives us life and energy!

    • @pierre.s. 24 août 2017 09h02

      “Un miliardaire à les moyens d,etre médiocre et de s,en sortir.
      Mais pas le simple citoyen.”

      Oui, très juste…. et désolant à souhait! Ses avocats jubilent très certainement! On a juste à regarder les chicanes ”d’Égos”parfois devant les tribunaux…
      “La misère des riches”… La fortune comme le tuxedo ne fait pas le Prince….

    • ..Mais pourquoi diable faut-il se laisser distraire voire intimider par le non verbal d’un «épais»? L’indifférence est la meilleure réponse. J’ai toujours pris assez de plaisir à ignorer très ostensiblement les individus dont je n’avais que faire des manifestations à mon égard. Qu’un bonhomme se déplace ici ou là et fasse la «baboune», ça change quoi? Surtout quand on n’a rien à cirer de ce qu’il peut penser.

      Et surtout, ne pas venir s’en plaindre des mois plus tard, particulièrement si on n’a pas jugé bon de réagir sur le coup.

    • J’ai l’habitude de dire que le choix entre Clinton et Trump était un choix entre un maux de tête et un cancer.
      Certains considèrent qu’un cancer fait bouger les choses plus vite… quitte a nous tuer!

    • Trump a qualifié ouvertement HC de criminelle sans vergogne et en toute impunité devant des millions de personnes sans aucune poursuite contre lui, et on appelle ça la liberté d’expression? Lock her up qu’il répétait sans cesse, et ça stimulait ses fans finis.

      Avec la description de M. Boisvert sur la Trumpistique, j’aurais tendance à dire: “Internez-le, pis ça presse.” Il est d’une terrifiante incompétence et incohérence. Je me questionnerais sur sa capacité physique et mentale à occuper le poste qu’il a.

      Et ce n’est pas une ligne de parti, c’est la protection du pays qui est en jeu. Je ne suis pas psy, mais il apparaît à bien du monde que ce type est juste incohérent et vit dans une bulle opaque.

      Pas juste un mysogine ou un narcissique, il y a quelque de plus qui me chicote chez lui entre l’oreille gauche et la droite, juste derrière le nez.

      Est-il apte à diriger le pays, ou inapte? Une question toute simple comme ça. Mais dont la réponse aurait des conséquences.

    • Trump et sa similitude
      ++++++++++++++++++
      Essayer de débroussailler ce que le 45 POTUS dit, dément, redit dans une journée/nuit à la WH n’est pas de notre ressort.
      Le supposé POTUS répète, annule, déni ce qu’il vient de dire. Une allocution de ce “ pauvre innocent“ contredit la précédente. Ses discours sont sans suite et conçu pour le besoin du moment.
      Les É.Uniens ont le président qu’il mérite. La gagne de crétins à la WH sont complices, ils font tout ce qu’il ne faut pas faire pour sauver leur face de politicien.

      Qu’on me fasse comprendre comment un moron à cravate, un excentrique, un décentré comme trump ait pu faire pour convaincre un bloc de la pop. suffisant important pour le faire élire.
      jrcm.t. fl

    • Peu importe qu’elle ait fait le plan A ou le plan B ne change rien au fait que les débats ont donné, dans l’ensemble, un bon exemple de ce qu’était Trump et Clinton. Aux débats, il était déjà impossible de dire qu’on avait pas entendu parler des 2 candidats et quelqu’un de minimalement informé connaissait déjà leur style et les squelettes qu’ils cachaient dans leurs placards (réels ou imaginés). Le débat a pour moi démontré l’absence de connaissance des dossiers pour Trump, une attitude grossière de type gros épais à répandre des énormités du genre qu’il allait mettre Clinton en prison et par le fait même un manque de connaissance du fonctionnement de l’État. LE seul élément positif est qu’il arrive à communiquer une passion à ceux qui sont assez naïfs pour faire abstraction de sa feuille de route et qu’il est à l’opposé des politiciens à la langue de bois… Madame Clinton est restée posée, froide et distante pour certains, mais elle a démontré une attitude plus stable et une meilleure connaissance de ses dossiers. Son style fait trop ”politicienne” et pour cette raison n’arrive pas à aller rejoindre de gros pans de la population.

