Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Mardi 22 août 2017 | Mise en ligne à 7h28 | Commenter Commentaires (134)

    Afghanistan : la volte-face de Trump

    «Mon instinct initial était de se retirer – et, historiquement, j’aime suivre mon instinct. Mais toute ma vie durant j’ai entendu dire que les décisions étaient très différentes lorsque vous êtes dans le Bureau ovale. Autrement dit, quand vous êtes président des États-Unis.»

    Par ces mots, Donald Trump a justifié hier soir sa volte-face concernant l’Afghanistan. Sa nouvelle stratégie ne semble guère différer de celle de son prédécesseur, exception faite de son flou. Le président a refusé de donner un chiffre sur le niveau des troupes qui pourraient être déployées, un échéancier ou une définition du succès recherché. Mais on comprend que les États-Unis tenteront de renverser les gains des forces insurgées en Afghanistan tout en accentuant la pression sur le Pakistan accusé d’être un repaire d’«agents du chaos».

    La stratégie a été critiquée à gauche comme à droite.

    «Il est inconcevable que nous déployions des troupes là-bas, que nous communiquions le nombre au gouvernement afghan, à la coalition de 39 autres nations… mais pas au peuple américain… D’une certaine façon, vous devez télégraphier à nos amis tout comme à nos adversaires notre engagement en Afghanistan à long terme», a déclaré sur MSNBC Jeremy Bash, ancien directeur de cabinet du Pentagone sous Barack Obama.

    «Qui va payer pour ça? De quelle façon mesurerons-nous le succès? Nous n’avons pas gagné avec 100 000 soldats. Comment allons-nous gagner avec 4 000 supplémentaires?» a pour sa part demandé la commentatrice conservatrice Laura Ingraham.

    Selon Jonathan Swan du site Axios, Breitbart attaquera la nouvelle stratégie de Trump en Afghanistan avec vigueur. Le site de Steve Bannon fera valoir qu’il s’agit d’une trahison de la base électorale de Donald Trump et représente la poursuite du troisième mandat de Barack Obama. Ce matin, Bretibart, évoque le «flip-flop» de Trump sur sa page d’accueil.

    Combien de temps faudra-t-il avant que Trump ne se mette à critiquer les généraux qui l’ont poussé à s’engager en Afghanistan? Les paris sont ouverts.


    • Avec ou sans Trump les américains n’avaient pas le choix de demeurer en Afghanistan si l’on suit leur logique et leurs intérêts dans la région. Je ne dis pas que c’est la bonne logique par contre.

    • Il est inconcevable que nous déployions des troupes là-bas, que nous communiquions le nombre au gouvernement afghan, à la coalition de 39 autres nations… mais pas au peuple américain… – Jeremy Bash, cité par Richard Hétu

      = = =

      Ça me rappelle la fois où Sa Sérénissime Moumoute avait confirmé des renseignements qui lui provenaient d’un pays allié et dont la divulgation avait été dénoncée en raison du danger qu’elle risquait de faire courir.

      Mais le p’tit gars de 71 ans était tellement fier de pouvoir dire: Moé j’le sais pis toé tu l’savais pas, gnan gnan gnan!

      Se pourrait-il qu’un quelconque chef d’état mis au parfum par le gros gamin du Bureau Ovale lui rende la monnaie de sa pièce et révèle au peuple amaricain ces renseignements qu’il a peur de divulguer… surtout après qu’il eut tellement insisté sur son America First et sur la promesse électorale d’un retrait des troupes?

      Hon…

    • Les présidents passent mais le *war party* gouverne toujours les États-Unis ! Tant que les Américains n’en auront pas assez d’engouffrer leur argent et les plus pauvres d’envoyer leurs enfants mourir en terre étrangèere pour les intérêts des charognards qui dirigent le pays derrière le gouvernement , il y aura toujours un théâtre de guerre quelconque où engouffrer les fonds publics.

    • Stratégie applicable au Sud est de l’Asie. Sur le plan geopolitique, cela ne se limite pas à l’Afganistan, le Pakistan et l’Inde il me semble….mais bon. On apprend de l’histoire….une chance !
      Si le propos et le ton font plus présidentiels, il faudra voir comment et combien de temps connard orangé restera collé au texte dicté. On le sera bien assez vite. Si l’objectif est d’éradiquer le terrorisme et que le moyen est de tuer des Talibans, bien faudrait pas oublier que bien que l’Afganistan et le Pakistan sont des pouponnières, il n’y pas de limites territoriales dans son expansion particulièrement dans le recrutement . Le terrorisme couve partout y compris en sol americain. Une stratégie sur la question Donald ? Plus une stratégie du sauvons la face dans le court terme que dans du long terme mais c’est mieux que rien.
      Moi aussi je l’ai bien rigolé, Kaboum….they know nothing ….

    • Toute sa vie, il a entendu dire…
      Sept mois après les stupidités entourant son assermentation, des épais (environ 35%) continuent de lui accordr leur confiance. Ça va prendre quoi pour les convaincre du contraire? J’imagine que si tu es bouché, procure toi un bon médicament. Ça peut toujours aider.
      Arizona aujourd’hui-ça promet.
      Encore des conneries…
      A-t-il déjà dit quelque chose de cohérent?

    • @R. Hétu

      Coquilles :

      ► vous devez télégraphiez à nos amis → télégraphier

      ► Nous n’avons pas gagner avec 100 000 soldats. → gagné

      Bonne journée.

    • Bien l’bonjour
      *Combien de temps faudra-t-il avant que Trump ne se mette à critiquer les généraux qui l’ont poussé à s’engager en Afghanistan?* son préambule en dit loin ***«Mon instinct initial était de se retirer – et, historiquement, j’aime suivre mon instinct.» *** son volte-face est déjà en place… son instinct???…parlons-en…???je serais gênée à sa place, en ce qui concerne son instinct… après seulement le dernier mois, en oubliant les autres.

      Combien de temps faudra-t-il avant que Trump ne se mette à critiquer ceux qui l’ont poussé à écrire son message d’amour?

      Combien de temps *Me* faudra-t-il pour oublier son message de la balle trempée dans du sang de porc? histoire démente qui s’avère être une *fake Trump* again and again.

      c’est hors sujet mais cette citation me trotte en tête quand j’essaie de cerner son personnage.
      Il était comme le coq qui croyait que le soleil s’était levé pour l’entendre chanter.
      George Eliot (Mary Anne Evans)

    • Si Trump avait décidé de retirer ou réduire le nombre de troupes en Afghanistan, vous auriez été les premiers à dire qu’il veut faire plaisir a sa base de supporters. Vous êtes incapables de rapporter une nouvelle quelque peu objectivement. Décidement, ce blogue tourne de plus en plus au ridicule.

    • Le seul point lumineux de son programme électoral, et qui lui a sûrement attiré plusieurs votes au point de peut-être faire pencher la balance, était justement sa prétention de diminuer les interventions militaires et de couper dans le budget du Pentagone. Pour le reste de son programme, on savait que c’était de la chnoutte. Eh bien maintenant on sait que sa présidence sera de la chnoutte de bord en bord.

    • That’s too bad.

      Et de dire Trump dans un avenir rapproché après qu’un hélico de transport de Troupe se soit abimé dans les montagnes de l’Afghanistan et que l’on y comptera 5 morts.

      Un peu comme son That’s too bad qui faut sa première réponse et réaction à un journaliste lui demandant de commenter sur l’Accident entre le USS McCain et un pétrolier qui a fait 10 morts.

    • «Mon instinct initial était de se retirer – et, historiquement, j’aime suivre mon instinct. blablabla…» (Gros Nul)

      Son instinct initial n’est-il pas plutôt de «grabber» que de se retirer? Pas fort sur le ‘coitus interruptus’, le gros.

      «Par ces mots, Donald Trump a justifié hier soir sa volte-face concernant l’Afghanistan.»

      Quoi, c’est tout? Pas d’autres justifications? «D’habitude je suis mon instinct mais là je suivrai pas mon instinct.» Il n’y a pas à dire, il a le don de la parole qui convainc et rassure. Tu parles d’un «Deal Maker» à la noix…

      «Sa nouvelle stratégie ne semble guère différer de celle de son prédécesseur, exception faite de son flou.»

      Le travail sera juste pas mal plus amateur et «botché» que pour ses prédécesseurs. À la manière Drumpf, le Roi des Faillites.

      «Le président a refusé de donner un chiffre sur le niveau des troupes qui pourraient être déployées, un échéancier ou une définition du succès recherché.»

      Parce qu’il n’en a pas la moindre idée, bien entendu. Un esprit confus et chaotique ne peut générer de stratégies claires. Sans compter qu’il est plus facile d’entuber le peuple quand on se contente de généralités…

      «Le site de Steve Bannon [BurpBart] fera valoir qu’il s’agit d’une trahison de la base électorale de Donald Trump»

      Première application concrète du mot-clé #WAR. Les zombies commenceraient-ils à se réveiller?

      «Combien de temps faudra-t-il avant que Trump ne se mette à critiquer les généraux qui l’ont poussé à s’engager en Afghanistan?»

      Parce que, bien sûr, ce ne sera jamais de la faute de l’Irresponsable-en-Chef quand les «body bags» seront rapatriés pas milliers…

    • Voilà que Trump sera déchiré entre son instinct primaire et une certaine réflexion (lire: celle des autres). Entre Bannon, BreitBart et les Généraux qui l’entourent maintenant.

