Richard Hétu

Richard Hétu - Auteur
  • Richard Hétu, collaboration spéciale

    Depuis juin 1994, Richard Hétu est le correspondant de La Presse à New York. Il a fait paraître deux romans, Rendez-vous à l’Étoile (VLB éditeur, 2006) et La route de l’Ouest (VLB éditeur, 2002), ainsi que plusieurs essais sur les États-Unis, dont Sexe, fric et vote : les clés de la Maison-Blanche (Les Éditions La Presse, 2012) et Madame America : 100 clés pour comprendre Hillary Clinton (Les Éditions La Presse, 2016). Il vit à Manhattan avec sa famille.
  • Lire la suite »

    Partage

    Lundi 17 juillet 2017 | Mise en ligne à 16h12 | Commenter Commentaires (35)

    Le chiffre du jour

    Des casques blancs fouillent dans les décombres d'une mosquée d'Alep après un bombardement américain. (Photo Reuters)

    Des casques blancs fouillent dans les décombres d'une mosquée d'Alep après un bombardement américain. (Photo Reuters)

    2 200 : nombre approximatif de civils tués lors de bombardements de la coalition menée par les États-Unis contre le groupe armé État islamique en Syrie et en Irak au cours des six premiers mois de la présidence de Donald Trump, un nombre presque équivalent aux 2 300 civils tués lors de bombardements semblables de 2014 à 2016 sous Barack Obama, selon des analystes indépendants.


    • You will win win win, you will be tired of winning. Believe me. Au moins une prophetie de la moumoute se réalise.

    • Obama serait donc 6x moins violent ou encore, aurait 16.66% de la testostérone de l’autre. Ou encore, serait-il 6x plus vigilant que le toupet orangé. Qui sait?

    • Vous (ou les analystes indépendants que vous citez) semblez vouloir établir un lien de causalité entre le titulaire du poste de président des Etats-Unis et le nombre de victimes civiles des bombardements de la coalition.

      Est-ce que la véritable cause de cette situation n’est pas plutôt le fait que, le groupe armé État islamique étant généralement en déroute en Syrie et en Irak, les fanatiques de Daesh offrent une résistance acharnée en milieu urbain (à Mossoul en particulier), ce qui ne peut qu’augmenter le nombre de victimes civiles des bombardements dans lez zones urbaines où se déroulent les combats ?

      En d’autres mots, même si Barack Obama était toujours président, il n’y a aucune certitude que le nombre de victimes civiles des bombardements serait moindre que celui que vous avez cité…

    • En tout cas, lorsqu’on parle de cette guerre au terrorisme, le premier mot qui vient à l’esprit n’est pas ‘courage’.

      Au fil des années, la coalition aura fait des dizaines de milliers de morts parmi les civils (femmes, hommes et enfants), ce qu’on appelle, des dommages collatéraux … triste :-(.

      Si la coalition gagne cette guerre, on espère qu’on aura le triomphe sera très, très, très humble.

      Donald Trump et humilité … yeah right!

    • «un nombre presque équivalent aux 2 300 civils tués lors de bombardements semblables de 2014 à 2016 sous Barack Obama»

      Selon la manière dont on calcule la durée en mois de cette période 2014-16, il y a donc de 4 à 6 fois plus de mortalités arabes présentement que sous l’administration Obama. Cela démontre éloquemment la dangerosité de ce régime néofasciste pour qui la vie d’étrangers outre-mer n’a pratiquement aucune valeur. Pas plus d’ailleurs que la vie des Américains défavorisés, comme on peut le constater quotidiennement par l’acharnement des Répugnants à vouloir détruire les programmes Obamacare et Medicaid.

    • Ce sont des civils mais ils sont musulmans donc…

      @pourvoyeur 16h24
      Peut-être aussi une question d’intelligence… ce que Trump n’a pas beaucoup comme le démontre sa feuille de route…
      …surtout du côté des affaires.

    • J’ai pas lu The Art of the Deal, mais il semble que la stratégie de l’auteur est “menacer, frapper avant de s’assoir négocier”. Cela donne la catastrophe humaine en Syrie, les flops en Corée du Nord, les danses Cha Cha Cha avec la Russie et la Chine. S’il y a des gens qui crient victoire USA, moi pas.