      Si pour vous Trump a ”remporté” les débats, vous êtes à mon jugement un idiot avec une compréhension de la sphère publique et politique qui se rapproche de celle de Trump, ou tout simplement vous votiez machinalement républicain parce que c’est votre parti.

      Si, à ce jour, vous êtes encore pro-Trump et que vous espérez toujours se matérialiser des promesses loufoques, il ne reste que la catégorie no. 1. Votre conviction se rapproche à ce moment davantage de la foi et il n’y a rien à faire avec des gens qui veulent rester dans une secte.

      D’une façon ou d’une autre, les faits démontrent, à ce jour, que s’il n’y a pas de choix parfait, les Américains ont fait le pire des choix. Et l’ensemble de l’oeuvre de Trump était déjà visible avant la convention républicaine.

    • @Belmont

      Très drôle, surtout qu’une éclipse dure de 10 à 15 minutes. Après cela, l’astre éclipsé réapparaît :)

    • Si elle avait su ce soir là qu’elle ne remporterait pas l’élection présidentielle, Hillary aurait pu nous offrir un bon moment de télé en lui balançant son pied dans les valseuses.

    • “Donald Trump revendique sa capacité à «changer de ton».” La trumpistique…

    • @lukos 24 août 2017 12h21

      «Il faut souligner que Trump n’est pas un républicain, juste un opportuniste loose cannon.»

      Malheureusement, les élus Républicains ont encore les réflexes de politiciens partisans. Incapables de saisir la situation dans son ensemble, la plupart restent fidèles à la tradition du «follow the leader». S’Ils continuent à le suivre ainsi, ils vont finir par se retrouver en bas de la falaise. Ils n’ont pas compris que Trump est une menace, non seulement pour la position géostratégique/économique des États-Unis, mais aussi pour le parti Républicain. En le laissant faire, ils invitent la culture du «n’importe quoi, n’importe comment» à s’installer en politique. La gestion réactive de leur pays (Trump dirait «based on instinct», sans planification, mène à l’isolement des USA de ses alliés les plus sûrs.

      ————

      @Layla3553 24 août 2017 12h39

      De rien, ça m’a fait plaisir.

      Merkel est actuellement l’un des chefs d’état qui comprend le mieux le pétrin dans lequel Trump est en train de plonger les États-Unis. Elle ne se gêne pas pour donner son opinion là-dessus, d’ailleurs. Elle connaît les conséquences d’être dirigé par un autocrate, dont les concepts reposent sur de faux prémisses de base. Elle connaît aussi les méfaits de l’isolationnisme, à cause de l’ancienne division de l’Allemagne. Bref, elle a acquis beaucoup de connaissances et de bons réflexes, notions généralement requises d’un politicien et d’un leader mondial… sauf l’exception, Trump.

      ————–

      @jeanfrancoiscouture 24 août 2017 12h59

      La plupart des femmes ne perçoivent pas les comportements de harcèlement, du genre de celle que Trump a fait subir à HC durant le débat, de la même façon que bien des hommes. Les réactions ne sont pas, non plus, perçues de la même manière. Tout le monde aurait dit qu’elle avait perdu les pédales, si elle s’était fâchée. Si elle avait su à l’avance ce qu’il ferait, elle aurait sûrement apporter une tapette à mouche!

      —————

      @Slyderv 24 août 2017 13h31

      Un seul mot : Bravo!

    • En ondes sur Radio-Canada, un film sur Malcom X et Martin Luther King. La haine et l’horreur sont encore présentes chez nos voisins du Sud et Trump jette de l’huile sur le feu. Je n’ai pas l’habitude de souhaiter la mort de quelqu’un mais je considère que Trump est plus dangereux que ne l’était Ben Laden.

    • ..@monteregie,12h42: «La fortune comme le tuxedo ne fait pas le Prince….». En effet, vous avez raison. Et il y a une couple de jours sur CNN, Anderson Cooper, citant sa mère, ajoutait: «Il y a de ces gens qui connaissent le PRIX de toute chose mais la VALEUR d’aucune.»