      Ce n’est pas la première fois que l’on voit deux Trump; l’un qui dit ce qu’il pense sans réfléchir; l’autre qui lit un texte préparé par ses collaborateurs.

      Qu’en penseront ses supporteurs? Prochaine occasion de le voir en campagne électorale, à Phoenix où le maire démocrate de la ville aurait mieux aimé qu’il ne s’y présente pas!

    • Inquiétant tout ça :-(. Ce n’est pas pour rien qu’on veut une autorité civile comme chef des armées. Dans le cas de M. Trump, nous avons la partie ‘civile’, mais clairement, on repassera sur l’autorité. Donc, nous avons quelqu’un qui est faible d’esprit, facile à manipuler et qui est entouré de … eh oui, généraux de l’armée et ce qui n’arrange rien dans notre affaire, le même homme peut sur un coup de tête prendre une décision tout à fait irrationnelle en écartant du revers de la main tout conseil et/ou commentaire rationnel. Nous sommes vraiment dans la situation perdant-perdant.

      Dans ce dossier de l’Afghanistan, les Etats-Unis, leur armée et leur président se comporte tout à fait comme décrit dans la définition de la folie. On fait quelque chose qui ne mène nulle part et on s’entête à continuer en espérant que …

      Apparemment, le va-t-en guerre n’est pas celui qu’on c’était fait dire.

    • Ah oui j’oubliais, c’est le même Trump qui a dit : J’aime connaître les faits avant de commenter, à propos de sa longue attente avant de commenter CharlotteVille et qui moins d’un semaine après disait That’s tooo bad comme premiers commentaires suite à l’accident entre le USS McCain et un pétrolier.

      Chasser le naturel et il revient au galop.

    • Correction à mon commentaire de 8h42: «par milliers»

    • Hier … discours ”téléguidé” de Trump.

      En espérant que dans 2-3 jour il n’apparaisse pas dans le Lobby
      de la Trump Tower pour dire le contraire ……… et il en est bien capable.

    • Ce que je retiens le plus du discours de l’Andouille-en-chef : “Oui nous continuerons la guerre en Afghanistan, mais la tâche de l’armée américaine ne sera plus de reconstruire ce pays dévasté…, la présence de nos soldats est pour défendre les intérêts américains”. C’était clair et net, c’était dit sans vergogne à la face des Afghans . Je me demande combien d’Afghans en se levant ont encore le désir de combattre au côté des américains ?

    • America is ‘not nation-building again; we are killing terrorists’. – the REAL pussy grabber

      = = =

      Juste au moment où était diffusé un documentaire qui fait le lien entre le réchauffement climatique –> les grandes sécheresses au Kansas et en Russie –> la ruine des récoltes de blé –> la pénurie de pain en Égypte –> le printemps arabe et le renversement de Moubarak –> l’émergence de la Muslim Brotherhood… [c'était sur ICI Explora]

      Simple hypothèse née dans un cerveau fêlé? Peut-être… mais un petit rappel du PLAN COLOMBO n’est peut-être pas inutile ici. Après la guerre 39-45, les USA ont beaucoup investi dans le NATION (re)BUILDING et à l’évidence, l’économie américaine et les investisseurs américains en ont retiré des dividendes. Le placement a rapporté, les USA ont pu assurer leur hégémonie sur le monde et WalMart a pu vendre de la camelote à des prix dérisoires.

      Qu’est-ce qui rapporte le plus aux USA? Aider à créer des alliés FORTS (ou MOINS FAIBLES???), ou laisser des pays exsangues sous prétexte d’y éliminer les terroristes?

      L’Iraq, ça c’est toute une réussite! Sous prétexte de purger le monde, (’The world will be better off without Saddam Hussein’, disait W) les USA ont saccagé l’Iraq et ainsi favorisé l’émergence de Daesh. Or Daesh, ça coûte cher aux USA.

      N’aurait-il pas mieux valu donner aux Irakiens les moyens de faire l’expérience de la démocratie et d’une économie de marché, au lieu de les pousser dans les bras de ces vendeurs de nuages qui rêvaient à un Califat capable de mettre l’Amérique à genoux?

      Détruire les Talibans, c’est peur-être possible… mais c’est oublier que de l’humiliation renaissent toujours des démons, souvent bien pire que les précédents.

      Mais bien sûr, le gamin de 71 ans aura eu le temps de crier MISSION ACCOMPLISHED, comme son prédécesseur W l’avait fait après avoir capturé Saddam… Mission accomplished? Really? Et quand les démons post-talibans naîtront de ces cendres, le gamin, il ne sera plus là…

      Misère…

    • @Layla3553 – 22 août 2017 – 08h19
      Il était comme le coq qui croyait que le soleil s’était levé pour l’entendre chanter.
      George Eliot (Mary Anne Evans) …

      Merci pour la citation! En effet, ça colle parfaitement à M. Trump.

      Dans la vie, il faut ‘toujours’ prendre le parti de l’humilité.

    • @frank_miron
      22 août 2017
      08h20

      Vous n’avez pas tort.

    • @frank_miron 08h20

      Vous êtes lamentablement déçu de Trump, avouez.

    • frank_miron

      Ce que vous devez réaliser , c’est que hier Trump est apparu comme un président
      dont la marge de manœuvre, la crédibilité et l’autonomie est réduite à ZÉRO.

      L’enlignement sur la stratégie en Afganistan est bien simple … la décision a été
      prise en haut lieu et Trump a pas eu un seul mot à dire. la seule chose qu’il
      a fait c’est de lire à la lettre le communiqué que lui ont rédigé ses conseillers.

      Ce président désavoué par la presque totalité de la classe affaire américaine
      completement largué en chambre et au sénat par les démocrates et de plus
      en plus de Républicains, et complètement discrédité au niveau de l’opinion
      publique, n’est présentement qu’en mode survie.

    • Et vous franc_moron, n’utilisez-vous pas précisément le procédé intellectuel que vous dénoncez?

    • @ frank_miron 08h20
      “Décidement, ce blogue tourne de plus en plus au ridicule.”

      = = =

      Bin oui, bin oui.

      Malbrough s’en va-t-en guerre
      Mironton, mironton, mirontaine,
      Malbrough s’en va-t-en guerre
      Ne sait quand reviendra.

      Mironton, mironton, frank_mirontaine?
      Le gamin qui occupe le Bureau Ovale obéit tout simplement aux impératifs financiers du complexe militaro-industriel; ces gens là ont pesé très lourd dans la décision, et comme ce sont eux qui financent les campagnes électorales…

    • Il y a toujours deux grandes approche pour asservir un pays : on envoie ben du monde armé on tue tous ceux qui sont pas d’accord et on repeuple avec les sympatisants et de n ouveaux arrivants serviles, mais en tuant ben du monde on se fait des ennemis qu’il faut aussi tuer etc…alors il faut toujours garder le couvert de la marmite pour pas que la pression la fasse sauter…

      C’est la tactique actuelle , toujours plus de pression, pus d’argent plus de murs de controles etc

      L’autre grande approche est celle de la Terre brulée … on détruit tout , on crée un désert ou des gens normaux ne peuvent pas vivre , ils doivent être approvisionné de l’extérieur… c’est la stratégie russe … ( 39-45) … et on laisse les ennemis s’entretuer pour une tranche de pain avant de revenir … bon sont pas encore rendu la y doit y avoir une quelqu’onque raison économique qu’on nous as pas encore expliquer on ne voit toujours que des roches des montagnes et des pauvres….

    • @ frank_miron

      Il ne s’agit que de rapporter un x ième volte-face de Trump.

      Les faits : Durant des années Trump a dit et redit que les USA devaient retirer toutes leurs troupes d’Afghanistan.

      Mettez vous dans la peau d’un électeur qui a voté pour lui et vous verrez comment il se sent ridiculisé par les pseudo promesses et volte-faces de Trump allant de son ”aura” d’excellent négociateur (Oups Carrier à déménagé plein d ‘emplois vers le Mexique, Oups ObamaCare, Oups le mur payable par le Mexique, Oups tellement d’autres Oups), sur son ”aura” de rassembleur et de leader (Oups taux records de démissions et congédiement à la MB), etc., etc.,

      Hier, pour ne pas faire de volte-face sur l’Afghanistan il est resté vague sur les objectifs (comme à son habitude).

      La seule constante chez Trump est de blâmer les autres pour ses déboires. Il a fait cela toute sa vie et continuera de le faire en tant de MINUS POTUS

      Frank Un jour il vous faudra réaliser que vous avez misé sur le mauvais cheval et que Trump n’est rien d’autre qu’une grande gueule.

    • @frank
      C’est vous qui êtes ridicule et votre héros: on parle ici de son flip-flop qu’il justifie et le nombre de soldats gardé secret pour la population. C’est encore de la distraction.

    • @frank_miron

      Avouez, vous adorez lire ce blogue. Héhé.

    • Pas beaucoup de choix en Afghanistan : l’envoi massif de troupe est hors de question et se retirer complètement signifie le retour illico des Talibans. Même Trump malgré ses promesses n’est pas prêt à encaisser une autre défaite.. Ne reste plus qu’à maintenir une force suffisante pour les contenir jusqu’à ce qu’un compromis politique soit possible et ça ne semble pas être demain la veille. Le pattern en Afghanistan c’est que quand les choses vont mal, la seule possibilité est que ça aille encore plus mal.

    • C’est drôle voir les émules de Trump s’insurger parce que le politically incorrect perturbe leur safe space.