    • Comment peux-tu t’opposer a une trêve des combats dans un pays si dévasté ? Le yahou de l’état voyou devrait être parachuté en plein milieu d’Alep contre son gré et sa volonté juste pour voir…

      Et le 4 épingles lui pendant ce temps n’ a pas un grain de poussière sur ses beaux complets. Je comprend que Al Assad a beaucoup d’ amis influents qui le veulent la au pouvoir mais s’ il avait ou avait eu le moindrement de compassion envers son propre peuple il aurait crié, gueulé, pleuré et tout tenté pour cesser cette partie d’ échec de mauvais gout.

    • Est-ce que ça veut dire que Trump aura droit, lui aussi, à un Nobel de la Paix?

    • Et au moins 4557 civils tués par les bombardements russes en Syrie entre septembre 2015 et mars 2017, selon les enquêtes de l’ONG Airwars.

    • Même si trump va se donner du crédit pour ce genre de résultat, je ne crois pas qu’il ait beaucoup à voir avec ca. Le dirais plutôt que l’augmentation est surtout due à ce que j’appellerais le dernier assaut contre ISIS. Ce genre de combat de rue fait beaucoup de victimes et de dégâts collatéraux. Trump a tout délégué les décisions à ses généraux qui ont essentiellement poursuivi l’approche d’Obama. De plus il s’agit d’une coalition menée par les forces irakiennes. C’est dommage mais ca fait partie des coûts pour se débarrasser du cancer qu’est ISIS.

    • On parle bien de «civil tués» généralement comptabilisé dans la très neutre appellation «dommages collatéraux»…

      On peut donc conclure que La Moumoute est beaucoup plus «Dommageable» dans tous les sens du terme… Et probablement que l’observation ne se limite pas qu’à la Syrie…

    • Il faut quand même être assez naîf pour penser que Trump ou Obama contrôlent ce genre de choses…

    • La comparaison entre Obama et Trump pour le nombre de civils tués est boiteuse. La grande majorité des morts innocents sont la conséquence de la reprise de Mosul. Je ne vois pas comment Obama aurait pu les diminuer sans mettre en danger l’armée irakienne et ses alliés.

      Il serait plus logique de comparer le nombre de mort entre la reprise d’Alep et de Mosul après la couverture alarmiste et tendancieuse des médias occidentaux l’année dernière. Je serais curieux de savoir quelle partie a tué le plus de civils car on entend plus parler d’Alep depuis qu’elle est pacifiée.

    • Mr. Trump said in a September 2015 interview with CNN. “Let Syria and ISIS fight. Why do we care?”

      M. Trump a déclaré dans une interwiew accordée à CNN, en septembre 2015: «Laissons la Syrie et l’EI se battre. Pourquoi s’en soucier ?».

      Encore le Dohnald qui dit et fait n’importe-quoi et son contraire, se contredit, pour finalement faire PIRE qu’Obama.

      Quelle nullité !

    • Pour ceux que la vie en Syrie et en Irak sous Daech (et après) intéresse, je recommande chaudement une série de chroniques publiées sur Cracked.com par Robert Evans. Le dernier en date fait justement mention des bombardements et de comment ils sont vécus sur le terrain.

      The Daily Death (And Stupidity) When ISIS Controls Your Town

      Notez bien, pour ceux qui ne connaissent pas, que Cracked n’est pas un site journalistique. Ils font dans l’humour et la parodie. Il faut donc prendre ces articles pour ce qu’ils sont: un type qui se “ballade” en Irak et raconte ce qu’il voit et rapporte les propos des gens à qui il parle. Malgré tout, Robert Evans apporte un point de vue auquel on n’a que très rarement accès et ose aller où très peu de journalistes vont, donc chapeau à lui!