      Et pour revenir à ce cher Donald, dans la foulée de cette belle chronique d’Yves Boisvert sur la «trumpistique», je conclurai avec une sorte d’hommage à cette ambition américaine de toujours vouloir avoir le «best, biggest, greatest, tallest, oldest, etc.» in the World.

      Dans le cas de cet atypique 45e POTUS, je constate qu’ils ont établi un autre de ces records de «grandeur» mais à l’envers, en portant au pouvoir le «weirdest». Je ne dirais pas «weirdest in the World» mais très certainement le «weirdest» à vie dans le club des 34 pays membres de l’OCDE.

      Je n’ai pas osé lui octroyer le titre planétaire car plusieurs drôles de pays ont eu des chefs encore plus déjantés que LE DONALD mais tant leurs chefs présents ou passés de même que les pays en question sont à mettre dans une classe à part. Pensez, par exemple, à un certain Idi Amine Dada, un Duvalier, un Kadhafi et autres OVNIS politiques. Mais le «weirdest» de l’OCDE, ça n’est quand même pas rien.

    • @ Lukas. 13h58

      Probablement c’est Kellyanne Conway , la seule conseillère qui lui reste, qui lui a susurré cette phrase. Pour appuyer ma supposition, voici un article dans Washington Post d’aujourd’hui
      “Trump might manage to lose every ally he has”

    • Voilà une belle occasion pour les supporteurs du sociopathe narcissique de se sentir dédouanés de faire partie du choeur de ses licheuses
      guidounes.

      Kellyanne Conway says journalists should be “forced” to report favorably on Trump

    • Je recommence vu le texte semble s’etre égaré dans les limbes.

      Réservons des énergies car le pire est à venir très, très bientôt . Une tres sale guerre est amorcée dans les forces intérieures, un bras de fer entre le legislatif , la chambre ( article 1, donc ayant préséance) et l’exécutif, le président (article 2). Il y aura des tas et des tas de menus indigestes à faire avalacher de force. En fait c’est amorcé, le président ayant menacé de paralyser ( via sa signature, je conçois, et donc de mettre probablement le gouvernement à défaut de paiement si pas de dégagement au niveau d’un budget pour son mur. La hausse du plafond de la dette est aussi à table. Conard orangé, il aime pas ne pas remplir ses promesses…..
      Là on va etre dans “when the shit its the fan”. Chacun ses enjeux. Le give and take et les magouilles, rien de neuf dans le procédé. C’est genéralement dans les coullises. Il en sera autrement avec Trump et ses méthodes non présidentielles seront encore plus vicieuses mais publiques. Pis il excelle dans l’animation et tout ce qui est pas dans la norme. Blaster la chambre….l’article 1 …..qui va dire enought, exit ?

      Le malheur de la chose, c’est genéralement, l’analyse et les décisions américaines qui demeurent domestiques et à courte vue. Vraiment à l’opposé de la pensée chinoise : une décenie, un siecle ce n’est rien. Suffit de penser à Hong kong, en autre, rétrocédée apres 99 ans. Le territoire fait partie d,un espace d’exception où on pratique le capitalisme, le cash rentre à souhait….et on garde le régime communiste.

    • Super-Pippo 21h46

      Je voudrais pas vous mal interpréter, quoique…. Dans quel sens est-ce qu’elle est parfaite?

    • @ ukos

      “Donald Trump revendique sa capacité à «changer de ton».”

      En effet, il change souvent de ton, mais aussi de teinte !

      Il passe allègrement du blond au roux, du orangé au rouge carotte, une variété de tons et de teintes toutes plus adaptés à un clown qu’à un président.

      Cet homme n’est pas un arc-en-ciel, mais plutôt un arc-en-swamp !

    • cimequaire 22h02

      Est-ce que vous avez vu quand donald a refuse de donner la main a Angela Merkel?

      Comme Secretaire d’Etat elle avait deja rencontre Putin qui lui aussi a un probleme grave avec les femmes…

    • soyonsattentif 22h18

      On dirait que vous aimez/respectez les gens qui intimident? Les bullies?