      Fake News! Witch Hunt! Trump did nothing wrong! Ce n’est pas l’opinion de Bannon. La vengeance de Bannon n’a d’égale que celle de Trump! C’est l’auto-destruction entre la droite et l’extrème droite.
      The show is on!

    • C’est navrant de voir ceux qui aiment Donald s’offusquer qu’il soit critiqué pour faire le contraire de ce qu’il avait promis de faire. Je crois que monsieur Trump représente le père dictateur que bien des gens espèrent, inconsciemment, devenir le père protecteur qu’ils attendent toujours. Avec un père (mère/tuteur/parents/etc) dictateur tu dois abandonner ton autonomie pour te plier à toute demande du dit dictateur. Inévitablement Donald sera détesté et ils chercheront une autre figure paternelle pour le remplacer. C’est plus que navrant, c’est triste, désolant, déconcertant… La même chose attend Vladimir, comme ce fut le cas pour Staline.

    • !ThanhH0a!

      Avec ou sans Trump les américains n’avaient pas le choix de demeurer en Afghanistan – soyonsattentif – 22 août 2017 – 07h56

      Bien entendu ! Le problème est que Trump critiquait vertement la stratégie de l’administration Obama avant et pendant sa campagne, il a juré et promis mer et monde à sa base. Il a poursuivi en critiquant le commandement américain en Afghanistan parce que Bannon lui soufflait à l’oreille. Depuis fin Janvier à maintenant, pendant 7 mois, c’est son administration qui fait que les insurgés gagne du terrain. Il n’a pas prévu que ceux qui sont en Irak et en Syrie iront en Afghanistan.

      Trump copie exactement la stratégie d’Obama mais en retard et dans l’incohésion !

      L’instint de Trump et historiquement c’est d’être un “pu…sy grabber”

    • Combien de généraux «talentueux», selon un tweet, a-t-il congédié jusqu’à maintenant, à part l’attorney general et le surgeon general?
      Il est entouré comme Kim et fera ce qu’ils lui dictent, il me semble, ce qui veut dire la même politique que «l’ignoble» Obama.
      Ils ont le doigt pris entre la chèvre et le chou. ;)

    • @papitibi

      22 août 2017
      08h55

      ” (…) Mais bien sûr, le gamin de 71 ans aura eu le temps de crier MISSION ACCOMPLISHED, comme son prédécesseur W l’avait fait après avoir capturé Saddam…”
      ======================
      Petite correction: la déclaration de GWB a été faite le 1er mai 2003, alors que Saddam Hussein a été capturé le 13 décembre 2003.

    • @g.duquette

      Le mot que j’emploierai serait: “Embarassé”
      Même dans les états clés qu’il a remporté en 2016, ses électeurs ont ce sentiment.
      http://www.nbcnews.com/politics/first-read/new-polls-show-trump-s-presidency-stands-perilous-ground-n794436

      La leçon de l’histoire c de ne pas faire trop confiance aux populistes.
      http://www.slate.fr/story/149868/dix-ans-crise-dix-maux-une-solution

      @kelvinator
      On aura plus besoin de voir la série sur les Borgia.
      DT est la parfaite incarnation de Rodrigo de Borja.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_VI

    • Apres 7-8 mois de délire et de bordel à la Maison Blanche je pense
      qu’on assiste présentement à un point tournant …..

      Les délires de fou de Trump, les menaces stupides à la Corée du nord
      et la désastreuse gestion des évènements de Charlotteville ont provoqué
      un clash …..

      Je pense sincèrement que ”la machine” a repris le contrôle.
      Bannon dehors, plusieurs républicains qui remette OUVERTEMENT en doute
      la compétence et la santé mentale du POTUS. La classe affaire américaine qui
      largue le président …. du jamais vue.

      Or, on comprend que Trump a frappé le mur …. en terme clair, il fait
      ce qu’on lui dit sinon ”la machine” va lui faire subir une humiliation sans
      précédent dans l’histoire américaine.

      Hier, personnellement, j’ai trouvé que Trump était complètement lessivé.
      Pas l’ombre de lui même. On est au point de rupture … la prochaine grosse
      bévue pourrait lui peter en pleine face et solidement.

      Et la, sans Bannon pour lui pisser dans l’oreille, je le sent complètement
      démuni, à plat.

    • Une fois rendu les amerlock n’ont pas d’autre choix que de continuer , depuis le 11 septembre ou ils ont renversé militairement le régime Taliban qui avait soutenu Ben Laden mais surtout pour une raison économique … le coin est le principal producteur d’opium au monde et un surplus de production risquerait de déstabiliser le marché des autres drogues …

      Depuis 1757 les Afghans ont mené de nombreuses batailles contre les envahisseurs qu’ils aient été Perses, Indiens, Russes ou Britanniques, Grecs, Moghols, ou Turcs et américains et assimilés , et depuis 1900, douze dirigeants ont été déposés, renversés ou assassinés , la lutte aux envahisseur et les guerres de clans consistant essentiellement l’industrie nationale et la base culturelle avec les tapis de prières vendu au Pakistan.

      Entouré par le Pakistan, la Chine, le Tadjikistan, le Turkménistan, l’Ouzbékistan et l’Iran. Le suffixe du nom Afganistan tient son origine du mot stān (« pays ») un carrefour de l’Asie qui voit passer de nombreux peuples par son territoire dont il est le RE STAN…

      L’Afghanistan est théoriquement avant tout un pays agricole, 85 % des Afghans sont des paysans. Malgré qu’une traditon agricole de production de fruits existe ils sont vendus à l’étranger car trop cher pour les locaux. Le vin local jadis abondant est en constante diminution le pays étant un république musulmane fondamentaliste ( 99 % ) ou l’alcool est interdit.

      Depuis l’arrivé des Américains le pays importe actuellement ses fruits et la plus grande grande partie des terres servent à produire du pavot plus payant et en constante augmentation depuis l’invasion américaine . On y cultive donc le pavot et l’instabilité politique depuis toujours.

      La guerre actuelle consiste donc une gestion de l’offre déguisée et les pressions sont forte de toute part ( officielle et officieuse pour la maintenir .

      La Moumoute avait-t-il vraiment le choix ? instinct ou pas….

    • Et ce qui a changé depuis deux semaine …..

      Y a de moins en moins de monde qui sont intimidé par Trump ….
      Et quand un intimidateur n’est plus capable de provoquer la peur ….
      c’est le début de la fin.

    • Une petite question ( presque) hors sujet. Hier, Trump lisait le texte sans quitter les yeux un des deux écrans-souffleur. C’était un peu pénible. Je comprend que son entourage est parvenu à le persuader de rester dans le texte mais je ne suis vraiment pas habitué de voir un politicien ayant aussi peu de talent orateur. Comment était-il en animateur de show ?

    • - «…la volte-face de Trump»

      Plutôt la volte-farce…

      …encore une, et sûrement pas la dernière.

      Finalement, ce type fut élu pour ne rien changer !

    • Lehuy

      Comme président et comme animateur, Trump était pareil ….
      C’est à dire mauvais, arrogant, déplaisant et sans écoute …..

    • @rdnsls 10h25

      Merci pour la correction.
      Cela dit, le MISSION ACCOMPLISHED n’en était que plus prématuré, ce qui n’est pas peu dire!

      Et à vrai dire, non seulement ce hurlement était-il prématuré, mais surtout, il aura largement contribué à exacerber les antipathies à l’égard des USA.

      Bien sûr, les Chiites d’Iraq avaient toutes les raisons du monde de se réjouir de la fin de ce régime dictatorial entre les mains de la minorité sunnite. Mais s’il y a des bons et des mauvais perdants, une arrogance excessive des vainqueurs n’est JAMAIS rentable.

      Les USA ont humilié le Japon en 1945, ils ont contribué à la défaite de l’Allemagne, mais aujourd’hui, aussi bien le Japon que l’Allemagne comptent parmi les alliés les plus sûrs des USA. Comment c’est que c’est ça? Bin… ils ont largement contribué à la reconstruction de l’Allemagne et du Japon et l’argent qu’ils y ont mis – appelons ça une forme de NATION BUILDING, c’est devenu un investissement très rentable, que ce soit sur le plan politique qu’au niveau économique.

      Trump, lui, ne pense qu’à humilier. Comme quand il évoque l’élimination des djihadistes avec des balles trempées dans du sang de cochon. Forcément, cette attitude finira par avoir un prix…

    • @papitibi 08h55
      Qu’est-ce qui rapporte le plus aux USA? Aider à créer des alliés FORTS (ou MOINS FAIBLES???), ou laisser des pays exsangues sous prétexte d’y éliminer les terroristes?
      *************
      L’impérialisme militaire américain se nourrit de lui-même. Les raisons de faire la guerre ne lui manquent jamais. Je ne sais pas votre âge mais personnellement j’ai plus de soixante ans et aussi loin que je me souvienne les États-Unis ont toujours été en guerre quelque part sur la planète.
      Une façon pour leurs gouvernements de remplir leur engagement vis à vis du fameux complexe militaro-industriel que dénonçait leur président et général cinq étoiles Eisenhower lors de son discours de départ de la Maison blanche.

      Les Américains auraient mieux fait de l’écouter et de faire pression sur leur gouvernement pour qu’il cherche d’autres moyens que la guerre et son cortège de destructions pour stimuler leur économie.