    • Le Vrai chiffre du jour:Au total, 56 personnes ont été blessées par balle entre vendredi après-midi et lundi matin dans celle qui a été surnommée «la capitale américaine du crime», d’après le quotidien Chicago Tribune, qui tient un décompte des fusillades dans la troisième ville des États-Unis_lapresse 17/7(des americains,pas des Syriens)

    • Voici un article très récent concernant l’intervention américaine en Irak, qui incite à réfléchir :

      Iran Dominates in Iraq After U.S. ‘Handed the Country Over’, article de Tim Arango, The New York Times, le 15 juillet 2017.

    • @popeye22 Selon la NRA, si ces 56 personnes avaient été armées, elles n’auraient pas été blessées et les 11 autres ne seraient pas mortes y compris le jeune de 9 ans. Avec un Uzi, ce jeune aurait pu empêcher les bad guys de le tuer…More guns means more safety selon la NRA…quelle bande de cr.. de (ajoutez le mot qui vous convient)

    • @popeye22 – 17 juillet 2017 – 19h16
      Un chiffre (56) qui est consternant. C’est là que l’administration Trump devrait faire quelque chose et non être obsédé par la menace terroriste. Les attentats terroristes se comptent sur les doigts d’une main, alors que la violence domestique causent des milliers de morts chaque année.

    • @simonolivier – 17 juillet 2017 – 19h55
      Votre dernière phrase … LOL

      Vous avez raison d’être ulcéré par cette situation absurde et vous n’êtes pas le seul.

      Il faut être suprêmement stupide pour croire que plus de ‘guns’ vont améliorer les choses. Tout ce qu’on voit montre exactement le contraire tout comme les études qu’on a fautes sur le sujet.

    • Drumpatof (s’cusez, Drumpatov…) a tout délégué. Le Commander-in-chief qui délègue tous ses pouvoirs d’approuver ou refuser les opérations proposées. Juste ça le dealer in chief!

      Les civils, c’est nous. JE SUIS CIVIL.

      Dommage collatéral mon oeil! C’est dommage connu, anticipé, prévisible, etc. mais quand même considéré comme acceptable d’un point de vue militaire, par les militaires. C’est indéfendable!

      Misère!

    • «Chicago: un garçon de 9 ans abattu, 11 morts au total ce week-end»

      J’sais pas, mais être une organisation terroriste, je subventionnerais la NRA à planche; je ferais du lobbyisme et paierais des millions en pots-de-vin pour faire voter des lois contre le contrôle des armes; je financerais tout groupe de “Gun Nut” américain; je financerais des campagnes de pub nationales encourageant les américains à s’armer le plus possible…

      Ça en tuerait encore plus que les 33 000 par année se tuant déjà entre-eux, soit plus de dix fois ce que les tis-avions de Ben Laden ont tué à New York…

      Et tout ça passerait sous le radar des mesures anti-terroristes, pour rester dans le domaine de la folie ordinaire des américains !

    • S’enfarger dans les fleurs d’un tapis
      *****************************
      Ça mène où ces commentaires pour débattre sur le nombre de personnes tués (2200 ; nombre approximatif de civils tués versus 2300 civils tués lors de bombardements semblables de 2014 à 2016 sous Barack Obama, selon des analystes indépendants.
      Imaginer ; La ville de Chicago seule; 762 homicides en 2016.
      9 morts et 53 blessés par balles à Chicago. Le maire de Chicago a condamné la violence qui a frappé la ville lors du week-end de fête nationale.

    • @Karma278
      C’est encore pire que ça. Un extrait de l’article dont j’ai posté le lien à 18h58:

      At the same time, Amnesty International has also noticed some coalition behavior that may lead to civilian casualties, too: The coalition often drops leaflets on neighborhoods, warning everyone in that neighborhood to stay indoors.

      … Right before they bomb the **** out of that neighborhood.

      Hundreds of civilians have reportedly died in these strikes. Sources in the Iraqi military have noted that coalition forces are a bit freer with the airstrikes since President Trump took office. There have been allegations that these relaxed standards mean less vetting of air-strike targets, which might be responsible for the disastrous strike on the Jedideh neighborhood that killed as many as 200 civilians hiding in basements.