    • monsieur8 22h43

      Est-ce que vous savez que malgre les enquetes et que les Americains/nes deprouvrent Trump en grande majorite…. Il reve a terminer son mandat et a se presenter?

      Ca c’est hallucinant!

      PD: HRC ne va pas se presentter… Elle n’a pas besoin de la faire, elle a deja marque l’histoire des Etats-Unis: Premiere Candidate femme d’un parti majoritaire! Elle n’a rien a demontre, elle a gagne les elections!

      Et les Americains du Rush Belt commencent deja a se rendre compte qu’ils se sont fait avoir…

    • levigilant 23h18

      Humm pas sure, pas sure…. donald a eu – jusqu’a maintenant, free pass… Mais certes ce n’est qu’un detail…

    • “Sale type” on doit avouer que cet épithète sied bien à sa personnalité!

    • @Jean-François Couture
      14h43
      Les américains adorent les superlatifs. Weirdest de l’OCDE, sais pas, mais sûrement le plus hors-normes de mémoire d’homme de l’histoire des USA.

      Ça pourrait être grotesque, voire drôle à la limite si c’était un show de télé-réalité de type parodie de House of cards, mais le problème, c’est que c’est la dure réalité.

      Le problème de cet énergumène, c’est qu’il représente les USA et est la risée du reste de la planète, dans son dos.

      Perte de crédibilité et d’influence, un peu plus à chaque jour.

      Le reste du monde va finir par s’arranger entre eux, si on ne peut plus compter sur les américains trop centrés sur leur gros nombril. Drôle de message à l’ère de la mondialisation. C’est un dommage collatéral immense pour les USA que ce POTUS.

    • apocalypse 06h47

      En effet! Le probleme avec donald est qu’il est un toddler de 71 ans avec déficit d’attention…

    • alexander 08h38

      Mais les deplorables a trump etaient pire que lui!

    • @candela – 24 août 2017 – 14h59
      … Kellyanne Conway says journalists should be “forced” to report favorably on Trump …

      Ces gens ont vraiment une sérieuse tendance à la dictature, nous disons quelque chose et vous avez un et seul choix: applaudir et faire ce qu’on dit!

      C’est la philosophie des esprits faibles!

    • soyonsattentif 09h46

      Si bien donald organise des rallies au style election… Ceci ne veut pas dire que les primaires et les presidentielles ne sont pas passees…..!!!! Il serait temps que vous et autres se rendent compte!

    • Super-Pippo 11h08

      Mon message de 15h55 vous va tellement bien…

    • Ajout a mon message de 15h57 a Pippo…

      Il n’est pas question des primaires démocrates …. mais 4 millions de votes dans une primaire…. ca doit etre rien du tout pour vous!

    • Je me souviens lorsque j’ai regardé ce débat, le premier mot qui m’est venue en tête pour décrire notre bon Donald, c’est simiesque. J’avais l’impression de regarder un gorille alpha qui surveillait sa femelle en rut.

      Les américains ont le président qu’il mérite, je n’ai guère de sympathie pour eux. J’espère que les milléniaux se souviendront pour le restant de leurs jours le péril qu’il y a, à ne pas voter.

      Pour moi, c’est une évidence que madame Clinton était mieux préparer pour la Présidence.

      Ce qui est fait, est fait, pour moi ça ne sert à rien de ressasser le passé, on y peut rien. Je laisse les démocrates faire leur post mortem.

      Si j’étais américains je serais très inquiet. On a un Président qui s’acharne a indisposé des alliés de longue date, avec une flotte du Pacifique qui est immobilisé pour cause d’incompétence. La flotte du Pacifique n’est pas foutu de naviguer dans des eaux achalandées sans éviter de se faire rentrer dedans.

      Après le passage de la tempête Trump, il yen a une autre qui s’annonce sur le Texas. Et celle là risque d’être beaucoup moins rigolote.

      Je me souviens combien la réaction de George W Bush à Katrina fut dommageable pour lui. On verra si Donald saura secourir ses propres électeurs.

      Ce que je vais surveiller le plus c’est si le mur dont Donald est si fière va résister à Harvey.

      Je souhaite bon courage aux américains qui fréquentent cette tribune.