    • mononke
      22 août 2017
      10h55
      Une fois rendu les amerlock n’ont pas d’autre choix que de continuer , depuis le 11 septembre ou ils ont renversé militairement le régime Taliban qui avait soutenu Ben Laden mais surtout pour une raison économique … le coin est le principal producteur d’opium au monde et un surplus de production risquerait de déstabiliser le marché des autres drogues …
      _____________________________________________

      Trump serait maintenant le protecteur des trafiquants de drogue: mononke allez vous recouchez svp. Décidément c’est rendu du n’importe quoi.

    • A.Talon 22 août 2017 08h42

      «Mon instinct initial était de se retirer – et, historiquement, j’aime suivre mon instinct».

      Par ces mots, Trump s’est déresponsabilisé de toute anicroche, en Afghanistan. Il a aussi autorisé le déploiement militaire, proposé par les Faucons, dans son discours d’hier. Autrement dit, il ne peut pas perdre. Si ça tourne mal, ce n’est pas de sa faute, et si tout se déroule tel que prévu, il en aura le crédit: win-win situation.

    • @ soyons attentif

      «Trump serait maintenant le protecteur des trafiquants de drogue: mononke allez vous recouchez»

      Je veut bien… mais vous rêvez éveillé mon cher car s’imaginer que Un président Américain ne subit aucune influence ( officielle et par la bande ) et peut agir d’instinct only est une joyeuse lubie …

      Soyez plus attentif aux «forces économiques» ( money talk’s) en jeu… qu’elle soient officielles ou plus occultes.

      Vous mentionnez qu’il n’ont pas le choix selon « leur logique» alors puisque vous y êtes si attentif quelle est -t-elle cette logique ?

    • @ Soyonsattentif 11h25

      J’aime bien vous lire. Vos commentaires sont courts, mais justes et percutants.

      J’adore lire j.c. virgil. Je partage à peu près toujours son point de vue.

      Dans le cas de mononke, il a habituellement tout faux et ses commentaires se terminent souvent en invectives. Par contre, son commentaire d’aujourd’hui @ 10h55 est vrai.

      C’est ce que j’expliquais avec moult détails hier sur le sujet du jour : « Afghanistan: rebelotte » corn88 21 août @ 18h50. Je ne répéterai pas mes arguments ici, mais tout y est.

      J’y explique également pourquoi Trump fera “volte-face”.
      Je persiste et signe.

    • @Ralbol
      “Finalement, ce type fut élu pour ne rien changer !”
      C’est comme j’ai vu récemment. Il y a un gars qui a une piscine. Son filtreur fonctionne mal et il ne met pas de chlore dedans. Donc l’eau se remplit d’algues après une semaine. Que fait-il ? Il la vide et la remplit avec de l’eau propre. Et ça recommence.
      Drain the swamp qu’il disait.

      @Morgane12
      Win-win qui est un lose-lose car tout le monde perd avec la guerre. Argent, vie, infrastructures, …
      Mais les marchands d’armes sont ben contents. Mais ce n’est pas eux-autres qui vont le montrer. Très low-profile sur leurs yacht de luxe.

    • Le père de Trump aurait du suivre son instinct et se retirer.
      Les É.U. n’auraient pas connu le clown orangé.

    • @@ frank_miron (08h20)
      “Décidement, ce blogue tourne de plus en plus au ridicule.”

      N’empêche que ce blogue ne sera jamais aussi ridicule que Trump. (Faut croire aussi que Trump entraîne bien des gens dans le ridicule!!!)

    • Ce qui ferait le plus de bien à la majorités des américains, c’est que Trump change d’idée fixe sur l’abrogation d’Obamacare. Qu’il change simplemenent le nom si cela peut flatter son égo!
      D’ailleurs Trump c’est déjà ravisé sur les soins de santé… en promettant des soins disponibles pour tout les américains. Mais l’establishment républicain lui a fait comprendre qu’il est plus payant de faire de l’argent sur le dos d’une clientèle malade!!!

    • Le blé d’Inde sociopathe narcissique franchira-t-il son Rubicon haineux et déjanté en attaquant les sénateurs républicains John McCain et Jeff Flake d’Arizona ce soir à Phoenix ?

    • @corn88
      Percutants comme quelqu’un qui va vite sans regarder ou il va et qui frappe un mur.
      Mononke est le GBS incarné. Et vous n’êtes que l’autre version du GBS qui se manifeste après avoir trop mangé de “corn” justement ;-)

    • ”Trump serait maintenant le protecteur des trafiquants de drogue: mononke allez vous recouchez svp. Décidément c’est rendu du n’importe quoi.”pastropattentif

      Comme si le opium ne servaient que les trafiquants de drogue. Misère!
      Vous saviez que les pharmaceutiques, les amis de la racaille orangée qui mènent des vies de pachats sur le dos des malades, utilisent l’opium pour en faire ce qu’on appelle des opiacés?

    • Quand le général Hétu a tout faux:

      Afghanistan : la volte-face de Trump…
      Sa nouvelle stratégie ne semble guère différer de celle de son prédécesseur,
      exception faite de son flou.

    • Si Trump a regardé l’éclipse hier, sans protection oculaire, c’est qu’il s’est laissé dire qu’Obama n’avait jamais osé.

      Il semble que le soleil ait vaporisé quelques uns des neurones qui lui restaient, ce qui expliquerait son état quasi comateux lors de son discours sur l’Afghanistan et la mention de la trahison de son instinct.

      Ses aides craindraient que cet effet néfaste du soleil sur son instable bulbe rachidien l’amènerait à dire n’importe quelle horreur ce soir pour se nourrir de la haine de ses supporteurs fanatisés.

    • @ Franck Miron

      cher monsieur vos commentaire sont généralement pertinent, mais cette fois ci je perçois de l’exasperation de votre par.En effet en disant vous auriez été les premiers… et vous êtes incapable de rapporté. .. et enfin ce blogue tourne au ridicule, vous portes un jugement sur les commantateurs de ce blogue et surtout sur Mr.Hetu qui à mon avis est très capable de rapporter les faits tels qu’ils sont.Si vous trouvez que ce blogue tourne au ridicule personne ne vous oblige de participer bien ,tous ont droit à leurs opinions vos commentaires doivent ,je suppose contribué au débat.

      Un autre point h.s. que je veux soulevé j’ai remarqué que des participants à ce blogue corrige les fautes d’orthographe de d’autres commentateurs, j’espère que ces dans le but d’aider et non de dénigré la personne. Personnellement j’aime lire ce blogue et commenter parfois mais mon instruction n’est pas à la hauteur de bien des personnes que j’apprécie sur ce blogue Papibiti,Candela,Ralbol,Mia,Sherbrookoise,Pretty B.Y.Apocalypse et bien d’autres mêmes les avovats du diables sont utiles au débat et me font réfléchir j’ admet que ces difficille de convaicre des personnes qui opposent leurs convictions contradictoires par le dialogue et les arguments mais y a t’il une autre façon qui ne mène pas a la confrontatio.

    • @gl000001 22 août 2017 12h24

      Malheureusement, vous avez tout à fait raison: tout le monde perd en faisant la guerre, sauf ceux qui en tirent profit. Le «win-win» faisait plutôt référence à la situation politique de Trump. En fait, c’est presque une première de voir un semblant de stratégie à ce niveau – pensée par quelqu’un d’autre, sûrement – parce que d’habitude il est plutôt du genre à dires des conneries et à s’enfermer dans une position immuable, voire indéfendable. J’omettrai les qualificatifs sur son compte, ceux qui s’appliquent aux gens dont le mode de réflexion est binaire. Genre Bush fils, avec son «if you’re not with us, you’re with the terrorists». Aucune place pour la négociation.

      En prime, la guéguerre afghane fera en sorte que le patriotisme américain sera exacerbé, au sein de la population.

    • Le Trompeur-en-chef fait volte-face. Ses quatres généraux se sont mis ensemble et lui ont saute dessus en l’aveuglant de leur science. Comme il n’y a pas grand-chose sous la moumoute jaunasse, a part peut-être son instinct (mais encore), il a du s’incliner. C’est un faible. Pas dans un bon mood ces jours-ci. Il n’y a rien comme les voyages pour se changer les idees (Arizona). Ok Melania le regarde de travers tout le temps, mais la Ivanka et Jared s’y mette aussi depuis une semaine. Il doit se sentir seul.

      Oh mais il peut toujours appeler Billy Bush. On se souvient de la belle complicité entre ces deux êtres merveilleux. Quel bon vieux temps.

      La présidence de Trump, c’est une mort politique par des milliers de coupures. Tout n’est que timing pour lui. A un moment donne, ce sera le temps de partir. S’il reste trop longtemps, ce sera très disgracieux (il ne pourra plus blâmer les Fake News). Mais il est trop con pour s’en rendre compte. Il restera jusqu’au bout, faisant très pitié.

      Ciao

    • @J.C.Virgil 11h24
      “Je ne sais pas votre âge mais personnellement j’ai plus de soixante ans et aussi loin que je me souvienne les États-Unis ont toujours été en guerre quelque part sur la planète.”

      = = =

      Dit comme ça, ça me suggère que vous êtes encore une jeunesse – tout étant relatif, bien sûr; je suis né à la fin des années ‘40, d’un père américain et anglophone (d’origine québécoise) et d’une mère pure-laine.

      Le paternel a toujours été atteint d’un patriotisme excessif; dès les premières mesures du Star Spangled Banner, les larmes lui montaient aux yeux… et comme il était de 50 ans mon aîné, on a eu quelques accrochages sur son bien-aimé pays natal, surtout qu’il y avait la guerre du Vietnam, à l’époque.