      Techniquement, on n’est pas si éloigné que ça du bon vieux carpet bombing. Il est aussi fait mention d’une tactique utilisée par l’aviation pour nuire à Daech: détruire les routes. Mais je veux dire: détruire les routes, les rendre 100% inutilisable. Ce qui implique de détruire tous les bâtiments autour… civils qui se sont fait dire de rester à l’intérieur et de ne pas sortir…

    • *incluant les civils qui se sont fait dire…

      Ne pas se relire avant de poster est une bien mauvaise habitude !

    • Oups, j’ai oublier de fermer une balise html

    • @Karma278
      Le message que je corrigeais à 21h00 semble avoir passé sous à la trappe.

      En gros, j’y disais que c’est encore bien pire que cela: c’est non seulement connu, anticipé et prévisible, comme vous dites, mais ça semble encouragé.

      Selom Amnesty International, la coalition lance souvent des pamphlets demandant aux gens de rester à l’intérieur et de ne pas sortir, qu’un bombardement est imminent. Ça fait partie de leur campagne pour détruire les routes, pour que Daech ne puisse plus les utiliser pour attaquer l’armée Irakienne avec des camions-bombes téléguidés. Sauf que pour ce faire, ils détruisent les bâtiments riverains de la route… pour que les débris s’accumulent et forment des obstacles infranchissables… en incluant les civils qui se sont fait dire de rester à l’intérieur…

      À ce compte-là, on n’est plus très loin du carpet bombing. Je n’ai aucune idée de la véracité de tout ceci, mais si ça venait à être prouvé, deux questions se posent: 1) pourquoi?! et 2) les mots “crime de guerre” n’ont traversé l’esprit de personne?

    • @ralbol, 20h46
      La première chose que j’ai pensé: “Pas con.”
      La deuxième: “Wait… si ça se trouve…”

    • @armid 21h20

      Je n’en doute pas. C’est à pleurer.
      SAD

    • Ave, Moumoute, moritori te salutant. Salut, la Moumoute, ceux qui vont mourir te saluent.

      Du vrai latin de bibliothèque, celui-là…
      Mais bon, un Maure mort n’est pas un vrai mort. C’est un martyr. And believe me, ’cause all of you will understand that!

    • Les motifs de la sinistre NRA reposent sur le capitalisme sauvage. Une idéologie indubitablement extrémiste qui, pour subsister et prévaloir, doit bafouer même l’humanité la plus élémentaire. Triste société qui n’a guère de leçons à donner, quoiqu’elle puisse s’imaginer et honteusement prétendre.

    • Des chiffres qu’il est douloureux de connaître. Sans parler de ceux à propos des blessés ou handicapés à vie, des traumatisés, des orphelins et aussi des infrastructures, hôpitaux, écoles, centrales et réseaux électriques, routes, systèmes d’aqueduc et j’en passe.

      Sans les bannir, parfois il y a lieu de s’interroger sur les remèdes et leur application. À mon humble avis, les Sunnites irakiens et syriens ont droit de se gouverner sans avoir à se soumettre aux Chiites ou aux Allaouites. Même que j’y vois une condition essentielle à la paix dans ces deux pays. Cela implique un partage équitable des richesses pétrolières où qu’elles se trouvent, en territoire sunnite, kurde ou Chiite. Cela suppose aussi un type de fédération.

      Aussi difficiles et coûteuses en concessions que soient les conditions de la paix, elles sont préférables à la guerre, car le coût financier de celle-ci n’est pas moindre et son coût humain est intrinsèquement supérieur à celui de la paix.

      Pour revenir aux chiffres, qui peut croire que la personnalité belliqueuse de Trump n’a pas alourdi le bilan, lui qui a allégrement autorisé une opération militaire américaine au Yémen à laquelle M. Obama s’était opposé en raison du risque trop grand pour les civils ?

    Vous désirez commenter cet article?   Ouvrez une session  |  Inscrivez-vous

    publicité

  • Twitter

  • Catégories

  • Blogues sur lapresse



    publicité





  • Calendrier

    juillet 2017
    L Ma Me J V S D
    « juin    
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  
  • Archives