    • @prettybrowneyes
      15h44

      J’avoue que sa sortie sur les déplorables c’était pas sa meilleure citation, même si elle avait un peu beaucoup raison. Toute vérité n’est pas bonne à dire, surtout en politique.

      J’avais aussi oublié de citer la sortie de Comey une semaine avant l’élection et récupérée par DT sur l’enquête sur les courriels de HC.

      Cette sortie a fini de faire virer le vent dans la mauvaise direction.

      Mais les “déplorables” vont finir par “déplorer” l’élection de leur poulain.

      Quand les gens du Rust Belt vont réaliser que ses discours et promesses, c’est juste de la bul…it , ils ne lui pardonneront pas.

      Mais les démocrates doivent se trouver un nouveau champion pour le sortir de la MB, et pas quelqu’un de la vieille garde. Ça presse.

    • alexander 13h24

      Pas un belle fin pour ceux qui clamaient lock her up…. Flynn est pas loin de prison…

      Et les deplorables de trump peuvent bien finir comme leur fellow Cantwell…

      White supremacist Christopher Cantwell stuck in jail after surrendering to police http://huffp.st/aTwHEYh

    • “Trumpistique” Excellent article de Mr Boisvert.
      Après le “selfie stick” … le “Trumpy Stick”.
      C’est le bâton avec lequel Trumpy frappe sur ses alliés (MCConnell et Ryan), sur sa base électorale, sur Ti-Kim, …
      Ca pourrait devenir rapidement (!) le “Speedstick” lorsqu’il devra déguerpir de la Whine House. Le SpeedStick enlèvera l’odeur laissée par son séjour.

    • @candela 14h59 Conway est une dangereuse folle finie. J’imagine la stupéfaction du journaliste devant qui elle a dit cette obscénité. Dire que c’est de “ça” que Trump aime s’entourer. Birds of a feather…

    • Excellent commentaire sarcastique de vous cher gl0000000001. Il y a peut-être des zéros de trop mais c’est pas grave.

    • @prettybrowneyes
      16h18
      Il faut quand même faire la part des choses. Les “déplorables” faisaient aussi référence au schème de valeurs que véhiculait Trump et que semblait appuyer – malgré tout – plein de monde et pas nécessairement juste des bandits et des suprémacistes.

      Le vote pour Trump est aussi un vote de contestation contre l’establishment.

      C’est juste que DT a dit tellement d’idioties en cours de route qu’une personne moyennement bien informée notait en 2 secondes les incohérences.

      Je me demande encore comment des femmes dites modernes ont fait pour appuyer un misogyne intimidant de ce type et voter pour lui. Faut vraiment être frustrés contre le système pour passer par-dessus ça. Ou innocents.

      Disons que je ne prêterais pas dix cennes à Trump car je suis convaincu que je n’en reverrais pas la couleur.

    • @apocalypse 24 août 2017 15h51 / @lukos 24 août 2017 16h51

      Le nombre de bêtise que peut proférer K. Conway est incommensurable. Elle ne répond jamais à une question, toujours à côté, selon un angle bizarroïde. Elle a aussi un truc pour respirer, de façon à pouvoir continuer à parler sans arrêt. Pas reposante, la dadame, mais elle passe très bien sur Fake News (s’cusez, Fox News).

      Truc simple, mais efficace: lorsqu’elle apparaît à l’écran, il faut changer de poste, sinon votre quotient intellectuel risque de baisser.

    • Hors sujet

      Quant a bâtir un mur pourquoi pas le faire dans le golf du Mexique en prévisions de l’ouragan !!!

    • On va rester sur le thème des porte-paroles. Sarah H. Sanders a apporté un réponse aux propos du sénateur Corker, à l’effet que Trump est instable et incompétent:

      “I think that’s a ridiculous and outrageous claim and doesn’t dignify a response from this podium”

      Bizarre, les seules femmes de l’entourage de Trump et sans lien de famille avec lui, sont celles qui le défendent en public…

      http://thehill.com/homenews/administration/347849-white-house-corker-criticism-of-trump-as-unstable-is-ridiculous

    • @Morgane12 – 24 août 2017 – 17h13
      Il n’y a pas que K. Conway qui nous rend moins intelligent à force de l’écouter; dans ce domaine, Donald Trump est champion :-(. Tout à l’heure, j’écoutais l’analyse faite par Anderson Cooper du speech de 77 minutes (une éternité) fait à Phoenix et il présentait des extraits de ce discours … misère … consternant: les demi-vérités, les mensonges, des histoires qu’il invente et A. Cooper qui nous dit que ce n’est même pas arrivée.