      Ceci expliquant sans doute un peu cela, j’ai toujours jeté un regard critique sur ce voisin encombrant!

    • Hors Sujet :

      L’administration de Trump a arrêté une étude en cours sur les effets sur la santé d’une technique d’extraction de charbon commune en Appalache, qui est censé déposer des déchets contenant des minéraux toxiques dans les eaux souterraines. Une lettre du Département de l’Intérieur a ordonné aux Académies nationales des sciences, de l’ingénierie et de la médecine de cesser tout le travail sur une étude des risques potentiels pour la santé de l’exploitation des dépôts de mines de charbon (par décapage des montagne) pour les personnes vivant près des sites miniers de charbon de surface dans les Appalache. Le ministère de l’Intérieur a reconnu dans un communiqué qu’il avait «mis en attente» un financement de 1 million de dollars pour le projet de deux ans dans le cadre d’un examen de ses subventions, axé sur «l’utilisation responsable des dollars des contribuables».
      “L’administration Trump est dédiée à utiliser de manière responsable l’argent des contribuables et qui comprend les milliards de dollars en subventions qui sont effectuées chaque année par le ministère de l’Intérieur”, a déclaré le communiqué.

      Ben oui s’il n’y a pas d’étude il y aura pas de preuve entre le décapage des montagnes pour L’extraction de charbon pis les maladies engendrée. Pas grave car si Trump réussi à abolir l’ObamaCare, les gens vivant proche des mines crèveront de façon responsable (C’est-à-dire de façon à ne pas utiliser l’argent des contribuable via un système de soin de santé.)

    • jean.lemay

      22 août 2017
      13h15

      Quand le général Hétu a tout faux:
      ———————————————————-

      Heureusement que vous trollez pour défendre la vérité trumpeuse !

    • @jean.lemay 13h15
      >>Quand le général Hétu a tout faux:
      >>Afghanistan : la volte-face de Trump…

      Ouin… il semble que vous n’avez pas compris…
      Volte-face de Trump! Aucunement question d’Obama ici…
      Volte-face de sa position précédente ou de ses promesses.

      Donc, le “général” Hétu est mois “pardu” que vous…

    • boabab
      22 août 2017
      13h18
      Un autre point h.s. que je veux soulevé j’ai remarqué que des participants à ce blogue corrige les fautes d’orthographe de d’autres commentateurs,
      ____________________________________________________

      J’essaie de ne pas faire de faute d’orthographe mais je ne suis pas parfait et j’en fait quelques unes. Certains se permettent de corriger n’importe qui et il me semble que c’est inapproprié mais que voulez-vous c’est ce qui arrive lorsque l’on se croit supérieur et que l’on possède la science infuse. Il y en a quelques uns ici.

    • jean.lemay

      22 août 2017
      13h15

      Quand le général Hétu a tout faux:

      Afghanistan : la volte-face de Trump…
      Sa nouvelle stratégie ne semble guère différer de celle de son prédécesseur,
      exception faite de son flou.
      ———————————————————————–

      Problème de lecture et compréhension écrite !

      D’entrée de jeu, Hétu a cité Trump qui disait avoir changé son fusil d’épaule, avoir renié son instinct, bref avoir fait volte-face par rapport à ses positions précédentes avant hier soir.

      Un peu d’attention aux faits éviterait à lemay de dire n’importe quoi…

      Trump’s latest comments on Afghanistan are significantly different to those he made before the election.
      Donald Trump’s decision to intensify US involvement in Afghanistan represents a complete u-turn for the man who once backed troop withdrawal and blasted his White House predecessors for futile missions that were a “complete waste.”

      Trump’s change of heart: Afghanistan strategy marks dramatic switch for US president

      PS. Pour aider lemay à s’y retrouver en anglais, les termes “flip-flop”, “u-turn”, “180 degrees turn” et “about turn” sont synonymes de “volte-face” en français.

    • papitibi
      22 août 2017
      14h01
      Ceci expliquant sans doute un peu cela, j’ai toujours jeté un regard critique sur ce voisin encombrant!
      ____________________________________________________________

      Tellement encombrant qu’il assure le prospérité de votre grand Canadéa. Après tout, seulement 80% de nos exportations s’y font.

    • Levigilant recyclé en soyonsattentif (quelle subtilité!), ne voulant surtout pas être tutoyé (vu son âge vénérable), en sortant toujours la même vieille expression “nous n’avons pas gardé les vaches ensemble, que je sache?” (3 fois en 6 mois dont une à moi) est parfaitement supportable dans son parti pris évident pour le sociopathe narcissique qui a d’ailleurs beaucoup évolué dans le bon sens depuis la fake élection.

      En baby-boomer intelligent (comme papitibi, mononke et le nouveau coming-out, J.C.Virgil), ils ont déjà vu neiger! Bizarre que le septuagénaire débile soit si imperméable au simple bon sens? Mais, bon…

      Ce qui est pénible c’est le maïs de 1988, autre pseudo Franck_moron, ou jaune d’oeuf ou adonis etc…etc… qui, “persiste et signe” la récurrente défense de l’indéfendable girouette enragée!
      En té-cas, hier, il avait l’air piteux, éteint et ligoté. le malade fossoyeur des États-Désunis!!

    • Il n’avait d’autre choix que de prendre cette décision.

    • LOL … M. Hétu prend du galon, le voilà maintenant ‘général’. Il va falloir être encore plus respectueux :-).

      Décidément, plusieurs ont de la difficulté à comprendre ce qu’est un blogue et c’est sans compter, les problèmes de compréhension de textes.

    • @corn88 , 22 août 2017, 12h16

      “Par contre, son commentaire d’aujourd’hui @ 10h55 est vrai.
      C’est ce que j’expliquais avec moult détails hier sur le sujet du jour : « Afghanistan: rebelotte » corn88 21 août @ 18h50. Je ne répéterai pas mes arguments ici, mais tout y est.”

      J’ignore si il faut donner quelque crédibilité à cette théorie portant sur le marché de l’opium. Par contre, vos propos hier portant sur le secteur pétrolier étaient totalement dans le champ. Il ne faut pas croire à toutes les théories conspirationnistes qui se retrouvent sur l’Internet. Cette théorie sur l’importance stratégique du pipeline (gazoduc) semble recevoir des appuis autant à la gauche qu’à la droite. Les tenants de cette théorie fumeuse n’ont en général aucune connaissance pratique du secteur des ressources extractives (j’y ai travaillé pendant près de 35 ans), ni y ont jamais travaillé, sauf peut-être comme pompiste (d’où peut-être leurs arguments pompeux).

      Si vous êtes intéressé, il existe des sites sérieux sur internet qui vous permettrait d’obtenir des informations plus crédibles sur ce pipeline (jamais construit) et la participation des sociétés occidentales à son financement.

      https://www.eia.gov/todayinenergy/detail.php?id=12931

      Le document précédent date de quelque peu mais vous donnera des informations de base sur lesquelles vous pourrez tester votre théorie basée sur de fausses données et sur votre faible compréhension de la faible importance stratégique de ce pipeline pour les américains et l’occident.

    • Totalitarisme inversé,au lieu d’un butor qui semble tout contrôler, on laisse aller un imbécile , après 6-7 mois de sujets populaires qui excitent les gens, on reprend la guerre contre notre contrôle , et ainsi va la vie , american way

    • L’armée américaine , utilisera toujours ces jours du souvenir pour dériver ses dérapages.

    • @MicSa
      22 août 2017
      14h43

      J’ai l’impression que vous fabulez quelque peu mais bon si ça peut vous faire plaisir !!! En autant que vos interventions soient quelque peu compréhensibles mais c’est loin d’être une certitude.

    • - «…la volte-face de Trump»

      En attendant, de la part des citoyens, la révolte-face ?

    • S.V.P. pour les Ayatollah de la langue francaise. Faites preuve d’humilité pour la correction. Cette langue est la plus complexe, tout en étant la plus complète dans l’expression précise. Soyez humble dans vos corrections. Le principal danger de sa disparition est justement ca complexité, dans sa conjugaison.

    • Si les USA se retirent complètement d’Afghanistan, dix minutes et le régime actuel va tomber. Les talibans, l’EI ou Al Qaida va prendre le relais et ce sera un joli tout-compris pour terroristes en herbes.

      Avec l’Iran, le Pakistan et les anciennes républiques russes comme voisins, les USA n’auraient aucun appui dans cette région.

      Sortir de ce bourbier serait un souhait pieux et il n’y a pas beaucoup d’espoir à court terme d’amener un peu de paix dans cette région.

      Tous ces seigneurs de la guerre carburent à la violence. Pas juste contre les USA, depuis toujours.

      Comment négocier un minimum d’équilibre des forces dans cette région? Sait pas.

      Mais ce pays ne peut être laissé à lui-même sans risquer de retomber au Moyen-Âge encore plus. Et devenir une nouvelle base majeure pour terroristes.

      Le 11 septembre, ça vous dit quelque chose?

    • @soyonsattentif

      Soyez vigilant et vous comprendrez mieux!

    • Pourquoi ne pas morceler l’Afghanistan entre l’Iran, le Pakistan et les autres “Stans” ? Ces États limitrophe serait beaucoup plus aptes à imposer la paix et contrôler la situation en plus d’avoir des liens ethniques et culturels avec l’Afghanistan, contrairement aux USA. L’Afghanistan n’est pas un pays mais une mosaïque de différentes tribues et ethnies.

    • Pourquoi ne pas morceler l’Afghanistan entre l’Iran, le Pakistan et les autres “Stans” ? Ces États limitrophe serait beaucoup plus aptes à imposer la paix et contrôler la situation en plus d’avoir des liens ethniques et culturels avec l’Afghanistan, contrairement aux USA. L’Afghanistan n’est pas un pays mais une mosaïque de différentes tribus et ethnies.

    • @eugenese

      Le principal danger de sa disparition est justement ca complexité, dans sa conjugaison.

      Et dans ses homophones!

    • On peut soutenir sans se “Trumper” que ce Président dit, répète et tous les verbes qui s’y appliquent, des Fakes news, des insanités, distortionne la vérité. Cela dit, les rédacteurs de discours de la Maison Blanche sont des érudits et chaque mot est soupesé . Ce qui me tracasse est la monumentale mégarde suivante: le premier ministre de l’Afganistan. Heuhhhhh, le président de l’Afganistan. Ca parle de la qualité de cette équipe ou sinon de l’etat de cette équipe. Il n’y a pas que les services secrets qui doivent être débordés !

    • @samati 15h42

      C’est une fois où je suis d’accord avec vous. ;-)

    • @ Alexander 16h42

      Non, cela durera un peu plus longtemps si la paix est signée.

      Dans son discours hier, Donald Trump a caché tous les détails de son plan. Il a aussi accusé ouvertement le Pakistan d’être un « refuge » pour les « terroristes » qui déstabilisent l’Afghanistan. Ces propos ne sont que la suite de ce qu’a annoncé Tillerson dans une entrevue avec la Presse.

      “Rex Tillerson a insisté sur la dimension « régionale » de cette stratégie impliquant le Pakistan mais aussi l’Inde, qui « vise à faire pression sur les talibans pour qu’ils comprennent qu’ils ne gagneront pas sur le champ de bataille ». « Nous ne gagnerons peut-être pas mais vous pas davantage. A un moment donné il faudra négocier », a-t-il lancé lors d’une conférence de presse à Washington, évoquant de nécessaires pourparlers entre le gouvernement afghan et les talibans. « Le Pakistan peut jouer un rôle important pour amener les talibans à la table des négociations », a-t-il estimé.”

      Ainsi, son quartet de généraux a proposé à Trump la stratégie Nixon-Kissinger pour sortir les boys de l’Afghanistan. Une paix sans trop perdre la face ? En voyant son attitude à l’écran de TV et en écoutant sa lecture laborieuse, je ne suis pas sûr qu’il est totalement convaincu de cela.

    • @eugenese 16h17

      Humblement et sans commentaire.

      “francaise.”(sic)

      ” Soyez humble(sic) dans vos corrections”.

      “est justement ca(sic) complexité”

    • @eug-nese 16h17

      Humblement et sans commentaire.

      “francaise.”(sic)

      ” Soyez humble(sic) dans vos corrections”.

      “est justement ca(sic) complexité”

    • Pauvre sociopathe narcissique !

      Il laisse tomber ses fidèles croyants pour s’en prendre à un de leurs représentants : le ratoureux Mitch McConnell !

      Grande gueule, gros peureux licheux!

      McConnell, in Private, Doubts if Trump Can Save Presidency

    • Trump à Phoenix. On gage qu’il va avoir un petit mot pour Hillary?

    • À la demande générale:

      - La volte-face de Trump…

      Dans le contexte actuel l’utilisation du terme volte-face n’a pour but que de dénigrer Trump. C’est le droit du blogueur, mais c’est faux.

      Les termes changement de cap ou réévaluation de la situation à la suite des renseignements militaires auxquels il a eu accès depuis son assermentation (depuis la 2e guerre mondiale tous les présidents l’ont fait) auraient pu être utilisés.

      - Sa nouvelle stratégie ne semble guère différer de celle de son prédécesseur…

      Son prédécesseur n’avait aucune stratégie militaire. Ni en ce qui concerne l’Afghanistan, l’Irak, la Syrie ou la Crimée. Comme l’ont dit certains généraux l’ayant côtoyé, ses meetings avec les militaires n’étaient que des mini-discours sans recherche d’un plan stratégique.

      - Exception faite de son flou.

      Depuis quand un commandant en chef doit-il révéler à l’avance ses plans opérationnels stratégiques et tactiques ?

    • @labo 22 août 2017 17h07

      Morceler l’Afghanistan, sérieusement? C’est un peu radical, comme solution, vous ne trouvez pas? Tous les pays constituent des mosaïques ethniques, mais on ne va pas commencer à les recombiner parce que leur identité commune est pluri-culturelle.

    • @soyonsvigilent (14h29)
      Tellement encombrant qu’il assure le prospérité de votre grand Canadéa. Après tout, seulement 80% de nos exportations s’y font.

      = = =

      Ça se peut que le gros Donald achète 80% de ma production de soupe à la rhubarbe, mais il a aussi le gros défaut de se décrotter l’nez drette au dessus d’la chaudronnée.

      Il assure la prospérité de not’ beau grand Canadâââ? Moé qui pensait naïvement que ça faisait son affaire de v’nir acheter not’ papier, not’ cuivre, not’ aluminium, le pétrole de l’Alberta (avant le pétrole de schiste) et maintenant not’ électricité?

      Je suis peut-être naïf (by your own standards) mais le Canadâaâ m’a pas l’air de vendre sa culture aux States au même rythme qu’il achète lui-même la culture américaine. À part Drake, the Weekend, Justin Bieber, Céliiiine et le Cirque du Soleil, qu’est-ce qu’ils nous achètent? Des séries télé? District 31, les Beaux Malaises ou Éric Salvail, c’est diffusé sur ABC ou CBS? Par contre, CBC, CTC, City et Global coupent des emplois chez nous à chaque fois qu’ils diffusent Stephen Colbert ou les soaps qui s’étirent l’après-midi depuis 30 ans…

      Ça se peut qu’ils nous vendent plus de Boeing qu’on leur vend de CSeries de Bombardier? Ça se peut qu’à chaque fois que NOS produits ont un avantage concurrentiel sur LEURS produits, il y a toujours un Boeing pour nous casser les deux jambes?

      WalMart vendrait-il plus de bouffe au Canada que Loblaw/Metro/Sobeys (IGA) en vendent aux USA? Et j’ai pas encore compté Amazon; le Canada exporte des denrées aux USA, of course, mais il y exporte aussi des profits qui ne sont pas réinvestis ici, et des centaines de milliers d’emplois.

      Il y a sûrement un ou deux économistes compétents pour affirmer que le voisinage d’un éléphant n’est pas l’idéal pour une souris. Mais ça me tente pas de perdre mon temps à essayer d’ouvrir les yeux d’un non-voyant ou les oreilles d’un malentendant.

      Be-bye…

    • jean.lemay

      22 août 2017
      19h06

      À la demande générale:

      - La volte-face de Trump…
      ———————————————-

      lemay n’avait rien compris.

      Il insiste pour le prouver !

      HéHéHé!

    • Commentaires de 14h15, 14h27 et 15h38 font penser à la comédie Newhart : I, my name is Larry, this is my brother Darryl and my other brother Darryl.

      I, my name is jean_saisrien , this is my brother candela and my other brother candela (apocalypse).

      Vivez-vous ensemble dans le Vermont?

    • Oh wow!

      @jean.lemay 19h06

      Volte-face de Trump = Flip-flop de Trump…
      Avant il était contre, là il est pour –> flip-flop –> volte-face !!!
      C’est pas si compliqué pourtant…

    • candela 22 août 2017 19h43

      Brillant.

      Depuis qu’on lui administre un soluté, candela pense qu’on lui a branché un câble tv.

    • @jean.lemay 22 août 2017 19h06

      «Depuis quand un commandant en chef doit-il révéler à l’avance ses plans opérationnels stratégiques et tactiques ?».

      Il semble improbable que Trump ait une quelconque compétence en planification militaire stratégique. Il est Commander-in-Chief de titre, dans une quelconque réalité parallèle, mais pas dans les faits. Avez-vous vu le nombre d’ex-généraux dans son entourage? Il n’est plus décisionnel, au niveau militaire; il ne fait que communiquer les décisions et ce, de très mauvaise grâce.

      —————

      Wow, le nombre de petits comiques sur ce blogue, aujourd’hui, est assez impressionnant! Les briques virtuelles volent bas… sans parler du niveau des commentaires.

    • @rdnsis 19h04 “Trump à Phoenix. On gage qu’il va avoir un petit mot pour Hillary?” Probablement, il en fait une fixation. Et un bon mot pour l’infâme Arpaio? 45 est un facho.

    • @soyonsattentif 22 août 2017 16h11 J’ai l’impression que vous fabulez quelque peu mais bon si ça peut vous faire plaisir !!!

      Clabauder c’est l’un de ses deux plaisirs dans la vie. Quant à l’autre … euh … enfin … vous voyez …

    • Inquiétant en Asie du Sud-Est:
      En moins de 72 heures, 2 destroyers américains éperonnés par des cargos de marchandise. On parle de sabotage des instruments de navigation des destroyers par des cyberattaques dont l’origine est pour l’instant inconnue (Axe du Mal? Chine? Corée du Nord?). Nous sommes en présence d’une 3e Guerre Mondiale en deux volets:
      Les attaques terroristes dans les grandes villes occidentales (Barcelone la plus récente);
      La guerre cybernétique dont on sait fort peu de choses.
      Trump ni aucun autre politicien n’y entend rien en stratégie militaire.
      Les spécialistes prennent le dossier en main.

    • A ceux qui me dénigrent et me traitent de moron (Miron, Moron… wow quel argumentaire pertinent, je me croirais a la petite école… !) vous ne faites que confirmer ce que j’écrivais plus tôt. Ce blogue tourne de plus en plus au ridicule.

    • Ahh le bourbier Afghan! C’est pas nouveau.

      Pour votre info, et pour rire, j’ai retrouvé un vieux billet de M.Hétu (novembre 2009) où il nous décrit les relations plutôt tendues entre Obama et la gang de faucons qui l’entouraient alors, au sujet de la stratégie à suivre en Afghanistan.

      Afghanistan : Obama cherche la sortie

      On sait maintenant avec le recul qu’Obama a, lui aussi, dû faire volte-face : il a fini par abandonner son idée de retrait des troupes, et céder face aux faucons de Washington. Plus ça change, plus c’est pareil…

      Clémenceau a déjà dit : «La guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires». Et c’est vrai… Mais cette sage maxime n’est pas appliquée au pays de l’Oncle Sam.

    • @levigilant, 21h18 : Un des destroyers qui a été éperonné est le USS John McCain. Coïncidence ? Vengeance démoniaque de 45 ? Qui sait…

    • Climat de plus en plus malsain:
      En privé, Mitch McConnell reconnaît que ses relations avec Trump se détériorent.
      La femme du secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a été entraînée dans une polémique sur Instagram après avoir fait l’étalage de son goût prononcé pour le luxe lors d’un voyage dans le Kentucky, un état où la pauvreté est répandue. Interrogée par l’AFP, une porte-parole du département du Trésor américain a souligné que le couple Mnuchin rembourserait le gouvernement pour les voyages de Louise Linton. «Et elle ne reçoit aucune rémunération pour les produits (de luxe) qu’elle mentionne», a-t-elle souligné.

    • @ levigilant (commentaire « 22 août 2017 21h18 » ) :

      SVP consultez à nouveau vos sources.

      Ça n’est pas en 72 heures mais en un peu plus de deux mois que les 2 collisions se sont produites.

      La première collision a eu lieu le 17 juin dans les eaux du Japon, aux approches du port de Yokosuka (USS Fitzgerald), et la deuxième collision a eu lieu hier, soit le lundi 21 août, à l’est de Singapour, près des côtes de la Malaisie (USS John S. McCain).

      Les 2 zones où les collisions ont eu lieu voient passer à chaque jour un trafic maritime très intense.

      Avant d’invoquer une cyberattaque comme cause probable des collisions, vous devriez peut-être envisager la formation des équipages, leur entraînement opérationnel ou le facteur « fatigue ».

      Quoi qu’il en soit, vous n’avez pas à vous inquiéter, car la US Navy va mandater des commissions d’enquête formées d’individus compétents pour faire la lumière à ce sujet…

    • jean.lemay

      22 août 2017
      20h00

      Depuis qu’on lui administre un soluté, candela pense qu’on lui a branché un câble tv.
      ————————————————-

      … et lemay se prend pour le câble.

      :-))

    • Trump et Arpaio. http://images.lpcdn.ca/924×615/201708/22/1457838-joe-arpaio-donald-trump-marshalltown.jpg

    • @monsieur8 21h21
      Les conditions de paix au sortir de la Grande Guerre n’auraient jamais dû être laissées entre les mains d’un abruti et j’ai nommé Clémenceau. Wilson aurait dû s’imposer davantage!

    • levigilant 22 août 2017 21h18 Inquiétant en Asie du Sud-Est: En moins de 72 heures, 2 destroyers américains éperonnés par des cargos de marchandise.

      Dur dur.

      Pauvres américains, qui avec leur doctrine AirSea Battle, énoncée en février 2010, croient toujours, qu’éventuellement, ils pourraient vaincre l’anti-access/area-denial (A2/AD) développée par la Chine.

    • Pendant ce temps…

      «Donald Trump se ressource auprès de ses partisans à Phoenix»

      Le Dohnald, en manque d’amour et de gratification, va se faire applaudir par tout ce que l’Arizona compte de déplorables et de “clueless”.

      Ça fait les manchettes, ça donne l’impression que le Dohnald a plein d’appuis, et le Dohnald repart, réconforté dans sa bêtise, convaincu d’avoir l’Amérique derrière lui.

      Ça fait pitié de bêtise.

    • La logique des conseillers militaires et civils qui sont en faveur d’une hausse des effectifs est simple : ils veulent éviter que l’Afghanistan et les zones tribales du nord-ouest du Pakistan deviennent à nouveau des zones incontestées d’incubation pour terroristes, comme c’était le cas avant le 11 septembre 2001.

      Le problème, c’est qu’il n’y aura pas assez de troupes américaines et alliées pour contrôler efficacement l’ensemble du territoire afghan, et que les forces de sécurité pakistanaises ne sont pas entièrement fiables…

      Les troupes américaines risquent donc d’éteindre des feux ici et là, sans pouvoir tout à fait éradiquer le fondamentalisme et l’extrémisme et en Afghanistan, et au Pakistan.

    • @cotenord_7
      21h42
      Les facteurs liés à la formation ou la fatigue ont été invoqués, mais l’idée de cyberattaques qui détraquent les appareils de navigation, c’est une autre option à regarder de près. La US Navy n’a t-elle pas ordonné un ralentissement de l’activité maritime de sa flotte en Asie? Ce sont des accidents tout de même étranges. Il y aura enquête approfondie. Au moins, il y a plein de témoins pour l’enquête.

    • cotenord_7 22 août 2017 21h42

      Vous avez raison pour les dates.
      Mais je ne partage pas votre optimiste quant à l’avenir de l’US Navy.
      À ce sujet il faut lire Mayday The decline of american supremacy de Seth Cropsey.

    • cotenord_7 – 22 août 2017 – 21h42

      C’est déjà la 4e collision depuis le début de l’année pour la 7e Flotte et chaque fois c’est fort coûteux et remet en cause la capacité de US Navy dans les situations réelles de combats.

      Le Vice-admiral Joseph Aucoin, commandant de la 7e flotte de US Navy sera relevé des commandes demain.

    • 22h13

      Correction:

      Mayday The decline of american naval supremacy de Seth Cropsey

    • levigilant – 22 août 2017 – 21h40

      Drain the Swamp ! Comment faire quand Trump fait lui-même l’étalage de ses goûts en qualifiant la MB en “un trou”.

      Ces gens travaillent pour être encore “plus riches” qu’ils le sont déjà. Madame Mnuchin parle de “sacrifice” puis les déplorables le croient. Elle qualifie la plaignante de déplorable ! Ouch !

      Puis les Services Secrets manque déjà de fric pour protéger Trump et sa clique qui parcourt mer et monde pour les intérêts autre que ceux de la nation. Disons à Phoenix à souère !

    • @ jean.lemay (commentaire « 22 août 2017 22h01 » ) :

      Désolé de péter votre balloune, mais ces 2 collisions n’ont rien à voir avec la possibilité ou l’impossibilité de « vaincre l’anti-access/area-denial (A2/AD) développée par la Chine »(sic).

      Les 2 navires de guerre américains circulaient tout simplement dans des corridors d’intense navigation maritime commerciale, où divers facteurs peuvent causer des collisions, par exemple : la formation des équipages, leur entraînement opérationnel, le facteur « fatigue », l’efficacité des systèmes de télécommunications, une mauvaise interprétation des règles de navigation (« Rules of the Road »), le facteur linguistique (langues parlées, accents, etc.).

    • papitibi
      22 août 2017
      19h20

      Grand juriste que vous êtes vous devriez offrir vos services pour les négociations de l’Alena. Je suis certain que vous aideriez à créer des millions de jobs.

      Beu Bye

    • @ jean.lemay (commentaire « 22 août 2017 22h13 ») :

      Je ne me suis pas prononcé sur l’avenir de la US Navy, j’ai simplement affirmée que je crois que les causes des 2 collisions sont très « terre-à-terre » (si je puis employer cette expression), et que je ne crois pas au scénario d’une cyberattaque ou d’actions hostiles de la part de la Chine dans le cas de ces 2 incidents.

      Quant à l’avenir de la US Navy, il y a de bonnes chances que dans les théâtres d’opération de l’ouest de l’océan Pacifique et de l’océan Indien tout au moins, la US Navy va devoir faire face à une marine de guerre chinoise de plus en plus forte au cours du prochain quart de siècle.

    • @ mecasiatique
      @ jean.lemay
      @ levigilant

      Voici un très bon article « technique » (mais pas trop) concernant la dernière collision et les autres incidents qui se sont produits dans l’ouest du Pacifique cette année :

      Chain of Incidents Involving U.S. Navy Warships in the Western Pacific Raise Readiness, Training Questions, article de Sam LaGrone, USNI News, le 21 août 2017.

      Notez en particulier que le « tempo opérationnel » de la 7e Flotte est très élevé, ce qui fait que cette flotte ne peut consacrer autant de temps à l’entraînement opérationnel que d’autres flottes.

    • @ cotenord_7

      22 août 2017
      22h05

      “La logique des conseillers militaires et civils qui sont en faveur d’une hausse des effectifs est simple : ils veulent éviter que l’Afghanistan et les zones tribales du nord-ouest du Pakistan deviennent à nouveau des zones incontestées d’incubation pour terroristes, comme c’était le cas avant le 11 septembre 2001″

      C’est vrai mais, comme vous l’écrivez vous même, cette stratégie ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais car les USA ne peuvent augmenter leurs dépenses militaires indéfiniment.

      Il y a un point commun à tous ces groupes terroristes qui fleurissent depuis 20 ans, l’absence d’une base industrielle.
      Ou prennent ils les armes et les autres approvisionnements ?

      Si les USA voulaient vraiment régler ce problème, ça serait un jeu d’enfant pour eux de tarir les sources d’approvisionnements. Et de régler le problème sans grand combat.
      Si les USA ne le font pas, c’est que la situation présente les accommode parfaitement.
      Un peu de boucane à gauche, une couples de super bombes à droite et ça donne l’impression d’une “guerre au terrorisme”. Mais c’est de la poudre aux yeux.

      Il est parfois difficile de se décider à tuer sa propre créature.
      On dirait que les USA en sont là, ils ne peuvent se résoudre à tuer leur création.

      M. Duclos

    • Je comprend que la question géopolitique est complexe et qu’il existe de multiples facettes qui poussent des états et des gens à aller en guerre. Je ne crois pas qu’il faille exclure le lobby pétrolier de l’équation peu importe le débat sur le pipeline ou le nombre de litres pompés, tout comme le fameux complexe militaro-industriel. Défendre les intérêts américains, c’est aussi ça. Quant au terrorisme, autant la présence des militaires américains que leur absence l’alimentent… damn if you do, damn if you don’t. Le plan à long terme ? je ne suis pas certain qu’il puisse être précis compte tenu qu’on ne dit pas réellement quels sont les fameux intérêts en cause.

    • cotenord_7 22 août 2017 22h24

      Une autre de vos fanfaronnades habituelles.

      Si la marine américaine est incapable de former correctement ses équipages, assurer le bon fonctionnement des systèmes de communications et ainsi de suite … comment voulez-vous qu’elle puisse réussir à venir à bout éventuellement des technologies de l’anti-access/area-denial (A2/AD) progressivement mise en place par la défense chinoise. C’est l’abc de la guerre navale.

      L’US Navy est bien penaude actuellement, humiliée par ces deux accidents. Et l’amiral qui a pris la parole hier avait de la difficulté à lire les quelques lignes de sa déclaration.

    • @cotenord_7 22 août 2017 21h42

      Merci de vos commentaire, car il m’ont évité de remettre les pendules à l’heure (il y a des marins au long cours dans ma famille, dont un capitaine; marine marchande, pas militaire).

      La première réponse de l’officier de quart (capitaine ou autre), en cas de mauvais fonctionnement des instruments, devrait être de placer des vigies sur le pont. Où étaient les vigies, au pieu? Tous les navires ont des feux de navigation et ça ne prend pas une lumière (passez-moi celle-là, pour une fois…) pour apercevoir un énorme tanker, le genre de navire qui a éperonné le McCain. En outre, lorsque l’on navigue à proximité de voies maritimes hyper-achalandées, des mesures particulières doivent être prises afin d’éviter les collisions. Il semble donc y avoir eu du laxisme quelque part.

    • @monsieur 8 21h21
      Clémenceau a déjà dit : «La guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des militaires». Et c’est vrai… Mais cette sage maxime n’est pas appliquée au pays de l’Oncle Sam.
      Je vous ai répondu sur cet extrait à 21h45 mais ma réplique n’apparaît pas encore à 23h26…?

    • “Qui va à la chasse perd sa place”
      Version moderne : “Qui va à la guerre perd la face”

    • @cotenord_ 7 21h42
      « la formation des équipages, leur entraînement opérationnel ou le facteur « fatigue ».»
      Hum! Rien d’impossible, mais ça m’apparaît peu plausible à première vue, sauf le facteur des classiques « coupes budgétaires ».
      J’ai confondu avec la réaction dans les 12 heures environ de l’Amiral responsable…

    • Je me suis offert la pénible tâche d’écouter au complet le discours de Trump. Tout, sauf rassembleur!

      Combien de temps a-t-il passé à tenter de prouver que les journalistes sont tous malhonnêtes … sauf, bien entendu Fox News.

      Ce discours confirme seulement qu’il est complètement cinglé!

    • ..L’allocution de plus d’une heure prononcée ce soir par Donald Trump à Phoenix, AZ, a été qualifiée de «Castro-esque» par un des six commentateurs présents à l’émission de Don Lemon sur CNN. Et le plateau au complet s’est posé de sérieuses questions sur l’équilibre psychologique de Donald Trump, certains allant même jusqu’à faire allusion à une possibilité de démence sénile précoce.
      Et pendant ce temps, des émeutiers/contestataires de ce président absolument atypique se frottent à l’anti-émeute de la police de Phoenix faisant passer les récents événements de Québec pour une manifestation d’élèves du primaire en colère.
      Décidément, ça ne s’améliore pas au sud. Est-ce que cela va nous valoir une autre vague de «migrants»?

    • Pour ceux qui se demandent ou en est Mueller.

      https://www.youtube.com/watch?v=VM6FGJ8foGg

      Olbermann lance quelques pistes. Je sais qu’il a tendance à mettre la charrue devant les boeufs, mais cette fois il a l’air plus crédible.

    • @ soyonsvigilent 22h29
      Grand juriste que vous êtes vous devriez offrir vos services pour les négociations de l’Alena. Je suis certain que vous aideriez à créer des millions de jobs.

      = = =

      Et de un, aucune des équipes de négociateurs – aussi brillant soient-ils – ne parviendra à créée des millions de jobs. Ni même UN million. Ni même la moitié de. Et ce, quoi qu’en pense le Dohnald – dont chacun sait qu’il est sans doute l’économiste le plus tonitruant de sa génération.

      Et de un et demi… c’est d’autant plus vrai pour un pays qui ne compte que 35 millions d’habitants, incluant les vieillards impotents, les tit-bobés pis les vigilents et autres attentifs oiseux.

      Et de deux, mon cardiologue m’a interdit de fréquenter les bullies.

      Et de trois, j’ai mis en pratique le concept de Liberté 55 – enfin, plus ou moins 55, il y a déjà une dizaine d’années, plus ou moins. Nonobstant, je vis assez confortablement pour ne pas avoir envie de me remettre à l’ouvrage. On s’habitue au farniente et… je m’y suis trop habitué pour accepter de faire machine arrière.

      So…

    • Hier soir à Phoenix, le sociopathe narcissique déjanté.

      Make America Vomit Again!

    • @ Morgane12 (commentaire « 22 août 2017 23h23 ») :

      Les commentaires des internautes qui ont commenté l’article que j’ai donné en référence dans mon « cotenord_7 22 août 2017 22h52 » sont très instructifs. Il semble que plusieurs de ces internautes dont des marins (probablement des officiers) de la US Navy, actifs ou à la retraite.

      Certains d’entre eux font une distinction entre la formation des « aviators » (officiers de l’aéronavale), celle des « submariners » (officiers de sous-marins) et celle des « SWOs » (« surface warfare officers » = officiers de navires de surface autres que les porte-avions). Ils affirment qu’alors que la formation des deux premiers groupes est extrêmement rigoureuse, celle des SWOs laisse fortement à désirer, et que bien des jeunes officiers de la catégorie SWO sont affectés à leur premier navire sans avoir la formation pratique nécessaire pour diriger un navire.

      Certains affirment que la formation des officiers des pays alliés est supérieure à celle des officiers de la US Navy (je crois qu’ils font ici référence à la catégorie « SWO »).

      D’autres affirment que les navires de la 7e Flotte sont constamment en opération, et qu’il y a pas ou peu de temps qui est accordé à la formation et à l’entraînement (y compris au rappel des notions de base).

      D’autres encore affirment que les officiers sont trop intimidés par l’autorité de leurs supérieurs (commandants de navire, amiraux, etc.) pour dire à ceux-ci qu’ils ont des craintes quant à la formation et à la compétence de leur personnel, d’autant plus que des déclarations perçues comme négatives pourraient affecter leur progression de carrière.

      Ce genre de problème peut avoir des causes nombreuses et très complexes…

    • @papitibi
      23 août 2017
      01h32

      Merci pour votre biographie mais elle n’est d’aucune intérêt ici.

      Beu Bye

    • @soyonsvigilent 09h42

      Ça, une biographie?
      Le mossieu semble atteint de certaines carences, niveau sémantique.

      Quand on me lance le défi de négocier au nom de tous les Canadiens, fût-ce teinté de sarcasme sinon de mépris, la bienséance la plus élémentaire exigeait que j’y répondisse, ne serait-ce que dans le même esprit chevaleresque.

      Décidément, l’art de la baveuserie et du bullying se perd; tout n’est pas perdu pour vous, la Trump University accepte encore les inscriptions mais il faut faire vite car le nombre de places est limité.

      Hurry up, buddy! Et bonne chance!

    • Merci @cotenord_7, pour le suivi.

      J’avais lu quelques-uns des commentaires émis par la marine américaine. Les problèmes semblent effectivement découler des modalités de fonctionnement, mais trois navires éperonnés et un échoué, ça commence à avoir l’air plutôt amateur. Dire qu’ils ont la capacité de lancer des missiles…

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    août 2017
    L Ma Me J V S D
    « juil   sept »
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Archives