      Je regardais les partisans autour de lui en plein délire et on se demande: mais qu’est-ce que ces gens ont fumé? Le gars dit n’importe quoi et son contraire dans la même phrase, ment comme il respire et ces partisans le prenne pour… Dieu. On les regarde et on se trouve intelligent, c’est tout dire. Peut-être une bonne idée de ne pas les regarder trop longtemps sinon …

    • alexander 17h11

      Humm Il faut avouer honnêtement que…. ceux qui lui sont encore fidèles et qui partagent sa bigotry….. ne sont aucunement pas loin de l’être….Pour le reste… il se font fait avoir…

      Et les emails? Zut!!!

    • @Morgane 17h26
      “I think that’s a ridiculous and outrageous claim and doesn’t dignify a response from this podium” – propos émis par la trumpeuse Sarah H. Sanders

      = = =

      Ça prend tout un sens de l’humour de la part de la fi-fille de Mike Huckabee pour éructer une si énorme hénaurmité sans même se rendre compte que ce qu’elle décrit ainsi avec the utmost accuracy, ce sont justement les âneries répétées de son boss à moumoute !

    • @Morgane12 – 24 août 2017 – 17h13
      Anderson Cooper disait à propos du long speech de M. Trump que ce dernier aurait pu se montrer présidentiable en prenant quelques minutes pour parler de la jeune femme qui est morte (inutilement) à charlottesville et aussi parler de M. McCain qui livre le combat de sa vie et qui a tant fait pour son pays, mais rien, M. Trump n’est préoccupé par une et une seule chose: ME, ME and ME.

      Je ne le déteste pas, mais j’ai absolument aucune sympathie pour cet homme que je trouve profondément insupportable.

    • @papitibi 24 août 2017 18h06 / @apocalypse (multiples)

      C’est presque incroyable de voir mentir des porte-paroles, comme ça. Tout le monde a oublié à quoi sert le goudron et les plumes? ;) Je n’oublierai jamais la réaction d’Anderson Cooper, qui a levé les yeux si haut que l’on se demandait s’il serait capable de les remettre en face des trous, alors qu’il était pris à écouter les propos débiles de K. Conway.

      Les gens autour de Trump, sur l’estrade à Phoenix, disaient tous la même chose, en même temps; ils lisaient des cue cards. Quant au Noir à la queue de cheval, avec sa pancarte ‘Blacks for Trump’ dessinée à la main, Trevor Noah ne l’a pas manqué dans son émission d’hier soir: tout son pedigree, exhibé à la télé. Son collègue a dit que sa pancarte était manuscrite, parce qu’une impression exigeait un minimum de 100 exemplaires. LOL

      Trump a besoin de gens qui prennent la pose, derrière lui, pour avoir l’air de ne pas être tout seul. Aucune trace d’une qualité quelconque à occuper le poste de Potus. C’est un CEO, mais pas un leader politique, car il est incapable de penser à autres choses que sa business et son ego.

      ————–

      Sarah H. Sanders, dont le père a dit qu’elle ne défendait pas Trump mais seulement son droit à rétorquer aux attaques (ciel !), remet ça. Elle a refusé de répondre aux questions des journalistes, quant à une éventuelle fermeture du gouvernement afin de payer le fameux mur.

      Q: «Why Trump need to shut down the govt when México is paying for it?»

      SHS: «Trump has the largest winery in C(…)» WTF?!?!

      Elle ne prend même plus la peine de tourner autour de la question; changement de sujet, direct. Ça doit devenir agaçant, à la fin, pour les journalistes qui couvrent la MB. C’était pourtant une affectation prestigieuse, avant Trump. Enfermez-la, quelqu’un.

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2017
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives